La semaine en bourse: davantage d'optimisme permet au Bel20 de gagner 2,1 pour cent

(ABM FN) Le Bel20 a gagné 2,1 pour cent sur l’ensemble de la semaine à 3.844 points.

Et pourtant, la semaine boursière avait débuté sur une note négative avec les avertissements sur résultats de Nvidia et Micron Technology, ces géants des composants électroniques, qui s’attendent à voir leurs revenus baisser. 

Selon l'analyste de marché Michael Hewson de CMC Markets, ces avertissements mettent en lumière "les défis auxquels sont confrontés non seulement le secteur de la technologie, mais aussi l'économie mondiale au sens large".

Ensuite vint le point d’orgue de la semaine avec la publication mercredi des chiffres de l’inflation aux Etats-Unis. Ressortis inférieurs aux attentes, ils ont apporté du soulagement aux investisseurs, ceux-ci espérant que la Fed ne relève pas ses taux aussi fortement que redouté. 

Il est tentant, selon Hewson, de penser que le point bas des marchés boursiers cette année soit derrière nous, mais il n'y a pas encore de preuves pour étayer cette perspective.

L'inflation américaine ralentit

Publiés mercredi, les chiffres de l'inflation américaine ont donc montré un ralentissement qui a d’ailleurs été conforté par l’évolution de l'indice des prix à la production publié jeudi.

Les prix à la consommation aux États-Unis se sont stabilisés en juillet par rapport au mois précédent, après avoir augmenté de 1,3 pour cent en juin. Sur une base annuelle, les prix ont augmenté de 8,5 pour cent, contre 9,1 pour cent un mois plus tôt.

L'inflation sous-jacente, c'est-à-dire corrigée des prix de l'alimentation et de l'énergie, s'est pour sa part établie à 0,3 pour cent en rythme mensuel en juillet. Sur une base annuelle, l'inflation sous-jacente s'est établie à 5,9 pour cent, soit un niveau inchangé.

Commentant ces chiffres, les analystes d’ING ont évoqué "une surprise positive" découlant en partie de la baisse des prix du carburant et des billets d'avion. Et tandis que le prix de l'essence est également moins cher en août, l'inflation baissera probablement à nouveau ce mois-ci, s’attend ING.

La banque note toutefois que la situation est plus délicate pour l’inflation sous-jacente, compte tenu de la hausse des coûts de main-d'œuvre qui a maintenu cette même inflation stable en juillet.

À la vue des gains signés mercredi sur les bourses, les marchés espèrent que la Fed relèvera ses taux moins fortement en septembre. Pour autant, il faut rappeler que la hausse des prix ne constitue jamais qu’un indicateur parmi d’autres pris en compte par la Fed dans son processus de hausse des taux.

Et avant la prochaine décision monétaire en septembre, la publication de nombreux indicateurs sont encore à venir, on pense au rapport sur l’emploi pour le mois d’août et les chiffres de l’inflation pour août. 

Comme le souligne Philippe Ledent d’ING, les chiffres de l’emploi sont également scrutés de près par la Fed dans la mesure où les pressions salariales constituent une composante majeure dans l’inflation américaine.

ING rappelle que l’inflation actuelle demeure toujours bien loin de l’objectif de la Fed, tandis que l'économie américaine a créé plus d'un demi-million d'emplois le mois dernier et que la croissance économique semble se redresser au troisième trimestre.

En outre, ING s’attend dans l’ensemble à ce que les exportations se portent bien et que les stocks posent moins de problèmes, ce qui fait dire aux analystes de la banque que les raisons sont suffisantes pour que la Fed relève quand même ses taux d'intérêt de 75 points de base en septembre.

Plusieurs dirigeants de la Fed ont également fait allusion à une telle hausse cette semaine. Le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, entre autres, a déclaré qu'il s'attend à ce que la banque centrale "augmente les taux d'intérêt pour le reste de cette année et l'année prochaine pour garantir que l'inflation revienne à son objectif de 2 pour cent".

Sa collègue, Mary Daly, de la Fed de San Francisco, a ajouté cette semaine que le combat de la banque centrale contre l’inflation est loin d’être terminé. Il y a une amélioration, note Daly, soulignant toutefois qu’il y a encore du chemin à faire. 

Le marché n’y croit pas

De l’avis des marchés, l’annonce de la baisse de l’inflation a pourtant fait baisser les perspectives d’une hausse de 75 points de base des taux en septembre.

Suite au rapport sur l’inflation, le baromètre FedWatch compilé par CME Group estime désormais la probabilité d’une hausse de 50 points de base en septembre à plus de 60 pour cent, contre 30 pour cent avant la publication du rapport.

On notera que les spéculations sur une Fed moins agressive ont d'ailleurs entraîné un repli du billet vert, l’euro ayant renoué avec 1,03 dollar en cours de semaine pour finalement clôturer sur un gain hebdomadaire de 0,65 pour cent à 1,025 dollar.

Alors que l'inflation semble ralentir aux États-Unis, un scénario similaire en Europe semble plus difficile à envisager, selon Michael Hewson de CMC Markets, sachant que le vieux continent est plus sensible à la hausse des prix de l'énergie.

Philippe Ledent d’ING rappelle à ce titre qu’on évalue entre 40 et 45 pour cent le poids des prix de l’énergie dans l’inflation européenne, contre 30 pour cent environ outre-Atlantique.

Sur le front du pétrole, pour la première fois depuis un mois, le Brent a bouclé la semaine dans le vert autour des 98 dollars le baril, soit une hausse hebdomadaire de 3,5 pour cent et ce malgré avoir touché un plus bas depuis février à 93 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain a lui progressé de 4 pour cent cette semaine à 92,6 dollars. 

"Les prix du pétrole brut sont à nouveau en hausse alors que la hausse des prix du gaz en Europe modifie les habitudes de consommation vers ce qui est actuellement une alternative moins chère", a déclaré Hewson.

"Une crise du gaz imminente en Europe entraîne déjà une importante demande de remplacement du gaz par le pétrole", a déclaré l'Agence internationale de l'énergie dans son rapport mensuel cette semaine. Et cette demande supplémentaire de pétrole tombe dans un marché déjà tendu, a déclaré l'agence.

Pendant ce temps, l'OPEP a révisé à la baisse ses estimations de la demande de pétrole en 2022 cette semaine.

Les gagnants et perdants de la semaine

La plus forte hausse de la semaine revient, sans surprise, à Exmar qui s’est envolé de 50 pour cent. Vendredi dernier, la société a publié une nouvelle que le marché attendait: la vente de son unité flottante de gaz naturel Tango FLNG à Eni. Une annonce qui a également bien été accueillie par les analystes.

La plus forte baisse revient en revanche à Mithra, qui a signé 5 séances de baisse et s’est vu lesté de 24 pour cent. La biotech liégeoise a annoncé dernièrement l'approbation par la FDA américaine de l'anneau contraceptif Haloette. Mithra a également obtenu un nouveau financement de 100 millions d'euros auprès d'investisseurs existants et a également racheté plus de 34 millions d'euros d'obligations convertibles.

Du côté des résultats, Nyxoah a notamment annoncé une forte croissance de ses revenus au deuxième trimestre et avoir légèrement réduit ses pertes. Les chiffres publiés par le spécialiste de l'apnée du sommeil ne sont "pas très surprenants », pour reprendre les termes de Degroof Petercam. L’action a gagné 3,6 pour cent sur la semaine.

Le grossiste en produits chimiques Azelis a lui vu ses résultats augmenter de manière significative au cours des six premiers mois de l'année, tandis que les perspectives annuelles sont ressorties bien supérieures au consensus. Degroof Petercam et Jefferies ont augmenté leur objectif de cours dans la foulée. Le titre a gagné pas loin de 9 pour cent cette semaine.

Actionnaire de contrôle d’AG Insurance, Ageas a enregistré de solides résultats au premier semestre de l'année, soutenus par une performance meilleure que prévu en Asie, selon ING. L’assureur, qui a confirmé ses prévisions de bénéfices annuels d’un milliard d’euros, a également annoncé un acompte sur dividende de 1,50 euro par action et prévoit d'augmenter le dividende de 6 à 10 pour cent. Selon ING, cela offre de meilleures perspectives de croissance en regard des pairs du secteur. Le titre a gagné 4,1 pour cent cette semaine.

KBC a lui relevé ses perspectives après un deuxième trimestre meilleur que prévu. Ces nouvelles perspectives sont soumises à une série d'hypothèses, selon Barclays. Le titre a gagné 2 pour cent cette semaine.

Jensen-Group a vu son chiffre d'affaires et son bénéfice augmenter au premier semestre 2022. Si le groupe industriel n'a pas fourni de perspectives concrètes pour l'exercice, il a confirmé son intention de rester rentable. L’action a gagné 6 pour cent.

Unifiedpost a également vu son chiffre d'affaires augmenter au premier semestre de cette année. L'entreprise table toujours sur une croissance organique de 25 pour cent pour cette année, mais cela dépend de la conclusion d'accords de licence. Dans la foulée de ces résultats, l’action du  spécialiste de la digitalisation des factures s’est envolée de 25 pour cent, au-dessus des 5 euros.

Au rapport vendredi, Lotus Bakeries, qui produit les spéculoos, a publié des chiffres semestriels très solides, selon ING. KBC Securities a également relevé l'objectif de cours de l'action, qui a perdu 5 pour cent au sortir de la semaine.

Argenx a reçu pour sa part jeudi l'approbation de la Commission européenne pour le traitement de la myasthénie grave généralisée. Cela signifie que le produit peut être commercialisé dans tous les États membres, mais également en Islande, en Norvège et au Liechtenstein. Le poid lourd du Bel20 a gagné 1,6 pour cent.

A noter enfin que la biotech Bone Therapeutics a acquis une participation majoritaire de 51 pour cent dans French Medsenic. Bone émettra pour cela 90,6 millions d'actions aux actionnaires de Medsenic.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Le Bel20 clôture en très légère hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a bouclé la semaine sur une note légèrement positive, le Bel20 ayant limité ses gains à 0,1 pour cent à 3.844 points.

Si à Bruxelles, UnifiedPost et Lotus Bakeries ont été les principaux protagonistes avec leurs résultats, le sentiment qui a prédominé ce vendredi fut globalement positif, et ce toujours dans la foulée des meilleurs chiffres de l’inflation américaine publiés en milieu de semaine, suggérant que la Fed pourrait relever ses taux de façon moins brutale que redouté.

A ce titre et selon Jamie Cox, gestionnaire d'actifs auprès du groupe financier américain Harris, "les données indiquant que l'inflation semble ralentir continuent de s’accumuler".

"La Réserve fédérale n'a plus besoin d'appliquer une politique monétaire [agressive] pour freiner fortement l'inflation, et c'est une bonne chose. Un atterrissage en douceur [économique] est en vue", estime-il.

Toute la question est de savoir si la Fed voit les choses de la même façon. Mary Daly, présidente de la Fed de San Francisco, a déclaré dans un entretien à Bloomberg que la lutte de la Banque centrale contre la hausse de l'inflation n'était pas encore terminée.

"Il y a une amélioration, mais pas encore de victoire", a résumé Daly.

Si l’on se place du point de vue du marché, le baromètre FedWatch du CME Group évalue actuellement la probabilité d'une augmentation de 50 points à environ 62 pour cent, contre 37,5 pour cent mercredi avant la publication des chiffres de l’inflation.

Du côté des devises et du pétrole, l’euro a perdu 0,7 pour cent à 1,025 dollar, tandis que  le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a lâché 1,6 pour cent à 98 dollars le baril.

Sur le front des rendements obligataires, la tendance était à l’équilibre sur le bund allemand à dix ans qui pointe à 0,98 pour cent, tandis que son homologue italien est repassé au-dessus des 3 pour cent. Le dix ans belge pointe lui à 1,55 pour cent.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, c’est le spécialiste de l’immobilier logistique VGP qui a signé l’envolée du jour avec un gain de 3,4 pour cent. L'entreprise a annoncé jeudi soir l'ouverture d'un bureau au Danemark.

Le spécialiste de l'inox Aperam pour sa part a végété en bas de l’indice tout au long de la séance et a perdu 1,3 pour cent.

Dans le BelMid, le fournisseur de produit pour pharmacie Fagron a gagné 3,9 pour cent, tandis que Orange Belgium a corrigé de 4,1 pour cent.

Au rapport ce matin, Lotus Bakeries a publié des résultats semestriels "très solides" pour reprendre les termes des analystes d'ING. KBC Securities a également relevé l’objectif de cours pour l'action, qui a clôturé en légère baisse.

Parmi les plus petites actions, le spécialiste de la digitalisation des factures UnifiedPost s’est envolé de 25 pour cent en marge de son update trimestriel, marqué par une hausse de ses revenus.

Mention spéciale aussi à Sequana Medical qui a gagné plus de 6 pour cent.

En bas de tableau, Mdxhealth a chuté de 4,4 pour cent, et Exmar de 4 pour cent après sa folle semaine.

