On savait qu’Adobe Flash allait disparaître, on connait désormais la date exacte

Après plus de 20 ans de bons (et pas toujours loyaux) services, Adobe Flash va finalement disparaître le 31 décembre prochain, affirme le site spécialisé Gizmodo.

L’éditeur du logiciel historique a annoncé qu’à partir de cette date, il ne distribuera plus de mises à jour et autres patchs de sécurité, signant ainsi la mort plus ou moins rapide, et définitive, d’Adobe Flash.

Lancée en 1996, la plateforme multimédia Macromedia Flash (rebaptisée lors de son rachat par Adobe en 2005) a participé à l’essor d’internet qui s’est appuyé sur cette technologie pour ajouter de l’interactivité aux sites web de l’époque. Petites animations, mini jeux, vidéos… Avant Flash, il n’y avait rien de tout cela. Même YouTube a eu recours à Flash pour diffuser ses vidéos à ses débuts.

‘Compte tenu des évolutions…’

Mais à partir de la seconde moitié des années 2000, le déclin s’est progressivement amorcé pour le logiciel. De grosses failles de sécurité, l’arrivée de plateformes concurrentes et open-source comme HTML 5 et un virage mal négocié vers les smartphones ont sérieusement entamé son hégémonie.

En 2010, l’emblématique patron d’Apple, Steve Jobs, s’est chargé de précipiter sa chute en publiant une lettre ouverte expliquant pourquoi ses iPad, iPhone ni aucun autre de ses produits futurs ne supporteraient Flash.

Au cours des années suivantes, la disparition de Flash du paysage internet s’est poursuivie inexorablement jusqu’à ce qu’en 2017, Adobe n’annonce la mort prochaine de son logiciel: ‘Compte tenu des évolutions, et en collaboration avec plusieurs partenaires, notamment Apple, Facebook, Google, Microsoft et Mozilla, nous arrêterons de mettre à jour et de distribuer Flash Player fin 2020’. Sans toutefois communiquer une date précise, jusqu’à aujourd’hui.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés