Obligataire: "plus forte correction depuis 20 ans"

(ABM FN) Si les actions ont nettement corrigé cette année en marge des perspectives de resserrements monétaires, les obligations ne sont pas en reste. Ces dernières pourraient toutefois constituer un rempart pour l'investisseur en cas de récession en Europe.

Dans un entretien accordé à ABM Financial News, Nicolas Forest, responsable de la gestion obligataire chez Candriam, souligne que les emprunts d’Etat belge, à savoir les OLO, affichent une décote assez phénoménale de 17 pour cent depuis le 1er janvier. 

"C’est du jamais vu depuis plus de 20 ans", nous confie l’expert du marché.

"Au plus fort de la crise sanitaire, on avait certes vu les obligations d’entreprise être attaquées, mais cette fois-ci, la correction du marché touche également les obligations souveraines", observe-t-il.

Forest n’entend pas pour autant parler de krach obligataire, mais plutôt de "normalisation", compte tenu du régime de taux négatif d’où l’on vient.

Et à savoir si le moment est opportun pour rentrer à bon compte sur le marché, l’asset manager évoque "des niveaux de valorisation qui commencent à devenir intéressants", alors que les rendements d'obligations émises par Volkswagen ou Crédit Agricole par exemple "atteignent désormais 3 à 4 pour cent sur des maturités de 4 à 5 ans".

"Un monde turbulent"

Si le spécialiste recommande de se tourner vers les obligations de courte maturité, à savoir celles dont le remboursement arrive idéalement dans trois ans au plus tard, Forest appelle également à la prudence compte tenu des incertitudes économiques majeures auxquelles nous sommes confrontés.

Il note à ce titre que l’Allemagne a activé il y a quelques jours le "niveau d’alerte" de son plan d’urgence visant à assurer son approvisionnement en gaz, dans le sillage de la baisse de quelque 60 pour cent des livraisons de la Russie via le gazoduc Nord Stream.

"Cela signifie que la locomotive de l’économie européenne pourrait donner la priorité de l’approvisionnement aux écoles et aux hôpitaux, au détriment des usines, avec en toile de fond, la possibilité d’un réel ralentissement voire de récession en Europe".

Si un tel scénario devait se produire, Forest s’attend à ce que les taux se normalisent et n’augmentent plus. Il rappelle en ce sens que les obligations souveraines constituent un bon rempart pour l’investisseur en période de récession.

"Ça reste une classe d’actif qui, en cas de récession, performe bien et qui pourrait donc être intéressante". Dans cette optique, Forest conseille de se tourner vers des fonds obligataires globaux axés sur les emprunts d’Etat.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Mise à jour boursière: Bruxelles continue sa progression.

(ABM FN) La bourse de Bruxelles était à nouveau en hausse mardi matin. En fin de matinée, le Bel20 progressait de 0,8 pour cent à 3.768,07 points. 

“Sommes-nous en train de regarder la première phase d'une formation d’un plancher ou d'un soi-disant rallye de marché baissier?”, se demande le stratège Philippe Gijsels de BNP Paribas. 

Les deux mouvements se ressemblent au départ, continue le stratège. “Les jours et les semaines à venir devront donc être concluants", dit-il. 

Selon Gijsels, la meilleure façon de former un plancher est de le faire lors d'une journée avec une forte baisse, qui est largement compensée dans le courant de la journée et qui clôture finalement plus ou moins à l’équilibre. “Mais ce n’est pas une condition absolue”.

Gijsels aurait également préféré que le sentiment soit bien pire, car le sentiment des investisseurs est souvent à son plus bas niveau. "Alors nous aurions réellement assisté à une capitulation. Mais cela non plus n'est pas une science exacte", précise le stratège.

La pérennité de la reprise dépend des chiffres de l'inflation et des taux, explique. Gijsels. "La récente baisse des prix des matières premières nous donne l'espoir que nous pourrions nous diriger vers un pic d'inflation. Mais il faudra voir cela dans les chiffres. Les taux ont aussi un peu baissé en conséquence. Mais nous avons vu hier qu'une petite hausse des taux met rapidement la pression sur les marchés et notamment sur les valeurs technologiques”, avertit le stratège. 

“Nous pouvons donner au rallye le bénéfice du doute pour le moment. Mais il y a pas mal de "si" et de "mais" sur la table, tant sur le plan fondamental que technique", conclut Gijsels. Beaucoup de choses restent donc à confirmer, aussi les données économiques et les chiffres des entreprises seront importants dans les semaines à venir. 

L'euro/dollar s'échangeait à 1,0584. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Ageas et Solvay sont en tête avec des gains respectifs de 2,5 et 2,3 pour cent. 

Degroof Petercam a retiré GBL et Ackermans & van Haaren de sa liste d'achat. L'action GBL chute de 0,1 pour cent, tandis que l'action Ackermans & van Haaren progresse de 0,1 pour cent.. L'objectif de cours de Sofina a également été abaissé. Ce titre lâche 1,3 pour cent. 

Dans le BelMid, Econocom s’adjuge 2,8 pour cent. La société a acheté une participation majoritaire dans l'entreprise espagnole Semic. Aucun détail financier n'a été mentionné. 

L'investisseur belge en infrastructures TINC a lancé un partenariat avec la société néerlandaise GaragePark. Le titre Tinc progresse de 0,2 pour cent. 

Lotus Bakeries reprend complètement Peter's Yard, après avoir déjà acheté une participation de 20 pour cent en 2019. L’action Lotus chute de 1,0 pour cent. 

Xior, qui a levé 60 millions d'euros grâce à un accord existant avec Pricoa Private Capital, gagne 1,0 pour cent. 

Mithra se retrouve en bas du tableau, avec une perte de 4,1 pour cent. 

Parmi les plus petites actions, Balta gagne 6,7 pour cent et Ekopak perd 1,5 pour cent. 

Degroof Petercam a abaissé l’objectif de cours pour Wereldhave Belgium avec une recommandation Conserver inchangée. L'action perd 0,3 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Degroof Petercam retire GBL et Ackermans de la liste d’achat

(ABM FN) Degroof Petercam a abaissé les recommandations pour GBL et Ackermans & van Haaren d’Acheter à Conserver, avec des objectifs de cours de respectivement de 100 et 178 euros. C’est ce qui ressort mardi d’un rapport sectoriel de la banque d’affaires. 

La banque d’affaires a également revu les objectifs de cours des autres holdings. Ainsi, l’objectif de cours pour Sofina a été abaissé de 363 à 264 euros, celui de Brederode de 135 à 120 euros, de Financière de Tubize de 106 et 97,50 euros et de Solvac de 142 à 136 euros. Les recommandations sont restées à Acheter pour Sofina et Brederode et à Conserver pour Tubize et Solvac. 

Les analystes Joren Van Aken et Kris Kippers expliquent que les holdings telles que Sofina et Brederode ont eu un premier semestre difficile, à cause de leurs participations dans du capital privé et de croissance. 

“Ce segment a connu une décennie d'excellents rendements, alimentés par des valorisations en hausse et des taux d'intérêt bas”, continuent les deux analystes. Or cet environnement n’est plus aussi positif. 

GBL et Ackermans & van Haaren

Pour Ackermans, les gains réalisés par la vente de la participation dans Anima ont permis de compenser la chute du cours de l’action CFE. L’objectif de cours, revu de 190 à 178 euros, n’offre selon les analystes pas assez de potentiel haussier pour justifier une recommandation d’achat. 

Chez GBL également, l’objectif de cours de 100 euros n’offre un potentiel haussier que de 22 pour cent, qui ne justifie pas une recommandation d’achat. 

Sofina et Brederode

L’objectif de cours pour Sofina a été revu à la baisse pour tenir compte d’une valorisation moins élevée du portefeuille coté. Vu que le nouvel objectif de cours, de 264 euros, offre un potentiel haussier de plus de 30 pour cent, la recommandation d’achat a été réitérée. Les analystes estiment que le rapport risque/rendement favorable n'est pas suffisamment pris en compte dans le cours.

Pour Brederode, les analystes ont de manière similaire abaissé la valorisation du portefeuille coté. Ici aussi, le nouvel objectif de cours, de 120 euros, offre un potentiel de hausse de 30 pour cent. “Aucune raison de modifier notre point de vue”, expliquent les analystes. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Degroof Petercam abaisse l’objectif de cours pour Wereldhave Belgium

(ABM FN) Degroof Petercam a abaissé l’objectif de cours pour Wereldhave Belgium de 75,00 à 70,00 euros avec une recommandation Conserver inchangée. C'est ce que révèle mardi un rapport de l'analyste Herman van der Loos. 

L'analyste a abaissé son évaluation pour tenir compte de l'inflation élevée dans les années à venir. Il s'attend également à une baisse du taux d'occupation des bureaux de Wereldhave Belgium, tandis que le portefeuille ne s'accroîtra pas. 

Le nouvel objectif de cours offre un potentiel de hausse suffisant, explique. Van der Loos, mais la banque d'investissement maintient sa recommandation neutre, car il existe de meilleures options dans le secteur. 

Il voit également peu de moteurs pour le cours à court terme, alors que la liquidité de l'action est faible. 

L'action Wereldhave Belgium se traitait à l’équilibre, à 49,20 euros, mardi matin. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles démarre quand même en hausse

(ABM FN)  La bourse de Bruxelles a quand même débuté la séance de ce mardi en hausse. Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 progressait de 0,8 pour cent pour atteindre 3.768,80 points. 

Dans l'indice principal, Aperam est en tête avec un gain de 2,1 pour cent, tandis qu'Argenx perd 0,1 pour cent. En dehors d'Argenx, il n'y a pas de baisse de l'indice des étoiles.

Dans le BelMid, Montea progresse de 2,3 pour cent. Econocom gagne 3,0 pour cent après l'annonce d'un rachat par l'Espagne. Agfa-Gevaert perd 0,1 pour cent.

Parmi les plus petites actions, Balta augmente de 8,3 pour cent et Sequana de 5,9 pour cent. Biotalys a perdu 0,3 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Le Bel20 attendu en légère baisse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait entamer la séance de ce mardi en légère baisse, dans le sillage de Wall Street. Près d’une heure avant l’ouverture, les contrats à terme sur l’indice Euro Stoxx 50 indiquaient une perte de quelques dixièmes de pour cent. 

Lundi, le Bel20 a démarré la semaine sur les chapeaux de roues, avec un gain de 1,4 pour cent à 3.738,50 points, signant au passage une deuxième séance de gains substantiels. Les investisseurs semblent anticiper une politique monétaire moins agressive de la part des banques centrales, alors que les mesures déjà prises commencent à peser sur la croissance. 

De plus, les chasseurs de bonnes affaires étaient également en action ces deux dernières séances, vu que les indices internationaux sont en passe de réaliser leur pire premier semestre depuis des décennies. Le rééquilibrage des portefeuilles en cette fin de trimestre entre également en jeu. 

Toutefois, la hausse des rendements obligataires européens lundi a incité les investisseurs à la prudence, surtout sur les marchés dans le sud de l’Europe. “Les traders ont commencé la semaine avec optimisme, mais dans le même temps, la prudence reste de mise, car beaucoup sont sceptiques quant au rallye actuel et se demandent s'il ne s'agit pas d'un rebond temporaire”, avertit Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade.

Cette hésitation s’est également vue aux États-Unis, avec des investisseurs qui ont eu du mal à choisir une direction. Les marchés d’actions sont actuellement dans une situation difficile, estime Edward Moya, analyste chez Oand. 

“Soit les données économiques se détériorent et confirment que l'économie est plus faible que pensée, soit des données robustes ouvrent la voie à la Fed pour qu'elle soit plus agressive dans sa lutte contre l'inflation”, explique l'expert du marché.

