Pas d’augmentation de salaire pour les employés belges, mais plus d’avantages extralégaux

Le salaire moyen des travailleurs belges était de 3 748 euros bruts l’année dernière. C’est presque la même chose qu’en 2020. Toutefois, les employeurs ont accordé davantage d’avantages extralégaux afin d’offrir un petit plus à leurs employés. C’est ce que montre le Baromètre des salaires de Jobat.

Après une solide augmentation des salaires en 2020, ils sont restés plus ou moins les mêmes en 2021. Si l’on considère le salaire moyen, on constate même une baisse, de 3 783 à 3 748 euros bruts. En 2020, il y avait encore une augmentation de 379 euros. William Visterin, rédacteur en chef de Jobat, met ces chiffres en perspective dans une interview accordée à Het Nieuwsblad. « Nominalement, c’est une diminution, mais d’un point de vue statistique, c’est une consolidation de l’augmentation à partir de 2020 », dit-il.

De grandes différences entre les statuts

Le Baromètre des salaires montre également qu’il existe de nettes différences entre les salaires, selon le statut. L’année dernière, le salaire moyen des cols blancs était de 3 815 euros bruts. Les ouvriers ont reçu un salaire moyen de 2 961 euros bruts et les fonctionnaires peuvent compter sur une allocation mensuelle de travail de 4 199 euros bruts.

Jobat a également calculé le salaire médian sur la base de l’enquête menée auprès de 114 000 personnes. La médiane est de 3 302 euros bruts. Concrètement, cela signifie que la moitié des personnes interrogées gagne moins que ce montant de 3 302 euros et l’autre moitié gagne plus que ce montant.

Pour les employés, la médiane est de 3 400 euros bruts par mois, pour les ouvriers de 2 800 euros bruts par mois et pour les fonctionnaires de 3 800 euros bruts par mois.

Plus d’avantages extra-légaux

Bien que les salaires n’aient pas augmenté l’année dernière, les employeurs ont quand même donné un petit plus à leur personnel, sous la forme d’avantages non statutaires. Jobat note que les avantages liés au travail indépendant du lieu de travail sont particulièrement en hausse. Par rapport à il y a cinq ans, un quart de plus d’employés disposent d’un ordinateur portable. Si l’on considère le travail à domicile, on constate même une augmentation de 77 % par rapport à il y a cinq ans.

Les voitures de société affichent également une tendance à la hausse : en cinq ans, le nombre d’employés qui peuvent compter sur une voiture de société a augmenté de près de 10 %. Pour les profils en gestion, en TIC et en conseil, une voiture de société est désormais la norme. Mais il est frappant de constater que de plus en plus d’autres profils, comme dans l’administration et les RH, peuvent également compter sur une voiture de fonction.

Le nombre d’employés qui peuvent compter sur une allocation de frais et/ou un abonnement Internet a augmenté de 15 à 20 % au cours des quatre dernières années. Cependant, il s’agit de coûts qui sont généralement réellement utilisés, par exemple pour pouvoir travailler à domicile et pour fournir le chauffage nécessaire à cet effet. En outre, à la fin de l’année dernière, de nombreux employés ont reçu une prime corona.

Moins satisfait du salaire

Le Salary Compass montre également que nous sommes moins satisfaits de nos salaires qu’en 2020. Seuls 33 % des employés interrogés se disent satisfaits de leur salaire, contre 36 % lors de l’édition précédente.

Selon Jobat, les travailleurs sont moins satisfaits de leur salaire parce qu’on a attendu d’eux plus de flexibilité pendant la pandémie, sans qu’il y ait (toujours) quelque chose en retour. Cette baisse est générale, quel que soit le sexe, le diplôme, la catégorie d’emploi et le secteur.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20