Non pas un, mais deux Codeco sont déjà à l’ordre du jour. Omicron, 3e dose, baromètre : voici le menu pour janvier

À peine remis de la gifle administrée par le Conseil d’État qui a annulé l’une des mesures controversées du dernier Codeco, les politiques s’apprêtent à se réunir à nouveau, en ce début d’année 2022, pour évaluer la situation sanitaire dans notre plat pays. Un deuxième Codeco est déjà à l’agenda, il devrait avoir lieu à la mi-janvier.

Ce jeudi 6 janvier se tiendra le premier Comité de concertation de l’année. Au programme de ce premier rendez-vous : le point sur la situation sanitaire. L’évolution du variant Omicron dans notre pays et son impact sur les soins intensifs seront à l’ordre du jour. Il sera également question des doses de booster. Sur base de l’évolution du variant et de la vaccination, les politiques statueront sur la nécessité d’ajuster les mesures déjà mises en place et de procéder à des assouplissements – immédiats ou à moyen terme – pour les secteurs frappés par des restrictions.

Malgré la décision du Conseil d’État d’annuler la fermeture des théâtres et cinémas, plusieurs autres lieux culturels sont encore fermés, de même que le monde de la nuit ou encore les compétitions sportives qui doivent se faire sans public.

On peut espérer une réouverture plus globale – notamment pour les bowlings qui se sentent particulièrement lésés dans l’histoire –, si et seulement si, la situation sanitaire le permet. Dans ce cas, des protocoles de réouvertures et d’exploitation seront établis, avec une attention toute particulière sur la ventilation.

Un deuxième Codeco à la mi-janvier

Le second Comité de concertation aura lieu à la mi-janvier, entre le 14 et 21. Sur base de l’évolution de la situation sanitaire, les mesures mises en place seront adaptées, elles pourront être renforcées ou (partiellement) levées.

L’objectif premier est de faire en sorte de ne plus être surpris par de nouvelles vagues et de nouveaux variants et d’élaborer une réponse claire et précise suffisamment à l’avance, afin de ne plus devoir réagir dans l’urgence, a indiqué une source proche du gouvernement à La Libre. Le projet de baromètre Covid-19 pourrait finalement être élaboré, afin de gérer la crise avec une plus grande visibilité à long terme.

Les politiques souhaitent également disposer de vaccins en suffisance pour faire face aux possibles vagues, de faire en sorte que les centres de vaccination soient prêts à réagir en fonction de la situation sanitaire, mais aussi d’éviter de surcharger les généralistes, en première ligne, en matière de tests Covid-19.

Évidemment, suivant les chiffres, le programme du Codeco pourrait évoluer, voire être avancé si la situation l’exige. La forte augmentation de contamination post-fêtes de fin d’année tant redoutée que l’on constate déjà pourrait avoir un impact sur les décisions lors des Codeco.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20