Le week-end dernier, la Banque des règlements internationaux, ou BRI en abrégé, a prévenu que les banques centrales du monde entier devraient augmenter fortement les taux, même si cela nuit considérablement à la croissance. Oxford Economics pense que la Fed augmentera ses taux de 75 points de base lors de ses réunions de juillet et de septembre avant de ralentir.

Le rendement obligataire américain à dix ans était coté à 3,20 pour cent lundi soir, contre 3,12 pour cent  vendredi.

Le S&P500 a clôturé lundi soir à New York en baisse de 0,3 pour cent. En Asie, les principaux indices montrent une image divisée, bien que les mouvements soient assez limités..

Le prix du pétrole a clôturé en hausse lundi. Sur un règlement de 109,57 dollars, le baril de West Texas Intermediate est devenu près de 2 pour cent plus cher. En Asie, les contrats à terme ont continué à grimper de plus d’un pour cent ce matin. 

Les investisseurs seront aujourd’hui attentifs à l'indice Case Shiller des prix de l'immobilier et à la publication de la confiance des consommateurs américains aujourd'hui. 

Nouvelles des entreprises

Lotus Bakeries acquiert la totalité de Peter's Yard, après avoir pris une participation de 20 pour cent, par le biais du fonds de capital-risque Fast Forward 2032, en 2019.

Econocom a acquis une participation majoritaire dans la société informatique espagnole Semic. Aucun détail financier n’a été communiqué.

L'investisseur belge en infrastructures TINC a conclu un partenariat avec la société néerlandaise GaragePark. TINC va investir 25 millions d’euros entre 2022 et 2025.

Xior a prélevé 60 millions d'euros dans le cadre d'un accord existant avec Pricoa Private Capital

Clôture sur Wall Street

L'indice S&P 500 a reculé de 0,3 pour cent lundi à 3.900,11 points, l'indice Dow Jones a perdu 0,2 pour cent à 31.438,26 points et le Nasdaq 0,7 pour cent à 11.524,55 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Econocom prend une participation majoritaire dans Semic

(ABM FN) Econocom a acquis une participation majoritaire dans l’entreprise espagnole Semic. C’est ce qu’a annoncé l’entreprise mardi matin, sans mentionner de détails financiers. 

L'accord accorde à Econocom une participation majoritaire initiale, alors que les fondateurs et les principaux dirigeants “s’engagent pleinement” à stimuler la croissance en bénéficiant des synergies des plateformes combinées. En 2021, l’entreprise espagnole a réalisé un chiffre d’affaires de 80,3 millions d’euros. 

Semic propose du matériel informatique, des services de mise en œuvre et de gestion, et est principalement active dans les secteurs de l'administration, des soins de santé et de l'éducation.

Econocom parle d’une acquisition “dans un pays stratégique”.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Xior prélève 60 millions d'euros

(ABM FN) Xior a retiré 60 millions d'euros dans le cadre d'un accord existant avec Pricoa Private Capital. C'est ce qu'a annoncé le gestionnaire de kots d’étudiants mardi matin. 

L'accord a été signé avec Pricoa en octobre de l'année dernière pour un montant total d'environ 105 millions d'euros. 

Xior a prélevé lundi les 60 millions d'euros restants, à un "coupon compétitif" de 2,84 pour cent pour une période de 10 ans. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

TINC s'associe à GaragePark

(ABM FN) TINC a conclu un partenariat avec la société néerlandaise GaragePark. C’est ce qu’a annoncé l'investisseur belge en infrastructures lundi soir. 

Avec les actionnaires de GaragePark, c'est-à-dire le fondateur Rick Venema et H2 Equity Partners, TINC fournit le financement nécessaire à la poursuite du déploiement du concept sous la forme de nouveaux parcs. Cela représente un engagement de TINC de 25 millions d'euros pour la période de 2022 à 2025.

GaragePark est un développeur et opérateur d'espaces de stockage et de travail multifonctionnels innovants aux Pays-Bas.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au mardi 05 juillet 2022.

MARDI 28 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 29 JUIN 2022

10:30 Gimv - Réunion annuelle des actionnaires

JEUDI 30 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 01 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

LUNDI 04 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 05 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Lotus Bakeries a acheté l'entreprise britannique Peter's Yard

(ABM FN) Lotus Bakeries a acquis la totalité de Peter's Yard. C'est ce qu'a annoncé le fabricant belge de biscuits lundi soir.

En 2019, la firme agro-alimentaire avait déjà acquis une participation de 20 pour cent dans Peter's Yard, par le biais de son fonds de capital-risque baptisé Fast Forward 2032.

La firme britannique Peter's Yard fabrique des crackers et des chips au levain à base d'ingrédients naturels. Son chiffre d'affaires a doublé au cours des trois dernières années pour atteindre six millions de livres, souligne le communiqué de Lotus.

Les détails financiers de l'accord, qui devrait être conclu le 1er juillet, n'ont pas été communiqués.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Le Bel20 clôture en nette hausse, porté Argenx

(ABM FN) Séance teintée de vert ce lundi à la bourse de Bruxelles, où le Bel20 a clôturé en hausse de 1,4 pour cent, renouant au passage avec les 3.700 points.

En arrière-plan de cette seconde séance de nette hausse de l’indice vedette, le marché semble anticiper une politique monétaire moins agressive des banques centrales, sachant que les mesures qui ont déjà été prises commenceraient à peser sur la croissance, comme l’ont laissé entrevoir plusieurs indicateurs macro-économiques publiés dernièrement.

Lub Aben de la Banque Van Lanschot Kempen observe à ce titre "que sur tous les fronts, aussi bien industriels que des services, les indicateurs publiés la semaine passée ont constitué un revers", ce qui fait dire à l’analyste que la croissance de la zone euro va se contracter encore un peu plus dans les prochains mois.

Partant, le marché intègre le scénario de voir les Banques centrales ne pas augmenter leurs taux aussi durement que prévu, de quoi visiblement donner une bouffée d’oxygène au marché action.

Pour cette semaine, Lub Aben souligne que les chiffres portant sur l’inflation dans la zone euro (mercredi pour le Belgique) constituent le principal point à l'ordre du jour macroéconomique. 

L’analyste note que l’accent sera surtout mis sur "l'inflation de base, à savoir l’inflation corrigée des prix plus volatils de l'alimentation et de l’énergie".

Du coté des rendements obligataires, la tendance était à la hausse ce lundi. Le dix ans belge a gagné une dizaine de points à 2,15 pour cent, tout comme le Bund allemand de maturité similaire qui pointe à 1,55 pour cent.

De l’autre côté de l’Atlantique, les taux étaient également signalés en hausse, le dix ans s’affichant à à 3,18 pour cent, contre 3,12 pour cent vendredi soir.

Du côté des indicateurs macro-économiques, on apprenait ce lundi que les commandes de biens durables, on pense à la machinerie lourde et aux voitures neuves, sont restées solides en mai aux États-Unis, en hausse de 0,7 pour cent, soit davantage qu’anticipé par les prévisionnistes.

Sur le front pétrolier, la tendance était à la hausse sur le Brent à la clôture européenne. Le baril gagnait 1,3 pour cent au-dessus des 114 dollars. Sur le marché des changes, séance positive pour l’euro qui a gagné 0,5 pour cent à 1,061 dollar.

Actions en hausse et en baisse

Poids lourd du Bel20, Argenx a signé la plus forte hausse du jour, la biotech clôturant sur un gain de 4,7 pour cent, suivie par Aedifica qui a bondi de 3,8 pour cent.

En bas de tableau, Colruyt a perdu 1,5 pour cent. Seul Ageas, lesté de 2 pour cent, a fait moins bien.

UCB a clôturé pour sa part à l’équilibre. Plusieurs courtiers ont pourtant dégradé leurs vues sur le laboratoire, à savoir Degroof Petercam, UBS et Bryan Garnier qui ont abaissé leur objectif de cours. En toile de fond, la société pharmaceutique a révisé vendredi ses perspectives annuelles.

UBS a réduit l'objectif de cours pour WDP de 45,00 à 38,00 euros avec une recommandation d'achat inchangée. Pas de quoi empêcher la société immobilière de gagner 1,7 pour cent à 31,8 euros.

Dans le BelMid, mentions spéciales à Euronav et Melexis qui ont gagné plus de 3,0 pour cent.

Azelis, qui a annoncé une acquisition en Inde, a gagné 1,7 pour cent.

Kepler Cheuvreux a abaissé l'objectif de cours de Retail Estates, avec une recommandation "à conserver" inchangée. L’action de la SIR a lâché 0,4 pour cent.

Du côté des petites capitalisations, Ekopak s'est adjugé 4,8 pour cent, là où Balta a chuté de plus de 6 pour cent.

Wall Street

A la fermeture des bourses européennes, les indices américains évoluaient proches de l’équilibre, après avoir fortement progressé vendredi.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au mardi 05 juillet 2022.

MARDI 28 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 29 JUIN 2022

10:30 Gimv - Réunion annuelle des actionnaires

JEUDI 30 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 01 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

LUNDI 04 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 05 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street attendu en hausse

(ABM FN) Les contrats à terme américains laissaient présager une ouverture en hausse pour Wall Street lundi. Les contrats à terme sur l'indice principal S&P 500 étaient en hausse de 0,3 pour cent, près d'une demi-heure avant la cloche d'ouverture, tout comme le Nasdaq.

Les bourses américaines devraient poursuivre leur tendance à la hausse lundi, après que les derniers chiffres macroéconomiques américains aient quelque peu tempéré les craintes relatives aux taux.

Le marché semble interpréter les récents signaux de ralentissement de la croissance comme une raison pour que la Fed éventuellement devienne moins agressive dans sa lutte contre l'inflation élevée, a déclaré l'analyste de marché Dave Grecsek d'Aspiriant.

"Les marchés estiment que le pire est passé pour les marchés obligataires américains et que le [cycle de] hausse des taux de la Fed se terminera plus tôt que prévu", explique Jeffrey Halley, analyste de marché chez Oanda.

Toutefois, la Banque des règlements internationaux (BRI) a prévenu ce week-end que les banques centrales du monde entier devraient augmenter fortement les taux, même si cela nuit considérablement à la croissance.

Oxford Economics a donc déclaré qu'il s'attendait à ce que la Fed augmente probablement les taux de 75 points de base lors de sa réunion de politique générale de juillet et de septembre, avant de les réduire. 

Sur le plan macroéconomique, il a été annoncé en avant-bourse que les nouvelles commandes de biens durables aux États-Unis ont augmenté de 0,7 pour cent en mai. Cela dépasse les prévisions et est également plus élevé qu'en avril.

Plus tard dans la journée, les ventes de logements à venir en mai suivront.

Sur le marché des changes. l'euro/dollar s'échangeait à 1,0567. Au début de la journée boursière en Europe, la paire de devises évoluait encore à 1,0553 et à 1,0554 à la clôture des bourses américaines vendredi.

Le pétrole a baissé de 0,5 pour cent lundi.

Actualités des entreprises

L'action 3M augmente de 0,6 pour cent. L'entreprise risque de devoir payer un milliard de dollars en raison de problèmes liés aux bouchons d'oreille en mousse qu'elle a produits. Plus de 100.000 soldats ont intenté des procès contre 3M en raison de dommages auditifs causés par des bouchons d'oreille défectueux utilisés dans l'armée.

Tesla, Ford et GM augmentent les prix des voitures électriques en raison de la hausse des coûts et de la demande. L'action Tesla augmente de 1,6 pour cent, celle de Ford de 1,1 pour cent et GM de 1 pour cent.

L'action Amazon augmente de 0,8 pour cent. Le Prime Day d'Amazon semble néanmoins perdre en popularité. L'événement en ligne voit la croissance des ventes ralentir, les consommateurs commandant moins qu'avant.

Nike publie ses résultats trimestriels ce lundi. L'action augmente de 0,7 pour cent.

Clôture sur Wall Street

L'indice principal S&P 500 a clôturé la journée de vendredi en hausse de 3,1 pour cent, à 3.911,74 points. L'indice Dow Jones a terminé en hausse de 2,7 pour cent à 31.500,68 points et le Nasdaq, bourse des valeurs technologiques, a progressé de 3,3 pour cent à 11.607,62 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: Bruxelles joliment dans le vert

(ABM FN) La bourse de Bruxelles poursuivait sa progression lundi après-midi. Le Bel20 progressait de 1,3 pour cent pour atteindre 3.733,93 points vers 14 heures. 

Dans l'indice principal, Umicore est en tête avec un gain de 4,3 pour cent, tandis qu'Ageas perd 1,9 pour cent. Colruyt cède également 0,6 pour cent.

Degroof Petercam, UBS et Bryan Garnier ont abaissé leur objectif de cours pour UCB après que la société pharmaceutique ait abaissé ses perspectives pour 2022 vendredi dernier. L'action augmente toutefois de 0,5 pour cent.

UBS a abaissé l'objectif de cours pour WDP de 45,00 à 38,00 euros avec une recommandation d'achat inchangée. Néanmoins, l'action gagne 1,3 pour cent. 

Dans le BelMid, Tessenderlo et Melexis progressent respectivement de 3,0 et 2,7 pour cent.

Azelis a fait une acquisition en Inde. L'action gagne 0,7 pour cent.

Kepler Cheuvreux a abaissé l'objectif de cours pour Retail Estates, avec une recommandation Conserver inchangée. Retail Estates est en baisse de 1,2 pour cent.

Parmi les plus petites actions, Balta augmente de 4,5 pour cent. Greenyard baisse de 2,9 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Les bourses européennes sont en hausse

(ABM FN) Les bourses européennes étaient en hausse lundi matin, capitalisant sur les gains enregistrés vendredi à Wall Street, alors que les chiffres sur le ralentissement de l'économie américaine alimentent les espoirs d'une Réserve fédérale moins agressive.

À la mi-journée lundi, 'indice large STOXX Europe 600 progressait de 0,7 pour cent à 415,70 points, le DAX allemand de 0,9 pour cent à 13.240,01 points et le CAC 40 français de 0,2 pour cent à 6.080,85 points. Le FTSE 100 britannique était en hausse de 0,6 pour cent à 7.247,96 points.

Selon les analystes, les rendements obligataires pourraient avoir dépassé leur pic, en particulier pour les bons du Trésor américain qui sont protégés de l'inflation, de sorte que le dollar pourrait se négocier autour de son pic.

Vendredi, la confiance des consommateurs américains a montré une baisse en juin, tandis que l'indicateur d'inflation a également baissé, passant de 3,3 à 3,1 pour cent.

Le prix du pétrole est en légère hausse aujourd'hui. Le contrat à terme West Texas Intermediate pour livraison en août progressait de 0,3 pour cent à 107,30 dollars et le contrat à terme Brent pour livraison de septembre coûtait 109,57 dollars, soit en hausse de 0,4 pour cent.

L'euro/dollar se traite à 1,0581 contre 1,0551 lors de la clôture des bourses américaines vendredi.

Sur le plan macroéconomique, la matinée a été calme. Aujourd'hui, aux États-Unis, les commandes de biens durables et les ventes de logements à venir sont à l'ordre du jour. 

Actualités des entreprises

Airbus est mieux positionné que jamais, selon Morgan Stanley. Le constructeur aéronautique européen devrait être en mesure de surmonter les turbulences actuelles de la chaîne d'approvisionnement et de l'inflation, estime la banque d'affaires. Le prix élevé du carburant incite les compagnies aériennes à acheter de nouveaux appareils plus économes en carburant, et il semble qu'elles optent pour le modèle le plus rentable d'Airbus.

L'action Fresenius Medical Care est en baisse après une décision de la Cour suprême affectant les fournisseurs de dialyse. Selon Jefferies, la crainte des investisseurs est exagérée et il s'agit d'une opportunité d'achat.

Faurecia reçoit une recommandation d'achat de  la part de Jefferies. L'équipementier automobile devrait voir les volumes se rétablir et les prix se redresser.

BASF envisage la possibilité que le complexe chimique de l'entreprise allemande pourrait fermer si l'approvisionnement en gaz naturel continue à se réduire. BASF utilise le gaz pour produire de l'électricité et pour fabriquer des matières premières destinées au dentifrice, aux médicaments et à l'industrie automobile.

La société sud-africaine Naspers et sa filiale européenne Prosus ont enregistré une hausse de leurs chiffres d'affaires au cours du dernier exercice, grâce à la forte croissance du commerce électronique, et ont annoncé un programme de rachat d'actions à long terme. Cela devrait aider les actionnaires, qui constatent que leurs actions valent environ deux fois moins en bourse que la participation dans Tencent que possède Prosus. L'action Prosus gagne 14,6 pour cent à Amsterdam lundi.

La société pharmaceutique bruxelloise UCB doit faire face aujourd'hui à une série de réductions d'objectifs de cours, après la baisse des perspectives de vendredi dernier. L'action progresse toutefois de 0,8 pour cent lundi, après avoir clôturé dans le rouge vendredi.

Les assureurs semblent bien préparés à une récession peu profonde telle qu'elle est maintenant prévue en 2022 et 2023 pour l'Europe, les États-Unis et le Royaume-Uni, a indiqué Berenberg dans un rapport sectoriel lundi.

Contrats à terme sur Wall Street

Les bourses américaines ouvriront en hausse lundi. Les contrats à terme sur l'indice S&P 500 sont dans le vert de 0,5 pour cent.

Les bourses américaines ont clôturé vendredi en nette hausse. L'indice S&P 500 a gagné 3,1 pour cent à 3.911,74 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 2,7 pour cent à 31.500,68 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 3,3 pour cent à 11.607,62 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Anakyse boursière: UBS abaisse l'objectif de cours de CTP et WDP

(ABM FN) UBS a abaissé l'objectif de cours pour les investisseurs immobiliers CTP et WDP, mais a maintenu la recommandation d'achat pour les deux actions. C'est ce qui ressort d'un rapport sectoriel publié lundi par la banque suisse.

L'objectif de cours de CTP a été abaissé de 22,00 à 15,00 euros, en raison de la baisse des estimations de bénéfices, tandis que l'objectif de cours de WDP a été revu à la baisse de 45,00 à 38,00 euros.

Les analystes de la banque ont revu à la baisse les estimations de bénéfices EPRA de CTP pour 2022 et 2023 de respectivement 2 et 12 pour cent, principalement en raison de la hausse des coûts d'intérêt et des dépenses administratives. Bien que le bénéfice EPRA par action augmente légèrement en raison de l'acquisition de DIR, selon les analystes, cela est partiellement compensé par l'augmentation du nombre d'actions.

Pour WDP, le même raisonnement s'applique plus ou moins à la réduction de l'objectif de cours. L'augmentation du bénéfice par action en 2022 de 1 pour cent grâce à l'acquisition d'une participation de 10 pour cent dans Catena est quelque peu mise à mal par une augmentation des charges d'intérêts, et cette dernière entraîne un ajustement à la baisse de 1 pour cent des prévisions de bénéfices pour 2023.

L'action WDP était en hausse de 2,1 pour cent lundi, à 31,98 euros, tandis que CTP était en baisse 0,5 pour cent, à 11,44 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Analyse boursière: UBS abaisse l’objectif de cours pour UCB

(ABM FN) UBS a abaissé l'objectif de cours pour UCB de 95,00 à 87,00 euros avec une recommandation Neutre inchangée. C'est ce qui ressort lundi d'un rapport de l'analyste Laura Sutcliffe. 

Selon l'analyste, UCB a abaissé les perspectives pour 2022 plus que prévu. En conséquence, Sutcliffe a abaissé de 20 pour cent les estimations du bénéfice par action pour cette année. Pour 2023 et 2024, les évaluations ont été réduites de respectivement 15 et 8 pour cent.

UCB se trouve dans une situation très difficile, estime Sutcliffe, avec d'une part son retard dans le lancement du bimekizumab aux États-Unis, et d'autre part la perte de l'exclusivité pour Vimpat et le fait que le Cimzia est également sous pression. 

“Nous nous attendons à ce que d'autres sociétés de biotechnologie fassent mieux”, pense Sutcliffe. 

L'action UCB progressait de 0,7 pour cent lundi pour atteindre 81,52 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: l'optimisme prévaut à Bruxelles

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a commencé la semaine avec optimisme lundi. En fin de matinée, le Bel20 progressait de 1,2 pour cent pour atteindre 3.730,63 points. 

Le rallye qui a commencé dans le secteur des technologies semble se poursuivre aujourd'hui, estime l'analyste Naeem Aslam d'AvaTrade. 

“Les traders commencent la semaine avec beaucoup d'optimisme, mais dans le même temps, la prudence est de mise, car beaucoup sont sceptiques quant au rallye actuel et se demandent s'il va se poursuivre ou si ce n'est rien de plus qu'un rebond de chat mort”, remarque l'analyste de marché. 

Aslam estime que les investisseurs se concentrent cette semaine particulièrement sur les banques centrales, avec une conversation entre Jerome Powell, Christine Lagarde et Andrew Bailey prévue mercredi lors du sommet annuel de la BCE dans la ville portugaise de Sintra. 

Les investisseurs surveilleront également les données sur l'inflation en Allemagne, en France et dans la zone euro cette semaine, ainsi que le PCE américain, continue Aslam. 

Sur le plan macroéconomique, la matinée a été calme. Aujourd'hui, aux États-Unis, les commandes de biens durables et les ventes de logements à venir sont à l'ordre du jour. 

L'euro/dollar s’échangeait à 1,0583. Le rendement obligataire américain à dix ans est de 3,153 pour cent.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Umicore est en tête avec un gain de 4,2 pour cent, tandis qu'Ageas perd 2,2 pour cent. Cofinimmo lâche également X pour cent. 

Degroof Petercam, UBS et Bryan Garnier ont abaissé leur objectif de cours pour UCB, après que le pharmacien ait abaissé ses perspectives vendredi dernier. Le titre augmente de 0,8 pour cent. 

UBS a abaissé l'objectif de cours de WDP de 45,00 à 38,00 euros avec une recommandation d'achat inchangée. Néanmoins, le titre progresse de 1,4 pour cent. 

Dans le BelMid, Deceuninck et Melexis augmentent respectivement de 2,4 et 2,1 pour cent. 

Azelis a fait une acquisition en Inde. L'action gagne 0,5 pour cent. 

Kepler Cheuvreux a réduit l'objectif de cours de Retail Estates, avec une recommandation inchangée de Conserver. L’action chute de 1,2 pour cent et Mithra de 2,9 pour cent.

Parmi les plus petites actions, Balta augmente de 6,0 pour cent. Qrf baisse de 2,9 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Degroof Petercam abaisse l’objectif de cours pour UCB

(ABM FN) Degroof Petercam a revu l’objectif de cours pour UCB à la baisse de 109,70 à 97,50 euros, mais a maintenu la recommandation d’achat. C’est ce qui ressort lundi matin d’un rapport de l’analyste Christophe Dombu Youta. 

Vendredi dernier, l’entreprise pharmaceutique a revu ses perspectives pour 2022 à la baisse, mais a laissé les objectifs pour 2025 inchangés. Les résultats de cette année, et surtout le bénéfice, vont être plus fortement impactés que prévu par les délais de lancement du bimekizumab aux États-Unis, souligne l’analyste. 

Degroof est devenu moins pessimiste pour 2023 et 2024, car l’intégration de Zogenix deviendra rentable à partir de 2023 et que les coûts de lancement du bimekizumab seront compensés par les ventes. 

De plus, UCB a annoncé qu’elle soumettrait les réponses demandées à la FDA américaine d’ici la fin de l’année, ouvrant la porte à une autorisation de mise sur le marché américain dans le courant de la première moitié de l’année prochaine, estime l’analyste, qui ne prévoit pas de délais supplémentaires.

“Le scénario pour le bimekizumab est finalement plus positif que nous l'avions envisagé, mais il sera compensé par les perspectives financières à court terme de la société. contrebalancé par les perspectives financières à court terme de l'entreprise”, conclut l’analyste. Toutefois, les éléments négatifs sont ponctuels et non structurels, rendant les perspectives à long terme positives. 

L’action UCB augmentait de 0,9 pour cent à 81,66 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Kepler Cheuvreux abaisse l’objectif de cours revu à Retail Estates

(ABM FN) Kepler Cheuvreux a abaissé lundi l'objectif de cours de Retail Estates de 76,00 à 72,00 euros avec une recommandation Conserver inchangée. 

Les analystes ont ajusté leur modèle après l'augmentation de capital de 55 millions d'euros et l'augmentation du nombre d'actions Retail Estates. 

En outre, Retail Estates s'attend à une réévaluation plus ou moins plate du portefeuille dans les années à venir. Pour cette raison, les analystes ont abaissé l'estimation de la valeur nette d'inventaire par action de 5,5 pour cent.

Les analystes s'attendent toujours à ce que Retail Estates investisse 100 millions d'euros cette année. En 2023, ce montant sera de 80 millions d'euros. “C'est clairement réalisable, compte tenu de la faible dette”, estime Kepler. 

Bien que le courtier souligne la forte performance de Retail Estates, Kepler préfère actuellement rester sur la touche avec une recommandation Conserver, compte tenu des conditions économiques actuelles difficiles. 

L'action Retail Estates était en hausse de 0,2 pour cent lundi matin à 66,60 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: Bryan Garnier abaisse l’objectif de cours pour UCB

(ABM FN) Bryan Garnier a abaissé l’objectif de cours pour UCB de 130,00 à 121,00 euros avec une recommandation d'achat inchangée. C'est ce qui ressort lundi d'un rapport de l'analyste Jean-Jacques Le Fur. 

L'analyste a ajusté ses estimations sur la base des nouvelles perspectives que la société pharmaceutique basée à Bruxelles a publiées vendredi dernier. 

UCB a abaissé ses prévisions pour 2022 plus fortement que prévu, fait remarquer Le Fur. 

Bryan Garnier applique également une prime de risque plus élevée à l'action à partir de maintenant. 

L'analyste ne s'attend pas à ce que le titre bouge beaucoup dans les semaines à venir, notamment avant les résultats semestriels de fin juillet. L'analyste a maintenu sa recommandation d'achat. 

L'action UCB progressait lundi matin de 1,1 pour cent à 81,84 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles ouvre en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a débuté en forte hausse lundi matin. Peu après l'ouverture du marché, le Bel20 progressait de 1,0 pour cent pour atteindre 3.723,60 points. 

Dans l'indice principal, Umicore est en tête avec un gain de 2,2 pour cent, suivi par Argenx avec une augmentation de 2,1 pour cent.

Seul Colruyt est dans le rouge dans l'indice vedette, avec une perte modeste de 0,2 pour cent. 

Dans le BelMid, Mithra progresse de 5,6 pour cent et Home Invest chute de 1,4 pour cent.

Parmi les plus petites actions, Ekopak gagne 4,0 pour cent. Biotalys perd 2,0 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Le Bel20 attendu en légère hausse à l’entame de la semaine

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait entamer la nouvelle semaine en légère hausse. Les contrats à termes sur l’indice Euro Stoxx 50 laissaient entrevoir une hausse de quelques dixièmes de pour cent environ une heure avant l’ouverture du marché.

L’optimisme était de mise vendredi sur la bourse de Bruxelles, après une nouvelle semaine volatile. Le Bel20 a clôturé en hausse de 1,1 pour cent pour atteindre 3.685 points. 

Malgré la reprise de vendredi, les marchés boursiers sont sur le point d'enregistrer le pire premier semestre de l'année depuis des décennies et les investisseurs restent attentifs à un éventuel plancher. En particulier, l'espoir que l’inflation galopante ait atteint son pic a alimenté l’optimisme de vendredi. 

Les traders soulignent également un possible impact positif vers la fin du trimestre du rééquilibrage des portefeuilles de titres, c'est-à-dire le retour de la répartition entre actions et obligations au ratio convenu.

“Avec le S&P 500 [américain] en baisse de près de 14 pour cent au deuxième trimestre et de près de 18 pour cent depuis le début de 2022, les gestionnaires d'actifs devront augmenter leurs positions en actions pour ramener l'allocation d'actifs à la répartition convenue”, explique Marko Kolanovic, analyste chez JPMorgan.

“Le rééquilibrage a lieu dans une période de rotation relativement faible avant la saison des résultats. De plus, les marchés d'actions sont survendus à court terme, il y a une quantité record de liquidités sur la touche et le nombre de positions courtes détenues est à des niveaux jamais vus depuis 2008",  ajoute Kolanovic, qui compte donc sur une nouvelle extension des gains dans les prochains jours.

Alors que la fin du trimestre approche, la saison des résultats du deuxième trimestre se profile, ainsi que le risque de nouveaux avertissements sur bénéfices. Les investisseurs seront particulièrement vigilants quant à savoir quelles entreprises parviendront à intégrer la forte hausse des prix sans affecter la demande, et quelles entreprises auront vu leurs marges réellement touchées.

“Tout va être très excitant dans les semaines à venir”, pense le gestionnaire d'actifs André van Eerden d'Aberfeld International, qui ne regarde pas seulement les bénéfices du deuxième trimestre, mais surtout les perspectives que les entreprises donnent lors des résultats.

Sur Wall Street, le S&P 500 a gagné plus de 3 pour cent vendredi soir et les bourses asiatiques prennent le relais ce matin. Hong Kong est en tête avec un gain d'un peu moins de 3 pour cent, suivi de Sydney et de Séoul avec des gains d'environ 2 pour cent.

Les contrats à terme sur le pétrole sont également en baisse de quelques dixièmes de pour cent ce matin, après que l'or noir ait déjà perdu de son éclat la semaine dernière avec une baisse hebdomadaire de 2,5 pour cent à 107,62 dollars le baril. Mi-juin, le contrat à terme se négociait encore bien au-dessus de la barre des 120 dollars.

Sur le front de l'inflation, les investisseurs attendent avec impatience mercredi, date à laquelle seront publiés les chiffres préliminaires de l'inflation en Allemagne pour le mois de juin. La France suivra jeudi et l'ensemble de la zone euro vendredi. Jeudi, nous aurons l'inflation PCE des États-Unis, une donnée macroéconomique influente, qui contribue à déterminer la politique de la Fed.

Aujourd'hui, aux États-Unis, nous avons les commandes de biens durables du mois de mai et les ventes de logements du mois de mai à venir. Le forum de trois jours de la BCE débute aujourd'hui dans la ville portugais de Sintra. Les déclarations de politique monétaire seront suivies attentivement.

Actualités des entreprises

UCB lance un programme de rachat d'actions pour couvrir ses propres plans de rémunération du personnel.
 
Le distributeur belge de produits chimiques Azelis a conclu un accord pour acheter une participation majoritaire dans Ashapura Aromas Private Limited. Ashapura Aromas est un distributeur d'ingrédients utilisés pour les "arômes et parfums" en Inde.

Clôture sur Wall Street

L'indice S&P 500 a gagné 3,1 pour cent à 3.911,74 points vendredi, l'indice Dow Jones a augmenté de 2,7 pour cent à 31.500,68 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 3,3 pour cent à 11.607,62 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Azelis acquiert une participation majoritaire dans Ashapura Aromas

(ABM FN) Azelis a conclu un accord pour acheter une participation majoritaire dans Ashapura Aromas Private Limited. Le distributeur belge de produits chimiques l'a annoncé lundi matin. 

Ashapura Aromas est un distributeur indien d'ingrédients utilisés pour les "arômes et parfums". 

Grâce à cette acquisition, Azelis affirme disposer d'une solide plateforme pour les "arômes et les parfums" en Asie, ce qui lui permet de créer un réseau mondial. En 2021, Azelis a réalisé deux acquisitions aux États-Unis et en France. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au lundi 04 juillet 2022.

LUNDI 27 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 28 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 29 JUIN 2022

10:30 Gimv - Réunion annuelle des actionnaires

JEUDI 30 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 01 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

LUNDI 04 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Les directeurs d'achat et l'inflation occupent l'agenda des investisseurs

(ABM FN) La semaine prochaine, les investisseurs seront occupés par une conférence de la Banque centrale européenne, des chiffres de l'inflation et les indices des directeurs d'achat. L'agenda des entreprises restera vide.

Nous commençons la semaine avec le Forum de la BCE au Portugal, qui pourrait nous fournir des informations sur les points de vue des banquiers centraux sur la politique monétaire et les développements économiques. La conférence se déroule du lundi au mercredi.

Le mois prochain, la BCE relèvera probablement ses taux d'intérêt pour la première fois dans le but d'enrayer la hausse de l'inflation. La Réserve fédérale l'a déjà fait à plusieurs reprises en Amérique et prévoit toute une série de nouvelles augmentations. Néanmoins, le président Jerome Powell a souligné la semaine dernière que le problème se situe principalement du côté de l'offre, où la politique monétaire a moins de contrôle.

L'offre est en grande partie liée à la guerre en Ukraine. Les deux pays étant en guerre, l'approvisionnement en pétrole, gaz et céréales, entre autres, a été sérieusement entravé. De dimanche à mardi, un sommet du G7 se tiendra dans le sud de l'Allemagne pour discuter de nouvelles sanctions contre la Russie, notamment une interdiction d'importation de l'or russe et un plafonnement du prix du pétrole en provenance du pays. En outre, jeudi, le cartel pétrolier OPEP+ se réunira.

Mercredi, un autre chiffre d'inflation nous sera présenté pour notre propre pays, ainsi que pour l'Allemagne. La France suivra jeudi, l'ensemble de la zone euro vendredi. Jeudi, nous aurons le chiffre de l'inflation PCE en Amérique. Les marchés sont nerveux quant à ces données macro influentes, qui contribuent à déterminer la politique des banques centrales.

Mardi, nous verrons les chiffres de la confiance des consommateurs allemands, français et américains. La confiance des consommateurs japonais est prévue pour mercredi, ainsi que la confiance des consommateurs de la zone euro. En outre, les chiffres de la confiance des entrepreneurs néerlandais passeront.

En plus, un chiffre sur la croissance américaine est prévu pour mercredi et le Royaume-Uni affichera sa croissance économique jeudi.

Vendredi, nous clôturerons la semaine avec l'indice Tankan japonais et les indices des directeurs d'achat pour l'industrie au Japon, en Chine, en Europe et en Amérique.

Agenda des entreprises

L'agenda belge est presque vide, à l'exception d'une assemblée générale de la société d'investissement Gimv, mercredi.

A l'étranger, Prosus et Nike ouvrent les livres lundi. Jeudi, Constellation Brands et Micron Technology publieront leurs rapports.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par thomas

En vedette: et voilà le quatrième acteur télécom

(ABM FN) L’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché télécom belge devient réalité, maintenant que la vente aux enchères des fréquences 5G a été clôturée. Dans la foulée, les actions des opérateurs existants, à savoir Proximus, Telenet et Orange Belgium, ont été fortement sous pression cette semaine. Il faut toutefois préciser que la bourse de Bruxelles a connu une semaine difficile.

Outre Orange Belgium, Proximus et Telenet Group, Citymesh Mobile et Network Research Belgium ont également participé à la vente aux enchères et ont chacun pu acquérir une partie du spectre radioélectrique pour les 20 prochaines années.

L’action Proximus a clôturé la semaine à 14,04 euros, soit une baisse de 9,6 pour cent sur base hebdomadaire, et le cours le plus bas jamais atteint. L’action Telenet est repassée presque les 20 euros, ce qui 7,9 pour cent de moins que la semaine dernière. 

L’action Orange Belgium a été, dans une moindre mesure, sous pression, lâchant 0,8 pour cent cette semaine à 17,60 euros. Ceci est clairement dû au manque de liquidité de l’action, nous explique l’analyste David Vagman d’ING.

“La réaction des investisseurs marque clairement une certaine forme de capitulation”, estime l’analyste d’ING, qui souligne que l’incertitude augmente tout comme la probabilité d’une guerre des prix. 

Mardi matin, l'Institut belge des services postaux et des télécommunications a annoncé avoir récolté 1,2 milliard d'euros lors des enchères du spectre radioélectrique, soit 468 millions de plus que prévu. C’est surtout Proximus qui a déboursé, avec près de 500 millions d’euros, plus que prévu, remarque Vagman. Orange Belgium et Telenet ont respectivement payé 322 et 264 millions d’euros.

Le marché prévoyait, selon ING, que les trois acteurs les plus connus du paysage télécom belge allaient chacun débourser environ 250 millions d’euros. Le prix par habitant reste néanmoins en deçà des autres pays, remarque Vagman. 

“Le prix est raisonnable dans le contexte européen”, estime pour sa part Ulrich Rathe, analyste chez Jefferies. 

Si Telenet a été relativement économe, l’opérateur se retrouve aussi avec un spectre 5G sensiblement inférieur, remarque Vagman. Et l’analyste de penser que Telenet espère compenser cela par des dépenses d'équipement plus actives et une reconfiguration de son réseau. C’est également l’avis d’ Ulrich Rathe selon qui la frugalité de Telenet va devoir être compensée par des investissements plus importants. 

Citymesh et Digi Communication 

ING a surtout été surpris par l’apparition du roumain Digi Communication, comme partenaire de Citymesh. Digi, capitalisé à hauteur de 770 millions d’euros en bourse, détient 49 pour cent d'une joint venture derrière le nouvel entrant, aux côtés de Citymesh qui en détient 51 pour cent.

“Il s’agit clairement d'une nouvelle négative”, estime Vagman. "Cela signifie qu'un acteur mobile B2C expérimenté pourrait prêter son expertise pour aider Citymesh à faire potentiellement, une véritable poussée dans le domaine des produits pour particuliers", prévient l’analyste d’ING.

L’arrivée d’un nouvel acteur apporte avec elle son lot de questions, souligne l’analyste Polo Tang d’UBS. Dans le pire scénario, l’analyste voit une situation similaire à la France se développer, où le nouvel entrant à rapidement pris des parts de marchés. Dans le meilleur des cas, l’impact sera moins important comme ce fût le cas en Suisse et aux Pays-Bas. 

“La question est de voir avec quelle agressivité ce nouvel acteur va viser le marché consommateur”, souligne l’analyste Emmanuel Carlier de Kempen. Toutefois, il semble probable que le nouveau venu gagnera des parts de marché et exercera une pression sur les prix, prévoit Carlier, ce qui aura pour effet de mettre sous pression le cash-flow libre des acteurs existants, au moment même où ils doivent investir massivement dans la fibre et la 5G. Selon ING, Digi prévoit d'évoluer 20 pour cent en dessous des prix actuels du marché, même si cela ne se fera probablement pas avant 2023.

Rathe, de Jefferies, estime qu'il reste aussi à voir si l'acquisition relativement limitée de fréquences par Citymesh sera suffisante pour s'imposer sur le marché belge de la consommation. 

La tâche ne sera pas simple, avertit KBC Securities, car Citymesh/Digi devra d’abord couvrir 20 pour cent du pays avant de pouvoir utiliser les accords d’itinérances national pour offrir des services dans tout le pays. 

ING estime que les projets de Citymesh, détaillés par le PDG Mitch Geest lors d’un entretien avec De Tijd, ne sont pas grandioses, mais certainement réalisables. 

L'entreprise de télécommunications se concentrera dans un premier temps sur le marché de la téléphonie mobile. Digi sera le nom de la marque pour la branche grand public et Citymesh pour le marché des entreprises. Digi aspire à une part de marché d'au moins 10 pour cent, ce qui est faible mais réaliste, selon Vagman. Selon le PDG, les investissements seront également inférieurs à ce que l'autorité de régulation IBPT a proposé.

Ainsi, Citymesh souhaite obtenir et utiliser à moindre coût des pylônes de transmission démantelés. Geest pense également que son entreprise sera bien accueillie par Digital Bridge, le propriétaire américain des mâts de Telenet.

Dans une étude antérieure, l’IBPT a, selon KBC Securities, estimé qu’un nouvel arrivant devrait construire 1.000 mâts coûtant chacun 150.000 euros, soit un investissement total de 150 millions d’euros. Par ailleurs, le courtier souligne que les réglementations actuelles et la nécessité d’obtenir des permis de bâtir rendent la tâche encore plus difficile pour le nouveau venu. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

La semaine en bourse: le Bel20 clôture en légère baisse

(ABM FN) Malgré une séance positive vendredi, la bourse de Bruxelles a encore perdu du terrain cette semaine. L’indice Bel20 a clôturé la séance de vendredi à 3.685 points, soit une baisse hebdomadaire de 0,4 pour cent.

Parmi les éléments d’explication à cette nouvelle semaine teintée de rouge, Simon Wiersma, gestionnaire d'investissements chez ING, note que les craintes d'inflation se sont transformées en craintes de récession.

"Le paradoxe est que la crainte d'une récession réduit en fait la probabilité d'une récession. Après tout, une baisse des prix des matières premières réduit l'inflation et pousse à la baisse les taux d'intérêt. Et les banques centrales sont moins susceptibles de fermer le robinet à liquidités lorsque la pression inflationniste s'atténue. C'est ainsi que le marché résout ses propres problèmes", explique Wiersma.

Philippe Gijsels, stratégiste chez BNP Paribas, souligne pour sa part que “les perspectives, tant pour la croissance que pour l'inflation, restent très difficiles à appréhender. Les banques centrales doivent accomplir la tâche extrêmement difficile de maîtriser l'inflation, de préférence sans pousser l'économie en récession. Mais comme l'inflation provient à la fois de la demande et de l'offre, il reste difficile d'estimer dans quelle mesure un ralentissement de l'économie, entraîné par des taux d'intérêt plus élevés, entraînera effectivement une baisse de l'inflation.”

On retiendra que la semaine avait commencé dans le calme, Wall Street étant fermée lundi pour cause de Juneteenth, ce qui a pesé sur les volumes à Bruxelles comme ailleurs en Europe.

Les échanges se sont davantage animés lorsque le président de la Réserve fédérale s'est présenté en milieu de semaine devant le Congrès américain, lors de son audition semestrielle sur la politique monétaire de la banque centrale.

Lors de son audition, Powell a parlé d'un objectif "ambitieux" pour un atterrissage en douceur de l'économie américaine, ce qui signifie ramener l’inflation à deux pour cent tout en conservant un marché du travail solide. S’il a précisé qu’une récession n'est pas inévitable, le président de la Fed a affirmé l’engagement "inconditionnel" de la Fed pour lutter contre l'inflation.

Selon Krishna Guha d'Evercore ISI, "inconditionnel" implique que la Fed est prête à accepter une hausse du chômage, ainsi qu'une récession, dans le but de réduire l'inflation.

La déclaration de Powell selon laquelle l'économie américaine semble suffisamment forte pour supporter des taux d'intérêt plus élevés a apporté du soulagement, explique Simoen Wiersma d'ING. Les rendements obligataires américains ont notamment baissé dans la foulée. Vendredi, le dix ans américain pointait à 3,15 pour cent, contre 3,40 pour cent une semaine plus tôt.

"Lorsque la pression inflationniste s'atténue, les obligations d'État retrouvent à nouveau leur statut de "valeur refuge". Jusqu'à ce que les craintes d'inflation refassent surface, bien sûr", a déclaré Wiersma.

L'économie mondiale s'affaiblit rapidement

Dans un contexte de craintes récessionnistes qui vont crescendo, les indices mondiaux des directeurs d'achat de l'industrie manufacturière et des services pour le mois de juin furent également au centre de l'attention cette semaine.

Calculés sur la base de sondages d'entreprises, les indicateurs des directeurs d'achat pour l'Allemagne, la France et la zone euro sont ressortis nettement inférieurs à ceux du mois de mai. Toutefois, avec des niveaux supérieurs à 50, ils laissent encore entrevoir une croissance de l’économie.

Selon Chris Williamson de S&P Global, la croissance de la zone euro montre des signes d’essoufflement en juin, maintenant que la hausse de la demande consécutive à la crise sanitaire commence à s'estomper. Aux États-Unis, la situation n'est pas bien différente et la menace d'une contraction économique au troisième trimestre plane, a ajouté l'économiste. 

Sur le marché des changes, l’euro a clôturé la semaine à 1,055 dollar, en hausse de 0,6 pour cent en glissement hebdomadaire. Selon Bernard Keppenne, la monnaie unique a été soutenue par les signaux envoyés par les membres de la BCE, et notamment la présidente Christine Lagarde en début de semaine, laissant entendre que l'institution monétaire fera en sorte que les spreads restent sous contrôle au sein de la zone euro.

Sur le front pétrolier, le Brent pour livraison en août est à l’équilibre en glissement hebdomadaire, à 113 dollars le baril.

Les gagnants et perdants de la semaine

La semaine a été marquée par la déroute des valeurs des télécommunications, après l’annonce des résultats de la mise aux enchères du spectre 5G. De l’avis général des analystes, si le montant de 1,2 milliard d'euros se révèle beaucoup plus élevé que prévu, il reste raisonnable par rapport aux autres pays européens. 

La vente aux enchères a également confirmé l'arrivée d'un quatrième joueur. Les actions de Proximus et de Telenet ont été malmenées dans la foulée, perdant respectivement 15 et 7,50 pour cent en glissement hebdomadaire. Orange Belgium a été moins sanctionnée, la valeur affichant un repli de 1,35 pour cent.

Semaine difficile également pour Umicore, lestée de 14 pour cent. Le spécialiste belge de la transformation des métaux a présenté sa nouvelle stratégie lors de sa journée investisseurs mercredi, qui vise à doubler le chiffre d'affaires d'ici 2030. Pour cela, Umicore compte investir cinq milliards d'euros entre 2022 et 2026. Selon les analystes, ce chiffre est considérablement plus élevé que prévu.

Parmi les actions immobilières, Aedifica et Home Invest Belgium ont frappé à la porte des investisseurs pour lever de nouveaux capitaux. Aedifica a placé quelque trois millions d’actions nouvelles à 87 euros chacune, levant ainsi plus d'un quart de milliard. Home Invest a levé pour sa part 30 millions d'euros via le placement de 1,4 million d'actions à 21,16 euros chacune. La FSMA a temporairement suspendu la négociation des deux valeurs cette semaine. L'action Aedifica a clôturé la semaine à 92,6 euros et Home Invest à 116 euros.

Recticel a chuté pour sa part de 14 pour cent, sur fond d’un vent sectoriel défavorable après que son homologue irlandais Kingspan ait averti que l'afflux de commandes était sous pression.

Parmi les plus fortes hausses figurent Mithra et Biocartis, avec des gains hebdomadaires respectifs de 32 et 13 pour cent.

Le spécialiste de la contraception féminine a levé 23,5 millions d'euros cette semaine, par l'émission de nouvelles actions. Selon Degroof Petercam, cela a permis aux investisseurs d'avoir une meilleure visibilité de la situation financière de la société de biotechnologie. La banque d'investissement, comme Berenberg, a toutefois abaissé l'objectif de cours de l'action.

Biocartis a annoncé quant à lui le lancement d'un nouveau test rapide pour le cancer du poumon et a étendu sa collaboration avec Astrazeneca.

UCB a abaissé vendredi ses perspectives pour 2022, mais a laissé inchangés ses objectifs pour 2025. Pour cette année, UCB table désormais sur des ventes allant de 5,3 à 5,4 milliards d'euros. L'EBITDA ajusté représentera 21 à 22 pour cent des ventes et le bénéfice de base par action est attendu entre 3,70 et 4,00 euros. Selon Kepler Cheuvreux, le laboratoire a procédé à une réduction de ses prévisions un peu plus forte que prévu. KBC Securities et UBS ont reçu leurs objectifs de cours à la baisse. L'action a gagné 1,5 pour cent cette semaine.

Argenx a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée. La Commission européenne dispose maintenant de 60 jours pour examiner la demande de commercialisation d'Argenx. L'action a progressé de 1,9 pour cent.

Le gestionnaire de réseau Elia, qui a levé 590 millions d’euros via le placement de nouvelles actions et de scrips, a clôturé la semaine proche de l’équilibre.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Le Bel20 termine la semaine en beauté

(ABM FN) Le vert était de rigueur ce vendredi à la bourse de Bruxelles, au terme d’une nouvelle semaine volatile. Le Bel20 a clôturé la séance en hausse de 1,05 pour cent à 3.685 points.

Dans un entretien accordé à ABM Financial News, Philippe Ledent de chez ING souligne que l’élément à retenir de la semaine est la publication des indicateurs PMI en Europe et aux Etats-Unis, lesquels jaugent la confiance des chefs d’entreprise.

Suivis de près par les marchés, ces indicateurs ont corrigé assez nettement en juin, ce qui fait dire à l’économiste que les entreprises commencent à souffrir de la conjoncture et de la succession des chocs que l’on connait.

"Jusqu’à présent, la succession de ces chocs avait surtout affecté la confiance des ménages et bizarrement, moins celle des entreprises, dont le moral semble désormais moins bon".

Selon l'économiste d'ING, la publication de ces indicateurs explique le reflux des taux en euro et en dollar ces derniers jours, pour la raison que les marchés commencent à se demander si les Banques centrales pourront vraiment opérer des hausses de taux aussi brutales que prévu.

Le dix ans américain pointait ce vendredi à 3,10 pour cent, contre 3,4 pour cent une semaine plutôt. La tendance était également à la détente de notre côté de l’Atlantique.

"La baisse des taux observée est un élément très important car cela veut dire que le marché acte le fait que la croissance économique commence à ralentir, et que les investisseurs intègrent la potentialité de voir les Banques centrales ne pas augmenter leurs taux directeurs aussi durement que prévu".

Selon l’économiste, cette perspective a donné de l’oxygène au marché des actions, qui s’est mieux comporté dans la seconde partie de la semaine.

Philippe Ledent tiendra naturellement à l’oeil les chiffres de l’inflation la semaine prochaine. "S’il s’avère que l’inflation a reflué en juin, cela accréditerait l’hypothèse selon laquelle les Banques centrales pourraient ne pas avoir à serrer la vis trop fort pour contenir l’inflation", conclut-il 

Sur le marché des changes, l’euro a clôturé en légère hausse à 1,055 dollar. Le pétrole était lui en nette hausse, le Brent progressant de plus de 3 pour cent au-dessus des 113 dollars le baril.

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Proximus a gagné 4 après avoir touché un plus bas historique jeudi. UBS a retiré l'action de la liste d'achat et revu l'objectif de cours à la baisse. Les objectifs de cours de Telenet et Orange Belgium ont également été abaissé. Ces actions, reprises dans le BelMid, ont gagné respectivement 8 et 1,6 pour cent.

Repli de 1 pour cent pour Argenx qui a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée. Selon Degroof, il s’agit "d’une bonne mais pas surprenante nouvelle".

UCB a pu de son côté à limiter son repli à 0,9 pour cent après avoir perdu plus de 7 pour cent en début de séance, et ce alors que le laboratoire a lancé un avertissement sur résultats, même si les objectifs pour 2025 ont été maintenus. Dans la foulée, KBC Securities et UBS ont abaissé leurs objectifs de cours. Selon Kepler Cheuvreux, UCB a réduit ses perspectives un peu plus fortement que prévu. 

Elia, dont la cotation a été suspendue jusqu’à 16h30, a levé 590 millions d’euros via le placement de nouvelles actions et de scrips. Le gestionnaire de réseau a clôturé en hausse de 0,4 pour cent.

En repli de 1,2 pour cent, Aedifica a fermé la marche, alors que le spécialiste de l’immobilier de santé a levé plus d'un quart de milliard d'euros en émettant de nouvelles actions. Les nouvelles actions ont été émises au prix de 87,00 euros chacune, soit une décote de 5,32 pour cent. 

Dans le BelMid, Mithra a gagné plus de 5 pour cent. La plus nette baisse au sein de l’indice revient à Care Property, lesté de 0,4 pour cent.

Home Invest, qui a réussi à lever 30 millions d'euros en plaçant des actions pour 21,16 euros chacune, a perdu 0,2 pour cent.

Parmi les petites actions, Oxurion a bondi de 8 pour cent, là où Unifiedpost a perdu de 2,8 pour cent.

Quest for Growth, qui a investi 2 millions de dollars dans Finquest, a gagné 2 pour cent. 

Wall Street

A la clôture européenne, la tendance était clairement à la hausse à New York, l’indice principal S&P 500 s’envolant de 2,30 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Elia vend tous les scrips

(ABM FN) Elia a annoncé vendredi après-midi avoir placé tous les scrips, après que le gestionnaire de réseau électrique ait annoncé plus tôt dans la journée qu’il allait émettre 4,2 millions de nouvelles actions. 

Ces 4,2 millions de nouvelles actions représentaient 88,64 pour cent de l'offre. Les 11,36 pour cent restants ont également été placés.

Les nouvelles actions ont été émises à 124,50 euros chacune. 

L'objectif était d'émettre 4,7 millions de nouvelles actions pour lever 590 millions d'euros.

La cotation de l'action Elia a repris à 16h30.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Redactie ABM Financial News

Programme boursier

(ABM FN) Voici les points principaux de l'agenda financier belge jusqu'au lundi 04 juillet 2022.

LUNDI 27 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MARDI 28 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

MERCREDI 29 JUIN 2022

10:30 Gimv - Réunion annuelle des actionnaires

JEUDI 30 JUIN 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

VENDREDI 01 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

LUNDI 04 JUILLET 2022

-  Aucun point à l’ordre du jour.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Wall Street attendue en hausse

(ABM FN) Les contrats à terme américains laissent entrevoir une ouverture en hausse à Wall Street ce vendredi.

A une demi-heure de l'ouverture, les futures font ainsi état d’un gain de 0,7 pour cent pour l'indice principal S&P 500. Le Nasdaq devrait lui ouvrir en hausse de 0,8 pour cent.

Cela signifie que les bourses américaines réussissent à donner suite à la tendance haussière observée ces derniers jours.

Jeudi, devant la Chambre des représentants, le président de la Fed Jerome Powell a utilisé le mot "inconditionnel" lorsqu'il a été interrogé sur l'engagement de la Banque centrale à lutter contre l'inflation. Ce qui semble avoir redonné quelque peu confiance aux investisseurs.

Krishna Guha, d'Evercore ISI, fait remarquer que le terme "inconditionnel" implique que la Fed est donc prête à accepter une hausse du chômage, ainsi qu'une récession, afin de réduire l’inflation.

"C'est un signal clair que la Fed ne soutient plus nécessairement le marché", ajoute Anthony Saglimbene, analyste de marché chez Ameriprise Financial.

"Je pense que la Fed ne voit aucune objection à ce que le ralentissement de la croissance entraîne une récession peu profonde", ajoute-t-il.

Saglimbene prévoit donc un été difficile pour les actions, et que les investisseurs n'ont guère de raison d'être optimistes tant que l'orientation de l'inflation américaine ne sera pas plus claire.

Sur le plan macroéconomique, deux éléments sont à l'agenda aux États-Unis ce vendredi: les ventes de logements neufs en mai et la confiance des consommateurs en juin.

Sur le marché des changes, l’euro évolue à l’équilibre face au billet vert à 1,053 dollar. Sur le front pétrolier, le baril de Brent augmentait de 0,6 pour cent vers 14 heures.

Actualités des entreprises

L'action FedEx devrait ouvrir en hausse de 3,1 pour cent. La société américaine de livraison de colis a réalisé un bénéfice et un chiffre d'affaires en hausse au titre des trois derniers mois de son exercice 2021-22. Des résultats qui sont toutefois ressortis légèrement inférieurs aux attentes.

Merck poursuit l'acquisition de la société de biotechnologie Seagan, selon des sources bien informées. Il s'agirait de l'une des plus importantes acquisitions de l'année. L’action de la société pharmaceutique américaine  recule de 0,3 pour cent dans les échanges d’avant bourse.

L'action Bed Bath & Beyond est signalée en hausse de 0,4 pour cent. Selon un rapport des analystes de Bank of America, le droguiste réduirait les heures d'ouverture des ateliers et diminuerait la climatisation pour réduire ses coûts.

Clôture à Wall Street
 
L'indice phare S&P 500 a clôturé en hausse de 1,0 pour cent jeudi, à 3.795,73 points. L'indice Dow Jones a lui gagné 0,6 pour cent à 30.677,36 points. Le Nasdaq a progressé de 1,6 pour cent à 11.232,19 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Mise à jour boursière: le Bel20 accentue ses gains

(ABM FN) La bourse de Bruxelles restait bien orientée ce vendredi en début d’après-midi. Vers 14 heures, le Bel20 gagnait ainsi plus de 1 pour cent à 3,684 points.

Dans l'indice principal, Galapagos mène la danse avec un gain de 3,6 pour cent, suivi par Proximus, au rebond après avoir touché un plus bas historique jeudi. UBS a néanmoins retiré l'action de la liste d'achat et revu l'objectif de cours à la baisse. Les objectifs de cours des concurrents Telenet et Orange Belgium ont également été abaissé. Ces actions, reprises dans le BelMid, progressent de 7,1 et 0,8 pour cent.

Hausse de 2,1 pour cent pour Argenx qui a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée. Selon Degroof, il s’agit "d’une bonne mais pas surprenante nouvelle".

UCB parvient de son côté à limiter son repli à 3,4 pour cent après avoir perdu plus de 7 pour cent en début de séance, et ce alors que le laboratoire a lancé un avertissement sur résultats, même si les objectifs pour 2025 ont été maintenus. Dans la foulée, KBC Securities et UBS ont abaissé leurs objectifs de cours. Selon Kepler Cheuvreux, UCB a réduit ses perspectives un peu plus fortement que prévu. 

Aedifica recule de 1 pour cent alors que le spécialiste de l’immobilier de santé a levé plus d'un quart de milliard d'euros en émettant de nouvelles actions. Les nouvelles actions ont été émises au prix de 87,00 euros chacune, soit une décote de 5,32 pour cent. 

La FSMA a suspendu le cours de l'action Elia. Le gestionnaire de réseau a émis 4,2 millions de nouvelles actions. La société voulait émettre jusqu'à 4,7 millions de nouvelles actions pour lever 590 millions d'euros. Les nouvelles actions ont été émises à 124,50 euros chacune.

Dans le BelMid, Mithra bondit de plus de 13 pour cent. La plus nette baisse au sein de l’indice revient à Agfa Gevaert, lesté de 1 pour cent.

