Mauvaise nouvelle pour les actionnaires: les banques priées de ne pas verser (trop) de dividendes

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a appelé les institutions financières de la zone euro à ne pas distribuer trop généreusement leur capital, malgré le renforcement de leurs tampons de crise. « Bien que les recommandations officielles sur la protection du capital aient expiré, les banques ne devraient pas mener une politique de dividendes trop généreuse », a fait valoir l’ABE vendredi. Selon le régulateur, le secteur doit se préparer à une éventuelle détérioration de la situation économique ou à des pressions inflationnistes plus fortes.

Au début de la pandémie de coronavirus, les banques avaient déjà été invitées à épargner temporairement leur capital pour faire face à d’éventuelles pertes de crédit. Mais la plupart des banques ont mieux traversé la crise que prévu. Grâce aux aides publiques accordées à de nombreux secteurs, il y a eu relativement peu de défauts de paiement. Les bénéfices des banques ont augmenté l’année dernière.

L’ABE a procédé à une nouvelle évaluation des risques de 120 banques de 25 pays européens, qui montre que leur situation en matière de fonds propres et de liquidités s’est encore améliorée. Globalement, les prêts non productifs (PNP) ont diminué, mais ils continuent d’augmenter dans les secteurs les plus touchés par la pandémie. Enfin, la hausse des prix de l’immobilier, et donc des prêts hypothécaires, constitue également un risque pour les banques.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20