Jensen-Group, qui a également présenté ses résultats semestriels, a gagné près de 2 pour cent.

Wall Street

A la clôture des bourses européennes, New York était bien orientée, à l'image du S&P 500 qui progressait de 0,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au lundi 22 août 2022.

LUNDI 15 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 16 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 17 AOÛT 2022

07:00 Avantium - Résultats semestriels

JEUDI 18 AOÛT 2022

07:00 Sipef - Résultats semestriels
07:00 Kinepolis - Résultats semestriels

VENDREDI 19 AOÛT 2022

07:00 Biotalys - Résultats semestriels
07:00 Shurgard - Résultats semestriels
08:00 Roularta - Résultats semestriels
18:00 Montea - Résultats semestriels

LUNDI 22 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street attendue en hausse

(ABM FN) Wall Street se dirige vers une ouverture en hausse. Près d’une demi-heure avant l’ouverture, les contrats à terme sur le S&P500 étaient en hausse de 0,4 pour cent.

Le sentiment sur les marchés boursiers est actuellement déterminé par les chiffres de l'inflation américaine publiés cette semaine.

“Les données continuent de s’accumuler”, indiquant que l'inflation semble ralentir, estime Jamie Cox, gestionnaire d'actifs du Harris Financial Group. “La Réserve fédérale n'a plus besoin d'appliquer une politique monétaire [agressive] pour freiner fortement l'inflation, et c'est une bonne chose. Un atterrissage en douceur [économique] est en vue”. 

La question est de savoir si la Fed voit les choses de la même façon. Mary Daly, présidente de la Fed de San Francisco, a déclaré dans une interview avec Bloomberg que la lutte de la banque centrale contre la hausse de l'inflation n'était pas encore terminée. Il y a une amélioration, mais pas encore de victoire, a déclaré Daly.

Charles Evans, président de la Fed de Chicago, avait également déclaré en début de semaine qu'il s'attendait à ce que la banque centrale “augmente les taux pour le reste de l'année et l'année prochaine afin de garantir que l'inflation revienne à l'objectif de 2 pour cent”.
Daly semble se baser sur une hausse des taux de 50 points de base en septembre pour le moment, mais elle garde l'option d'une hausse plus agressive. Le marché évalue actuellement la probabilité d'une augmentation de 50 points à environ 62 pour cent, selon l'outil FedWatch du CME Group.

BNY Mellon Investment Management, quant à lui, prévient que la récente reprise des marchés boursiers a peu de chances d'être durable. “Si nous examinons l'évolution depuis le creux de la mi-juin, les perspectives n'ont pas vraiment changé”, estiment les économistes de BNY. 

“Historiquement, la Fed a procédé à plus de hausses de taux que ce que le marché avait prévu. Il est clair que le cycle actuel d'augmentation n'est pas encore terminé”, ajoute BNY.

Les prix à l'importation américains ont baissé plus que prévu en juillet, selon les chiffres du ministère américain du travail vendredi. Les prix à l'importation ont diminué de 1,4 pour cent sur une base mensuelle, après une hausse de 0,3 pour cent en juin. On s'attendait à ce que la baisse soit de 1,0 pour cent.

Les prix à l'importation des carburants ont diminué de 7,5 pour cent en juillet, après une hausse de 6,2 pour cent le mois précédent. Les prix à l'exportation ont baissé de 3,3 pour cent en glissement mensuel en juillet, après une hausse de 0,7 pour cent le mois précédent.

Sur le plan macroéconomique, l'attention se portera plus tard cet après-midi sur la confiance des consommateurs mesurée par l'Université du Michigan. L'indice de confiance des consommateurs est attendu à 52,5, après un niveau de 51,5 à la fin du mois de juillet. Les prévisions d'inflation publiées par l'université sont également importantes.

La paire euro/dollar s'échange à 1,0280 cet après-midi. Le prix du pétrole WTI chute de 1,5 pour cent pour passer sous la barre des 93 dollars le baril.

Actualités des entreprises

Le fabricant de véhicules électriques Rivian a enregistré une perte de 1,7 milliard de dollars au deuxième trimestre, soit près de trois fois plus qu'à la même période l'année précédente. L'action devrait ouvrir en hausse d'un pour cent vendredi.

PetroChina, China Life Insurance, Sinopec et Aluminium Corp ont annoncé séparément leur intention de quitter la bourse de New York. Les dernières séances boursières sont encore prévues pour la fin août et le début septembre pour l'entreprise. Au début du mois, il est apparu que le géant du commerce électronique Alibaba pourrait également perdre sa cotation aux États-Unis si l'entreprise ne fournit pas d'informations sur ses chiffres avant le printemps 2024. Alibaba prévoit de demander une cotation primaire à Hong Kong. L'action Alibaba est en baisse de 3 pour cent, en avant bourse.

Johnson & Johnson cessera de vendre de la poudre pour bébé contenant du talc dans le monde entier en 2023. Cette poudre est controversée car elle serait potentiellement cancérigène. Ces dernières années, J&J a déjà payé des milliards de dollars en dommages et intérêts. L'action augmente légèrement, en avant bourse.

Clôture sur Wall Street

Les bourses américaines ont terminé divisées jeudi. Le S&P 500 a baissé de 0,1 pour cent à 4.207,27 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 0,1 pour cent à 33.336,67 points et le Nasdaq a clôturé en baisse de 0,6 pour cent à 12.779,91 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Obligataire: Facebook lève 10 milliards de dollars

(ABM FN) Anciennement Facebook, Meta Platforms a bouclé la première émission obligataire de son histoire cette semaine. Le géant de la tech américaine a levé pour l'occasion dix milliard de dollars, ventilés en quatre tranches.

Les obligations arriveront à maturité dans 5, 10, 30 et 40 ans, avec des coupons compris entre 3,50 et 4,65 pour cent.

"En pleine trêve aoutienne, Meta est venu raviver le marché de la dette", note Alexandre Goldwasser de la Société de Bourse du même nom, lequel ajoute que les carnets d’ordres ont dépassé les 30 milliards de dollars, "signe de l’intérêt réel des investisseurs pour ce type de papier".

Le spécialiste observe que la prime d’émission pour l’obligation à dix ans est ressortie autour des 70 points de base en regard du bon du trésor US, ce qui témoigne de la qualité de la signature du groupe, reflétée dans son rating.

Dans le cadre de cette émission, Meta Platforms a notamment sollicité Standard & Poor’s qui a attribué à sa dette un rating "AA-" en catégorie "Investment Grade".

Goldwasser rappelle que les émetteurs relevant de cette catégorie de rating sont considérés comme ayant un bilan solide par Standard & Poor’s, au contraire des obligations spéculatives dont le rating est inférieur ou égal à "BB+".

Il ajoute que l’évolution du cours des obligations bénéficiant d’un rating "Investment Grade" découle pour bonne part de celle des taux en dollars, ce qui explique la hausse des obligations fraîchement émises sur le marché secondaire ces dernières heures, le dix ans américain ayant grimpé dans l’intervalle de 2,7 à 2,9 pour cent.

Goldwasser ajoute que la société fondée par Marc Zuckerberg en 2004 était jusqu’alors l’une des dernières de l’indice S&P 500 à ne pas être endettée, au contraire des autres géants US du numérique comme Apple, Amazon, Google ou Microsoft.

Recul des résultats

Même si l’agence Moody’s a fait remarquer en marge de l'émission que Meta dispose d’importantes liquidités, il n’est surement pas anodin de voir l’entreprise venir solliciter le marché de la dette, sachant que la chute pour près de moitié du cours de son action ces douze derniers mois rendait plus délicate une augmentation de capital.

"Meta a vu ses revenus reculer pour la première fois en cinq ans au second trimestre", fait remarquer Goldwasser.

En arrière-plan, les incertitudes du marché de la publicité digitale, le principal catalyseur de croissance ces dernières années.

"Pour autant et comme l’a rappelé Moody’s, celui qui est aussi le propriétaire des réseaux Instagram et WhatsApp peut toujours sur compter sur quelque 2,88 milliards d’utilisateurs actifs quotidiennement", souligne Goldwasser, qui ajoute qu’avec Google et Amazon, Meta détient plus de 50 pour cent du marché mondial de la publicité en ligne.

"Le produit de l’émission sera dédié aux investissements, on pense au coûteux métavers, ou à des rachats d’actions", conclut Goldwasser.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Mise à jour boursière: le Bel20 dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles reste bien orientée ce vendredi après-midi. Vers 14 heures, le Bel20 progressait de 0,6 pour cent à 3.863 points.

Dans l'indice principal, c’est le spécialiste de l’immobilier logistique VGP qui signe pour l’heure l’envolée du jour avec un gain de 4 pour cent. L'entreprise a annoncé jeudi soir l'ouverture d'un bureau au Danemark.

Argenx progresse elle de 2 pour cent. Hier, la biotech gantoise a annoncé que la Commission européenne avait approuvé le Vyvgart, du nom de ce traitement contre la myasthénie généralisée.

UCB, qui développe également un traitement pour cette maladie musculaire rare, recule pour sa part de 0,4 pour cent.

Aperam se retrouve en bas du tableau avec une chute d'un pour cent.

Dans le BelMid, Fagron gagne de l'ordre de 3 pour cent, tandis que Telenet perd 1,4 pour cent.

Au rapport ce matin, Lotus Bakeries a publié des résultats semestriels "très solides" pour reprendre les termes de ING. KBC Securities a également relevé l’objectif de cours pour l'action, qui gagne 0,7 pour cent.

Parmi les plus petites actions, le spécialiste de la digitalisation des factures Unifiedpost s’envole de 12 pour cent en marge de son update trimestriel marqué par une hausse de ses revenus.

En bas de tableau, Smartphoto abandonne plus de 3 pour cent.

Jensen-Group, qui a également présenté ses résultats semestriels, chute de 3 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Les bourses européennes en hausse à la mi-journée

(ABM FN) Les bourses européennes étaient en hausse vendredi. Peu après 12h30, l'indice Stoxx Europe 600 progressait de 0,3 pour cent à 440,31 points, le DAX allemand de 0,3 pour cent à 13.735,38 points, et le CAC 40 français de 0,2 pour cent à 6.554,04 points. Le FTSE 100 britannique gagnait 0,3 pour cent à 7.489,54 points.

Simon Wiersma, gestionnaire d'investissement chez ING, estime que le sentiment positif du marché boursier de cette semaine est alimenté par une hausse moins forte que prévu des prix à la consommation et des prix à la production aux États-Unis.

BNY Mellon Investment Management prévient toutefois que la récente reprise des marchés boursiers ne sera probablement pas durable.

Sur le plan macroéconomique, l'inflation française a augmenté moins fortement sur base mensuelle. En outre, l'économie britannique s'est légèrement contractée au deuxième trimestre, mais selon Samuel Tombs, économiste chez Pantheon Macroeconomics, cela est principalement dû à un jour férié supplémentaire et ne constitue pas un signe immédiat que l'économie britannique est déjà en récession. "L'essentiel est d'attendre les chiffres d'août, car ils donneront une image plus claire de la dynamique sous-jacente de l'économie britannique", estime Tombs.

La paire euro/dollar s'échange autour de 1,0300. Les prix du pétrole baissent légèrement.

Actualités des entreprises

Les actions GlaxoSMithKline, Sanofi et Haleon ont été soumises à une forte pression ces derniers jours en raison des inquiétudes suscitées par une demande d'indemnisation élevée pour le Zantac, un médicament contre les remontées d'acide qui pourrait provoquer un cancer. Le médicament a été retiré du marché américain en 2019 après enquête de la FDA. GSK a publié une déclaration vendredi, niant que le médicament provoque le cancer. Les actions des sociétés pharmaceutiques concernées sont en hausse vendredi.

Deutsche Telekom prévoit toujours d'accroître sa participation dans T-Mobile US, dont elle détient la quasi-majorité des actions. L'action baisse d'un demi pour cent à Francfort.

Dans le DAX, Deutsche Boerse perd 3 pour cent. Bayer est en tête avec un gain de 4,5 pour cent.

À Paris, les actions financières réalisent de bonnes performances. BNP Paribas et Société Générale gagnent jusqu'à 1,5 pour cent et la société immobilière Unibail-Rodamco-Westfield plus de 2 pour cent. Veolia Environnement enregistre la plus forte hausse avec un gain de 3 pour cent.

À Amsterdam, les semi-conducteurs sont sous pression. Les actions ASMI et Besi perdent environ 1,5 pour cent. La société de livraison de repas Just Eat Takeaway chute de près de 2 pour cent. Aegon est de nouveau dans la pente ascendante, après avoir présenté en début de semaine des résultats trimestriels positifs.

Contrats à terme sur Wall Street 

Les bourses américaines ouvriront dans le vert vendredi, après qu'elles aient marqué le pas jeudi, alors qu'un rallye inflationniste avait encore eu lieu mercredi. Les contrats à terme sur le S&P 500 sont en hausse d'un demi pour cent.

Les bourses américaines ont terminé divisées jeudi. Le S&P 500 a baissé de 0,1 pour cent à 4.207,27 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 0,1 pour cent à 33.336,67 points et le Nasdaq a clôturé en baisse de 0,6 pour cent à 12.779,91 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: Argenx tire le Bel20 dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles était en hausse vendredi matin En fin de matinée, le Bel20 progressait de 0,9 pour cent pour atteindre 3.876,05 points. 

Selon le spécialiste des investissements Justin Blekemolen de Lynx, les investisseurs en Europe on reçu ce matin une série de chiffres macroéconomiques.

Ainsi, ce matin, il est apparu que l'économie britannique s'est contractée au deuxième trimestre, note Blekemolen. “L'économie souffre de l'inflation, de la hausse des taux et de la baisse du revenu disponible”. Samuel Tombs, économiste chez Pantheon Macroeconomics, ajoute que la baisse limitée était principalement due à un jour de vacances supplémentaire et n'est pas un signe immédiat que l'économie britannique est déjà en récession. “L'essentiel est d'attendre les chiffres d'août, car ils donneront une image plus claire de la dynamique sous-jacente de l'économie britannique”, estime Tombs.

Ce matin, les investisseurs ont également pris connaissance des derniers taux d'inflation en France, en Espagne et en Italie. En France, les prix à la consommation ont continué à augmenter en glissement annuel, tandis que sur base mensuelle, le rythme de la hausse s'est ralenti. 

Michael Hewson, analyste de marché chez CMC Markets, pense qu’il sera plus difficile de voir l’inflation baisser en Europe qu'aux États-Unis, à cause de la différence de prix de l'énergie. 

Les investisseurs seront également attentifs aux chiffres de la production industrielle dans la zone euro, tandis que le rapport préliminaire sur la confiance des consommateurs aux États-Unis est à l'ordre du jour cet après-midi. 

L'euro/dollar s’échangeait à 1,0302. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Argenx est en tête avec un gain de 3,6 pour cent. Hier, la biotech a annoncé que la Commission européenne avait approuvé le traitement de la myasthénie généralisée avec le Vyvgart. UCB, qui développe également un traitement pour cette maladie musculaire rare, se trouve, par contre, en bas du Bel20 avec une perte de 0,5 pour cent. 

Dans le BelMid, Fagron gagne 3,2 pour cent, tandis que Telenet perd 1,9 pour cent. 

Selon ING, Lotus Bakeries a publié des résultats semestriels très solides. KBC Securities a également relevé l’objectif de cours pour l'action, qui progresse de 1,1 pour cent. 

Parmi les plus petites actions, Unifiedpost gagne 8,5 pour cent après ses résultats. Greenyard, par contre, baisse de 2,6 pour cent. 

Jensen-Group, qui a également présenté ses résultats semestriels, chute de 0,3 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: KBC Securities relève l'objectif de cours pour Lotus

(ABM FN) KBC Securities a relevé vendredi l’objectif de cours pour Lotus Bakeries de 5.750 à 6.100 euros, avec une recommandation Renforcer inchangée. 

Les résultats semestriels de Lotus sont meilleurs que prévu, estime le courtier.

Malgré les défis mondiaux que représentent une inflation élevée et un ralentissement de la croissance économique, Lotus a vu ses volumes augmenter de plus de 6 pour cent. 

La marge EBITDA de 19,8 pour cent était également meilleure que prévu, fait remarquer le courtier.

Lotus a indiqué qu'elle absorbe elle-même une partie du choc inflationniste actuel, note également KBC Securities. 

L'action Lotus progressait de 0,4 pour cent vendredi matin pour atteindre 5.490 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Lotus réalise une prestation meilleure que prévu

(ABM FN) Lotus Bakeries a enregistré des résultats légèrement meilleurs que prévu au premier semestre de cette année, alors que les attentes étaient déjà très élevées. C'est ce qu’ont conclu les analystes Maxime Stranart et David Vagman d'ING vendredi matin. 

Le chiffre d'affaires a augmenté de plus de 14 pur cent pour atteindre 417 millions d'euros, ce qui correspond aux prévisions d'ING, tandis que l'EBIT ajusté de 69 millions d'euros était près de 5 pour cent supérieur aux attentes. 

“Nous considérons ces résultats comme particulièrement solides dans l'environnement macroéconomique actuel”, ont déclaré les analystes. 

ING maintient une recommandation d'achat pour Lotus avec un objectif de cours de 5.470 euros. L'action a augmenté vendredi matin de 0,6 pour cent à 5.500 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles démarre en légère hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a débuté en légère hausse vendredi. Peu après l'ouverture du marché, le Bel20 progressait de 0,1 pour cent pour atteindre 3.844,39 points. 

Dans l'indice principal, Argenx est en tête avec un gain de 1,1 pour cent, tandis que VGP perd 0,6 pour cent.

Dans le BelMid, Lotus Bakeries progresse de 2,6 pour cent après des résultats semestriels positifs. Telenet a chuté de 1,9  pour cent. 

Parmi les plus petites actions, Nyxoah gagne 3,0 pour cent. Jensen-Group chute de 2,3 pour cent après résultats. 

Unifiedpost, qui a également publié ses résultats, gagne 2,0 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Bruxelles attendue en légère hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait ouvrir à l'équilibre vendredi. 

Jeudi, la bourse de Bruxelles n'a pas non plus été en mesure de choisir une direction. En fin de compte, le Bel20 a clôturé à 3.839,96 points, soit un gain de moins de 0,1 pour cent.

Après un taux d'inflation meilleur que prévu mercredi, les prix à la productions aux États-Unis ont aussi positivement surpris jeudi, avec une baisse sur base mensuelle. Selon Naeem Aslam, analyste chez AvaTrade, cela a donné un nouveau coup de pouce aux investisseurs.

"L'inflation aux États-Unis semble avoir dépassé son pic. Et c'est une bonne nouvelle. Cela signifie que la banque centrale américaine, la Fed, pourrait ne pas avoir à augmenter les taux directeurs autant que craint actuellement", ajoute Simon Wiersma, gestionnaire d'investissements chez ING.

Sur Wall Street, l'indice principal S&P 500 a marqué le pas jeudi soir, tandis que l'indice regroupant les valeurs technologiques, le Nasdaq, a perdu plus d'un demi pour cent, après avoir grimpé de près de 3 pour cent mercredi. 

Les responsables de la Fed, quant à eux, ont souligné que l'inflation reste "inacceptablement élevée". Charles Evans, président de la Fed de Chicago, a déclaré s'attendre à ce que la banque centrale "augmente les taux pour le reste de cette année et l'année prochaine afin de s'assurer que l'inflation revienne à l'objectif de 2 pour cent".

Alors que l'inflation semble se ralentir aux États-Unis, le même scénario semble plus difficile à imaginer en Europe, car le continent est sensible à la hausse des prix de l'énergie, avertit Michael Hewson, analyste de marché chez CMC Markets.

Dans le même temps, les prix du pétrole repartent à la hausse, les contrats à terme sur le pétrole américain ayant augmenté de 2,6 pour cent jeudi pour atteindre 94,34 dollars le baril. Le Brent s'échange autour de 100 dollars.

"Les prix du pétrole brut repartent à la hausse, car l'augmentation des prix du gaz en Europe entraîne une réorientation des habitudes de consommation vers ce qui est actuellement une alternative moins chère", indique le rapport. L'AIE a déclaré jeudi qu'elle s'attendait à ce que la demande de pétrole brut reste robuste même si l'économie mondiale ralentit", note Hewson de CMC Markets. 

"Une crise gazière imminente en Europe entraîne déjà une importante demande de remplacement du gaz par le pétrole", a averti l'AIE jeudi. Les centrales électriques recherchent des combustibles de substitution pour répondre à la demande croissante d'électricité, a indiqué l'agence.

Et cette demande supplémentaire de pétrole s'inscrit dans un marché déjà tendu, note l'AIE. L'agence compte sur une demande supplémentaire de 380.000 barils par jour cette année. Cela porte la croissance à 2,1 millions de barils par jour.

Entre-temps, les contrats à terme sur le pétrole américain sont encore loin de leur sommet de juin, au-dessus de 120 dollars.

Dans les échanges asiatiques ce matin, le contrat à terme est en baisse d'un demi pour cent. Dans l'ensemble, les bourses asiatiques marquent aussi le pas ce matin, à l'exception de la bourse japonaise, qui était encore fermée jeudi en raison d'un jour férié et qui n'a pas encore pu réagir au taux d'inflation américain, avec une hausse de plus de 2 pour cent. 

Aujourd'hui, les investisseurs seront, entre autres, attentifs à l'inflation française en juillet et à la confiance préliminaire des consommateurs américains en août.

Actualités des entreprises

Au cours du premier semestre, le chiffre d'affaires de Jensen a augmenté de 37,8 pour cent pour atteindre 171,2 millions d'euros, grâce à un carnet de commandes bien rempli à la fin de l'année 2021 et à un afflux de commandes toujours important. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 12,2 millions d'euros au cours des six premiers mois de l'année. C'est presque 20 pour cent de plus qu'il y a un an.

Lotus Bakeries a connu une forte augmentation de son chiffre d'affaires au cours du premier semestre, tout comme UnifiedPost, selon les résultats des deux entreprises ce matin.

La Commission européenne a prolongé le délai d'une enquête approfondie sur le rachat par Orange des sociétés belges VOO et Brutélé. Ceci a été confirmé par un porte-parole de la Commission à ABM Financial News jeudi.

VGP ouvre un bureau au Danemark.

Shurgard a acheté un terrain à Düsseldorf, en Allemagne, pour y construire une installation de stockage. Il concerne l'achat d'un terrain de 5.800 mètres carrés, sur lequel un entrepôt de 750 unités devrait ouvrir ses portes en 2024.

Clôture sur Wall Street

Le S&P 500 a baissé de 0,1 pour cent jeudi à 4.207,27 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 0,1 pour cent à 33.336,67 points et le Nasdaq a clôturé en baisse de 0,6 pour cent à 12.779,91 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Le chiffre d'affaires de Lotus augmente

(ABM FN) Lotus Bakeries a vu son chiffre d'affaires augmenter fortement au cours du premier semestre de cette année. C’est ce qui ressort vendredi matin des résultats du fabricant de biscuits. 

“Malgré tous les défis, Lotus Bakeries a une fois de plus fait preuve de résilience au cours de ce premier semestre”, peut-on lire dans le communiqué de presse. 

Le chiffre d'affaires a augmenté de 14,1 pour cent pour atteindre 416,7 millions d'euros, avec une croissance en volume de plus de 6 pour cent. Lotus Biscoff et Lotus Natural Foods ont affiché une forte croissance organique, avec des augmentations de revenus de respectivement 17 et 30 pour cent.

L'EBIT récurrent a atteint 68,6 millions d'euros, contre 64,5 millions d'euros l'année précédente. 

L'EBITDA récurrent a augmenté de 6,7 pour cent, passant de 77,3 à 82,5 millions d'euros. Cela représente une marge de 19,8 pour cent. 

Lotus a enregistré un bénéfice net de 52,7 millions d'euros, contre 48,8 millions d'euros un an plus tôt. 

Le ratio d'endettement est de 0,9 malgré un montant d'investissement "historiquement élevé" de plus de 100 millions d'euros au cours des 12 derniers mois. 

Par ailleurs, le fabricant de biscuits n'a pas publié de perspectives pour cette année. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Unifiedpost voit son chiffre d'affaires augmenter

(ABM FN) Unifiedpost a vu son chiffre d'affaires augmenter au cours du premier semestre de l'année. C'est ce qui ressort des résultats publiés par l'entreprise vendredi. 

Au cours des six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a augmenté de 13,6 pour cent pour atteindre 91,7 millions d'euros. “Cette augmentation substantielle est principalement due à la croissance sous-jacente à deux chiffres des revenus récurrents liés au numérique”, a déclaré la société. 

Les revenus récurrents générés par les activités numériques ont augmenté de 21,7 pour cent pour atteindre 55,9 millions d'euros. 

Unifiedpost a également réussi à attirer 14,9 pour cent de clients supplémentaires par rapport à la fin de 2021. 

“Au premier semestre 2022, nous affichons une croissance organique solide et conforme au budget”, a déclaré le PDG Hans Leybaert pour expliquer les chiffres. Selon le dirigeant, Unifiedpost reste “fortement dépendant des réglementations locales en matière de facturation électronique”, mais l'entreprise voit “une évolution positive du marché”. 

Outlook 

“En ce qui concerne les trimestres à venir, plusieurs grands contrats de licence sont dans la filière”, continue le PDG. 

“Pour assurer notre croissance à long terme, nous établissons également plusieurs partenariats importants. Avant tout, nous voulons que nos flux de trésorerie atteignent le seuil de rentabilité”, a déclaré le haut dirigeant. Au second semestre de l'année prochaine, le seuil de rentabilité devrait être atteint.

L'année 2022 étant une année de transition pour le marché sur lequel opère Unifiedpost, la société a décidé de vendre des licences de plateforme aux gouvernements. “Le pipeline pour la vente de licences est bien rempli. Ces contrats, s'ils se concrétisent en temps voulu en 2022, soutiendront la croissance organique de 25”, ajoute l’entreprise. 

Pour faire face à l'impact de l'inflation sur les coûts, le groupe prévoit d'augmenter les prix de vente.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au vendredi 19 août 2022.

VENDREDI 12 AOÛT 2022

07:00 Unifiedpost - Résultats semestriels
18:00 Lotus Bakeries - Résultats semestriels

LUNDI 15 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 16 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 17 AOÛT 2022

07:00 Avantium - Résultats semestriels

JEUDI 18 AOÛT 2022

07:00 Sipef - Résultats semestriels
07:00 Kinepolis - Résultats semestriels

VENDREDI 19 AOÛT 2022

07:00 Biotalys - Résultats semestriels
07:00 Shurgard - Résultats semestriels
08:00 Roularta - Résultats semestriels
18:00 Montea - Résultats semestriels

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

VGP ouvre un bureau au Danemark

(ABM FN) VGP ouvre un bureau au Danemark. C'est ce qu'a indiqué la société immobilière jeudi après les heures de bourse.

"L'ouverture d'un bureau au Danemark, adjacent au marché allemand, s'inscrit dans l'objectif stratégique du groupe de réaliser une croissance en Europe continentale", a déclaré VGP.

En outre, la société a annoncé la nomination de Kristoffer Kaae Stimpel au poste de directeur national pour le Danemark.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Shurgard achète un terrain à Dusseldorf

(ABM FN) Shurgard a acheté un terrain à Düsseldorf, en Allemagne, pour y construire un nouvel entrepôt. C'est ce qu'a annoncé l'entreprise jeudi soir.

L'achat d'un terrain de 5.800 mètres carrés permettra l'ouverture d'un centre de stockage de 750 unités en 2024.

Shurgard a déjà des projets en cours pour des entrepôts à Düsseldorf Rath, Cologne, Berlin et Stuttgart.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Prolongation de la date limite pour l'enquête sur la concurrence du rachat de VOO par Orange

(ABM FN) La Commission européenne a reporté la date limite de l’enquête approfondie sur le rachat par Orange des sociétés belges VOO et Brutélé. Ceci a été confirmé par un porte-parole de la Commission jeudi à ABM Financial News.

Selon le porte-parole, le report a été effectué à la demande des parties concernées.

Le nouveau délai est fixé au 20 décembre.  

Bruxelles craint que cette opération ne nuise trop à la concurrence, notamment sur le marché grand public de l'internet fixe dans diverses régions de Belgique, par exemple.

“L'accès à des services internet et télévisuels abordables et de haute qualité nécessite un choix. Orange a réussi à concurrencer les services de télécommunications de VOO et Brutélé dans certaines régions de Belgique. Avec notre enquête approfondie, nous voulons nous assurer que l'acquisition de VOO et Brutélé par Orange n'entraîne pas une hausse des prix ou une baisse de la qualité pour les clients de Wallonie et de certaines parties de Bruxelles”, a déclaré la commissaire européenne Margrethe Vestager dans un communiqué fin juillet.  

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Jensen enregistre une forte augmentation de son chiffre d'affaires

(ABM FN) Jensen-Group a vu son chiffre d'affaires et son bénéfice augmenter au cours du premier semestre 2022. C'est ce qu'ont montré jeudi soir les résultats du fournisseur de l'industrie de la blanchisserie. 

Au premier semestre, le chiffre d'affaires a augmenté de 37,8 pour cent pour atteindre 171,2 millions d'euros, grâce à un carnet de commandes bien rempli à la fin de l'année 2021 et à un afflux  toujours important de commandes. 

Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 12,2 millions d'euros au cours des six premiers mois de l'année. C'est presque 20 pour cent de plus qu'il y a un an. 

L'EBIT a été influencé positivement par la hausse des ventes combinée à la baisse des dépenses d'exploitation, tandis que les réductions de production dues aux pénuries ont eu un impact négatif. 

L'EBITDA a diminué de 9 pour cent pour atteindre 12,8 millions d'euros. 

Le bénéfice net s'est élevé à 8,9 millions d'euros, soit 1,20 euro par action. Il y a un an, ce montant était de 6,9 millions d'euros, soit 0,90 euro par action. 

À la fin du mois de juin 2022, Jensen disposait de 21,1 millions d'euros en espèces. A la fin de l'année 2021, ce montant était encore de 41 millions d'euros. 

“Cette baisse est principalement due à l'augmentation du fonds de roulement à cause de la hausse des prix des matériaux et de l'augmentation des stocks de machines semi-finies en raison du manque de composants”, a expliqué Jensen. 

Au cours du premier semestre de cette année, Jensen a reçu 188 millions d'euros de commandes. Cela représente une augmentation de 34,1 pour cent par rapport à l'année dernière. 

Jensen n'a pas donné de perspectives concrètes pour cette année, mais a réitéré son intention de rester rentable.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Le Bel20 clôture de justesse dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles n'a pas pu choisir de direction jeudi. En fin de compte, le Bel20 a clôturé à 3.839,96 points, soit un gain de moins de 0,1 pour cent. 

Ailleurs en Europe, les bourses ont également fait du surplace. Mercredi, il y a encore eu de beaux gains, après un taux d'inflation américain meilleur que prévu.

L'inflation aux États-Unis semble avoir dépassé son pic, explique Vincent Juvyns, stratège chez JPMorgan Asset Management, lors d’un entretien avec ABM Financial News. Cela devrait également signifier que le plus gros des hausses de taux de la Fed sont désormais derrière nous, ajoute le stratège.

En Europe, la situation est essentiellement différente, selon Juvyns. Le pic d'inflation n'est pas encore en vue et dépend, entre autres, de la guerre en Ukraine et de la crise énergétique qui en découle. Le scénario du pire, dans lequel la Russie ferme tout simplement le robinet du gaz vers l'Europe, menace également de devenir une réalité, estime le stratège, qui s'attend à ce que cela pèse telle une épée de Damoclès au-dessus de l'Europe dans les mois à venir. Néanmoins, Juvyns estime que l'Europe s’en sort pas trop mal en ce moment. 

La Banque centrale européenne a également encore du chemin à faire, même si le stratège ne compte pas sur de nouvelles hausses de taux de 50 points de base. “La première augmentation de 50 points de base a été facile, mais il est prématuré de s'attendre à ce qu'il en soit de même pour les prochaines fois”, estime Juvyns. 

Sur le plan macroéconomique, la journée a été relativement calme, avec seulement quelques chiffres américains. Les prix à la production aux États-Unis ont baissé de 0,5 pour cent sur base mensuelle en juillet. Une baisse était attendue depuis longtemps et après les chiffres de l'inflation de mercredi, cela alimente à nouveau l'optimisme du marché, déclare l'analyste Naeem Aslam d'AvaTrade. Les nouvelles demandes de chômage ont augmenté, mais un peu moins que prévu.

L'euro/dollar s’échangeait à 1,0329. Le prix du pétrole était en hausse. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Sofina a pris la tête avec une augmentation de 2,0 pour cent. 

La Commission européenne a approuvé le médicament Vyvgart d'Argenx pour le traitement de la myasthénie généralisée. L’action Argenx a progressé de 1,7 pour cent. UCB, qui travaille également au développement d'un médicament pour cette maladie musculaire rare, a perdu 0,1 pour cent.

KBC a également cédé 1,1 pour cent. Les investisseurs réagissent ainsi négativement à la mise à jour trimestrielle de la banque, qui a montré que KBC a obtenu des résultats supérieurs aux attentes, et les perspectives pour 2022 ont également été revues à la hausse. Barclays a souligné que les nouvelles perspectives sont basées sur une série d'hypothèses. 

Umicore s’est retrouvé en bas du tableau, avec une perte de 1,6 pour cent. 

Dans l'indice BelMid, Euronav a gagné 4,3 pour cent, tandis que Fagron a perdu 2,3 pour cent.

Kinepolis a augmenté de 2,0 pour cent. Le groupe de cinéma va exploiter deux cinémas en Espagne. Degroof Petercam a réagi positivement à cette annonce. 

Parmi les plus petites actions, Smartphoto a gagné 3,6 pour cent. Accentis a perdu 3,8 pour cent.

Borealis a confirmé le projet, annoncé en juin, de retirer complètement Rosier de la bourse. Une offre de rachat à 20,00 euros par action a été lancée par les Autrichiens, qui détiennent déjà 98 pour cent du capital de Rosier. 

Wall Street

À la clôture des marchés européens, les bourses américaines étaient dans le vert, le S&P500 gagnant 0,5 pour cent et le Nasdaq 0,2 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au vendredi 19 août 2022.

VENDREDI 12 AOÛT 2022

07:00 Unifiedpost - Résultats semestriels
18:00 Lotus Bakeries - Résultats semestriels

LUNDI 15 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 16 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 17 AOÛT 2022

07:00 Avantium - Résultats semestriels

JEUDI 18 AOÛT 2022

07:00 Sipef - Résultats semestriels
07:00 Kinepolis - Résultats semestriels

VENDREDI 19 AOÛT 2022

07:00 Biotalys - Résultats semestriels
07:00 Shurgard - Résultats semestriels
08:00 Roularta - Résultats semestriels
18:00 Montea - Résultats semestriels

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Borealis confirme l'offre de retrait sur Rosier

(ABM FN) Borealis a confirmé son projet, annoncé en juin, de retirer complètement Rosier de la bourse. C'est ce que révèle un communiqué de presse de l'entreprise autrichienne. 

Entre-temps, Borealis a augmenté sa participation dans Rosier de 77,47 à 98,09 pour cent grâce à une augmentation de capital, ce qui lui permet maintenant de faire une offre pour les actions restantes. Borealis est prêt à payer 20,00 euros par action.

Le cours de l'action Rosier a été suspendu avant l'annonce, mais reprendra à 16h30 aujourd'hui. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

McEwen produit moins d'or

(ABM FN) McEwen Mining a produit moins d'or au deuxième trimestre qu'un an plus tôt. C'est ce qui ressort jeudi des chiffres de la compagnie minière canadienne. 

Au deuxième trimestre, McEwen a produit 36.100 onces d'équivalent or, contre 40.700 onces à la même période l'année dernière.

Pour toute l'année 2022, la société prévoit une production de 153.000 à 172.000 onces d'équivalent or. 

McEwen a affiché une perte nette de 12,4 millions de dollars, soit 0,26 dollar par action, au dernier trimestre. Cela est dû en partie aux investissements que McEwen a réalisés dans le projet de cuivre Los Azules pour un montant de 14,4 millions de dollars. 

À la fin du mois de juin, McEwen disposait encore de 47,8 millions de dollars en espèces. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street s'oriente vers une ouverture en hausse

(ABM FN) Les bourses américaines s'orientent vers une ouverture en hausse ce jeudi. Les contrats à terme sur l'indice principal S&P 500 étaient en hausse de 0,6 pour cent près d'une demi-heure avant la cloche d'ouverture.

Ainsi, les marchés américains semblent donner une suite positive à la hausse démarrée mercredi, après que les données sur l'inflation américaine pour le mois de juillet ont montré une baisse, principalement due à la baisse des prix de l'énergie. L’optimisme est nourri par l'attente que cela se traduise par des hausses moins agressives des taux par la Réserve fédérale.

"Un certain nombre de composantes identifiées par le marché comme potentiellement problématiques montrent des signes d'assouplissement", soulignent les analystes de Key Private Bank. La Fed pourrait maintenant envisager de relever les taux en septembre de 50 points de base au lieu de 75.

Les responsables de la Fed ont toutefois noté que l'inflation reste "inacceptablement élevée". Charles Evans, président de la Fed de Chicago, a déclaré s’attendre à ce que la banque centrale "relève les taux pour le reste de cette année et l'année prochaine afin de s'assurer que l'inflation revienne à l'objectif de 2 pour cent". 

Sur le plan macro-économique, il a été annoncé que le nombre de nouvelles demandes d'allocations de chômage aux États-Unis a augmenté la semaine dernière de 14.000 pour atteindre 262.000, alors que les économistes s'attendaient à 264.000 nouvelles demandes.

Les prix à la production aux États-Unis ont baissé en juillet. Sur base mensuelle, les prix à la production ont diminué de 0,5 pour cent, après une augmentation de 1,0 pour cent en juin. Sur base annuelle, les prix à la production ont néanmoins augmenté de 9,8 pour cent en juillet et les prix de base ont augmenté de 5,8 pour cent.

L'euro/dollar s'échangeait à 1,0342. Au début de la journée boursière en Europe, la paire de devises évoluait à 1,0312 et à 1,0297, lors de la clôture des bourses américaines mercredi.

Le pétrole était en hausse de 1,1 pour cent jeudi. La demande de pétrole est stimulée par les vagues de chaleur en Europe et le manque de gaz à prix abordable, a indiqué l'Agence internationale de l'énergie dans son rapport mensuel jeudi. Les centrales électriques et l'industrie lourde recherchent des combustibles de substitution pour répondre à la demande croissante d'électricité, a indiqué l'agence.

Actualités des entreprises

L'action Disney progresse de 9,6 pour cent après des résultats trimestriels meilleurs que prévus. Disney a enregistré des résultats records de ses parcs à thème, alors qu’il y a toujours plus de nouveaux abonnés à son service de streaming Disney+. Au cours du dernier trimestre, l’entreprise a enregistré 14,4 millions de nouveaux abonnés.

La chaîne de pharmacies Walgreens est attendue en hausse de 0,3 pour cent. Un juge fédéral américain estime que la chaîne de San Francisco a contribué à la "crise des opiacés". De nombreux Américains ont consommé des analgésiques lourds et en sont devenus dépendants.

Sonos, le fabricant d'enceintes intelligentes, perd son directeur financier alors que l'entreprise est confrontée à plusieurs difficultés économiques. La directrice financière Brittany Bagley quittera ses fonctions le 1er septembre. L'action chute de 16,5 pour cent, en avant-bourse.

L'action Bumble chute de 6,6 pour cent, en avant-bourse. Le site de rencontres a affiché des revenus plus élevés au dernier trimestre, les utilisateurs ayant dépensé davantage.

Clôture sur Wall Street

L'indice principal S&P 500 a augmenté de 2,1 pour cent mercredi, à 4.210,21 points, l'indice Dow Jones gagne 1,6 pour cent à 33.309,84 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,9 pour cent à 12.854,80 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: Argenx tire le Bel20 légèrement dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles était en hausse prudente jeudi après-midi. Vers 14 heures, le Bel20 progressait de 0,2 pour cent pour atteindre 3.845,02 points. 

Dans l'indice principal, Argenx est en tête avec une augmentation de 3,6 pour cent. La Commission européenne a approuvé le médicament Vyvgart d'Argenx pour le traitement de la myasthénie généralisée. 

KBC, en revanche, cède 2,2 pour cent. Les investisseurs réagissent ainsi négativement à la mise à jour trimestrielle de la banque, qui a montré que KBC a obtenu des résultats supérieurs aux attentes, et les perspectives pour 2022 ont également été revues à la hausse. Barclays a souligné que les nouvelles perspectives sont basées sur une série d'hypothèses. 

Dans l'indice BelMid, Bois Sauvage augmente de 2,7 pour cent, tandis que Fagron diminue de 1,8 pour cent.

Kinepolis chute de 0,5 pour cent. Le groupe cinématographique va exploiter deux cinémas en Espagne. Degroof Petercam a réagi positivement à cette annonce. 

Parmi les plus petites actions, Nyxoah gagne 4,5 pour cent. Unifiedpost a perdu 3,5 pour cent.

Le spécialiste des boissons Fountain est en passe d'atteindre le chiffre d'affaires estimé à 23 millions d'euros en 2022. L'action gagne 4,4 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Le Vyvgart d'Argenx reçoit l'approbation européenne

(ABM FN) Argenx a reçu l'approbation de la Commission européenne pour le traitement de la myasthénie généralisée avec Vyvgart. C'est ce qu'a annoncé la biotech belge.

Cela signifie que le médicament peut être commercialisé dans les 27 États membres, mais aussi en Islande, en Norvège et au Liechtenstein. 

Le médicament a déjà été approuvé aux États-Unis et Argenx travaille encore à son approbation au Canada et en Chine, entre autres. "Ces plans sont en bonne voie", a déclaré Argenx jeudi. 

La myasthénie généralisée est une maladie musculaire rare.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: beaucoup d’incertitudes dans les nouvelles perspectives de KBC

(ABM FN) Les nouvelles perspectives que KBC a publiées ce matin contiennent une bonne dose d’incertitude. C'est ce qu'a déclaré l'analyste Omar Fall de Barclays jeudi, en réaction à la mise à jour trimestrielle de la banque. 

Selon l'analyste, KBC a réalisé des performances bien meilleures que prévu au deuxième trimestre. Le bénéfice net a dépassé les attentes de 13 pour cent et le chiffre d'affaires de 2,5 pour cent. Le revenu net d'intérêts a également été légèrement meilleur que prévu. 

La banque a relevé les perspectives pour cette année. KBC prévoit maintenant un chiffre d'affaires de 8,4 milliards d'euros et un revenu net d'intérêts de 5,05 milliards d'euros. 

Ces nouvelles perspectives dépendent néanmoins de plusieurs suppositions, remarque Fall. Notamment la consolidation de Raiffeissen Bulgarie au second semestre, et de KBC Bank Ireland. 

En outre, les nouvelles perspectives comprennent 74 millions d'euros de retombées supplémentaires du TLTRO, continue l'analyste. 

KBC semble également tabler sur de nouvelles hausses des taux, à 7,5 pour cent d'ici la fin 2022 en République tchèque et à 1,5 pour cent par la BCE.

En outre, ces perspectives tiennent également compte d'une croissance en volume d'environ 7 pour cent, précise l'analyste.

Barclays a maintenu sa recommandation ‘Sous-pondérer’ pour le titre avec un objectif de cours de 63,80 euros. L'action chutait jeudi de 1,7 pour cent à 52,62 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Les bourses européennes proche de l'équilibre

(ABM FN) Les bourses européennes marquaient le pas jeudi à la mi-journée. Peu après midi, l'indice principal STOXX Europe 600 augmentait de moins de 0,1 pour cent à 440,19 points, alors que le DAX allemand et le CAC 40 français affichaient des replis minimes, à respectivement 13.694,07 et 6.522,53 points. Le FTSE 100 britannique était en baisse de 0,2 pour cent à 7.489,47 points.

Les investisseurs semblent reprendre leur souffle après le "solide rallye" de mercredi, suite aux derniers chiffres de l'inflation aux États-Unis, fait remarquer Justin Blekemolen, spécialiste des investissements chez Lynx. Wall Street en particulier a clôturé en forte hausse hier, à son plus haut niveau depuis trois mois, souligne Blekemolen.

La baisse de l'inflation et le ralentissement de la hausse de taux par la Fed signifient que les rendements obligataires n'augmenteront pas autant que prévu, pense Simon Wiersma, gestionnaire des investisements chez ING. Pour lui, la probabilité que la Fed augmente son taux directeur de 75 points de base en septembre a diminué. Cependant, ING note qu'il y a encore beaucoup de données macroéconomiques avant la décision du mois prochain. "Il y a donc encore peu de certitude que la Fed va effectivement resserrer sa politique monétaire à court terme", avertit Wiersma.

Par conséquent, Wiersma ne pense pas que les gains de mercredi marquent le début d'un nouveau marché haussier. "Mais il y avait une bonne dose de pessimisme sur le marché, ce qui signifie que juste un petit peu de bonnes nouvelles, ou moins de mauvaises nouvelles, suffit pour pousser les marchés boursiers à la hausse", explique Wiersma.

La paire euro/dollar s'échangeait autour de 1,0332. Les prix du pétrole ont augmenté d'un pour cent. Cet après-midi, le cartel pétrolier OPEP publie son rapport mensuel. Il y a également des chiffres sur les demandes hebdomadaires de chômage et les prix à la production aux États-Unis.

La demande de pétrole est stimulée par les vagues de chaleur en Europe et le manque de gaz à prix abordable, a indiqué jeudi l'Agence internationale de l'énergie dans son rapport mensuel. Les centrales électriques et l'industrie lourde recherchent des combustibles de substitution pour répondre à la demande croissante d'électricité, a indiqué l'agence.

Actualités des entreprises

Aegon gagne jusqu'à 8,6 pour cent à Amsterdam après la publication de ses résultats. En particulier, le flux de trésorerie disponible et le bénéfice d'exploitation ont été sensiblement plus élevés que prévu, a déclaré ING. Aegon a relevé ses perspectives pour 2022. Le groupe NN, quant à lui, perd 2,0 pour cent après les résultats. L'assureur a généré plus de capital que prévu, alors que sa solvabilité était sous pression.

Thyssenkrupp a revu à la baisse ses prévisions de bénéfices pour 2022, en raison de l'impact de la hausse des taux. L'action augmente néanmoins de plus d'un pour cent à Francfort.

Siemens devient 1,7 pour cent moins cher, malgré des résultats trimestriels qui ont été qualifiés de positifs par Berenberg.

Contrats à terme sur Wall Street

Les bourses américaines ouvriront dans le vert jeudi. Les contrats à terme sur l'indice S&P 500 étaient en hausse de 0,3 pour cent.

L'indice principal S&P 500 a augmenté de 2,1 pour cent mercredi, à 4.210,21 points, l'indice Dow Jones gagne 1,6 pour cent à 33.309,84 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,9 pour cent à 12.854,80 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: Bruxelles est à l'équilibre

(ABM FN) La bourse de Bruxelles était à l'équilibre jeudi en fin de matinée, après une jolie hausse mercredi soir sur Wall Street. Les craintes d'inflation se sont un peu apaisées après un taux américain meilleur que prévu et ce, alors que la saison des résultats, qui tire sur sa fin, n'a pas non plus été mauvaise.

Peu après 11h30, l'indice Bel20 se traitait à 3.835,72 points. Mercredi, l'indice principal bruxellois avait encore clôturé en hausse, alors que l'enthousiasme était plus grand, grâce en grande partie au taux d'inflation américaine meilleur que prévu, qui a été publié hier après-midi. L'augmentation constante des coûts pour les consommateurs a été la principale préoccupation des investisseurs, des consommateurs et des responsables politiques au cours des derniers mois.  

"Les investisseurs ont réagi avec beaucoup d'enthousiasme aux derniers chiffres de l'inflation. En juillet, le taux d'inflation en glissement annuel s'est établi à 8,5 pour cent, alors que les analystes s'attendaient à 8,7 pour cent. En juin, l'inflation était encore de 9,1 pour cent et sur base mensuelle de 1,2 pour cent. Or l'IPC est resté inchangé sur base mensuelle", explique Justin Blekemolen, spécialiste des investissements chez Lynx.

"La baisse de l'inflation est porteuse d'espoir et pourrait conduire la Réserve fédérale à ne relever les taux que de 50 points de base à la fin septembre au lieu des 75 envisagés. Dans le même temps, un taux d'inflation de 8,5 pour cent reste effroyablement élevé. Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 10,9 pour cent en glissement annuel, soit la plus forte hausse depuis 1979", souligne l'analyste.

L'inflation sous-jacente, c'est-à-dire corrigée des prix de l'alimentation et de l'énergie, était de 0,3 pour cent sur base mensuelle en juillet. Sur base annuelle, l'inflation de base est restée stable à 5,9 pour cent. 

La réaction a également été solide sur le marché des devises, avec un dollar qui perd de sa force. L'euro/dollar se négocie, ce jeudi, à 1,0330. Les prix du pétrole ont gagné un peu de terrain après une baisse mercredi.

Actions en hausse et en baisse

Dans le Bel20, VGP est en tête avec un gain de 1,5 pour cent tandis que Sofina perd 1,2 pour cent. 

L'action KBC n'a pas bénéficié des résultats trimestriels de l'entreprise, perdant 1,0 pour cent. La banque KBC a vu ses bénéfices augmenter au deuxième trimestre et a montré des résultats bien meilleurs que ceux attendus par les analystes. Les perspectives pour l'ensemble de l'année ont également été relevées.

Dans l'indice BelMid, Euronav gagne 2,6 pour cent, là où Fagron cède 1,8 pour cent.

Kinepolis a conclu un accord de location avec la société immobilière General de Galerías Comerciales concernant la reprise de l'exploitation de deux cinémas espagnols. L'action gagne 0,1 pour cent. L'analyste Kris Kipper de Degroof Petercam a été enthousiasmé par la reprise de la stratégie d'acquisition.

Parmi les plus petites actions, Nyxoah augmente de 2,4 pour cent. Oxurion chute de 2,5 pour cent.

Le spécialiste des boissons Fountain est sur la bonne voie pour atteindre son chiffre d'affaires prévu de 23 millions d'euros en 2022. L'action progresse de 4,4 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Analyse boursière: acquisition intéressante avec un risque limité pour Kinepolis

(ABM FN) Kinepolis a réalisé deux acquisitions intéressantes pour l'exploitation de cinémas espagnols avec un risque limité, ce qui rend souhaitable d'en faire davantage. C'est ce qu'a conclu l'analyste Kris Kippers de Degroof Petercam après les résultats de Kinepolis jeudi matin. 

Selon Kippers, il s'agit d'une acquisition à faible risque qui permettra à Kinepolis d'appliquer ses propres concepts rentables sans trop d'investissements, dans un pays qu'elle connaît déjà bien. Selon l'analyste, cela pourrait être le précurseur d'une nouvelle vague d'acquisitions du groupe après le coronavirus. 

Les résultats semestriels de la semaine prochaine sont également intéressants au regard de la reprise après le coronavirus, tant en termes de fréquentation que de rentabilité. Le fait que Kinepolis soit elle-même propriétaire d'une grande partie des installations pourrait rapidement conduire à une belle réduction de la dette, selon Degroof Petercam. 

Degroof Petercam a maintenu la recommandation d'achat avec un objectif de cours de 65,00 euros. L'action gagné 0,8 pour cent jeudi, à 49,28 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: La bourse de Bruxelles ouvre en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles ouvre en hausse jeudi. KBC a ouvert ses livres, mais n'a pas profité des bénéfices meilleurs que prévus du deuxième trimestre.

Peu après l'ouverture, la Bel20 augmentait de 0,4 pour cent à 3.853,34 points.

Dans l'indice principal, Sofina gagne 1,6 pour cent, tandis que KBC perd 0,8 pour cent. Le groupe bancaire a réalisé des bénéfices plus élevés que prévu, mais n'a pas réussi à convaincre le marché. 

Sur la deuxième ligne, CFE gagne 2,2 pour cent. En revanche, Retail Estates perd 0,9 pour cent.

L'action Kinepolis gagne 0,2 pour cent après avoir appris que le groupe de cinéma allait reprendre l'exploitation de deux cinémas en Espagne. 

Parmi les petites actions, Biocartis progresse de 2,3 pour cent. En revanche, Texaf baisse de 2,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Bruxelles attendue en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles est attendue en hausse jeudi. Les contrats à terme sur l'indice Euro Stoxx 50 indiquaient un gain d'un demi pour cent environ une heure avant la cloche d'ouverture. KBC a communiqué ses résultats en avant bourse. 

La bourse de Bruxelles a clôturé mercredi déjà en hausse après des mouvements hésitants plus tôt dans la journée. L'inflation américaine plus faible que prévu a incité les investisseurs à appuyer sur le bouton d'achat. L'indice Bel20 a terminé la journée avec un gain de 0,7 pour cent à 3.837,90 points.

Le marché avait en fait attendu toute la journée le chiffre américain, qui, selon ING, a constitué "une surprise positive rare". Les prix à la consommation ont marqué une pause sur une base mensuelle le mois dernier, après avoir augmenté de 1,3 pour cent en juin. Sur une base annuelle, les prix ont augmenté de 8,5 pour cent contre 9,1 pour cent le mois précédent.

L'inflation de base, c'est-à-dire corrigée des prix des denrées alimentaires et de l'énergie, était de 0,3 pour cent en glissement mensuel en juillet. Sur une base annuelle, l'inflation de base s'est établie à 5,9 pour cent, contre également 5,9 pour cent un mois plus tôt.

"Espérant que le pic est passé, car il semble maintenant être le cas", a déclaré Rabobank. Les analystes de la banque pensent que la Réserve fédérale augmentera les taux d'intérêt en septembre non pas de 75, mais de 50 points de base supplémentaires. "C'est relativement agressif, mais pas trop", ont-ils déclaré.

"Mais l'inflation reste encore loin de l'objectif", a souligné ING, qui table sur une augmentation de 75 points de base moins septembre. Les deux banques ont prévenu que toute une série de chiffres restaient à venir, notamment un rapport sur l'emploi et un nouveau chiffre sur l'inflation, avant que la Fed ne prenne une nouvelle décision sur les taux d'intérêt.

Le dollar a été mis sous pression après le chiffre de l'inflation, tout comme les rendements américains à dix ans dans un premier temps. Le rendement du Trésor, c'est-à-dire le rendement annuel de la dette publique américaine à 10 ans, s'est négocié autour de 2,80 pour cent avant le chiffre, pour ensuite descendre brièvement sous les 2,70 pour cent. Ce matin, cependant, le rendement était à nouveau proche de 2,80 pour cent. 

Les investisseurs américains ont réagi avec enthousiasme aux chiffres de l'inflation dans l'après-midi et Wall Street a pu étendre légèrement ses gains mercredi soir. Le S&P 500 a clôturé avec un gain de 1,7 pour cent, tandis que la bourse des valeurs technologiques Nasdaq a ajouté près de 3 pour cent. Ce matin, les contrats à terme américains sont déjà en hausse de plusieurs dixièmes de pourcent.  

En Asie également, où la bourse japonaise a gardé ses portes fermées en raison d'un jour férié, le soulagement était palpable ce matin. Le leader est la bourse de Hong Kong avec un gain d'un peu plus de 2 pour cent. Shanghai, Sydney et Séoul augmentent de plus de 1 pour cent. 

Le pétrole américain, quant à lui, a perdu près d'un demi pour cent ce matin, après une hausse de 1,6 pour cent à 91,93 dollars le baril à New York mercredi soir.

Actualités des entreprises

KBC a vu ses bénéfices augmenter au deuxième trimestre et a donc réalisé des performances bien meilleures que prévu. Les perspectives pour l'ensemble de l'année ont également été revues à la hausse. Le revenu de KBC s'est élevé à 2,12 milliards d'euros, contre 1,85 milliard un an plus tôt à la même période. Les analystes s'attendaient à 2,07 milliards d'euros. Le bénéfice net du groupe bancaire s'est élevé à 811 millions d'euros. Les analystes n'avaient prévu en moyenne que 719 millions d'euros. L'année dernière, il restait encore 793 nets. Par action, KBC a enregistré un bénéfice de 1,92 euro. Pour l'ensemble de l'année, KBC prévoit désormais des revenus de 8,4 milliards d'euros, contre 8,0 milliards d'euros précédemment.

Kinepolis a conclu un accord de location avec la société immobilière General de Galerías Comerciales pour la reprise de l'exploitation de deux cinémas espagnols.

Le spécialiste des boissons chaudes Fountain est en passe d'atteindre son chiffre d'affaires estimé à 23 millions d'euros en 2022.

Wall Street

L'indice S&P 500 a augmenté de 2,1 pour cent mercredi, à 4.210,21 points, l'indice Dow Jones a gagné 1,6 pour cent à 33.309,84 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 2,9 pour cent à 12.854,80 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Kinepolis reprend l'exploitation de deux cinémas espagnols

(ABM FN) Kinepolis a conclu un contrat de location avec la société immobilière General de Galerías Comerciales pour l'acquisition de l'exploitation de deux cinémas espagnols. La chaîne de cinémas belge l'a annoncé jeudi, sans donner de détails financiers.

Un cinéma est situé à Mataró, dans la province de Barcelone, et l'autre à Marbella. Les deux cinémas sont situés dans des marchés à fort pouvoir d'achat et à forte demande de produits haut de gamme, selon Kinepolis.

Le cinéma de Mataró compte 12 salles et 2.916 sièges et a accueilli environ 600.000 visiteurs en 2019. Kinepolis exploitera le cinéma à partir du 3 novembre de cette année.

Le cinéma de Marbella compte 8 salles et 1.610 sièges. Le cinéma a reçu environ 350.000 visiteurs en 2019. Kinepolis exploitera ce cinéma à partir du 7 novembre 2022.

Après l'acquisition, Kinepolis prévoit d'introduire ses concepts haut de gamme tels que la projection laser et les sièges haut de gamme dans les deux cinémas.

Après cette transaction, Kinepolis disposera de 10 cinémas en Espagne, dont les deux plus grands du pays. Les 10 cinémas espagnols représentent un total de 157 écrans et près de 38.000 sièges.

"Grâce à la reprise de ces deux cinémas, nous reprenons prudemment notre stratégie d’expansion. Les conditions de cette reprise et le potentiel des deux sites nous permettront de créer de la valeur ajoutée tant pour le cinéphile que pour Kinepolis", a déclaré le CEO Eddy Duquenne.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par thomas

Fountain confirme sa reprise

(ABM FN) Fountain est en bonne voie pour atteindre son chiffre d'affaires estimé à 23 millions d'euros en 2022. C'est ce qu'a annoncé le spécialiste belge des boissons chaudes.

Le groupe a confirmé son redressement au cours des six premiers mois de 2022 et s'est dit confiant pour le second semestre de cette année et en 2023.

La facturation de Fountain pour le premier semestre s'est élevée à 12,1 millions d'euros, soit une augmentation de 16,9 pour cent, ou 1,8 million d'euros, par rapport à la même période de l'année précédente.

Le groupe a déclaré qu'il serait en mesure d'atteindre la hausse de 14 pour cebt du chiffre d'affaires budgétée pour 2022, soit environ 23 millions d'euros, d'ici la fin de l'année.

Les ventes de distributeurs à boissons aux nouveaux clients sont en hausse de 29 pour cent au cours de la dernière période de référence. En outre, il y a eu un effet positif sur les revenus de location des machines. Les ventes de biens de consommation ont augmenté de 23 pour cent par rapport au premier semestre 2021.

Le groupe a également déclaré qu'il avait commencé à réduire ses dettes financières.

Le 6 septembre et le 14 octobre respectivement, le spécialiste des boissons chaudes tiendra deux AGE en vue d'une augmentation de capital par l'émission d'un maximum de 996.214 nouvelles actions.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

KBC réalise des résultats bien meilleurs que prévu et relève ses perspectives.

(ABM FN) KBC a vu ses bénéfices augmenter au deuxième trimestre et a donc réalisé des performances bien meilleures que prévu. Les perspectives pour l'ensemble de l'année ont également été relevées. C'est ce qui ressort des résultats trimestriels du groupe bancaire, jeudi matin.

Le revenu de KBC s'est élevé à 2,12 milliards d'euros, contre 1,85 milliard un an plus tôt et 2,07 milliards attendus par les analystes.

Le produit net des intérêts s'est nettement amélioré pour atteindre 1,25 milliard d'euros. L'année dernière, les revenus d'intérêts s'élevaient encore à 1,09 milliard d'euros. L'augmentation significative du revenu net d'intérêts d'une année sur l'autre est principalement due à la hausse des taux d'intérêt en République tchèque.

Le bénéfice net du groupe bancaire s'est élevé à 811 millions d'euros, alors que les analystes n'attendaient en moyenne que 719 millions d'euros. L'année dernière, il y avait encore un bénéfice net de 793. Par action, KBC a enregistré un bénéfice de 1,92 euro.

Le ratio CET1 est tombé à 15,9 contre 15,7 pour cent attendus par le consensus.

"En ce qui concerne nos résultats financiers, nous avons enregistré un excellent bénéfice net de 811 millions d'euros au cours du trimestre. Les revenus totaux sont restés plus ou moins stables par rapport au trimestre précédent, les augmentations des revenus d'intérêts nets, des revenus techniques d'assurance, des revenus de dividendes et des autres revenus nets ayant été compensées par une baisse du résultat de la négociation et de la juste valeur et par une diminution des revenus nets de commissions. Les dépenses ont diminué de manière significative car la majorité de la taxe bancaire pour l'ensemble de l'année a été comptabilisée au cours du trimestre précédent", a commenté le PDG Johan Thijs à propos de ces chiffres.

Perspectives

Pour l'ensemble de l'année, KBC prévoit désormais des revenus de 8,4 milliards d'euros, contre 8,0 milliards précédemment. Sur ce montant, 5,05 milliards d'euros proviendraient des revenus d'intérêts. Les analystes attendaient 8,34 milliards d'euros de revenus, dont 4,83 milliards de revenus d'intérêts nets.

Le groupe a également revu à la hausse ses prévisions pour les "charges d'exploitation hors prélèvement bancaire", de 4,0 milliards d'euros à 4,15 milliards d'euros, en raison d'une inflation plus élevée que prévu, du retard dans l'approbation d'une transaction en Irlande et de la prime exceptionnelle de résultat pour le personnel.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au jeudi 18 août 2022.

JEUDI 11 AOÛT 2022

07:00 KBC - Résultats semestriels
18:00 Jensen-Group - Résultats semestriels

VENDREDI 12 AOÛT 2022

07:00 Unifiedpost - Résultats semestriels
18:00 Lotus Bakeries - Résultats semestriels

LUNDI 15 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 16 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 17 AOÛT 2022

07:00 Avantium - Résultats semestriels

JEUDI 18 AOÛT 2022

07:00 Sipef - Résultats semestriels
07:00 Kinepolis - Résultats semestriels

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Une inflation américaine meilleure que prévu permet à Bruxelles de clôturer dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a clôturé en hausse mercredi après des mouvements hésitants plus tôt dans la journée. L'inflation américaine plus faible que prévu a poussé les investisseurs à acheter.

L'indice Bel20 a terminé la journée avec un gain de 0,7 pour cent à 3.837,90 points.

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté moins que prévu en juillet. Le taux d'inflation a ralenti sur une base mensuelle, après une augmentation de 1,3 pour cent en juin. Sur une base annuelle, les prix ont augmenté de 8,5 pour cent, contre 9,1 pour cent le mois précédent.

"La baisse des prix de l'énergie a été le principal soulagement dans les portefeuilles des consommateurs et a largement compensé la hausse de 7,5 pour cent en juin", a déclaré l'équipe d'analystes de Monex Europe.

L'inflation de base, c'est-à-dire corrigée des prix de l'alimentation et de l'énergie, était de 0,3 pour cent sur une base mensuelle en juillet. Sur une base annuelle, l'inflation de base s'est établie à 5,9 pour cent, également 5,9 pour cent un mois plus tôt.

