Comment la NASA veut en faire plus pour protéger la Terre contre les astéroïdes

L’agence spatiale américaine NASA va construire un télescope spatial qui servira spécifiquement à détecter les astéroïdes potentiellement dangereux.

Pourquoi est-ce important ?

Bien que les risques soient minces dans un avenir proche, un astéroïde de grande taille pourrait faire de terribles ravages s'il s'écrasait sur la Terre. Pour éviter que cela ne se produise, la NASA a testé au début de l'année un moyen de modifier l'orbite d'une roche spatiale. La construction d'un télescope de détection est la prochaine étape.

L’essentiel : la NASA va commencer la production du Near-Earth Object Surveyor (NEO), un télescope spatial qui détectera les astéroïdes les plus difficiles à repérer et qui représentent une menace potentielle pour la Terre.

  • La dernière étape avant le début de la production, une évaluation technique, est maintenant terminée. La budgétisation est également en place.
  • Ce dernier point n’a pas été facile. La NASA tente d’obtenir le financement de ce projet depuis 2006. Elle n’a pas abouti avant 2019, lorsqu’il a été décidé que la mission était d’une grande importance pour la sécurité nationale américaine. Finalement, 1,2 milliard de dollars ont été débloqués pour le NEO Surveyor.
  • La construction du télescope spatial peut maintenant commencer, en théorie. Dans un premier temps, le matériel doit être produit, puis seulement testé. Si ces tests montrent que les composants fonctionnent correctement, le télescope sera assemblé. Après cela, il sera soumis à une autre série de tests.
  • Si tout se passe bien, le NEO Surveyor sera lancé en 2028. 

Comment fonctionne le télescope

Le problème : il est actuellement très difficile de détecter les astéroïdes car les équipements actuels sont souvent incapables de distinguer la signature thermique de l’un de ces objets spatiaux de la chaleur dégagée par le soleil.

Une difficulté supplémentaire : la plupart des astéroïdes réfléchissent peu la lumière. Un télescope optique, c’est-à-dire un télescope qui ne peut capter que la lumière visible, n’est donc pas très performant pour les détecter.

  • Pour cette raison, le NEO Surveyor utilisera un détecteur infrarouge. Il sera donc capable de détecter les objets chauffés par le soleil.
  • C’est aussi la raison immédiate pour laquelle le télescope sera lancé dans l’espace. En effet, le détecteur infrarouge doit être refroidi à environ -243 degrés Celsius pour que sa propre chaleur ne provoque pas d’interférences. Les sources de chaleur sur la Terre pourraient donc aussi lui mettre des bâtons dans les roues.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20