Home Invest, qui a réussi à lever 30 millions d'euros en plaçant des actions pour 21,16 euros chacune, recule de 0,3 pour cent. 

Parmi les petites actions, Biocartis augmente de 3,4 pour cent là où Jensen baisse de 2,1 pour cent.

Quest for Growth a investi 2 millions de dollars dans Finquest. L'action cède 0,7 pour cent. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Obligataire: "les investisseurs semblent indécis"

(ABM FN) Vandemoortele sollicite en ce moment même les obligataires au détour d’un emprunt à sept ans. Pour lever entre 30 et 50 millions d’euros, le producteur d’huiles et de produits de boulangerie propose un rendement annuel à l’émission de 5,27 pour cent.

Selon la Société de Bourse Goldwasser Exchange, spécialiste du trading obligataire, cette émission traduit bien les nouvelles conditions du marché de la dette et le sentiment qui anime les acteurs en présence.

"Très clairement, ce niveau de rémunération est un signe de la remontée des spreads de crédit", fait remarquer Alexandre Goldwasser dans un entretien accordé à ABM Financial News.

"Il y a encore un an d’ici, ce même coupon aurait certainement été inférieur de moitié", note le spécialiste du trading obligataire.

Pour autant et malgré la coupure de 1.000 euros qui rend l’obligation accessible au plus grand nombre, "ce qui devient rare sur le marché des nouvelles émissions", Goldwasser relève une certaine indécision de la part des investisseurs.

"Il y a certes de la demande pour ce type de papier, mais on sent d’une manière générale que les investisseurs ne sont pas encore totalement confiants dans l’évolution du marché, alors qu’il y a un an, nos clients se seraient rués sur une émission du même émetteur, avec une rémunération pourtant moins élevée".

"Des conditions plus avantageuses mais une demande moins forte", voilà comment Goldwasser résume la situation actuelle.

L’expert obligataire souligne par ailleurs que le rendement attractif proposé par l’émission s’explique aussi de par son statut subordonné, lequel implique que ses détenteurs ne seront pas prioritaires en cas de faillite de l’entreprise gantoise.

Goldwasser relève aussi que Vandemoortele est la troisième entreprise belge à venir lever de la dette en une semaine.

Selon lui, cela peut traduire la volonté des entreprises à venir se financer dans l'optique où les conditions de crédit continueraient à se détériorer en marge de la remontée des taux.

"Tant pour les émetteurs que pour les investisseurs, la situation actuelle sur le marché obligataire semble être à la transition", conclut Goldwasser.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par Matthieu Hellin

Les bourses européennes en hausse à la mi-journée

(ABM FN) Les bourses européennes tentaient le rebond vendredi après une semaine difficile.   

À la mi-journée, l'indice principal STOXX Europe 600 était en hausse de 1,5 pour cent à 408,24 points, le DAX allemand de 0,7 pour cent à 13.001,43 points et le CAC 40 français de 1,8 pour cent à 5.987,05 points. L'indice britannique FTSE progressait de 1,3 pour cent à 7.109,34 points.

"La baisse des taux d'intérêt sur les marchés obligataires soutient les marchés d'actions en Europe aujourd'hui", estime Justin Blekemolen, spécialiste des investissements chez Lynx.

Et la baisse des prix des matières premières est également positive, ajoute Blekemolen. "La baisse du pétrole et du cuivre, entre autres, signifie que les investisseurs s'attendent à une baisse de l'inflation dans la période à venir."

Exception notable, le prix du gaz continue lui à augmenter, fait remarquer l’économiste en chef Bernard Keppenne de CBC Banque. Cette hausse va avoir un effet important, selon Keppenne, sur la consommation car cela va réduire le pouvoir d'achat des ménages. 

Le pétrole est devenu plus cher vendredi. Le contrat à terme West Texas Intermediate à terme pour livraison en août augmentait de 1,6 pour cent à 105,89 dollars, tandis que le contrat à terme Brent pour livraison en août coûtait 111,59 dollars, soit une augmentation de 1,2 pour cent.

Au niveau macroéconomique, les ventes au détail au Royaume-Uni ont baissé de 0,5 pour cent au mois de mai. La confiance des entrepreneurs allemands s’est également détériorée en juin. 

Cet après-midi aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs et la confiance des consommateurs de l'Université du Michigan sont à l'ordre du jour. 

Sur le marché des changes, l'euro/dollar s'échangeait à 1,0547. Au début de la journée boursière, la paire de devises évoluait à 1,0535 et à 1,0531 à la clôture des bourses américaines jeudi.
 
Actualités des entreprises

Zalando a émis un avertissement sur bénéfices pour le deuxième trimestre en raison d'un affaiblissement de la confiance des consommateurs en Europe. L'action est en baisse de 12,2 pour cent.

La société pharmaceutique bruxelloise UCB a également abaissé vendredi ses perspectives pour 2022, mais a laissé inchangés ses objectifs pour 2025. L'action UCB réussi à limiter ses pertes à 1,8 pour cent, après avoir chuté de plus de 7 pour cent plus tôt dans la journée.

Contrats à terme sur Wall Street 

Les bourses américaines devraient ouvrir en hausse vendredi. Les contrats à terme sur l'indice S&P 500 étaient en hausse de 0,8 pour cent.

L'indice S&P 500 a gagné 1,0 pour cent jeudi, à 3 795,73 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 0,6 pour cent à 30.677,36 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 1,6 pour cent à 11.232,19 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Elia émet 4,2 millions de nouvelles actions

(ABM FN) Elia a émis 4,2 millions de nouvelles actions. C'est ce qu'a annoncé le gestionnaire du réseau vendredi. 

La société émettrait un maximum de 4,7 millions de nouvelles actions pour lever 590 millions d'euros. 

Les nouvelles actions ont été émises à 124,50 euros chacune. 

La période de souscription des droits préférentiels s'est terminée jeudi. La vente des scrips dans le cadre d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels débute aujourd'hui.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Quest for Growth investit dans Finquest

(ABM FN) Quest for Growth a investi deux millions de dollars dans Finquest. C'est ce qu'a annoncé la holding vendredi. 

Et aussi Capricorn Fusion China Fund a investi 2 millions de dollars.

Finquest cherche à identifier pour ses clients des opportunités pertinentes d'acquisition et d'investissement de sociétés non cotées dans le monde entier. La base de données de l'entreprise est constamment mise à jour et étendue grâce à des logiciels de collecte de données et à l'IA.

La société a son siège à Singapour et dispose de bureaux à Hong Kong, Bangalore, Londres, Paris, Francfort, Luxembourg, New York et Toronto.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: UCB freine la reprise du Bel20

(ABM FN) La bourse de Bruxelles tentait d'amorcer une reprise vendredi matin, mais voyait celle-ci freinée par la chute de l’action UCB. 

En fin de matinée, le Bel20 était en hausse de 0,8 pour cent à 3.678,94 points. Cependant, l'indice principal reste à la traîne par rapport aux places boursières avoisinantes, où Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade, voit les investisseurs chasser les bonnes affaires. 

“La baisse des taux d'intérêt sur les marchés obligataires soutient également les marchés boursiers en Europe aujourd'hui”, estime pour sa part Justin Blekemolen, spécialiste en investissement chez Lynx. 

La chute des prix des matières premières est également positive, continue Blekemolen. “La baisse, entre autres, du pétrole et du cuivre fait que les investisseurs soupçonnent une baisse de l'inflation dans la période à venir.”

Exception notable, le prix du gaz continue lui à augmenter, fait remarquer l’économiste en chef Bernard Keppenne de CBC Banque. Cette hausse va avoir un effet important, selon Keppenne, sur la consommation car cela va réduire le pouvoir d'achat des ménages. 

Au niveau macroéconomique, les ventes au détail au Royaume-Uni ont baissé de 0,5 pour cent au mois de mai. La confiance des entrepreneurs allemands s’est également détériorée en juin. 

L’euro/dollar s’échangeait à 1,0543. 

Actions en hausse et en baisse

Dans l'indice principal, Argenx est en tête avec un gain de 3,6 pour cent. La biotech a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée. Une bonne mais pas surprenante nouvelle, selon Degroof Petercam. 

Galapagos et Sofina ont également progressé de 3,2 et 2,9 pour cent. 

UCB, en revanche, cède 3,0 pour cent après un avertissement sur bénéfice Toutefois, les objectifs pour 2025 ont été maintenus. KBC Securities et UBS ont abaissé leurs objectifs de cours. Selon Kepler Cheuvreux, UCB a réduit ses perspectives un peu plus fortement que prévu. 

Aedifica chute de 1,4 pour cent, après avoir levé plus d'un quart de milliard d'euros en émettant de nouvelles actions. Les nouvelles actions ont été émises au prix de 87,00 euros chacune, soit une décote de 5,32 pour cent. 

La FSMA a suspendu le cours de l'action Elia. 

Dans le BelMid, Mithra s'adjuge encore 9,7 pour cent, tandis que Bpost lâche 0,9 pour cent. 

Home Invest, qui a réussi à lever 30 millions d'euros en plaçant des actions pour 21,16 euros chacune, chute de 0,7 pour cent. 

Parmi les petites actions, Oxurion augmente de 5,4 pour cent. Jensen baisse de 2,1 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: UBS abaisse l'objectif de cours pour UCB

(ABM FN) UBS a abaissé l'objectif de cours pour UCB de 95,00 à 87,00 euros et a maintenu la recommandation Neutre pour l'action.

UCB a abaissé les perspectives pour 2022 et l'analyste Laura Sutcliffe estime que cette année sera pire que craint.

Elle parle d'un timing surprenant pour UCB, car elle ne s'attendait à une révision des perspectives que lors des résultats semestriels le 28 juillet. 

Pour cette année, UCB compte désormais sur un chiffre d'affaires de 5,3 à 5,4 milliards d'euros. Le résultat brut d'exploitation ajusté représentera 21 à 22 pour cent du chiffre dd'affaires de l'entreprise et le bénéfice de base par action est estimé entre 3,70 et 4,00 euros.

L'estimation relative au chiffre d'affaires est donc supérieure d'environ un pour cent à l'ancienne prévision, mais l'attention sera peu portée sur ce point, pense Sutcliffe, car les perspectives du résultat brut d'exploitation ont été réduites de 5 points de pourcentage en raison de coûts qui ne peuvent être attribués au retard pris par le bimekizumab aux États-Unis.

Le consensus des analystes se situant autour de 25 pour cent, et "il est inévitable" qu'il va devoir être revu à la baisse. UBS a abaissé l'estimation de 26,2 à 21,7 pour cent. Sutcliffe conclut qu'elle avait clairement mal évalué les difficuktés d'UCB. Le bénéfice par action sera même inférieur de près d'un quart aux prévisions antérieures, selon l'avertissement lancé par UCB. Alors que la société pharmaceutique s'attendait à une moyenne de 3,85 euros, UBS se situe toujours autour du consensus des analystes de 4,97 euros.

Un point positif est qu'UCB a maintenu ses perspectives pour 2025. Mais cela n'aidera pas l'action aujourd'hui, pense Sutcliffe.

L'action UCB chutait de 3,2 pour cent vendredi, à 79,10 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Analyse boursière: UBS retire Proximus de sa liste d'achat

(ABM FN) UBS a abaissé la recommandation pour Proximus d'Acheter à Neutre et a diminué l'objectif de cours de 19,50 à 13,90 euros. C'est ce qui ressort d'un rapport sectoriel publié vendredi par l'analyste Polo Tang. 

Les objectifs de cours pour Telenet et Orange Belgium ont également été abaissés de 32,50 et 21,00 euros respectivement à 19,00 et 17,50 euros. La banque suisse maintient une recommandation neutre pour les deux actions. 

