Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 13 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le plus gros producteur de fromage de l’UE n’est pas celui que vous croyez

Logo Business AM
Économie

05/04/2019 | Dominique Dewitte | 3 min de lecture

La France n’est pas le plus gros producteur de fromage de l’Union européenne. Il y a cinq ans, elle a été dépassée par l’Allemagne dans ce domaine, révèle un rapport d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. L’Allemagne a produit 6,8 millions de tonnes de fromage en 2017, assurant ainsi 22 % de la production totale de fromage au sein du bloc.

La France se classe seconde, avec une part de marché de 18 %. L’Italie (12 %), les Pays-Bas (8%) et la Pologne complètent ce top 5 des plus gros producteurs de l’UE. 

Un modèle qualitatif, contre un modèle quantitatif

Selon le journal français Les Echos, plusieurs raisons expliquent cette suprématie froùmagère allemande.  D’abord, chez nos voisins du Nord, la législation en matière d’installations ne devient très contraignante qu’à partir des trois cents vaches, contre 100 en France. A cheptel égal, les fermiers allemands qui possèdent entre 100 et 300 bêtes ont des coûts réduits, par rapport à leurs homologues français. 

La France est orientée vers la demande, et produit donc une myriade de fromages en petites quantités. La valeur ajoutée de ces produits est supérieure, comparativement aux fromages allemands, dont la gamme est bien plus restreinte, mais qui sont produits en très grosses quantités. Mais les spécialités fromagères françaises ne permettent pas de réaliser des économies d’échelle sur la production et la commercialisation, contrairement aux produits allemands, qui peuvent aussi être vendus bien moins cher. 

Les Etats Unis, la Suisse et la… Nouvelle Zélande

En outre, les Allemands remportent aussi largement la bataille du commerce extérieur, puisqu’ils exportent 1,2 tonne par an, soit près du double des exportations françaises de fromages (0,7 million de tonnes). 

Dans ce domaine, la France ne se classe d’ailleurs que troisième derrière les Pays-Bas (0,9 million de tonnes). Cela s’explique par le succès à l’international des fromages à pâte demi-molle tels que le gouda ou l’edam, qui ont fait la réputation de « l’autre pays du fromage ». L’Italie arrive quatrième, grâce au Parmesan, à la mozzarella et au mascarpone.

Les producteurs de fromage européens exportent près de 13 % de leurs exportations totales vers des marchés extérieurs à l’Union européenne. Les États-Unis (17 %) en sont les plus gros importateurs, suivis du Japon (11 %), de la Suisse (7 %), de la Corée du Sud et de l’Arabie saoudite (environ 5 % chacun).

Remarquablement, la Suisse exporte quasiment autant de fromages au sein de l’UE qu’elle n’en importe. Mais les deux plus gros fournisseurs étrangers sont assez inattentdus, puisque c’est la Nouvelle Zélande qui en exporte le plus, suivie de la Norvège.


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !