Une semaine macro-économique chargée à venir

(ABM FN) Après un très mauvais mois de septembre, les investisseurs abordent octobre avec un agenda macroéconomique bien rempli. Au niveau des résultats d’entreprises, l'actualité restera calme.

Lundi, les indices des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière en Europe et aux Etats-Unis seront scrutés de près par les investisseurs. Ils seront suivis mercredi par ceux du secteur des services.

Mardi, le marché prendra le pouls des commandes des usines américaines et des prix à la production de la zone euro. Sur le plan monétaire, on suivra la décision des taux d'intérêt de la Banque centrale d'Australie. Début septembre, l’institution avait relevé ses taux d'intérêt de 50 points de base, et ce pour la quatrième fois consécutive.

Mercredi, le rapport ADP sur l'emploi américain constituera un avant-goût du rapport officiel attendu vendredi après-midi.

Jeudi, le marché se concentrera d'abord sur les commandes des usines allemandes et ensuite sur les ventes au détail dans la zone euro.

En plus du rapport sur l'emploi aux États-Unis, la production industrielle américaine en août sera également au menu vendredi.

La Chine maintiendra également les marchés boursiers fermés la semaine prochaine.

L'agenda économique néerlandais est vide pour la semaine prochaine, tout comme à l'international. Mardi, les investisseurs de Signify seront notamment attentifs aux chiffres de son pair du secteur qu’est l'Américain Acuity Brands. Jeudi, le brasseur et distillateur américain Constellation Brands est attendu au rapport. Levi Strauss fera également le point sur l’évolution des ventes de jeans.

L'agenda des affaires belges sera lui aussi pratiquement inexistant la semaine prochaine. On notera que IEP Invest et Ageas coteront ex-dividende et qu’une assemblée générale supplémentaire de Colruyt se tiendra jeudi.

L'assemblée annuelle de Colruyt qui s’est tenue mercredi a abouti à un avertissement sur résultats qui a fait chuter l’action du leader belge de la grande distribution, entraînant ses homologues européens dont Ahold Delhaize.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Résumé d’une nouvelle semaine difficile pour le Bel20

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a connu une nouvelle semaine difficile, le sentiment des investisseurs s'étant encore dégradé. Le rebond observé vendredi a toutefois permis à l'indice vedette de limiter sa perte hebdomadaire.

Le Bel20 a clôturé la semaine à 3.370 points, impliquant un repli de 1,5 pour cent d’une semaine à l’autre. Vendredi dernier, l’indice phare de la bourse de Bruxelles avait clôturé à 3.420 points, en baisse de 5 pour cent. Le Bel20 clôture au passage le mois de septembre sur un repli mensuel de 6 pour cent.

Septembre a donc fait une nouvelle fois honneur à sa réputation de mauvais mois boursier, "avec la seconde moitié du mois qui s’est révélée historiquement mauvaise", a commenté Ralph Wessels d'ABN AMRO, les indices pliant sous les velléités monétaires des banques centrales européenne et américaine.

Andre Brouwers du "Het Beleggingsinstituut" dépeint la situation actuelle telle une "tempête parfaite" de mauvaises nouvelles sur tous les continents.

Il retient, entre autres, que la Banque centrale britannique a dû intervenir sur les marchés pour ramener de la stabilité, après que les mesures politiques annoncées par le gouvernement aient fait plonger la livre sterling. En Italie, un gouvernement très à droite est arrivé au pouvoir, tandis que des explosions ont saboté des gazoducs de gaz naturel traversant la mer du Nord en provenance de Russie.

Brouwers soupçonne le président russe Vladimir Poutine de faire tout ce qu'il peut pour empêcher l'aide européenne à l'Ukraine, et de menacer de détruire d'autres infrastructures, en coupant par exemple les lignes électriques vers l'Allemagne.

Vendredi, Poutine a appelé l'Ukraine à s'asseoir à la table des négociations, le jour même où la Russie annexait quatre régions d'Ukraine. Cette annexion s’inscrit dans la droite ligne des référendums organisés à la hâte, et qui ne sont pas reconnus par beaucoup de pays de par le monde.

"Le fait que la Russie veuille mettre fin au conflit militaire est une bonne nouvelle", a déclaré l'analyste de marché d'AvaTrade, Naeem Aslam. Bien que ce dernier ne pense pas que l'Occident répondra favorablement à l'invitation de Poutine, les marchés ont réagi positivement à l'approche du week-end".

"Pour les investisseurs européens, il serait bénéfique qu'il y ait un peu plus de calme sur les marchés et que la volatilité diminue", a commenté Simon Wiersma, gestionnaire d'investissement chez ING.

Un ajustement des plans fiscaux britanniques ou la démission du ministre des finances, aussi appelé chancelier de l’Echiquier, combinés à une hausse des taux d'intérêt par la Banque d'Angleterre et la BCE, pourraient aider, estime-t-il.

"Des nouvelles positives en provenance du Royaume-Uni seraient les bienvenues", ajoute Simon Wiersma. "Qui aurait pensé avant vendredi dernier que l'impact de la politique londonienne serait à ce point fort sur les marchés financiers mondiaux ?".

Dans l'ensemble, les ratios cours/bénéfices des actions sont désormais "beaucoup plus attrayants", ce qui laisse une marge d'appréciation des cours, remarque pour sa part Fred van Deijck de Bustelberg Effectenkantoor.

Sur le marché des changes, l’euro a clôturé la semaine en hausse face au billet vert, proche de 0,98 dollar pour un euro, et ce alors que la monnaie unique a touché un plus bas de 20 ans à 0,955 dollar en semaine.

On notera que tout au long de la semaine, l'inflation est restée au centre des préoccupations. Dans la zone euro, elle a atteint 10,0 pour cent en septembre. Les Pays-Bas et la Belgique se situent bien au-dessus, avec 17,1 et 11,3 pour cent. En Allemagne, les prix à la consommation ont également augmenté de 10,0 pour cent, tandis qu’ils ont légèrement diminué en France à 5,6 pour cent.

Aux États-Unis, l'indice des prix de base PCE publié vendredi a augmenté de 0,6 pour cent en glissement mensuel en août, après être ressorti stable en juillet. Les économistes s'attendaient à une augmentation de 0,5 pour cent.

Sur une base annuelle, l'inflation sous-jacente atteint 4,9 pour cent, contre 4,7 pour cent en juillet. Les économistes tablaient sur 4,7 pour cent.

Pour rappel, l’inflation PCE constitue l’un des principaux indicateurs pris en compte par la Fed dans le cadre de sa politique monétaire.

Naeem Aslam d'AvaTrade a souligné le fait que les revenus et les dépenses personnels aux États-Unis sont restées stables. Cependant, l'inflation PCE donne à la Fed encore davantage de raisons d'augmenter encore les taux d'intérêt.

Du côté de l’énergie, les prix du pétrole ont progressé de 2,5 pour cent, avec en arrière-plan notamment, l’ouragan Ian. Le Bureau du "Safety and Environmental Enforcement" a indiqué mardi qu'en prévision de la tempête de catégorie quatre, 11 pour cent de la production pétrolière et 8,5 pour cent de la production de gaz naturel dans le Golfe ont été arrêtés. Selon les analystes, l'impact sur les prix du pétrole devrait être de courte durée.

L'ouragan pourrait en outre peser davantage sur la demande de pétrole que sur l'offre, les inondations et les coupures de courant ayant laissé de nombreuses routes et autoroutes de Floride vides et des commerces fermés.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, le nombre de valeurs à avoir bouclé la semaine est limité, avec une mention spéciale à D'Ieteren qui a gagné 4,5 pour cent et Argen-X, le poids lourd du Bel20, qui a gagné 3,4 pour cent.

Au rayon des plus fortes baisses, on retrouve Elia et Colruyt, lestés de respectivement 7,9 et 22,3 pour cent.

VGP a pour sa part abandonné 7,1 pour cent. L'investisseur en immobilier logistique, comme d'autres valeurs de la brique, est sous pression en raison de la hausse des taux d'intérêt, tandis que Colruyt a émis un avertissement sur résultats. Selon le leader belge de la grande distribution, la hausse de l'inflation aura un impact de 200 millions d'euros, ce qui implique des bénéfices nettement inférieurs pour l’exercice en cours.

Dans le BelMid, Ascencio a augmenté de 10,5 pour cent et Montea de 10,4 pour cent. Atenor et Deceuninck, en revanche, ont respectivement abandonné 8,1 et 10,2 pour cent.

Parmi les plus petites actions de BelSmall, Sequana a bondi de 20 pour cent et Nextensa de 17,5 pour cent. Onward Medical a dû céder 13,8 pour cent et Biocartis 11,4 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

VGP reporte la clôture de sa co-entreprise avec Allianz

(ABM FN) VGP a reporté la clôture du portefeuille de sa co-entreprise européenne avec Allianz Real Estate en raison de la volatilité des conditions du marché. C’est ce qu’a annoncé le spécialiste belge de l’immobilier logistique vendredi en après-bourse.

La clôture de la co-entreprise européenne était prévue pour novembre.

"La faible transparence actuelle des prix rend difficile la conclusion d'un accord, c'est pourquoi nous préférons laisser la volatilité du marché se calmer avant de conclure une transaction", a déclaré Jan Van Geet, PDG de VGP, dans un commentaire.

VGP prévoit que la transaction relative à la coentreprise VGP Park Munich sera achevée avant la fin de l'année. Une décision sur le calendrier de la clôture initiale du portefeuille européen est attendue l'année prochaine.

D'ici là, des facilités de financement bancaire seront disponibles. VGP dit évaluer toutes les options de financement.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Le Bel20 clôture en nette hausse, VGP star du jour

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a clôturé franchement dans le vert la dernière séance de la semaine. Soutenu par le rebond des valeurs immobilières, le Bel20 a repris 1,40 pour cent à 3.370 points.

L’indice vedette finit donc sur une note positive un mois de septembre catastrophique, plombé par ses composants immobiliers, lesquels n’ont cessé d’enfoncer de nouveaux planchers annuels ces derniers jours.

Ce vendredi, la tendance était donc au rebond pour ces valeurs, les quatre composants du Bel20 signant d’ailleurs les quatre plus fortes hausses.

Les valeurs de la brique ont également mené la danse dans les indices intermédiaires, on pense à Montea et Home Invest pour ne citer que ces exemples.

Le bon comportement des marchés actions vendredi s’inscrit par ailleurs en marge de la détente des rendements obligataires. Référence du marché, le Bund à dix ans allemand se voyait ainsi ramené à 2,10 pour cent, après un plus haut de 2,32 pour cent en semaine.

Une détente qui peut paraître paradoxale à la lumière des indicateurs macro-économiques publiés jeudi et vendredi, faisant état d’une nouvelle accélération de l’inflation dans la zone euro en septembre, laquelle donne toute la latitude nécessaire à la BCE pour relever sensiblement ses taux.

On apprenait aujourd’hui que l'inflation annuelle a encore accéléré en septembre au sein de la zone euro pour atteindre 10 pour cent, contre 9,1 pour cent en août, selon une estimation de l'office de statistiques européen Eurostat.

Dans un entretien accordé à ABM Financial News, l’économiste Bernard Keppenne de CBC Banque estime que l’élément déterminant expliquant la baisse des rendements souverains est l’intervention mercredi de la Banque centrale d’Angleterre sur les marchés.

Face à la flambée des rendements du trésor britannique, la BoE est intervenue en urgence en rachetant de la dette, afin de ramener de la stabilité.

En parallèle, "les opérateurs ont le sentiment que la hausse du début de semaine a été exagérée", ajoute l’économiste en chef de CBC Banque, "qui découle dès lors sur un petit ajustement à la baisse", conclut Bernard Keppenne.

De l’autre côté de l’Atlantique, la détente était également de rigueur sur les bons du trésor, avec le dix ans qui pointait à 3,7 pour cent vendredi après-midi, contre un plus haut de 4 pour cent en milieu de semaine.

On notera la chute de 12 pour cent de Nike à Wall Street. Si les ventes et le bénéfice de l’équipementier sportif ont dépassé les attentes lors du dernier trimestre, la marque à la virgule a dû revoir ses marges à la baisse.

Sur le marché des changes, la monnaie unique évoluait à l’équilibre en début de soirée, autour de 0,98 dollar pour un euro.

Du côté des prix de l’énergie, légère baisse à signaler pour le Brent qui pointait à 88 dollars le baril. Le TTF néerlandais, la référence du gaz naturel en Europe, perdait pour sa part 9 pour cent à 185 euros le mégawattheure (MWh).

Les ministres européens de l'Énergie ont approuvé des mesures d'urgence pour lutter contre la flambée des prix de l’énergie.

Actions en hausse et en baisse

Au sein de l’indice principal, VGP a signé l’envolée du jour avec un gain de 6,1 pour cent.

Après son plongeon de la veille, Colruyt a clôturé en hausse de 1,5 pour cent, alors que la valeur cotait ex-dividende ce vendredi. Corrigé du détachement du coupon, le distributeur a gagné 7,3 pour cent.

Hausse de 2,1 pour cent à 79,6 euros pour Solvay, alors que Deutsche Bank a abaissé son objectif de cours sur l’action de 120,00 à 110,00 euros, avec une recommandation d’achat confirmée. Les analystes de la banque restent positif pour l’année en cours, mais prévoient des difficultés pour le chimiste belge en 2023.

ING a abaissé pour sa part l’objectif de cours de D’Ieteren de 216,00 à 208,00 euros, avec une recommandation d’achat inchangée. Ici aussi l’analyste prévoit une bonne année 2022 pour la holding, mais des difficultés devraient voir le jour d’ici l’année prochaine. L’action a gagné 4,8 pour cent à 145,3 euros.

On notera qu'Elia a signé la plus forte baisse, lesté de 1,1 pour cent.

Dans l’indice intermédiaire BelMid, mention spéciale à Montea qui a pris environ 11 pour cent.

Hausse de 7,3 pour cent pour Xior, le spécialiste de l’immobilier estudiantin, qui a annoncé l’acquisition de participations restantes dans deux co-entreprises, XL Fund et Mosquera.

Parmi les plus petites actions du BelSmall, Nextensa a bondi de 10 pour cent, là où UnifiedPost a cédé 1,3 pour cent.

Au rapport avec ses comptes semestriels jeudi soir, Warehouses Estates Belgium a gagné 3,8 pour cent.

Floridienne s'est également envolé de 8,3 pour cent, après avoir rapporté une croissance de 48 pour cent du chiffre d'affaires au cours des six premiers mois de l’année.

A noter que Nyrstar, dont l’action était suspendue jusqu’à 15h45, a bondi de 13,8 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

La FSMA suspecte des manipulations de marché chez Nyrstar

(ABM FN)Nyrstar s'est peut-être rendu coupable de manipulation de marché, raison pour laquelle la FSMA, l’organisme de surveillance des marchés boursiers, a décidé de s'adresser au parquet d'Anvers. C’est ce qu’a annoncé la FSMA vendredi après-midi.

Le fait que l'organisme de surveillance des marchés boursiers s’en remette au parquet est le résultat d'une longue investigation.

"Le 30 septembre 2022, le comité exécutif de la FSMA, après avoir délibéré sur les conséquences qu'il souhaite donner au rapport final de son auditeur sur les éventuelles violations de la législation financière par Nyrstar, a décidé d'engager une procédure contre Nyrstar pouvant aboutir à une amende administrative". 

Cette amende peut être infligée à la fois à la personne morale et "aux personnes physiques qui ont participé à la décision d'exercer, pour le compte de la personne morale, les activités constituant une manipulation de marché".

Le régulateur a mis en avant, entre autres, les divulgations concernant la relation de Nyrstar avec Trafigura, la solvabilité et la liquidité, et le redéveloppement de la fonderie de zinc à Port Pirie.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au lundi 10 octobre 2022.

LUNDI 03 OCTOBRE 2022

09:00 Iep Invest - Ex-dividende

MARDI 04 OCTOBRE 2022

09:00 Ageas - Ex-dividende

MERCREDI 05 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

JEUDI 06 OCTOBRE 2022

10:00 Colruyt - Assemblée extraordinaire

VENDREDI 07 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

LUNDI 10 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street donnée à l'équilbre à l’ouverture

(ABM FN) Les bourses américaines devraient ouvrir proches de l’équilibre ce vendredi. A environ 30 minutes de l’ouverture, les contrats à terme sur l’indice S&P500 affichaient un gain de 0,1 pour cent.

Après la correction de la veille et une semaine à nouveau volatile, le calme devrait être davantage de rigueur pour la dernière séance de la semaine, qui est aussi la dernière du trimestre. Sur le marché obligataire aussi, la tendance semble être à la détente après une semaine turbulente.

La séance sera probablement influencée par le traditionnel rééquilibrage trimestriel des portefeuilles.

On notera que l'indice S&P 500 est en passe de terminer la période sur une baisse de près de quatre pour cent, de quoi porter sa perte depuis le début de l'année à environ 24 pour cent.

Le trimestre qui touche à sa fin a ressemblé à "des montagnes russes", a commenté l'analyste de marché Ann Miletti d'Allspring Global Investments, selon qui "une grande partie de ce que le marché ou les investisseurs avait prédit en début de trimestre ne s’est pas réalisé", ajoute-t-elle

Sur le plan macroéconomique, il a été annoncé en avant bourse que les revenus personnels des américains ont augmenté de 0,3 pour cent en août, conformément aux attentes, tandis que les dépenses personnelles ont augmenté de 0,4 pour cent, là où le marché tablait sur une hausse de 0,3 pour cent.

L'indice des prix de base PCE, cet indicateur référence suivi par la Fed dans le cadre de sa politique monétaire, a lui augmenté de 0,6 pour cent sur une base mensuelle, alors qu’il était à l’équilibre un mois plus tôt. Sur une base annualisée, l'inflation de base atteint par ailleurs à 4,9 pour cent, contre 4,7 pour cent le mois précédent.

"Cela signifie que la Fed a davantage de raisons de relever encore les taux d'intérêt", a déclaré Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade.

L'indice des directeurs d'achat de Chicago et de la confiance des consommateurs en septembre suivra plus tard dans l’après-midi.

Sur le marché des changes l'euro/dollar est à la baisse à 0,9763. En début de journée, la paire de devises pointait à 0,982 et à 0,981 à la clôture des échanges américains jeudi.

Le pétrole se traite en légère hausse, à l’image du Brent qui pointe à 88,6 dollars le baril.

Actualités des entreprises

Micron Technology devrait ouvrir en hausse de 1 pour cent. Le fabricant de composants électroniques a déclaré vouloir se remettre du cycle baissier. La société prévoit d'investir huit milliards de dollars lors de son exercice en cours, soit une baisse de 30 pour cent par rapport au précédent exercice. Tokyo a par ailleurs accordé 320 millions de dollars à la société pour accroître sa production de puces à Hiroshima.

Meta est attendu à l’équilibre, alors que le PDG Mark Zuckerberg a prévenu les employés jeudi qu'il y aurait une restructuration et un gel des embauches pour le personnel. Le Wall Street Journal avait déjà signalé la semaine dernière que Meta voulait réduire ses coûts. L’hebdomadaire économique écrivait alors que la maison mère de Facebook voulait réduire ses coûts d'au moins 10 pour cent.

Nike devrait plonger de 11 pour cent à l’ouverture. Si les ventes et le bénéfice de l’équipementier sportif ont dépassé les attentes lors du dernier trimestre, Nike a dû revoir ses marges à la baisse en raison de la hausse des frais d'expédition, des remises accordées et des effets d'un dollar plus cher.

Clôture

Le S&P500 a chuté de 2,1 pour cent hier à 3.640,47 points, l'indice Dow Jones de 1,5 pour cent à 29.225,61 points et l'indice Nasdaq de 2,8 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Mise à jour boursière: le Bel20 dopé par la brique

(ABM FN) La bourse de Bruxelles évolue dans le vert ce vendredi après-midi. Peu avant 14 heures, le Bel20 gagnait 0,5 pour cent à 3.342 points.

La séance est marquée par un rebond des valeurs immobilières, qui ont enfoncé de nouveaux plus bas annuels hier en séance.

Au sein de l’indice principal, les quatre composants du secteur référencés signent d’ailleurs les quatre plus fortes hausses, avec une mention spéciale à Cofinimmo qui prend plus de 3 pour cent.

Hausse de 0,3 pour cent à 78,3 euros pour Solvay, alors que Deutsche Bank a abaissé son objectif de cours sur l’action de 120,00 à 110,00 euros, avec une recommandation d’achat confirmée. Les analystes de la banque restent positif pour l’année en cours, mais prévoient des difficultés pour le chimiste belge en 2023.

ING a abaissé pour sa part l’objectif de cours de D’Ieteren de 216,00 à 208,00 euros, avec une recommandation d’achat inchangée. Ici aussi l’analyste prévoit une bonne année 2022 pour la holding, mais des difficultés devraient voir le jour d’ici l’année prochaine. L’action gagne 0,5 pour cent à 139,4 euros.

On notera que le nombre de valeurs évoluant dans le rouge était limité vers 14 heures. Avec un repli de 1 pour cent, Elia signe la plus forte baisse, là où Colruyt se traite à l’équilibre après son plongeon de la veille.

Dans l’indice intermédiaire BelMid, c’est aussi une valeur de la brique, en l’occurence le spécialiste de l’immobilier logistique Montea, qui signe la plus forte hausse avec un gain de 5 pour cent, suivi de près par Home Invest Belgium, un autre acteur du secteur.

Xior prend plus de 4 pour cent, alors que le spécialiste de l’immobilier estudiantin a annoncé l’acquisition de participations restantes dans deux coentreprises, XL Fund et Mosquera.

Parmi les plus petites actions du BelSmall, Balta est en hausse de 4,8 pour cent, là où UnifiedPost cède 2,2 pour cent.

Au rapport avec ses comptes semestriels jeudi soir, Warehouses Estates Belgium prend 0,5 pour cent.

Floridienne s'est également envolée de plus de 8 pour cent, après avoir rapporté une croissance de 48 pour cent du chiffre d'affaires au cours de six premiers mois de l'année.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Analyse obligataire: les rendements baissent

(ABM FN) Après avoir touché un plus haut de dix ans en milieu de semaine, la détente est de rigueur sur les rendements obligataires européens en cette fin de semaine.

Référence du marché, le Bund à dix ans allemand se voyait ainsi ramené à 2,08 pour ce vendredi, après un plus haut de 2,32 pour cent mercredi.

Même topo pour le dix ans belge, qui a perdu une vingtaine de points de base par rapport à ses plus hauts de la semaine, à 2,73 pour cent.

Une détente qui peut paraître paradoxale à la lumière des indicteurs macro-économiques publiés jeudi et vendredi, faisant état d’une nouvelle accélération de l’inflation au sein de la zone euro en septembre. De quoi donner toute la latitude nécessaire à la Banque centrale européenne pour relever ses taux sensiblement dans les semaines et mois à venir.

Dans un entretien accordé à ABM Financial News, l’économiste Bernard Keppenne de CBC Banque estime que l’élément déterminant expliquant la baisse des rendements est l’intervention mercredi de la Banque centrale d’Angleterre sur le marché.

Face à la flambée des rendements du trésor britannique, la BoE est intervenue en urgence en rachetant de la dette, cela en vue de contrer des risques majeurs pour la stabilité financière du pays, en particulier sur les fonds de pension.

Une intervention qui a fait baisser de 110 points de base le rendement du Gilt à 30 ans, et qui s’est visiblement propagée à l’ensemble du marché souverain européen.

En parallèle, "les opérateurs ont le sentiment que la hausse du début de semaine a été exagérée", ajoute l’économiste en chef de CBC Banque, "qui découle dès lors sur un petit ajustement à la baisse", conclut-il.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Les bourses européennes en hausse à la mi-journée

(ABM FN) Les bourses européennes évoluent à la hausse ce vendredi, avec des investisseurs qui semblent prêts à faire une pause dans un environnement assez négatif. 

Vers 12h30, l’indice STOXX Europe 600 progressait ainsi de 1,1 pour cent à 386,95 points, le DAX allemand de 0,7 pour cent à 12.061,16 points, et le CAC 40 français de 1,0 pour cent à 5.733,10 points. Les FTSE 100 britannique gagnait 0,7 pour cent à 6.928,22 points. 

“Pour les investisseurs européens, un peu plus de calme sur les marchés et une volatilité réduite seraient bénéfiques", explique Simon Wiersma, gestionnaire en investissements chez ING. Un ajustement du plan de relance britannique ou la démission du ministre des Finances, combinés à une hausse des taux par la Banque d'Angleterre et la Banque centrale européenne pourraient aider, estime l’économiste.

"Qui aurait pensé, avant vendredi dernier, que l'impact de la politique londonienne serait aussi importante sur les marchés financiers mondiaux ?", ajoute Wiersma.

La première ministre britannique Liz Truss et le ministre britannique des finances Kwasi Kwarteng ont une réunion inhabituelle avec l'Office for Budget Responsibility's aujourd'hui.

Au niveau macroéconomique, l’attention se portait surtout sur les taux d’inflation français et pour l'ensemble de la zone euro. 

En France, les prix à la consommation ont chuté de 0,5 pour cent sur base mensuelle. Sur base annuelle, le taux d’inflation atteint 5,6 pour cent, contre 6,1 pour cent attendu. En août, l’inflation pointait encore à 5,8 pour cent. 

Dans la zone euro, les prix à la consommation ont augmenté de 10,0 pour cent, contre 9,1 pour cent en août. L’inflation sous-jacente, une mesure importante pour la BCE, est ressortie à 4,8 pour cent, contre 4,3 pour cent le mois dernier. Ces données ressortent donc bien au-dessus des attentes, de 9,7 et 4,7 pour cent. 

Au Royaume-Uni, la croissance économique était de 0,2 pour cent au deuxième trimestre, contre 0,1 pour cent lors de la mesure provisoire. 

On apprenait par ailleurs que le taux de chômage allemand est resté stable, à 5,5 pour cent, en septembre. 

Cet après-midi, les investisseurs seront attentifs à l’inflation, mais aussi aux revenus et aux dépenses des ménages au mois d’août, à l’indice des directeurs d’achat de Chicago pour septembre, et à l’indice de confiance des consommateurs tel que mesuré par l’Université du Michigan. 

Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi. L’euro/dollar s’échangeait à 0,9773. 

Nouvelles des entreprises

Tant à Francfort qu’à Paris le vert domine. Unibail-Rodamco-Westfield est en tête du CAC40 avec un gain de 5,4 pour cent, suivi par Alstom et Saint Gobain. Les actions en baisse sont peu nombreuses. STMicroelectronics est en bas du tableau avec une perte de 0,6 pour cent.

Dans le DAX, Siemens Healthineers est en tête avec un gain de 4,0 pour cent. Fresnius progresse aussi de 3,8 pour cent. Ici aussi, les baisses sont limitées, à l’exception de Puma et Adidas qui cèdent respectivement 6,0 et 5,1 pour cent. Les deux entreprises souffrent de l’avertissement lancé jeudi soir par Nike. 

Contrat à terme Wall Street

Les bourses américaines se dirigent vendredi vers une ouverture en hausse. Les contrats à terme sur l’indice S&P500 étaient en hausse de 0,8 pour cent. 

Le S&P500 a chuté de 2,1 pour cent à 3.640,47 points jeudi. L'indice Dow Jones a chuté de 1,5 pour cent à 29.225,61 points et l'indice Nasdaq de 2,8 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles est repartie à la hausse vendredi matin, alors que les marchés ont été fortement sous pression cette semaine. 

En fin de matinée, le Bel20 progressait de 0,9 pour cent à 3.353,62 points. 

“Alors que nous arrivons à la fin d'un mois tumultueux sur les marchés financiers, les investisseurs n'ont guère eu de signes de répit au cours des dernières 24 heures”, estime Jim Reid, économiste chez Deutsche Bank. 

“À moins d'un revirement massif aujourd'hui, le S&P 500 et le STOXX 600 sont en passe de connaître leur troisième baisse trimestrielle consécutive, ce qui n'était pas arrivé aux deux indices depuis la crise financière”, remarque l’économiste de Deutsche Bank. 

Le chiffre le plus important de cette journée est le taux d’inflation provisoire en zone euro pour le mois de septembre. Ces derniers jours, plusieurs pays de l’union monétaire, dont la Belgique, ont publié des taux atteignants de records, avec par exemple une inflation de plus de 17 pour cent aux Pays-Bas.

Ceci indique, selon Bernard Keppenne, économiste en chef chez CBC Banque, qu’il n’y a pas encore de pic de l’inflation visible en Europe. Le taux d’inflation en zone euro est ressorti à 10 pour cent, là où le marché tablait sur 9,7 pour cent, contre 9,1 pour cent en août.

Ceci “continue de mettre la pression sur les Banques centrales et par effet de ricochet, sur les bourses”, estime Keppenne. Selon lui, une hausse de taux de 75 points de base par la Banque centrale européenne en octobre est “le minimum attendu”. 

Autre élément qui sera suivi attentivement est l’inflation dite PCE aux États-Unis qui sera publié cet après-midi. Le PCE est une mesure de l'inflation qui fait partie de l'indice officiel des prix à la consommation (CPI). Cet indice est devenu un chiffre macroéconomique très suivi ces derniers mois en raison de l'importance que lui accorde la Réserve fédérale.

L’euro/dollar s’échangeait à 0,9834. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l’indice principal, VGP est en hausse de 2,5 pour cent, suivi par Aedifca avec un gain de 2,1 pour cent. Les actions immobilières ont été fortement sous pression, et rebondissent légèrement aujourd’hui.

Deutsche Bank a abaissé l’objectif de cours pour Solvay de 120 à 110 euros, mais a réitéré la recommandation d’achat. L’analyste reste positive à propos de cette année, mais prévoit des difficultés pour l’entreprise chimique belge en 2023. L’action progresse néanmoins de 1,0 pour cent. 

ING a abaissé l’objectif de cours pour D’Ieteren de 216 à 208 euros, avec une recommandation d’achat inchangée. Ici aussi l’analyste prévoit une bonne année 2022 pour la holding, mais des difficultés devraient voir le jour d’ici l’année prochaine. L’action gagne 1,5 pour cent.

Le nombre de baisse est limité. Proximus se retrouve en bas du Bel20 avec une perte de 0,9 pour cent. 

Dans le BelMid, Fagron progresse de 4,6 pour cent, alors que Econocom perd 1,6 pour cent. 

Xior a annoncé l’acquisition de participations restantes dans deux coentreprises, XL Fund et Mosquera. L’action s’adjuge 3,5 pour cent. 

Parmi les plus petites actions du BelSmall, Balta est en hausse de 4,8 pour cent, là où Sequana cède 4,1 pour cent. 

Warehouses Estates Belgium augmente de 2,2 pour cent, après avoir publié des résultats semestriels jeudi soir. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Baisse du chiffre d'affaires de l'industrie belge

(ABM FN) Le chiffre d'affaires de l'industrie belge a diminué en juillet. C'est ce qu'ont révélé vendredi les chiffres préliminaires de Statbel. 

L'indice désaisonnalisé du chiffre d'affaires industriel a baissé de 1,0 pour cent sur une base mensuelle. 

Toutefois, en glissement annuel, l'indice corrigé pour les effets calendrier a encore augmenté de 26,5 pour cent en juillet.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: ING abaisse l'objectif de cours pour D'Ieteren

(ABM FN) ING a abaissé son objectif de cours pour D'Ieteren de 216,00 à 208,00 euros, mais a réitéré sa recommandation d'achat. C'est ce qui ressort vendredi d'un rapport de David Vagman, analyste chez ING. 

Le fait que D'Ieteren ait relevé ses perspectives pour cette année et que la plupart des opérations affichent une croissance à deux chiffres de leurs revenus a encore renforcé le profil défensif du holding, estime Vagman.

ING a relevé de 9 pour cent ses estimations de bénéfice par action pour cette année, prévoyant une hausse de 41 pour cent du bénéfice avant impôt. La société holding elle-même compte sur une augmentation d'au moins 35 pour cent. D'Ieteren est l'une des rares entreprises qui devrait offrir une combinaison de croissance des revenus et de marges plus élevées au second semestre.

Pour 2023, l'analyste a relevé ses estimations de bénéfices de 4 pour cent, avec une croissance des revenus de 11 pour cent. Vagman s'attend à une pression sur les volumes l'année prochaine et la croissance des marges va également ralentir, voire décliner. 

L'objectif de cours a été abaissé en raison de l'anticipation d'une augmentation du coût du capital de D'Ieteren. Vagman a également examiné les évaluations des pairs du secteur, qui sont plus faibles.

Selon l'analyste, D'Ieteren reste une bonne action dans laquelle investir, maintenant que l'économie est en difficulté. 

L'action D'Ieteren progressait de 1,4 pour cent vendredi à 140,50 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles ouvre en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a débuté en hausse vendredi. Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 progressait de 0,6 pour cent pour atteindre 3.344,20 points. 

Dans l'indice principal, Colruyt se redresse avec un gain de 2,1 pour cent. Jeudi, l'action a plonge de 23 pour cent après un avertissement sur les bénéfices. 

Solvay gagne 1,7 pour cent. La Deutsche Bank a abaissé son objectif de cours pour l'action de 120 à 110 euros, mais a maintenu sa recommandation d'achat. 

Seule Elia est dans le rouge, perdant 0,1 pour cent. 

Dans le BelMid, IBA gagne 1,8 pour cent, tandis qu'Euronav perd 1,4 pour cent. 

Parmi les plus petites actions du BelSmall, Quest for Growth augmente de 5,6 pour cent. Biocartis perd 1,6 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Le Bel20 attendu proche de l’équilibre

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait entamer la séance de ce vendredi dans le calme. Les contrats à terme sur l'indice Euro Stoxx 50 étaient en légère hausse près de trente minutes avant l’ouverture.

Le Bel20 a perdu pas mal de terrain jeudi n’étant pas aidé par la chute du cours de Colruyt. Le Bel20 a chuté de 1,9 pour cent à 3.325 points et Colruyt s’est vu lesté de 23 pour cent.

Dans un marché nerveux, les investisseurs ont principalement examiné jeudi les données relatives à l'inflation, qui déclenchent les hausses de taux des banques centrales et influencent les rendements des obligations d'État. 

L'inflation allemande a atteint 10,0 pour cent en glissement annuel en septembre. En Belgique, l'inflation se rapproche de son pic de l'été 1975, à 11,3 pour cent, alors que les prix à la consommation espagnols ont baissé en septembre par rapport à août, grâce à la chute des prix des matières premières.  

Ce matin, le Centraal Bureau voor de Statistiek a indiqué que l'inflation aux Pays-Bas selon l'indice européen harmonisé des prix à la consommation a atteint 17,1 pour cent en septembre. En août, l'inflation était encore de 13,7 pour cent selon cette mesure.

Aujourd'hui, à 11 heures, toute l'attention se tourne vers le taux d’inflation préliminaire de la zone euro pour le mois de septembre. En outre, à 14h30, seront publiés le revenu personnel américain et l'inflation dite PCE en août.

Le PCE est une mesure de l'inflation qui fait partie de l'indice officiel des prix à la consommation (CPI). Cet indice est devenu un chiffre macroéconomique très suivi ces derniers mois en raison de l'importance que lui accorde la Réserve fédérale.

Avec les récentes données décevantes sur l'inflation aux États-Unis, les prévisions de taux américains ont fortement augmenté, ce qui a affecté le marché des obligations d'État. Début août, les investisseurs comptaient encore sur un ralentissement considérable de l'inflation et le rendement du Trésor à 10 ans dépassait tout juste 2,5 pour cent. 

Toutefois, après une progression rapide sans précédent, les rendements américains à 10 ans ont brièvement dépassé 4 pour cent mercredi pour la première fois en 10 ans, avant de retomber à 3,75 pour cent ce matin.

En Italie, à l'inflation beaucoup trop élevée s'ajoute l'incertitude politique, due à la victoire électorale de Fratelli d'Italia. Le rendement à 10 ans de l'Italie a augmenté de 9 points de base pour atteindre 4,67 pour cent jeudi. Il était encore inférieur à trois pour cent au début du mois d'août.

Les investisseurs spéculent maintenant sur la possibilité que les banques centrales achètent à nouveau des obligations d'État, comme l'a annoncé la Banque d'Angleterre mercredi, ce qui n'a entraîné qu'un bref soulagement sur les marchés des actions. 

Le S&P au plus bas depuis 2022

Sur Wall Street, l’indice principal, le S&P 500, a chuté de plus de deux pour cent pour atteindre son plus bas niveau de 2022 dans la nuit de jeudi à vendredi. Le Nasdaq, qui regroupe des valeurs technologiques, a perdu 2,8 pour cent.

Avec une chute de 5 pour cent, le géant de la technologie Apple a signé la pire performance. Les investisseurs n’ont pas apprécié les informations publiées mercredi selon lesquelles Apple a abandonné ses projets d'augmentation de la production d'iPhone. 

Après la clôture des marchés, le fabricant de vêtements de sport Nike a annoncé avoir dépassé les prévisions en matière de ventes et de bénéfices pour le dernier trimestre. Cependant, les marges sont sous pression en raison de la hausse des coûts de transport et du dollar cher, entre autres. Le titre a perdu plus de neuf pour cent dans les échanges électroniques d’après-bourse.

En Asie, l'indice Nikkei, où les fournisseurs d'Apple souffrent, était en baisse de près de deux pour cent ce matin. En revanche, les marchés boursiers chinois ne perdaient que légèrement du terrain, tandis que l'indice KOSPI de Séoul était même légèrement dans le vert. 

Les prix du pétrole ont marqué le pas jeudi, après avoir augmenté de près de 5 pour cent mercredi, en raison des craintes concernant l'impact d'un ouragan en Floride, qui a entrainé l’interruption d’une partie de la production de pétrole dans le Golfe du Mexique.

La paire de devises euro/dollar se négocie à 0,9819 ce matin. Mercredi, l'euro s'échangeait encore à un plus bas niveau de 0,9540 suite aux nouvelles du sabotage de Nord Stream.

Actualités des entreprises

Deutsche Bank a réduit son objectif de cours pour Solvay à 110,00 euros, contre 120,00 euros auparavant, tout en maintenant sa recommandation d'achat. L'objectif de cours a été abaissé en raison des prévisions d'augmentation des coûts pour Solvay. La recommandation d'achat a été réitérée car l'analyste estime que Solvay a de la valeur.

Warehouses Estates Belgium ont vu leurs résultats s'améliorer au cours des six premiers mois de 2022. Net, WEB a enregistré un bénéfice de 8,2 millions d'euros, contre un bénéfice de 5,1 millions d'euros il y a un an.

Floridienne voit son activité croître de manière significative dans les années à venir. Au premier semestre, le chiffre d'affaires de Floridienne s'est élevé à 242,7 millions d'euros, en hausse de 47,5 pour cent. L'EBITDA s'est élevé à 33,2 millions d'euros, en hausse de 9,7 millions d'euros par rapport au 30 juin 2021.

L’investisseur en logement d’étudiants, Xior, a acquis XL Fund et Mosquera. Xior n'a pas donné de détails financiers sur ces deux transactions, mais a déclaré qu'elles n'auront pas d'impact sur le ratio d'endettement car l'obligation de rachat est déjà incluse dans les livres.

Clôture sur Wall Street 

Le S&P500 a chuté de 2,1 pour cent à 3.640,47 points jeudi. L'indice Dow Jones a chuté de 1,5 pour cent à 29.225,61 points et l'indice Nasdaq de 2,8 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Deutsche Bank abaisse l'objectif de cours pour Solvay

(ABM FN) Deutsche Bank a abaissé vendredi l’objectif de cours pour Solvay de 120,00 à 110,00 euros avec une recommandation d'achat inchangée. 

L'objectif de cours a été abaissé en raison des prévisions d'augmentation des coûts pour Solvay. La recommandation d'achat a été réitérée car l'analyste estime que Solvay a de la valeur. 

Par ailleurs, l'analyste Virginie Boucher-Ferte se tourne déjà les prochains résultats trimestriels de l'entreprise chimique, attendus le 3 novembre. 

Selon l'analyste, Solvay a affiché 790 millions d'euros d'EBITDA au troisième trimestre, soit 32 pour cent de plus qu'au troisième trimestre de l'année dernière, en raison de prix plus élevés, de taux de change favorables et de volumes légèrement supérieurs. Cela a compensé la hausse des coûts d'approvisionnement et de transport et des prix de l'énergie.

Boucher-Ferte pense que Solvay maintiendra ses perspectives pour cette année lors de la prochaine mise à jour trimestrielle. Elle s'attend toutefois à un quatrième trimestre légèrement plus faible et vise un EBITDA de 2,89 milliards d'euros pour l'ensemble de l'année 2022, plus ou moins en ligne avec les propres perspectives de Solvay.

Pour 2022, Boucher-Ferte a légèrement relevé son estimation de bénéfices, mais l’a baisse de 8 pour cent pour 2023 et 2024, en raison de la baisse des volumes et des marges. Cela signifie une baisse de 14 pour cent de l'EBITDA en 2023, selon Deutsche Bank.

L'action Solvay a clôturé à 78,00 euros jeudi. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Avantium nomme un nouveau directeur financier

(ABM FN) Avantium aura un nouveau directeur financier à partir du 1er janvier de l'année prochaine. C'est ce qu'a annoncé le développeur de bioplastiques vendredi matin.

Après approbation de la nomination au poste de directeur financier, Boudewijn van Schaïk entrera officiellement en fonction chez Avantium le 1er janvier 2023, succédant à Bart Welten, qui se retire pour des raisons personnelles. Welten reste disponible pour le transfert.

La nomination de Van Schaïk sera soumise à l'approbation des actionnaires de la société lors de l'assemblée générale extraordinaire du 30 novembre prochain.

Van Schaïk travaille actuellement chez SBM Offshore.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Xior acquiert XL Fund et Mosquera

(ABM FN) Xior a acquis XL Fund et Mosquera. C'est ce qu'a annoncé le gestionnaire de logements d'étudiants vendredi matin.

XL Fund est une coentreprise dans laquelle Xior détenait déjà une participation de 90 pour cent. Le 23 septembre, l'investisseur a conclu un accord avec le promoteur immobilier LIFE pour reprendre les 10 pour cent restants. 

Mosquera est une autre coentreprise créée par Xior avec l'exploitant de l'Universidad Europea de Madrid, dans laquelle Xior détenait une participation de 80 pour cent. Là encore, les actions restantes ont été acquises. 

Xior n'a pas donné de détails financiers sur les deux transactions, mais a déclaré qu'elles n'auront pas d'impact sur le ratio d'endettement, car l'obligation de rachat est déjà incluse dans les livres.

Désinvestissements

Xior a en outre souligné que, comme annoncé lors des résultats semestriels, elle a l'intention d'optimiser son portefeuille. À cette fin, des bâtiments d'une valeur d'environ 12,5 millions d'euros ont été identifiés. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au vendredi 07 octobre 2022.

VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

09:00 Colruyt - Ex-dividende
00:00 Frontline - Assemblée annuelle

LUNDI 03 OCTOBRE 2022

09:00 Iep Invest - Ex-dividende

MARDI 04 OCTOBRE 2022

09:00 Ageas - Ex-dividende

MERCREDI 05 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

JEUDI 06 OCTOBRE 2022

10:00 Colruyt - Assemblée extraordinaire

VENDREDI 07 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Floridienne prévoit une forte croissance

(ABM FN) Floridienne voit son activité continuer à se développer de manière significative dans les années à venir. Le groupe l'a annoncé lors de ses résultats semestriels publiés jeudi soir.

Au cours du premier semestre, le chiffre d'affaires de Floridienne s'est élevé à 242,7 millions d'euros, soit une augmentation de 47,5 pour cent par rapport aux 164,5 millions d'euros de la même période de l'année précédente. Cette augmentation est principalement due à la croissance organique des divisions Sciences de la vie et Chimie et à l'intégration des acquisitions réalisées par le groupe Biobest au cours du premier semestre 2022.

"Grâce aux marchés de la lutte biologique intégrée, des extraits naturels, des aliments de fête et de niche et du recyclage des batteries, nous devrions poursuivre notre croissance de manière significative dans les années à venir", peut-on lire dans le communiqué de presse.

L'EBITDA s'est élevé à 33,2 millions d'euros, en hausse de 9,7 millions d'euros par rapport au 30 juin 2021. 

Cependant, les divisions Life Sciences et Food ont été confrontées à des augmentations générales des coûts des matières premières, de la main-d'œuvre, de la logistique et de l'énergie au cours du premier semestre et à des problèmes d'approvisionnement pour certains produits dit le groupe. La guerre en Ukraine a également eu un impact majeur sur la rentabilité des deux divisions au cours du premier semestre 2022.

Outlook

Le groupe tente d'ajuster ses prix en fonction des différentes hausses de prix. Elle prend également des mesures de réduction des coûts pour garder les coûts sous contrôle. "Ces efforts devraient nous permettre de regagner au second semestre certaines des marges perdues depuis le début de l'année", a déclaré le PDG Gaëtan Waucquez.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

WEB voit ses résultats s'améliorer

(ABM FN) Warehouses Estates Belgium a vu ses résultats s'améliorer au cours des six premiers mois de 2022. C'est ce qu'ont révélé les résultats semestriels de la société immobilière, jeudi soir. 

"Malgré un contexte mondial difficile, WEB affiche des résultats opérationnels et financiers en nette progression. Ces résultats reflètent à la fois la bonne valorisation de notre offre d'immobilier commercial et la bonne gestion de l'entreprise, où les coûts ont été maîtrisés, et ce dans un contexte macroéconomique difficile."

Sur le plan net, WEB a enregistré un bénéfice de 8,2 millions d'euros, contre un bénéfice de 5,1 millions d'euros il y a un an. 

En outre, WEB a également vu le taux d'occupation de son portefeuille immobilier augmenter, passant de 95,2 pour cent à la fin du mois de juin 2021 à 96,17 pour cent un an plus tard.

Les revenus locatifs nets sont passés de 8,9 millions d'euros à 10,0 millions d'euros. Le rendement des revenus locatifs nets s'est élevé à 7,11 pour cent. 

La valeur nette d'inventaire est passée de 51,46 euros à la fin de 2021 à 52,21 euros par action à la fin de juin de cette année.

Le ratio d'endettement s'est établi à 46,02 pour cent.

Sur la base de l'état des choses, WEB ne prévoit pas de problèmes opérationnels ultérieurs. Cependant, la société immobilière reste prudente et réaffirme sa stratégie de croissance et d'investissement.

L'action a clôturé à 36,50 euros jeudi.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Colruyt pousse Bel20 dans le rouge

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a de nouveau clôturé dans le rouge jeudi.
Le Bel20 a perdu 1,9 pour cent à 3.325 points.

Cela signifie que l'indice bruxellois a surpassé les États-Unis, où les pertes de l'indice technologique Nasdaq ont approché les 3 pour cent.

Les interventions de la Banque d'Angleterre ont apporté hier un soulagement temporaire, mais aujourd'hui, il s'est avéré qu'il s'agissait d'une reprise temporaire et la vague de vente continue.

Par conséquent, le flux de nouvelles d'aujourd'hui n'a pas contribué à rétablir le sentiment. La nouvelle première ministre britannique, Liz Truss, a signalé qu'elle n'a pas l'intention de faire marche arrière sur les politiques de soutien à la croissance du gouvernement.

KBC rapporte également que le chiffre de la confiance des consommateurs européens n'a pas aidé non plus. L'indice de confiance a chuté de 97,3 à 93,7, son plus bas niveau depuis la fin de 2020.

"Malgré cette nouvelle détérioration de la confiance, la BCE reste sous pression pour montrer sa détermination dans sa campagne anti-inflation", peut-on entendre dans la salle des marchés de KBC. L'inflation espagnole est peut-être tombée à 9 pour cent en septembre, ce qui est positif, mais les taux d'inflation belge et allemand ont augmenté à 11,3 pour cent et 10,9 pour cent en glissement annuel, la Belgique connaissant la plus forte inflation depuis août 1975.

Le stress du marché était également visible sur les marchés obligataires. L'obligation allemande à 10 ans a augmenté de 10 points de base pour atteindre 2,22 pour cent. La variante belge est actuellement cotée à 2,80 pour cent sur la même échéance.

Ainsi, les demandes de soutien hebdomadaires americaines sont passées de 209.000 à 193.000, ce qui est plus que ce que les économistes avaient prévu. Cela indique un marché du travail toujours tendu, donnant à la banque centrale américaine des munitions pour continuer à augmenter les taux d'intérêt.

En outre, la contraction du produit intérieur brut américain de 0,6 % au deuxième trimestre a été confirmée. Bien que cela corresponde à ce que le marché avait prévu, il ne s'agit pas d'une nouvelle positive.

L'euro/dollar était coté à 0,9782, tandis que le prix du baril de pétrole Brent a baissé de 0,4 pour cent. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, l'attention s'est concentrée sur les pandores de Colruyt, qui a lancé un avertissement sur les bénéfices lors de son assemblée annuelle. Une inflation élevée aurait un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices. KBC Securities a retiré l'action de sa liste d'achat et a abaissé son objectif de cours. Degroof Petercam pense que les marges subiront une pression plus forte que prévu. L'action a plongé de 23,3 pour cent. 

Kepler Cheuvreux a relevé son objectif de cours pour D'Ieteren, de 195 à 205 euros sur une recommandation d'achat inchangée. Pourtant, l'action a chuté de 4,1 pour cent.  Petercam Degroof estime que les marges seront soumises à une pression plus forte que prévu. L'action a plongé de 23,3 pour cent. 

Dans le BelMid, Ascencio a augmenté de 4,2 pour cent, tandis qu'Agfa-Gevaert a perdu 6,5 pour cent. 

Azelis a acquis la société italienne Eurotrading. Aucun détail financier n'a été rapporté. Les actions d'Azelis ont cédé 2,1 pour cent. 

Parmi les actions plus petites, Nextensa a gagné 8,1 pour cent. Ekopak a perdu 6,9 pour cent. 

Le chiffre d'affaires de Fluxys est passé de 277,9 millions d'euros à 287,4 millions d'euros au cours des six premiers mois sur une base annuelle. À son tour, le bénéfice net est passé de 38,3 millions d'euros à 41,1 millions d'euros. L'action a baissé de 0,4 pour cent. 

Wall Street

L'indice large S&P500 a perdu 2,1 pour cent et l'indice technologique Nasdaq 2,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au vendredi 07 octobre 2022.

VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

09:00 Colruyt - Ex-dividende
00:00 Frontline - Assemblée annuelle

LUNDI 03 OCTOBRE 2022

09:00 Iep Invest - Ex-dividende

MARDI 04 OCTOBRE 2022

09:00 Ageas - Ex-dividende

MERCREDI 05 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

JEUDI 06 OCTOBRE 2022

10:00 Colruyt - Assemblée extraordinaire

VENDREDI 07 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Sandstorm Gold annonce un dividende trimestriel

(ABM FN) Sandstorm Gold a déclaré son dividende du quatrième trimestre. C'est ce que révèle un communiqué de presse du mineur d'or canadien.

Sandstorm versera un dividende de 0,02 dollar canadien par action. Le dividende sera payé le 28 octobre. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Wall Street donnée en forte baisse

(ABM FN) Wall Street ne semble pas être en mesure de conserver les gains réalisés mercredi. Près de trente minutes avant l’ouverture, les contrats à terme sur l’indice S&P 500 étaient en baisse de 1,2 pour cent, alors que le Nasdaq devrait perdre 1,5 pour cent. 

Ainsi, le soutien que les marchés avaient trouvé mercredi dans l’intervention de la Banque d’Angleterre a déjà disparu. Toutefois, l’économiste Jim Reid de Deutsche Bank pense que davantage de banques centrales pourraient revenir à acheter des obligations d’Etats dans un avenir proche. Mais comme l’inflation reste élevée, les taux d’intérêts devront augmenter, ce qui pèse sur les marchés des actions. 

Au programme cet après-midi, il y avait les demandes hebdomadaires de chômages et le croissance économique au deuxième trimestre. 

Les demandes ont baissé de 16.000 unités de plus que ce que les économistes avaient prévu pour retrouver les niveaux observés en avril dernier.

En outre, la contraction du produit intérieur brut américain de 0,6 pour cent au deuxième trimestre a été confirmée. C'est également ce que le marché avait prévu.

L’euro/dollar s’échangeait à 0,9685, et le rendement obligataire américain à 10 ans pointe à 3,806 pour cent. 

Les prix du pétrole marquent le pas, après avoir augmenté de près de 5 pour cent mercredi. Le pétrole est poussé à la hausse par les craintes de l’impact de l’ouragan Ian en Floride, qui a causé la mise à l’arrêt d’une partie de la production de pétrole en golfe du Mexique.

RBC estime que les assureurs pourraient faire face à des réclamations de 20 à 40 milliards de dollars en raison des dommages causés par les ouragans.

Enfin, vendredi, la Russie prévoit de reconnaître les territoires occupés en Ukraine, après des référendums. De nombreux pays ont déjà signalé qu'ils ne reconnaîtraient pas les référendums. L'Europe a déjà annoncé mercredi un huitième train de sanctions.

Nouvelles des entreprises

Bed Bath & Beyond semble pouvoir démarrer en hausse de 3,5 pour cent, malgré la chute de 28 pour cent du chiffre d'affaires de la société au deuxième trimestre et la forte augmentation des pertes.

Ce soir, après la clôture des marchés, les investisseurs seront attentifs aux résultats de Nike et Micron Technology. L’action Nike est attendue en baisse de 1,6 pour cent et celle de Micron de 1,3 pour cent. 

Clôture 

L'indice S&P 500 a augmenté de 2,0 pour cent mercredi à 3.718,69 points, l'indice Dow Jones a gagné 1,9 pour cent à 29.682,09 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,1 pour cent à 11.051,64 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: le Bel20 reste dans rouge

(ABM FN) La bourse bruxelloise était toujours en forte baisse jeudi après-midi. Vers 14 heures, le Bel20 cédait 1,6 pour cent à 3.333,01 points.

Pratiquement que du rouge au sein de l’indice principal, où Argenx et UCB font office d’exception. 

L'attention reste sur Colruyt, qui a lancé un avertissement sur les bénéfices lors de son assemblée annuelle. Une inflation élevée aurait un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices. Degroof Petercam souligne la pression sur la marge, alors que KBC Securities a retiré la recommandation d’achat et abaisse l’objectif de cours. L'action chute de 21,8 pour cent.

ING a abaissé l’objectif de cours pour Ageas de 45,00 à 43,00 euros tout en maintenant la recommandation Conserver. Le titre perd 1,0 pour cent.

Kepler Cheuvreux a augmenté l’objectif de cours pour D’Ieteren avec un objectif de cours de 195,00 à 205,00 euros avec une recommandation d’achat inchangée. L’action chute de 2,6 pour cent.

Selon ING, Aperam reste positif à propos du futur. L'action cède néanmoins 1,4 pour cent.

Au sein du BelMid, Exmar en hausse de 2,1 pour cent, tandis que Econocom chute de 4,1 pour cent.

Azelis Group a acquis la société italienne Eurotrading. Aucun détail financier n'a été communiqué. Le titre perd 2,2 pour cent.

Parmi les petites valeurs, Nextensa gagne 9,7 pour cent, Ekopak cède 4,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

Les marchés boursiers européens en baisse à la mi-journée

(ABM FN) Les marchés boursiers européens étaient en baisse jeudi avant la publication des données sur l'inflation allemande pour septembre.

L'indice général STOXX Europe 600 était en baisse de 1,2 pour cent à 384,63 points jeudi vers 13 heures. Le DAX allemand perdait 1,2 pour cent à 13.038,01 points et le CAC 40 français 1,2 pour cent à 5.696,38 points. L'indice britannique FTSE chutait de 0,8 pour cent à 6.951,26 points.

“Ces derniers jours, la pression sur les marchés boursiers reflète les turbulences que nous observons sur les marchés obligataires”, soulignent les analystes d'UBS. “Nous avons pris pas mal de coups ces dernières semaines et les investisseurs cherchent des signes d’espoir”, ajoute le spécialiste des obligations Rob Daly de Glenmede Investment Management. “Mais tout espoir est déplacé pour le moment”, estime-t-il.

Les principaux indices américains ont néanmoins affiché de fortes progressions mercredi soir, tandis que les bourses asiatiques étaient également en hausse ce matin.

Les investisseurs seront surtout attentif au taux d’inflation allemand pour le mois de septembre aujourd’hui, qui selon les estimations devrait atteindre 1,5 pour cent sur base mensuelle et 9,5 pour cent sur base annuelle. En août, ces taux étaient respectivement de 0,3 pour cent et 7,9 pour cent. En Belgique, l'inflation se rapproche maintenant du pic de l'été 1975, mais les prix à la consommation espagnols ont en fait baissé en septembre par rapport à août.

La confiance des consommateurs de la zone euro a été confirmée jeudi avec un indice négatif de 28,8.

Cet après-midi aux États-Unis, les demandes hebdomadaires de chômage et l'estimation finale de la croissance économique du deuxième trimestre seront présentées.

Le pétrole est devenu légèrement plus cher jeudi. Le contrat à terme de novembre sur le West Texas Intermediate est en hausse de 0,6 pour cent à 82,61 dollars, tandis que le contrat à terme de novembre sur le Brent coûte 88,52 dollars, soit un gain de 0,5 pour cent.

L'euro/dollar était coté à 0,9712. Au début de la journée, la paire de devises évoluait à 0,9665 contre 0,9732 à la clôture des échanges américains mercredi.

Nouvelles des entreprises

Porsche a fait ses débuts à la bourse de Francfort jeudi, ce qui semble s'être bien passé, puisque l'action se négociait déjà dans le haut de la fourchette de prix précédemment émise. L'action Porsche progresse jusqu’à 85,60 euros, alors que l’action est entrée à 82,50 euros en bourse. L’actionnaire principal Volkswagen chute de 5,1 pour cent.

Tant à Francfort qu’à Paris, le rouge domine, à quelques exceptions près, comme Thales en France qui progresse de 2,4 pour cent et Munich Re en Allemagne qui gagne 1,9 pour cent. 

Les actions des supermarchés connaissent une journée difficile, suite à l'avertissement sur les bénéfices de la société belge Colruyt. L'inflation particulièrement élevée va peser sur Colruyt. L’action est en baisse de 20,6 pour cent. À Paris, Carrefour cède 5,3 pour cent et à Amsterdam, Ahold Delhaize perd 2,9 pour cent.

Contrats à terme Wall Street

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir dans le rouge jeudi. Les contrats à terme sur l'indice S&P 500 étaient en baisse de 1,1 pour cent.

L'indice S&P 500 a augmenté de 2,0 pour cent à 3.718,69 points mercredi, le Dow Jones a gagné 1,9 pour cent à 29.682,09 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,1 pour cent à 11.051,64 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

Mise à jour boursière: Colruyt en forte chute, le Bel20 en baisse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a de nouveau plongé dans le rouge jeudi matin, l’indice principal n’étant pas aidé par la chute de Colruyt.

Vers la fin de la matinée, le Bel20 chutait de 1,6 pour cent à 3.334,54 points.

“Les marchés boursiers subissent une pression considérable”, conclut le spécialiste des investissements Kevin Verstraete de Lynx.

“Ils souffrent évidemment de l’inflation galopante à laquelle les banques centrales répondent par des hausses fermes des taux, ce qui alimente les craintes d'une récession économique. Parallèlement, nous constatons que les tensions géopolitiques provoquent des turbulences sur les marchés boursiers et les premiers avertissements sur les bénéfices sont également apparus ces dernières semaines”, résume Verstraete de Lynx.

Dans une discussion avec ABM Financial News, le stratège Philippe Gijsels de BNP Paribas Fortis a souligné que septembre et octobre sont historiquement de mauvais mois pour les marchés boursiers. Souvent, les mois de novembre et décembre, ainsi que le mois de janvier, sont beaucoup mieux. Il reste à voir s'il y aura également un rallye de fin d'année cette année. "On ne peut que l'espérer", a déclaré Gijsels.

Aujourd'hui, les investisseurs seront notamment attentif à l'inflation en Allemagne et la croissance américaine. Ce matin, il est apparu que l'inflation espagnole a chuté, tout comme la confiance des consommateurs en Europe. La confiance est à son plus bas niveau jamais mesuré. En Belgique, l'inflation continue d'augmenter atteignant presque le pic de l'été 1975.

L'euro/dollar a été coté à 0,9700.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principale, l'attention reste sur Colruyt, qui a lancé un avertissement sur les bénéfices lors de son assemblée annuelle. Une inflation élevée aurait un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices. Colruyt s'attend donc à ce que son résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément exceptionnel, diminue "sensiblement" au cours de cet exercice par rapport à l'année dernière. KBC Securities a abaissé jeudi la recommandation de Renforcer à Conserver et l'objectif de cours de 31,00 à 29,00 euros. Degroof Petercam parle d’une baisse plus forte qu’attendue des marges. L'action chute de 22,1 pour cent.

ING abaisse l’objectif de cours pour Ageas de 45,00 à 43,00 euros tout en maintenant la recommandation Conserver. Le titre perd 0,1 pour cent.

Aperam enregistre une perte de 1,9 pour cent ce matin. Selon ING, l’entreprise reste positive quant au futur.

Kepler Cheuvreux augmente l’objectif de cours pour D’Ieteren avec un objectif de cours de 195,00 à 205,00 euros avec une recommandation d’achat inchangée. L’action chute de 2,8 pour cent. 

Dans le BelMid, Retail Estates est en hausse de 2,1 pour cent, tandis que Econocom chute de 4,1 pour cent.

Azelis a acquis la société italienne Eurotrading. Aucun détail financier n'a été communiqué. Le titre perd 3,1 pour cent. 

Parmi les petites valeurs, Nextensa gagne 8,5 pour cent, là où Smartphoto cède 3,2 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

L'inflation belge se rapproche du pic de 1975

(ABM FN) L'inflation en Belgique continue d'augmenter, bien au-delà de 10 pour cent. C'est ce qu'ont révélé les chiffres de Statbel ce jeudi. 

L'inflation est passée de 9,94 pour cent le mois dernier à 11,27 pour cent ce mois-ci. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis août 1975, lorsque l'inflation était de 11,42 pour cent.

Comme d'habitude ces derniers mois, l'énergie et les denrées alimentaires ont fortement contribué à l'inflation. 

L'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de l'évolution des prix des produits énergétiques et des aliments non transformés, s'est établie à 6,21 pour cent en septembre, contre 5,74 pour cent en août.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Kepler Cheuvreux augmente l’objectif de cours pour D’Ieteren

(ABM FN) Kepler Cheuvreux a relevé jeudi l’objectif de cours pour D’Ieteren de 195,00 à 205,00 euros avec une recommandation d’achat inchangée. 

Les analystes du courtier ont revu leur modèle après les résultats semestriels, publiés début du mois. Kepler est d'avis que D'Ieteren sera en mesure de prester mieux que la moyenne dans les années à venir, et ce malgré une possible récession.

Selon Kepler, le résultat consolidé ajusté avant impôts devrait augmente rde 48 pour cent cette année. L'entreprise elle-même table sur 40 pour cent.

Ainsi, les attentes de Kepler pour cette ont été relevées de 15 pour cent, reflétant les résultats attendus pour TVH, Auto et Belron, tout comme la contribution de PHE. Par ailleurs, les estimations pour 2023 et 2024 ont également été relevées de 5 pour cent. 

L’action D’Ieteren était en baisse de 1,7 pour cent jeudi matin à 142,10 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

Analyse boursière: Aperam garde confiance

(ABM FN) Aperam reste confiant même si certains trimestres difficiles s'annoncent. C'est ce que révèle une analyse d'ING lors d'une journée d'investisseurs organisée par l'entreprise mercredi à Düsseldorf.

La direction d'Aperam compte sur les défis nécessaires à court terme, “en raison de la hausse des prix de l'énergie et des importations record de l’Europe”. Les fabricants européens d'acier inoxydable ont réduit leurs capacités pour tenter de mettre fin à la surcapacité. “Cela a un impact sur les volumes au cours du second semestre”, a prévenu ING.

Aperam pense également qu'elle a encore des perspectives de croissance dans les segments de base tels que les alliages, les services et le relativement nouveau recyclage. 

Aperam a maintenu mercredi ses perspectives 2025 d'un EBITDA ajusté de plus de 300 millions d'euros au-dessus des niveaux de 2016 à 2018. ING en a déduit que l'entreprise part de l'hypothèse d'une normalisation du marché et que cela pourrait porter l'EBITDA ajusté à plus de 800 millions d'euros. Ce chiffre pourrait être encore plus élevé si la consommation d'énergie est rationalisée.

Pour le troisième trimestre, Aperam a déclaré s'attendre à un EBITDA ajusté de 200 à 250 millions d'euros, contre 403 millions d'euros au deuxième trimestre. Selon la banque, cette attente concrète est conforme à ce que la société avait déjà annoncé. 

ING maintient la recommandation d'achat pour Aperam avec un objectif de cours de 58,00 euros. L’action était en baisse de 2,9 pour cent à 23,86 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: ING abaisse son objectif de cours pour Ageas

(ABM FN) ING a abaissé jeudi son objectif de cours pour Ageas de 45,00 à 43,00 euros tout en maintenant la recommandation Conserver.

“La décision très inattendue de ne pas poursuivre le programme de rachat d'actions bénéficiera à Ageas sur le long terme”, a déclaré l'analyste Jason Kalamboussis. Cela permettra à l'assureur de se concentrer davantage sur la croissance des dividendes.

Selon Kalamboussis, Ageas peut désormais poursuivre une “croissance supérieure des bénéfices” par rapport à ses pairs, sans avoir à mettre fin à un programme de rachat en cours. Toutefois, la vente éventuelle de la branche française pour plus de 300 millions d'euros pourrait entraîner un programme de rachat unique, prévoit ING, qui a évalué cette activité à seulement 125 millions d'euros.

Un deuxième trimestre solide en Asie, même avec des vents contraires sur les marchés des taux d'intérêt, aide, mais Kalamboussis a mis en garde contre un ralentissement de l'économie mondiale. Les nouvelles récentes concernant Fosun pourraient amener Ageas à réduire sa participation de 10 pour cent dans cette société, et il y a encore beaucoup d'incertitude quant au rôle de l'État belge dans cette affaire. En conséquence, l'objectif de cours a été ajusté à la baisse et la recommandation Conserver a été maintenue.

L'action Ageas chutait de 0,6 pour cent jeudi matin à 37,31 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: la pression sur les marges de Colruyt plus forte que prévu

(ABM FN) Colruyt a prévenu qu'en raison de l'inflation, les bénéfices seront nettement inférieurs cette année financière, ce qui fait baisser les attentes en matière de marge. C'est ce qu'a déclaré jeudi l'analyste Fernand De Boer de Degroof Petercam.

Une inflation élevée devrait avoir un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices, a annoncé Colruyt. La chaîne de supermarchés s'attend donc à ce que son résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément exceptionnel, baisse “sensiblement” cette année par rapport à l'année dernière.

“Bien que, dans ces conditions de marché, nous nous attendions à ce que Colruyt gagne des parts de marché et que la société dispose de pas mal d'avantages en termes de coûts par rapport à ses concurrents, la hausse des coûts et la garantie du prix le plus bas entraînent une nouvelle baisse des marges et du bénéfice”, explique l’analyste.

Par conséquent, les attentes de Degroof en matière d'EBIT diminuent sensiblement, passant de 339 millions à 297 millions d’euros.

L'augmentation de la dette nette sera également plus importante que prévu.

En outre, l'analyste a noté qu'au cours des dernières semaines, l'action s'est relativement bien comportée en raison des attentes selon lesquelles les actionnaires bénéficierait de la cession par Colruyt de Parkwind.

Après avoir examiné les différentes options, l'option de désinvestissement partiel a été choisie. Un banquier a été désigné à cet effet, a indiqué Colruyt.
Degroof Petercam estime la valeur de l'opération à environ 1,2 milliard d'euros, “mais le produit de la vente sera utilisé pour poursuivre la croissance dans le domaine de l'énergie offshore”, a déclaré De Boer.

Degroof Petercam a maintenu sa recommandation Conserver pour Colruyt avec un objectif de cours de 30,00 euros. L’action chutait de 19,8 pour cent jeudi à 23,12 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: KBC Securities abaisse la recommandation pour Colruyt

(ABM FN) KBC Securities a abaissé jeudi la recommandation pour Colruyt de Renforcer à Conserver et l'objectif de cours de 31,00 à 29,00 euros.

Une inflation élevée aura un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices, selon Colruyt. Par conséquent, la chaîne de supermarchés s'attend à ce que le résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément exceptionnel, baisse "sensiblement" cette année financière par rapport à l'année dernière. 

L’action plongeait de 17,4 pour cent jeudi à 23,83 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Colruyt en chute libre, le Bel20 dans le rouge

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a commencé en baisse jeudi. Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 chutait de 1,0 pour cent à 3.353,52 points. 

Dans l'indice principal, l'attention s'est portée sur Colruyt, qui a lancé un avertissement sur les bénéfices lors de son assemblée annuelle. Une inflation élevée aurait un impact de 200 millions d'euros sur les bénéfices. Colruyt s'attend donc à ce que son résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément exceptionnel, diminue "sensiblement" au cours de cet exercice par rapport à l'année dernière. L'action plonge de 10,2 pour cent.

Il n'y avait pas d'actions à trouver. D'Ieteren limite sa perte à 0,1 pour cent.

Dans le BelMid, Exmar est en hausse de 1,5 pour cent, tandis qu'Econocom chute de 2,1 pour cent. 

Parmi les petites valeurs, Sequana gagne 6,0 pour cent. Biocarties perd 1,1 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Une ouverture attentiste en vue à Bruxelles

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait ouvrir en légère baisse jeudi. Les contrats à terme sur l'indice Euro Stoxx 50 étaient en baisse de quelque dixièmes de pour cent environ une demi-heure avant l'ouverture du marché.

La séance de mercredi a encore été intense. Après une clôture dans le rouge sur Wall Street mardi soir, les premières coups sont tombés après l'ouverture à Bruxelles et le Bel20 a reculé jusqu'à 2,4 pour cent, passant fortement sous 3.310 points son niveau le plus bas. Pour finir, l’indice principal a clôturé proche de l’équilibre.

Andre Brouwers, de l'Investment Institute, a parlé d'une “tempête parfaite” de mauvaises nouvelles. Il a rappelé que la banque centrale britannique a dû intervenir après que les nouvelles politiques du gouvernement ont provoqué une réaction désastreuse du marché pour la livre sterling. En outre, un gouvernement très à droite est arrivé au pouvoir en Italie, puis des explosions ont saboté des gazoducs provenant de Russie et traversant la mer du Nord. "Combien de misère voulez-vous ?”, se demande Brouwers.

Aux États-Unis, Apple a également annoncé renoncer à augmenter sa production d'iPhone en raison d'une demande décevante, tandis que le rendement obligataire américain à 10 ans a brièvement dépassé 4 pour cent pour la première fois en 10 ans, avant de retomber à 3,77 pour cent.

Sur Wall Street, cependant, après une ouverture en baisse, les principaux indices ont progressé tout au long de la journée. À la clôture de la séance, un gain de deux pour cent a même été enregistré pour le S&P 500 et le Nasdaq.

“Le marché fait ce qu'il fait chaque jour. Vous pouvez essayer d'indiquer ce qui a pu se cacher derrière, mais ce n'est qu'un jeu de société. Une grande partie du marché était ‘survendu’ et les acheteurs sont intervenus”, a déclaré Liz Ann Sonders, stratège en investissement chez Charles Schwab.

Aujourd'hui, après la clôture des marchés américains, les investisseurs recevront les résultats de Micron Technology et de Nike, entre autres. L'espoir est que ces chiffres soient une source de distraction. De nombreuses entreprises ont laissé intactes leurs prévisions de bénéfices et, en raison de l'inflation, le chiffre d’affaires est souvent en hausse.

À Francfort, ce matin, les investisseurs attendent également avec impatience l'introduction en bourse du constructeur de voitures de sport Porsche. L'action sera introduite en bourse au prix de 82,50 euros par action, soit dans le prix le plus élevée dans la fourchette prévue.

En Asie, les bourses ont repris des couleurs ce matin après le rallye de Wall Street mercredi soir. La bourse de Sydney est arrivée en tête avec un gain d'un peu moins de deux pour cent. Hong Kong et Séoul ont augmenté de moins d'un pour cent.

Les turbulences sur les marchés boursiers la semaine dernière ont entraîné une fuite vers le dollar, au détriment des autres devises, et le yuan chinois est également sous pression depuis plusieurs jours. Cette nuit, la Banque Populaire de Chine a mis en garde les spéculateurs. “Ne pariez pas sur une appréciation ou une dépréciation unilatérale du taux de change du renminbi”, indique un communiqué sur le site Internet de la banque centrale. Le yuan s'est légèrement renforcé par rapport au dollar ce matin.

La paire de devises euro/dollar était cotée à 0,9660 ce matin.