Les chiffres de l'inflation américaine n'ont pas été décevants selon l'analyste de marché Philip Marey de Rabobank. "L'espoir que le pic est passé, il semble", a déclaré Marey, qui a ajouté que l'inflation de base reste un sujet de préoccupation.

"La Fed peut se reposer, pas de hausse de taux de 75 points de base en septembre, actions en hausse, .... Risk-on", a réagi Tom Simonts, économiste Financier Senior chez KBC.

Ce matin, on a appris que l'inflation allemande est restée élevée en juillet. Le taux d'inflation en glissement annuel s'est établi à 7,5 pour cent en juillet, comme l'indiquaient déjà les chiffres préliminaires. Ce chiffre était de 7,6 pour cent en juin.

La paire euro/dollar s'échangeait à 1,0349. Le dollar s'est affaibli d'environ un pour cent après la publication des données sur l'inflation. Les prix du pétrole ont chuté de quelque deux pour cent. Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté la semaine dernière.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, les loueurs de biens logistiques WDP et VGP ont pris la tête avec des gains de  4,6 et 4,1 pour cent, respectivement. WDP a reçu une recommandation d'achat de Kepler Cheuvreux, bien que l'objectif de cours ait été abaissé.

Colruyt s'est également distinguée avec un gain de 3,3 pour cent. L'action semble bénéficier des bons chiffres de son concurrent Ahold Delhaize. À Amsterdam, Ahold a même gagné 7,8 pour cent.

Ageas, qui a publié des résultats bien meilleurs que prévu, a progressé de 2,0 pour cent. Alors que le marché espérait un programme de rachat d'actions, l'assureur a annoncé un dividende intérimaire de 1,50 euro par action. Ageas prévoit également d'augmenter le dividende de 6 à 10 pour cent. Kepler et ING ont été positivement surpris par les résultats semestriels.

Argenx, par contre, a perdu 3,0 pour cent.

Dans le BelMid, Melexis a gagné 4,4 pour cent, tandis que Mithra a perdu 9,9 pour cent.

Intervest Offices & Warehouses a perdu 1,7 pour cent, après que Kepler ait retiré l'action de la liste d'achat.

Azelis a gagné 2,3 pour cent. Jefferies a augmenté l'objectif de cours du distributeur de produits chimiques à 26,00 euros, avec une recommandation Conserver inchangée.

Parmi les plus petites actions, Exmar a gagné 11,3 pour cent. La société a vendu le Tango FLNG et a gagné lundi et a donc été sous les feux de la rampe pendant toute une semaine.

Sequana Medical a dû baisser de 2,4 pour cent.

Bone Therapeutics et Medsenic fusionneront pour continuer sous le nom de BioSenic. C'est ainsi que la société française de biotechnologie entre à la bourse de Bruxelles. Les actions de Bone ont gagné 27,4 pour cent.

Wall Street

Wall Street a réagi de manière euphorique au chiffre de l'inflation plus faible que prévu. L'indice principal S&P500 a progressé de 1,9 pour cent sur 4.202,44 points, le Nasdaq, sensible aux intérêts, a gagné 2,6 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au jeudi 18 août 2022.

JEUDI 11 AOÛT 2022

07:00 KBC - Résultats semestriels
18:00 Jensen-Group - Résultats semestriels

VENDREDI 12 AOÛT 2022

07:00 Unifiedpost - Résultats semestriels
18:00 Lotus Bakeries - Résultats semestriels

LUNDI 15 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 16 AOÛT 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 17 AOÛT 2022

07:00 Avantium - Résultats semestriels

JEUDI 18 AOÛT 2022

07:00 Sipef - Résultats semestriels
07:00 Kinepolis - Résultats semestriels

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Un chiffre d'affaires plus faible et des pertes plus élevées pour Ballard

(ABM FN) Ballard Power Systems a vu ses revenus du deuxième trimestre subir une pression et sa perte augmenter fortement. C'est ce qui ressort mercredi des résultats trimestriels de l'entreprise spécialisée dans les piles à combustible.

Le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 16 pour cent pour atteindre 20,9 millions de dollars. La division des produits énergétiques et la division des solutions technologiques ont toutes deux enregistré une baisse des ventes.

Les marges ont subi de nouvelles pressions. Les coûts ont augmenté dans les domaines de la recherche, de la technologie et du développement de produits, mais les frais généraux et administratifs ont également augmenté.

Le résultat brut d'exploitation ajusté est négatif de 35,0 millions, contre un négatif de 19,7 millions au deuxième trimestre 2021.

Ballard a reçu environ 12,3 millions de dollars de nouvelles commandes au cours du deuxième trimestre, et a livré des commandes d'une valeur totale de 20,9 millions de dollars.

À la fin du trimestre, il y avait encore 91,2 millions de dollars de commandes dans le pipeline.

"Dans le monde entier, nous constatons que les politiques soutiennent notre vision de la réduction des émissions de la planète", a déclaré le PDG RandyMacEwen, qui est resté positif quant aux développements.

Ballard a revu à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'année en raison des coûts. Les dépenses opérationnelles seront de 130 à 150 millions de dollars, alors que l'entreprise tablait auparavant sur 140 à 160 millions. Les dépenses d'investissement passeront de 40 à 60 millions de dollars à 30 à 50 millions de dollars, selon Ballard. 

Aucune prévision de chiffre d'affaires ou de bénéfice n'a été donnée.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Les contrats à terme américains augmentent après le chiffre de l'inflation

(ABM FN) Les marchés boursiers américains devraient ouvrir en forte hausse mercredi, suite à des chiffres d'inflation meilleurs que prévu.

Les contrats à terme sur le S&P sont en hausse de 1,7 pour cent et le Nasdaq semble même prêt à démarrer en hausse de 2,4 pour cent.

Les prix à la consommation ont ralenti le mois dernier sur une base mensuelle, après une augmentation de 1,3 pour cent en juin. Sur une base annuelle, les prix ont augmenté de 8,5 pour cent, contre 9,1 pour cent le mois précédent. 

"On espère que le pic est passé, il semble maintenant", a déclaré Philip Marey, analyste de marché chez Rabobank.

Cela est principalement dû à la baisse des prix de l'énergie, mais les voitures d'occasion, par exemple, sont également devenues légèrement moins chères, a noté l'analyste.

L'inflation de base, c'est-à-dire corrigée des prix de l'alimentation et de l'énergie, était de 0,3 pour cent sur une base mensuelle en juillet. Sur une base annuelle, l'inflation de base s'est établie à 5,9 pour cent, également 5,9 pour cent un mois plus tôt.

Le problème des prix de base, selon Rabobank, est la vitesse à laquelle ils baissent. Le retour à 2 pour cent sera un grand défi pour la Réserve fédérale, prédit Marey.

Le plus gros problème est l'étroitesse du marché du travail. "La participation est en retard, notamment les personnes âgées ne reviennent pas sur le marché du travail. C'est le côté de l'offre. Si elle se redresse, les pressions salariales s'atténueront et l'inflation de base diminuera également", a déclaré Marey.

L'immigration pourrait être une solution, mais c'est une question sensible, ajoute-t-il. 

La prochaine réunion des taux de la Fed en septembre est encore loin et d'autres chiffres sont à venir, mais avec les chiffres d'aujourd'hui, la spéculation sur une hausse des taux de 75 points de base est susceptible de diminuer et le marché compte à nouveau sur 50 points de base, estime Marey. "C'est relativement agressif, mais pas trop".

En Chine, l'inflation est passée de 2,5 à 2,7 pour cent en juillet. Les prix à la production ont augmenté de 4,2 pour cent, ce qui est nettement inférieur à la hausse de 6,1 pour cent enregistrée un mois plus tôt. Dans les deux cas, le chiffre était inférieur aux prévisions des économistes.
L'euro/dollar s'échangeait à 1,0327 et les rendements américains à dix ans se négocient à 2,717.

Le pétrole est à l'équilibre. Plus tard dans l'après-midi, les stocks hebdomadaires de pétrole américains sont à l'ordre du jour.

Actualités des entreprises

Elon Musk a vendu pour près de 7 milliards de dollars d'actions Tesla ces derniers jours. Dans un tweet, Musk explique qu'il a vendu ces actions maintenant afin que, s'il devait être contraint de passer à l'achat de Twitter, il n'ait pas à vendre les actions à ce moment-là par nécessité. "Il est important d'éviter une vente d'urgence", a déclaré Musk. Toutefois, Tom Simonts, économiste chez KBC, fait remarquer que Musk a vendu pour 32 milliards de dollars d'actions Tesla au cours des dix derniers mois. L'action Twitter semble ouvrir en hausse de plus de 4 pour cent, mais Tesla est également en hausse de près de 4,5 pour cent, en avant bourse.

Les résultats de Disney seront publiés en après bourse. L'action semble ouvrir en hausse de 2,7 pour cent.

Clôture sur Wall Street

L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 0,2 pour cent mardi, à 32.774,41 points et l'indice principal S&P500 a perdu 0,4 pour cent à 4.122,47 points. Le Nasdaq a perdu 1,2 pour cent hier à 12.493,93 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Baisse de la production belge

(ABM FN) La production industrielle belge a baissé en juin. C'est ce qu'ont montré mercredi après-midi les chiffres préliminaires de l'office statistique Statbel. 

L'indice désaisonnalisé a diminué de 2,3 pour cent par rapport à mai. Si l'indice est également ajusté aux effets calendriers, on constate une baisse de 11,5 pour cent sur une base annuelle.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par thomas

Analyse boursière: une légère baisse du bénéfice attendue pour KBC

(ABM FN) KBC devrait avoir vu ses bénéfices baisser au deuxième trimestre. C'est ce qu'attendent les analystes qui ont contribué au consensus compilé par la banque elle-même.

Le consensus table sur un bénéfice net de 719 millions d'euros au deuxième trimestre de cette année, contre 793 millions au même trimestre l'an dernier. Par action, cela représenterait une baisse de 1,87 à 1,70 euros.

Les revenus sont estimés à 2,07 milliards d'euros, dont 1,23 milliard d'euros de revenus nets d'intérêts. L'année dernière, au deuxième trimestre, KBC a enregistré 1,85 milliard de revenus, dont 1,09 milliard de revenus d'intérêts.

Les analystes de la Deutsche Bank ne s'attendent pas à de nombreuses surprises jeudi matin. Selon les analystes, l'augmentation significative des revenus nets d'intérêts de 15 pour cent en glissement annuel est principalement due à la hausse des taux d'intérêt en République tchèque.

Le ratio CET1 devrait atteindre 15,7 pour cent, selon le consensus. 

Prévisions 

Pour l'ensemble de l'année, les analystes attendent 8,34 milliards d'euros de revenus, dont 4,83 milliards d'euros de revenus nets d'intérêts. 

Les analystes prévoient un bénéfice de 6,22 euros par action et un dividende de 4,58 euros par action. 

La banque elle-même compte sur 8,2 milliards d'euros de revenus, dont environ 4,55 milliards de revenus d'intérêts nets. 

Toutefois, lors de la publication des chiffres du premier trimestre, KBC a mis en garde contre l'impact de la guerre en Ukraine. La banque a déclaré qu'elle fournirait davantage d'informations sur les perspectives lors des résultats semestriels. 

Deutsche Bank et Kepler Cheuvreux s'attendent à ce que KBC relève ses prévisions de revenus d'intérêts nets pour l'année entière à 4,8 milliards d'euros jeudi. 

Kepler s'attend également à ce que KBC annonce un programme de rachat d'actions d'une valeur de 750 millions d'euros en 2023.

L’action KBC était en hausse de 0,5 pour cent mercredi à 53,20 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: la prudence de mise à Bruxelles

(ABM FN) La bourse de Bruxelles évolue dans le calme mercredi après-midi, dans l'attente du taux d'inflation américain. Vers 14 heures, le Bel20 progressait de 0,1 pour cent pour atteindre 3.814,86 points. 

Dans l'indice principal, Colruyt est en tête avec un gain de 3,0 pour cent. L'action semble bénéficier des bons chiffres de son concurrent Ahold Delhaize. À Amsterdam, Ahold s'ajduge même 8,1 pour cent.

WDP gagne également 1,7 pour cent après que Kepler Cheuvreux ait placé l'action sur la liste d'achat. Toutefois, l'objectif de cours a été légèrement abaissé. 

Ageas, qui a publié des résultats bien meilleurs que prévu, progresse de 2,7 pour cent. Alors que le marché espérait un programme de rachat d'actions, l'assureur a annoncé un dividende intérimaire de 1,50 euro par action. Ageas prévoit également d'augmenter le dividende de 6 à 10 pour cent. Kepler et ING ont été positivement surpris par les résultats semestriels. 

Argenx, en revanche, perd 2,0 pour cent.

Dans le BelMid, Deceuninck gagne 2,0 pour cent, tandis que Mithra perd 8,5 pour cent. Intervest Offices & Warehouses cède 4,1 pour cent, après que Kepler ait retiré l'action de la liste d'achat. 

Azelis gagne 1,0 pour cent. Jefferies a augmenté l'objectif de cours du distributeur de produits chimiques à 26,00 euros, avec une recommandation Hold inchangée. 

Parmi les plus petites actions, Exmar gagne 11,4 pour cent et MDxHealth 8,9 pour cent. Qrf perd 1,5 pour cent.

Bone Therapeutics et Medsenic fusionneront pour continuer sous le nom de BioSenic. C'est ainsi que la société française de biotechnologie entre à la bourse de Bruxelles. L'action Bone s'envole de 28,3 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Les investisseurs européens attendent l'inflation américaine

(ABM FN) Les bourses européennes marquaient le pas mercredi matin, alors que les investisseurs attendent le taux d'inflation américain.

Peu après 12h30, l'indice principal STOXX Europe 600 était en légère hausse à 436,19 points, le DAX allemand progressait de 0,2 pour cent à 13.561,64 points et le CAC 40 français était en hausse de moins de 0,1 pour cent à 6.491,28 points. L'indice britannique FTSE 100 gagnait un petit 0,1 pour cent à 7.495,09 points.

"Si le chiffre [de l'inflation américaine] devait augmenter, cela pourrait alimenter les craintes d'une forte hausse des taux, surtout après le bon rapport sur l'emploi de vendredi dernier", prévient Joshua Mahony, analyste chez IG.

Plus tôt aujourd'hui, l'inflation en Allemagne a été confirmée à 7,5 pour cent. Ce chiffre est légèrement inférieur à celui de 7,6 pour cent enregistré en juin.

En Chine, l'inflation est passée en juillet de 2,5 à 2,7 pour cent. Les prix à la production ont augmenté de 4,2 pour cent, ce qui est nettement moins que les 6,1 pour cent enregistrés un mois plus tôt. Dans les deux cas, le chiffre était inférieur aux prévisions des économistes.

L'euro/dollar s'échange à 1,0225. Et le rendement américain à dix ans se situe autour de 2,777 pour cent.

L'agenda d'aujourd'hui est presque vide. Les stocks de pétrole américains sont à l'ordre du jour. Le prix du pétrole chute de près d'un pour cent.

Actualités des entreprises

Il n'y a pas eu beaucoup de nouvelles des entreprises aujourd'hui.

L'assureur belge Ageas a présenté des résultats bien meilleurs que prévu, ce qui lui a valu une augmentation de 2,0 pour cent. Jeudi, les résultats des assureurs néerlandais Aegon et NN sont à l'ordre du jour. Aujourd'hui, ces actions gagnent respectivement 1,3 et 1,2 pour cent.

Ahold Delhaiez signe la plus forte hausse à Amsterdam, avec un gain de plus de 7 pour cent. L'entreprise a présenté des résultats solides et a augmenté ses prévisions de bénéfices pour l'ensemble de 2022. L'entrée en bourse de Bol.com a été suspendue. 

À Amsterdam, les résultats d'ABN AMRO ont également été bien accueillis. L'action de la banque augmente de 1,5 pour cent, après que le bénéfice est beaucoup plus élevé que prévu.

Deliveroo a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires, mais a également vu ses pertes augmenter. Par ailleurs, le service de livraison de repas a annoncé un programme de rachat d'actions et le départ probable des Pays-Bas. L'action Deliveroo gagne plus de 4 pour cent.

À Paris, l'action Alstom gagne 3,3 pour cent et Engie 2,0 pour cent. L'action Sanofi perd 2,8 pour cent.

À Francfort, Continental est en tête avec un gain de 1,9 pour cent. Les assureurs Hanover Rueck et Munich Re gagnent respectivement 1,7 et 1,2 pour cent. La plus forte baisse de la bourse allemande est Daimler Trucks avec une perte de 1,6 pour cent. Adidas perd 1,5 pour cent.

Contrats à terme sur Wall Street

Les marchés boursiers américains semblent ouvrir en hausse ce mercredi. Les contrats à terme sur le S&P sont à 0,2 pour cent dans le vert et ceux du Nasdaq à 0,3 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Analyse boursière: Barclays commence le suivi d'Aperam avec une recommandation Vendre

(ABM FN) Barclays a commencé le suivi de l'action Aperam mercredi, avec une recommandation Souspondérer et un objectif de cours de 29,00 euros.

Les analystes de la banque britannique ont commencé à suivre le secteur européen de l'acier inoxydable. Ils s'attendent à ce qu'à court terme, la pression sur le cours des actions dans le secteur fasse également baisser le cours des actions. "Nous sommes encore dans une phase précoce de ralentissement de la croissance et les actions de l'acier n'enregistrent généralement pas de performances supérieures à la moyenne dans de telles phases", ont déclaré les analystes.

Selon Barclays, de nombreuses actions sidérurgiques ont déjà intégré le prix d'une récession. "Il est donc important d'être sélectif, en privilégiant les entreprises dont les coûts énergétiques sont faibles, qui sont exposées aux États-Unis et qui ont le potentiel de se développer par elles-mêmes", a déclaré Barclays. La principale exposition d'Aperam concerne l'Europe et le Brésil, où la banque estime que les risques sont plus importants qu'aux États-Unis.

Barclays a maintenu la recommandation Surpondérer pour Outokumpu et la recommandation Neutre pour Acerinox. L'action Aperam progressait de 0,4 pour cent ce matin, à 30,79 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursier: Bel20 marque le pas

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a adopté une approche attentiste mercredi matin, avant le taux d'inflation américain cet après-midi. 

En fin de matinée, le Bel20 était en baisse de 0,1 pour cent à 3.806,69 points. 

“La question la plus importante pour de nombreux investisseurs aujourd'hui est de savoir si l'inflation aux États-Unis a atteint un pic”, estime l'analyste de marché Naeem Aslam d'AvaTrade. Selon l'analyste, les investisseurs devraient toutefois accorder une attention particulière à l'inflation sous-jacente. 

Amherst Pierpont prévoit que l'inflation sous-jacente a ralenti à 0,6 pour cent en juillet, contre 0,7 pour cent en juin, sur base mensuelle. Le consensus prévoit 0,5 pour cent. Les analystes d'Amherst s'attendent à ce que la baisse des prix de l'énergie ait provoqué un recul plus marqué de l'inflation.

"Si le chiffre augmente, cela pourrait alimenter les craintes d'une forte hausse des taux, surtout après le bon rapport sur l'emploi de vendredi dernier", prévient Joshua Mahony, analyste chez IG.

Ce matin, il est apparu que l'inflation allemande est restée élevée en juillet. L'inflation a atteint 7,5 pour cent en juillet sur une base annuelle, selon les chiffres préliminaires. Le taux était de 7,6 pour cent en juin.

La paire euro/dollar s'est négociée autour de 1,0220. Les prix du pétrole sont en baisse.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Colruyt est en tête avec un gain de 3,0 pour cent. L'action semble bénéficier des bons résultats de son concurrent Ahold, dont l’action gagne même 7,6 pour cent à Amsterdam.

WDP progresse également de 1,9 pour cent après que Kepler Cheuvreux ait placé l'action sur la liste d'achat. Toutefois, l'objectif de cours a été légèrement abaissé. 

Ageas, dont les résultats ont été bien meilleurs que prévu, s’adjuge 1,5 pour cent. Alors que le marché espérait un programme de rachat d'actions, l'assureur a annoncé un dividende intérimaire de 1,50 euro par action. Ageas prévoit également d'augmenter le dividende de 6 à 10 pour cent. Kepler et ING ont été positivement surpris par les résultats semestriels. 

Argenx, par contre, perd 2,7 pour cent. 

En BelMid, Recticel gagne 2,6 pour cent, tandis que Mithra cède 9,2 pour cent. Intervest Offices & Warehouses chute de 2,4 pour cent, après que Kepler ait retiré l'action de la liste d'achat. 

Azelis progresse de 1,7 pour cent. Jefferies a augmenté l'objectif de cours du distributeur de produits chimiques à 26,00 euros, avec une recommandation Conserver inchangée. 

Parmi les plus petites actions, Exmar gagne 4,7 pour cent. Qrf perd 1,5 pour cent. 

Bone Therapeutics et Medsenic vont fusionner pour continuer sous le nom de BioSenic. Et ainsi la société française de biotechnologie entrera à la bourse de Bruxelles. L’action Bone gagne 24,2 pour cent, après avoir progressé de plus de 30 pour cent plus tôt dans la matinée.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: les résultats d’Ageas aidé par l'Asie

(ABM FN) Ageas a enregistré de solides résultats au cours des six premiers mois de cette année, grâce à ses performances en Asie. C'est ce que conclut mercredi l'analyste Jason Kalamboussis d'ING. 

La performance d'Ageas en Asie a été nettement meilleure que prévu sur une base sous-jacente, remarque Kalamboussis. L'analyste souligne également qu'Ageas a été moins touché par l'hyperinflation turque que craint et que les chiffres de l'activité Non-Vie belge ont également été meilleurs. 

Comme prévu par Kalamboussis, aucun nouveau programme de rachat d'actions a été annoncé. Toutefois, Ageas versera pour la première fois un dividende intérimaire de 1,50 euros par action. L'assureur a également l'intention d'augmenter son dividende de 6 à 10 pour cent. 

Ce faisant, le PDG lie la croissance du dividende aux fortes perspectives de bénéfices pour l'Asie, selon l'analyste. 

“Si le marché peut initialement être mécontent de l'absence d'un programme de rachat d'actions”, ING estime que la décision de verser un dividende reflète les meilleures perspectives de croissance par rapport aux pairs.

ING a maintenu la recommandation Conserver pour Ageas, avec un objectif de cours de 45,00 euros. L'action progressait mercredi matin de 1,5 pour cent à 43,77 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Kepler à l'achat sur WDP

(ABM FN) Kepler Cheuvreux a relevé sa recommandation pour WDP de Conserver à Acheter, mais a ajusté l'objectif de cours à la baisse de 41,00 à 37,00 euros. C'est ce qui ressort mercredi d'un rapport sectoriel de la banque.

Les résultats semestriels de WDP étaient "relativement bons", avec une perspective pour cette année de 1,25 euros par action en bénéfice EPRA. C'est 5 cents de plus que les perspectives précédentes.

Kepler prévoit une croissance des loyers plus importante cette année qu'auparavant et pense que la croissance s'accélérera de 4,1 à 4,3 pour cent l'année prochaine. Les anciennes estimations étaient de 3,6 et 3,7 pour cent.

Cette croissance des loyers est également favorable à la réévaluation du portefeuille, selon Kepler. Kepler voit les coûts de financement augmenter légèrement, de 1,9 % aujourd'hui à 2,1 % en 2024, ce qui a conduit à une révision à la baisse de l'objectif de prix.

L'action du WDP progressait de 0,9 pour cent mercredi matin à 32,72 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: de bons résultats pour Ageas

(ABM FN)  Ageas a enregistré de solides résultats au premier semestre 2022. C'est ce qu'ont déclaré les analystes de Kepler Cheuvreux mercredi matin. 

Le bénéfice net a dépassé de 32 pour cent les attentes des analystes. Selon Kepler, Ageas a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net d'environ 360 millions d'euros, soit nettement plus que les 250 millions d'euros attendus par les analystes du courtier.

Toutefois, Kepler a souligné une manne ponctuelle en Asie estimée à 50 millions d'euros. "Même en tenant compte de cette aubaine, Ageas a réalisé des performances bien meilleures que prévu au deuxième trimestre", remarque le courtier.

Le ratio de solvabilité a également été bien meilleur que prévu. 

Néanmoins, Kepler Cheuvreux a maintenu la recommandation Réduire pour Ageas avec un objectif de cours de 42,00 euros. L'action progressait mercredi matin de 1,7 pour cent à 43,88 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles ouvre en baisse

(ABM FN) Comme prévu, la bourse de Bruxelles a démarré la séance en baisse mercredi. Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 était en baisse de 0,3 pour cent à 3.800,35 points. 

Dans l'indice principal, Colruyt est en tête avec un gain de 1,5 pour cent, surfant sur les résultats positifs publiés par son concurrent Ahold Delhaize. Colruyt est suivi par Ageas avec une augmentation de 1,3 pour cent. Ce matin, l'assureur a annoncé des résultats meilleurs que prévu et un dividende intérimaire de 1,50 euro par action. 

Aperam est en bas du Bel20 avec une perte de 1,5 pour cent. 

Dans le BelMid, Econocom gagne 1,7 pour cent. Azelis progresse de 0,9 pour cent. Jefferies a augmenté l'objectif de cours du distributeur de produits chimiques à 26,00 euros, avec une recommandation Conserver inchangée. 

Intervest Offices & Warehouses cède 1,3 pour cent. 

Parmi les plus petites actions, MDxHealth gagne 2,2 pour cent. Qrf perd 1,5 pour cent. 

Bone Therapeutics et Medsenic fusionneront pour continuer sous le nom de BioSenic. La société française de biotechnologie est entrée à la bourse de Bruxelles. L'action s'envole de plus de 30 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20