Les contrats à terme sur le pétrole américain étaient en forte hausse mercredi soir, augmentant de près de 5 pour cent à 82,15 dollars le baril. Les prix du pétrole ont bénéficié du soutien de l'ouragan Ian, qui a touché terre en Floride. Le Bureau of Safety and Environmental Enforcement a indiqué mardi qu'en prévision de la tempête de catégorie 4, 11 pour cent de la production pétrolière et environ 8,5 pour cent de la production de gaz naturel dans le golfe du Mexique ont été arrêtés. Selon les analystes, l'impact sur les prix du pétrole devrait être de courte durée.

Le pétrole vient de tomber à son plus bas niveau en huit mois en début de semaine. Un dollar fort persistant déprime le pétrole brut et d'autres produits de base dont le prix est fixé en dollars, car ceux-ci sont désormais plus chers pour les utilisateurs d'autres devises.

Toutefois, les analystes soulignent que les stocks restent serrés et que les prix pourraient rebondir en cas d'inquiétudes importantes concernant l'offre.

Cet après-midi, l'accent sera mis sur l'inflation préliminaire de septembre en Allemagne et la croissance économique finale du deuxième trimestre aux États-Unis.

Nouvelles des entreprises

L'inflation élevée pèsera sur la rentabilité de Colruyt, avec un impact estimé à plus de 200 millions d'euros au cours de cet exercice. Colruyt s'attend à ce que le résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément exceptionnel, baisse "sensiblement" cette année financière par rapport à l'année dernière.

Aedifica investit environ 17 millions d'euros dans la construction d'un centre de soins résidentiels en Irlande.

WDP lance la "Green Mobility Hub" pour donner à l'énergie propre un rôle plus central au sein de l'entreprise et développe également de manière significative une ferme de panneaux solaires. L'entreprise réalise un investissement de plus de 40 millions d'euros à cet effet.

Le chiffre d'affaires de Fluxys a augmenté au premier semestre sur une base annuelle, passant de 277,9 millions à 287,4 millions d'euros. Le bénéfice net est quant à lui passé de 38,3 millions à 41,1 millions d'euros.

Azelis a acquis la société italienne Eurotrading. Le distributeur belge de produits chimiques l'a annoncé sans divulguer de détails financiers.

Clôture sur Wall Street

L'indice S&P 500 a augmenté de 2,0 pour cent mercredi à 3.718,69 points, l'indice Dow Jones a gagné 1,9 pour cent à 29.682,09 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,1 pour cent à 11.051,64 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

WDP crée une branche à part entière pour l'énergie propre

(ABM FN) WDP lance la “Green Mobility Hub” pour donner à l'énergie propre un rôle plus central au sein de l'entreprise et développe également une ferme de panneaux solaires. C’est ce qu’a annoncé l'investisseur spécialisé en immobilier logistique jeudi matin.

L'entreprise dégage un investissement de plus de 40 millions d'euros à cet effet.

Ce positionnement est conforme au plan de croissance 2022-25 de WDP, qui indique que l'entreprise souhaite continuer à développer et à étendre les activités “Energy as a Business” en tant que secteur d'activité distinct.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

Azelis acquiert Eurotrading

(ABM FN) Azelis a acquis la société italienne Eurotrading. C’est ce qu’a annoncé le distributeur belge de produits chimiques jeudi matin, sans divulguer de détails financiers. 

Eurotrading est l'un des principaux distributeurs de produits chimiques spécialisés dans les soins personnels en Italie. 

Cette acquisition renforce la position d'Azelis sur le marché italien en plein essor.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Plus de revenus et de bénéfices pour Fluxys

(ABM FN) Fluxys a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice au premier semestre. C'est ce qu'ont révélé les résultats du gestionnaire de réseau de gaz mercredi soir.

Le chiffre d'affaires de Fluxys a augmenté d'une année sur l'autre, passant de 277,9 millions à 287,4 millions d'euros. Le résultat net est quant à lui passé de 38,3 millions à 41,1 millions d'euros.

“L'évolution du chiffre d'affaires régulé et du résultat net s'explique principalement par l'évolution des composantes à couvrir par les tarifs régulés”, peut-on lire dans le communiqué.

Au cours du dernier semestre, Fluxys a investi 35,2 millions d’euros, contre 15,8 millions à la même période l'année dernière. Sur ce montant, 19,3 millions sont allés à des projets d'infrastructure de LNG et 15,9 millions à des projets de transmission.

Fluxys a indiqué que le centre de stockage souterrain de Loenhout était rempli à 92 pour cent au 1er septembre, ce qui est largement supérieur au minimum de 80 pour cent exigé par l'Europe au 1er novembre.

Sur base des informations disponibles à ce jour, il est extrêmement difficile d'estimer l'impact de la guerre en Ukraine sur l'économie, a déclaré le gestionnaire de réseau.

Sur base de la situation telle qu'elle est actuellement connue publiquement, “nous ne prévoyons actuellement aucun changement significatif du résultat consolidé pour 2022”. Les activités de Fluxys sont réglementées et l'augmentation des volumes traités n'apporte pas de bénéfices supplémentaires aux actionnaires. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

L'inflation ronge les bénéfices de Colruyt

(ABM FN) L'inflation élevée pèsera sur la rentabilité de Colruyt pour plus de 200 millions d'euros au cours de cet exercice. C’est ce qu’a fait savoir le groupe mercredi soir.

L'impact est estimé à de plus de 200 millions d'euros et concerne principalement l'énergie, les transports et les frais de personnel. “Ces derniers, compte tenu du système d'indexation automatique des salaires en Belgique, ont un impact important”. 

Colruyt s'attend à ce que “le contexte macroéconomique difficile avec une inflation élevée, de solides augmentations de coûts et une confiance négative des entreprises et des consommateurs se poursuive”.

Le groupe affirme qu'il gardera donc très attentif aux coûts et à la trésorerie afin de pouvoir continuer à tenir sa promesse de prix les plus bas.

Toutefois, Colruyt s'attend à ce que son résultat consolidé, à l'exclusion de tout élément non récurrent, baisse “sensiblement” durant cette année financière par rapport à l'année dernière.

“La combinaison de la pression inflationniste sur les coûts, de l'inflation alimentaire, qui est inférieure à l'inflation générale, et de l'environnement concurrentiel du marché entraîne une pression sur les résultats.”

L'endettement augmentera également cette année, a prévenu la société basée à Halle.

L'acquisition du groupe Roelandt et l'augmentation de sa participation dans Newpharma, à l'exclusion d'éventuels effets ponctuels, n'auront pas d'impact significatif sur le bénéfice net, a ajouté Colruyt.

Par ailleurs, Colruyt a indiqué qu'après avoir examiné les différentes options pour Virya Energy, elle a choisi d'élaborer l'option d'un désinvestissement partiel de la filiale. Un banquier a été désigné à cet effet, a indiqué Colruyt.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au jeudi 06 octobre 2022.

JEUDI 29 SEPTEMBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

09:00 Colruyt - Ex-dividende
00:00 Frontline - Assemblée annuelle

LUNDI 03 OCTOBRE 2022

09:00 Iep Invest - Ex-dividende

MARDI 04 OCTOBRE 2022

09:00 Ageas - Ex-dividende

MERCREDI 05 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

JEUDI 06 OCTOBRE 2022

10:00 Colruyt - Assemblée extraordinaire

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Aedifica investit en Irlande

(ABM FN) Aedifica a investi environ 17 millions d'euros dans la construction d'une maison de repos en Irlande. C'est ce qu'a annoncé l'investisseur spécialisé en immobilier de santé  mercredi soir. 

La maison de repos accueillera 105 résidents, et Aedifica compte sur un rendement locatif net initial d'environ 5,0 pour cent.

Le bâtiment sera livré au deuxième trimestre de 2024. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Bruxelles clôture avec une petite perte

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a plongé dans le rouge mercredi, mais vers la fin de la journée, l'indice principal a réussi à regagner du terrain pour terminer en légère baisse.

Au final, le Bel20 a cédé 0,1 pour cent clôturant la séance à 3.387,62 points. 

Les marchés restent en proie à la même histoire, a déclaré le stratège Philippe Gijsels de BNP Paribas Fortis dans un entretien avec ABM Financial News. Selon lui, la baisse des marchés d’actions s’explique par la hausse des rendements obligataires, due au resserrement monétaire des banques centrales.

Le rendement américain à 10 ans pointe maintenant à 3,781 pour cent, après avoir dépassé les 4 pour cent plus tôt dans la journée. En Europe, le bund allemand est coté à 2,151 et son homologue belge à 2,802 pour cent.

Il y a aussi des mouvements fermes sur les marchés des devises, avec un dollar très fort qui cause des problèmes à certains marchés émergents, a expliqué Gijsels. "Le dollar fort rend les marchés nerveux", a-t-il ajouté. À la clôture des marchés européens, l'euro/dollar était coté à 0,9635.

En outre, le marché est également très préoccupé par le Royaume-Uni. La Banque d'Angleterre va soutenir la livre sterling en achetant des obligations d'État au lieu d'assainir son bilan comme prévu. La livre est tombée en chute libre, suite aux projets du nouveau gouvernement, que le marché perçoit comme très défavorable pour le trésor britannique.

"Cela va à l'encontre de ce que la BoE voulait faire", a déclaré le stratège de la BNP. C'est aussi le signe d'une banque centrale qui ne sait plus quoi faire, nous a expliqué Gijsels. Si, dans un premier temps, les marchés réagissent positivement, cela crée également une nouvelle incertitude et exerce une pression sur les marchés des actions.

La volatilité des marchés est alimentée par une inflation galopante, selon Gijsels. Dès que la fin de la hausse des prix sera visible, le sentiment pourrait s'inverser, a déclaré le stratège. Mais le simple fait de voir l’inflation atteindre un pic ne suffira pas, dit-il, une forte baisse vers l'objectif de 2 pour cent doit être visible. De nombreux chiffres sur l'inflation sont à l'ordre du jour jeudi et vendredi. En particulier, l'inflation PCE de vendredi après-midi peuvent compter sur beaucoup d'attention.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, 10 actions ont terminé la séance dans le vert. WDP a signé la plus forte hausse, avec un gain de 2,4 pour cent.

UCB, qui a pourtant passé une majeure partie de la journée en tête du Bel20, a finalement progressé de 0,1 pour cent. ING a abaissé l’objectif de cours pour l’action, mais a réitéré la recommandation d’achat. 

VGP a chuté de 0,9 pour cent. L’investisseur spécialisé dans l’immobilier logistique, a annoncé avoit trouvé un nouveau locataire en la société de transport Transaher pour son VGP Park Granollers, à proximité de Barcelone.

Ageas est la lanterne rouge, avec une baisse de 2,5 pour cent.

Dans le BelMid, Intervest Offices & Warehouses a engrangé 7,7 pour cent, alors que Mithra a cédé 4,4 pour cent.

Recticel a progressé de 6,5 pour cent. Le groupe belge, de concert avec Carpenter, a demandé à l'autorité de la concurrence britannique CMA d'envisager une solution "rapide" pour répondre aux préoccupations de concurrence découlant de la vente de la division 'Engineered Foams' à la société américaine.

Parmi les petites valeurs, Sequana Medical a gagné 7,5 pour cent. Biotalys a perdu 5,0 pour cent.

Wall Street

À la clôture des marchés européens, les indices américains étaient en forte hausse.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par AmedeoG

Le financement de la reprise de Beluga pas encore réalisé

(ABM FN) Chainius Solutions n'a pas réussi à lever suffisamment de fonds par le biais du crowdfunding pour financer son rachat de Beluga, société cotée en Belgique. 

Dans un premier temps, Chainius devait acquérir  65 pour cent des actions de Beluga auprès de Longeval SA et Hilos SA, avant de lancer une offre obligatoire pour les actions restantes.

Chainius est prêt à payer 3,40 euros par action.

Jusqu'à présent, le crowdfunding n'a permis de récolter que 222.600 euros, alors que 4,65 millions d'euros sont nécessaires.

"Toutefois, Chainius Solutions continue de faire tout son possible pour réunir ces fonds dans les meilleurs délais."

Si les fonds ne sont pas réunis par Chainius d'ici le 30 septembre 2022 et qu'il n'y a pas d'accord pour prolonger le délai, l'acquisition n'aura pas lieu.

Si l'acquisition réussit, Chainius prévoit alors de rendre publique la plateforme de crypto-monnaie Bit4you via la cotation de Beluga.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

L'UE annonce de nouvelles sanctions contre la Russie

(ABM FN) L'Union européenne a annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie. C'est ce qu'a indiqué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mercredi.

Il s'agit maintenant du huitième paquet de sanctions contre la Russie.

La première partie concerne un élargissement de la liste noire des personnes et entités russes auxquelles des sanctions ont été imposées, telles que le gel des avoirs et l'interdiction de voyager.

Le deuxième volet des sanctions consiste à isoler davantage l'économie russe par de nouvelles interdictions d'importation de produits russes, ce qui fera perdre à l'économie russe 7 milliards d'euros de revenus supplémentaires.

En outre, l'UE élargit la liste des produits qui ne peuvent plus être vendus à la Russie, en partie dans le but de perturber davantage les activités militaires de Moscou. 

Bruxelles veut également empêcher le contournement des sanctions.

Enfin, Von der Leyen a introduit un plafonnement du prix du pétrole.

"La semaine dernière, la Russie a franchi un nouveau palier dans l'invasion de l'Ukraine. Les référendums fictifs organisés dans les territoires occupés par la Russie constituent une tentative illégale de s'emparer de terres et de modifier les frontières internationales par la force. La mobilisation et la menace de Poutine d'utiliser des armes nucléaires sont des étapes supplémentaires sur la voie de l'escalade", a déclaré Von der Leyen mercredi.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au jeudi 06 octobre 2022.

JEUDI 29 SEPTEMBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2022

09:00 Colruyt - Ex-dividende
00:00 Frontline - Assemblée annuelle

LUNDI 03 OCTOBRE 2022

09:00 Iep Invest - Ex-dividende

MARDI 04 OCTOBRE 2022

09:00 Ageas - Ex-dividende

MERCREDI 05 OCTOBRE 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

JEUDI 06 OCTOBRE 2022

10:00 Colruyt - Assemblée extraordinaire

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street donnée en ordre dispersée à l’ouverture

(ABM FN) Les bourses américaines devraient entamer la séance de ce mercredi en ordre dispersées. Près d’une demi-heure avant l’ouverture, les contrats à terme sur l’indice S&P 500 étaient en hausse de 0,2 pour cent, alors que l’indice technologique, le Nasdaq, s’apprête à ouvrir en baisse de 0,2 pour cent. L’indice Dow Jones est attendu en hausse de 0,4 pour cent. 

Les investisseurs restent focalisés sur les signaux à propos de la croissance économique, comme par exemple l’article de Bloomberg signalant qu’Apple ne prévoit pas d’augmenter sa production d’iPhone. 

Par ailleurs, les taux longs américains continuent de se tendre, ce qui met les marchés d’actions sous pression. Le rendement obligataire américain à 10 ans pointe à 3,851 pour cent, après avoir dépassé les 4 pour cent plus tôt dans la journée. 

Ray Remy, trader en obligation chez Daiwa Capital Markets, estime que le marché obligataire fonctionne normalement. Les investisseurs vendent leurs obligations d'État alors que la Réserve fédérale promet de plus en plus de hausses des taux. 

“On se demande bien ce qu’il se passe, pour que les rendements aient tant augmenté ces derniers jours”. 

Le dollar continue son envolée pour atteindre des niveaux jamais vu en 20 ans. Ceci risque de déstabiliser encore plus les marchés financiers. “Si la force du dollar se maintient, l’effet de contagion qui déstabilise les marchés à l’échelle mondiale ne fera qu’augmenter et accroître le risque d’une récession globale plus profonde”, estime MUFG. L’euro/dollar s’échange à 0,9586 contre 0,9588 à la clôture des marchés américains mardi. 

La Banque d’Angleterre vient en soutien à la livre sterling, en achetant des obligations d’État. La livre sterling a fait une chute faramineuse, après que le nouveau gouvernement britannique ait présenté ses plans, qui sont vu comme très défavorables au trésor britannique. 

Le pétrole est devenu légèrement plus cher. Un baril de WTI coûtait 78,75 dollars, soit un gain de 0,3 pour cent. Le prix d’un baril de Brent est en hausse de 0,3 pour cent à 85,10 dollars. 

Moscou soutient la réduction de la production de pétrole d’un million de barils par jour, proposée par l’OPEP. Cette baisse est dans l’intérêt du pays, car un embargo européen sur le pétrole russe prendra effet dans le courant de l’année. 

Nouvelles des entreprises

Apple ne va pas augmenter sa production d’iPhones 14, car le demande n’est pas suffisamment forte. C’est ce qu’écrit l’agence de presse Bloomberg. Les fournisseurs ont été avertis que les efforts visant à augmenter la production de 6 millions d’unités devraient être suspendus. L’action Apple se dirige vers une ouverture en baisse de 2 pour cent. 

Clôture

L'indice S&P500 a clôturé en baisse de 0,2 pour cent à 3.647,82 points mardi et le Dow Jones de 0,3 pour cent à 29.155,37 points. Le Nasdaq a glané pour sa part 0,3 pour cent à 11.279,60 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles en forte baisse

(ABM FN) La bourse bruxelloise était toujours en forte baisse mercredi après-midi. Vers 14 heures, le Bel20 cédait 1,9 pour cent à 3.327,81 points. 

Pratiquement que du rouge au sein de l’indice principal, où UCB et Colruyt font office d’exception. Ce matin, ING a confirmé son conseil d’achat sur le laboratoire, mais a révisé de 120,00 à 105,00 euros son objectif de cours. L’action UCB progresse de 0,4 pour cent et celle de Colruyt de 0,2 pour cent.

VGP, qui a annoncé la signature d’un contrat de location avec la société Transaher pour son parc Granollers situé non loin de Barcelone, plonge à nouveau de 6,9 pour cent.

Au sein du BelMid, Immovel et Befimmo s’adjugent respectivement 2,1 et 1,1 pour cent.

Recticel progresse de 0,6 pour cent. Le groupe belge, de concert avec Carpenter, a demandé à l'autorité de la concurrence britannique CMA d'envisager une solution "rapide" pour répondre aux préoccupations de concurrence découlant de la vente de la division 'Engineered Foam' à la société américaine.

En bas de l’indice intermédiaire, on retrouve notamment Mithra qui chute de 6,8 pour cent.

Au sein du BelSmall, Sequana Médical prend 2,0 pour cent, là où Biotalys se voit lesté de 5,0 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Les bourses européennes en baisse à la mi-journée

(ABM FN) Les bourses européennes étaient en forte baisse mercredi matin. Vers midi, l’indice STOXX Europe 600 chutait de 1,7 pour cent à 381,51 points, le DAX allemand de 2,0 pour cent à 11.891,99 points et le CAC 40 français de 1,5 pour cent à 5.665,75 points. L’indice FTSE 100 britannique cédait 1,1 pour cent à 6.908,29 points. 

Selon Salah Bouhmidi, analyste chez IG Nederland, le président James Bullard de la Fed de St Louis a touché un nerf sensible des investisseurs, en déclarant que vu l’inflation reste très élevée d’autres hausses taux seraient encore nécessaire, surtout maintenant que les risques pour l’économie américaine augmentent. “Cette déclaration n’est pas venue au moment opportun. Les investisseurs sont déjà extrêmement nerveux et anxieux à cause d’une possible récession”, explique Bouhmidi.

Au niveau macroéconomique, on a appris ce matin que la confiance des consommateurs allemands et français a continué de chuter. 

Cet après-midi, les investisseurs recevront un aperçu des stocks de gros américains au mois d’août, des ventes de logement à venir et des stocks hebdomadaires de pétrole. 

Au niveau des orateurs, les investisseurs pourront suivre les discours de David Malpass de la Banque Mondiale, Frank Elderson, gouverneur de la banque centrale européenne, et Charles Evans, président de la Fed de Chicago. 

Le pétrole est devenu moins cher mercredi.

L’euro/dollar s’échangeait à 0,9588 contre un taux de change de 0,9555 à l’ouverture des marchés et de 0,9588 à la clôture des bourses américaines mardi. 

Nouvelles des entreprises

La plupart des actions sur les principales places boursières européennes sont en forte baisse, à quelques exceptions près. C’est surtout le secteur pharmaceutique qui arrive à tirer son épingle du jeu, ainsi à Paris, Sanofi enregistre un gain de 2,0 pour cent. À Francfort, Merck s’adjuge 0,8 pour cent et à Bruxelles UCB progresse de 0,7 pour cent. 

À Paris, la plus forte baisse revient à ArcelorMittal, qui cède 6,0 pour cent. STMicroelectronics se voit également lesté de 5,7 pour cent, en Unibail-Rodamco-Westield de 5,3 pour cent. Parmi les quelques hausse, on notera Capgemini qui gagne 2,2 pour cent. Renault progresse aussi de 1,0 pour cent. 

À Francfort, Deutsche Bank et Infineon se retrouvent en bas du tableau avec des pertes de respectivement 7,7 et 4,2 pour cent. Continental et Allianz perdent aussi plus de 4 pour cent. Outre Merck, seul Deutsche Boerse est dans le vert, avec un gain de 0,8 pour cent.

Contrat à terme Wall Street

Les bourses américaines semblent également en voie d’ouvrir fortement en baisse, le contrat à terme sur le S&P500 chutant de 1,2 pour cent. 

L'indice S&P500 a clôturé en baisse de 0,2 pour cent à 3.647,82 points mardi et le Dow Jones de 0,3 pour cent à 29.155,37 points. Le Nasdaq a glané pour sa part 0,3 pour cent à 11.279,60 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: le Bel20 chute violemment

(ABM FN) La bourse de Bruxelles évolue dans les cordes ce mercredi matin. En fin de matinée, le Bel20 perdait plus de 2 pour cent à 3.315 points.

Les investisseurs prennent manifestement en compte les déclarations de Christine Lagarde, la présidente de la BCE, selon qui "la Banque centrale européenne doit continuer à relever ses taux d'intérêt pour endiguer l'inflation, quitte à freiner la croissance", ce qui est naturellement un mauvais signal envoyé au marché action.

De quoi également pousser un peu plus à la hausse les rendements obligataires, avec un dix ans allemand qui poursuit sa marche en avant et dépasse désormais les 2,30 pour cent, là où les 3 pour cent sont en vue pour son homologue belge.

A signaler au passage un cocktail d’indicateurs défavorables, tels que la confiance des ménages repartie à la baisse en septembre en France, et le nouveau plongeon du moral des consommateurs allemands. Aux Etats-Unis, on apprend par ailleurs qu’Apple, qui avait révisé à la hausse cet été ses prévisions de ventes d’iPhones, a finalement décidé de ne pas augmenter la production de son produit phare.

Sur le marché des changes, le dollar continue de régner en maître, le yuan ayant notamment touché un plus bas depuis 2008 face au billet vert, tandis que la monnaie unique repartait à la baisse sous les 0,96 dollar pour un euro.

"Le dollar met une pression énorme sur la majorité des devises et l’euro ne fait pas exception, […], sur fond de nouvelles tensions sur le prix du gaz et d’une fuite en mer Baltique sur le gazoduc Nord Stream, suite à un sabotage semblerait-il. Par qui, on se le demande!", résume Bernard Keppenne.

L’économiste de CBC Banque observe également que le rendement du dix ans américain a dépassé le niveau des 4 pour cent pour la première fois depuis 2010, "de quoi exacerber encore un peu plus la pression sur l’ensemble des devises par rapport au dollar".

Du côté du pétrole, le Brent reprenait son souffle après son envolée de la veille, sous les 86 dollars le baril.

Actions en hausse et en baisse

Pratiquement que du rouge au sein de l’indice principal, où UCB fait office d’exception, parvenant à se maintenir proche de l’équilibre autour des 70 euros. Ce matin, ING a confirmé son conseil d’achat sur le laboratoire, mais a révisé de 120,00 à 105,00 euros son objectif de cours.

VGP, qui a annoncé la signature d’un contrat de location avec la société Transaher pour son parc Granollers situé non loin de Barcelone, plonge de 5,6 pour cent.

Au sein du BelMid, Recticel évolue à l'équilibre. Le groupe belge, de concert avec Carpenter, a demandé à l'autorité de la concurrence britannique CMA d'envisager une solution "rapide" pour répondre aux préoccupations de concurrence découlant de la vente de la division 'Engineered Foam' à la société américaine.

En bas de l’indice intermédiaire, on retrouve notamment Mithra qui chute de 6 pour cent.

Au sein du BelSmall, mention spéciale à Sequana Médical qui prend 1,4 pour cent, là où UnifiedPost se voit lesté de 3,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20