La recommandation pour Proximus a été abaissée car l'arrivée d'un nouvel acteur sur le marché belge des télécoms menace la croissance à long terme. En outre, la banque a également abaissé l'évaluation de TeleSign, maintenant que cette introduction en bourse a été reportée. 

UBS a revu à la baisse ses évaluations pour Proximus, Telenet et Orange Belgium, abaissant ainsi ses objectifs de cours. 

Vendredi, l'action Proximus progressait de 0,1 pour cent, l'action Telenet de 3,9 pour cent et Orange Belgium de 1,0 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: KBC Securities abaisse l’objectif de cours pour UCB

(ABM FN) KBC Securities a abaissé vendredi l’objectif de cours pour UCB de 125,00 à 115,00 euros, mais a réitéré sa recommandation d'achat. 

Ce matin, UCB a annoncé qu'elle répondrait avant la fin de l'année aux questions du régulateur américain FDA concernant la demande dite BLA pour le bimekizumab qui n'a pas été acceptée plus tôt cette année.

Mais UCB a également revu ses perspectives à la baisse en raison de la hausse des coûts. 

Pour cette année, UCB prévoit maintenant un chiffre d’affaires de 5,3 à 5,4 milliards d'euros. L'EBITDA ajusté représentera 21 à 22 pour cent du chiffre d’affaires et le bénéfice de base par action est estimé entre 3,70 et 4,00 euros. 

L'action UCB chutait de 6,6 pour cent vendredi matin à 76,32 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Update: UCB revoit ses perspectives pour 2022 à la baisse

(ABM FN) UCB a revu vendredi ses perspectives pour 2022 à la baisse, mais a laissé inchangés ses objectifs pour 2025. C'est ce qu'a annoncé la société pharmaceutique basée à Bruxelles, avant l'ouverture du marché.

"Nous ajustons nos perspectives financières, en tenant compte des événements les plus récents et de la situation macro actuelle", a déclaré le PDG Jean-Christophe Tellier dans le communiqué vendredi. 

Pour cette année, UCB compte désormais sur un chiffre d'affaires compris entre 5,3 et 5,4 milliards d'euros. Ce chiffre tient compte de la perte d'exclusivité de Vimpat en mars aux Etats-Unis et en septembre en Europe, mais aussi de la forte concurrence à laquelle le E Keppra est confronté depuis le début de l'année au Japon. 

Le résultat brut d'exploitation ajusté représentera 21 à 22 pour cent du chiffre d'affaires et le bénéfice de base par action est estimé entre 3,70 et 4,00 euros.

Pour 2022, UCB comptait auparavant sur un chiffre d'affaires de 5,15 à 5,40 milliards d'euros. Le résultat brut d'exploitation ajusté devait représenter entre 26 et 27 pour cent de ce chiffre d'affaires  et le bénéfice net devait arriver entre 4,80 et 5,30 euros par action.

L'ajustement des perspectives n'est pas une surprise totale. À la mi-mai, après que la demande dite BLA pour le bimekizumab n'ait pas été acceptée par la FDA américaine, UCB avait annoncé une révision des perspectives.

UCB prévoit de soumettre une réponse à la FDA d'ici la fin de l'année.

"Nous sommes pleinement engagés à rendre le bimekizumab disponible comme option de traitement pour les personnes atteintes de psoriasis aux États-Unis”, explique le PDG.

En outre, UCB a annoncé que l'intégration de Zogenix est presque terminée. Cette année, l'acquisition pèsera environ 2,5 points de pourcentage sur l'EBITDA ajusté, prévoit la société pharmaceutique. À partir de 2023, Zogenix contribuera au bénéfice.

UCB annoncera ses résultats semestriels le 28 juillet.

Par ailleurs, UCB a réitéré les perspectives pour 2025. Cela revient à un chiffre d'affaires d'au moins 6 milliards d'euros cette année-là et un résultat brut d'exploitation ajusté qui devrait représenter un peu plus de 30 pour cent du chiffre d'affaires.

L’action UCB chutait de 6,8 pour cent vendredi matin à 76,16 euros. 

Update: pour ajouter des informations et le cours. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: UCB réduit ses perspectives plus fortement que prévu

(ABM FN) UCB a réduit ses perspectives pour 2022 plus fortement que prévu, en raison de l'inflation mais aussi de l'acquisition de Zogenix. C'est ce qu'ont déclaré les analystes de Kepler Cheuvreux vendredi.

Pour cette année, UCB prévoit maintenant des ventes de 5,3 à 5,4 milliards d'euros. L'EBITDA ajusté sera de 21 à 22 pour cent du chiffre d'affaires et le bénéfice de base par action est estimé à 3,70 à 4,00 euros. 

Selon Kepler, les nouvelles prévisions pour le chiffre d’affaires sont ainsi au moins 10 pour cent en deçà des attentes de la banque, et l'EBITDA de 15 pour cent. 

Le maintien des perspectives pour 2025 par UCB est crucial, ajoute Kepler. 

En outre, selon Kepler, UCB a clairement indiqué que la demande de mise sur le marché aux États-Unis sera soumise à nouveau d'ici la fin de l'année, la FDA ne l'ayant pas acceptée auparavant, le retard ne sera donc que d'un an, comme prévu. 

Cette clarté ne doit pas être sous-estimée, trouve Kepler, car l'incertitude a pesé lourdement sur le cours de l’action. 

"Le message mitigé [de ce matin] devrait vraiment faire comprendre qu'UCB vaut beaucoup plus que son cours actuel dans tous les modèles, malgré le recul des bénéfices pour 2022”, conclut Kepler. 

C'est pourquoi le courtier a maintenu la recommandation d'achat avec un objectif de cours de 118 euros. 

L'action UCB chutait de 7,6 pour cent vendredi matin à 75,50 euros.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Analyse boursière: de bonnes nouvelles pour Argenx

(ABM FN) L'avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments (EMA) concernant l'utilisation de l'efgartigimod pour le traitement de la myasthénie généralisée est une bonne nouvelle, mais finalement pas une grande surprise. C'est ce qu'a déclaré vendredi l'analyste David Seynnaeve de Degroof Petercam. 

Les chances de succès en Europe sont estimées par l'analyste à 100 pour cent. 

Degroof prévoit un chiffre d'affaires de la vente du médicament de plus d'un milliard d'euros en 2025. Ce chiffre passera à environ 3 milliards en 2030, selon l'analyste. 

La banque d'investissement a réitéré sa recommandation Conserver pour Argenx, avec un objectif de cours de 320,00 euros. Seynnaeve voit dans les résultats d'études qui seront présentés au premier trimestre de l'année prochaine de possibles catalyseurs pour le cours de l’action. 

L'action Argenx progressait de 2,1 pour cent vendredi matin à 347,00 euros. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Mise à jour boursière: Bruxelles ouvre en légère hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles a commencé la séance de ce vendredi en légère hausse. Peu après le gong d'ouverture, le Bel20 progressait de 0,3 pour cent pour atteindre 3.647,22 points. 

Dans l'indice principal, Argenx est en tête avec un gain de 2,3 pour cent. La biotech a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée. 

UCB, en revanche, chute de 3,5 pour cent après la révision à la baisse de ses perspectives pour cette année. Toutefois, les objectifs pour 2025 ont été maintenus. 

Aedifica cède 2,7 pour cent, après avoir levé plus d'un quart de milliard d'euros en émettant de nouvelles actions. Les nouvelles actions ont été émises au prix de 87,00 euros chacune, soit une décote de 5,32 pour cent. 

La FSMA a suspendu le cours de l'action Elia. 

Dans le BelMid, Deceuninck progresse de 2,5 pour cent, tandis que Bpost baisse de 1,4 pour cent.

Home Invest, qui a réussi à lever 30 millions d'euros à 21,16 euros par action, perd 0,7 pour cent.

Parmi le plus petites actions, Oxurion augmente de 2,7 pour cent. Jensen baisse de 1,4 pour cent.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Aedifica lève plus d'un quart de milliard d'euros

(ABM FN) Aedifica a émis avec succès 2,925 millions de nouvelles actions. C'est ce qu'a annoncé l'investisseur en immobilier de santé vendredi matin. 

Les nouvelles actions ont été émises à 87,00 EUR chacune, soit une décote de 5,32 % par rapport au dernier cours de 91,89 EUR, avant que la négociation ne soit suspendue par le régulateur FSMA. La négociation devrait reprendre à l'ouverture du marché. 

Aedifica a levé 254,5 millions d'euros. 

Les nouvelles actions ont été offertes aux investisseurs institutionnels internationaux par le biais d'un placement privé accéléré. 

Les fonds levés seront utilisés par Aedifica pour développer son pipeline et financer sa stratégie de croissance. 

BNP Paribas Fortis, Kempen, Morgan Stanley, ABN AMRO, Kepler Cheuvreux, ING Belgique et KBC Securities ont accompagné le placement. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

Bruxelles devrait ouvrir en hausse

(ABM FN) La bourse de Bruxelles devrait ouvrir en hausse vendredi, après une clôture verte à Wall Street jeudi soir et un sentiment positif en Asie ce matin.

Les contrats à terme sur l'indice Euro Stoxx 50 indiquaient un gain de plus d'un demi pour cent environ une demi-heure avant l'ouverture. 

La Bel20 a clôturé en baisse de 1,5 pour cent jeudi, à 3.647,22 points, alors que l'indice avait encore réussi à éliminer en partie ses pertes en cours de séance. 

Les craintes de récession ont entraîné une forte baisse des rendements des obligations d'État et les prix des matières premières ont subi des pressions en conséquence. Les fonds de matières premières et les valeurs bancaires ont été durement touchés par cette situation.

La baisse des rendements des obligations d'État estompe l'écho de la crise de la dette souveraine de la fin 2009.

Wall Street a enregistré une hausse convaincante jeudi après une séance volatile et les principaux indices s'apprêtent à rompre une série de trois semaines de pertes. Le S&P 500 a gagné 1,0 pour cent et l'indice regroupant les valeurs technologiques, le Nasdaq, a progressé de 1,6 pour cent. Sur base hebdomadaire, ces indices affichent des gains respectifs de 3,3 et 4,0 pour cent. 

Les données économiques commencent à indiquer que l'inflation et le resserrement monétaire de la Fed pèsent sur l'activité économique, remarque Barclays. La consommation des ménages serait en train de ralentir, selon les indicateurs fréquemment mis à jour, et ce alors que les données indiquent une détérioration du marché immobilier, qui pourrait encore s'affaiblir fortement au cours des prochains trimestres, prévient la banque britannique.

“Nous prévoyons que la croissance restera sous la tendance en 2023, avec une croissance trimestrielle de maximum 0,5 pour cent au second semestre de l'année prochaine, ce qui suggère un risque élevé de récession."

L'indice composite des directeurs d'achat pour l'industrie et les services aux États-Unis a affiché en juin sa plus faible performance en cinq mois. La croissance industrielle, en particulier, a ralenti. 

Les prix du pétrole étaient sous pression jeudi, les contrats à terme sur le pétrole américain ont chuté de près de 2 pour cent à 104,27 dollars le baril. "Le prix du baril de pétrole chute rapidement vers les 100 dollars le baril. La raison de cette baisse n'est pas liée à l'offre et à la demande, mais à la crainte d'une éventuelle récession. Les craintes d'inflation se sont transformées en craintes de récession", explique Simon Wiersma, gestionnaire d'investissement chez ING.

Dans le commerce asiatique de ce matin, les contrats à terme se sont redressés de seulement un demi pour cent.

Les marchés boursiers asiatiques évoluent également dans le vert, la bourse de Séoul est en tête avec un gain de plus de 2 pour cent. Au Japon, il a été annoncé que l'inflation en mai, conforme aux attentes, s'est élevée à 2,1 pour cent. L'indice Nikkei à Tokyo grimpe de 1,2 pour cent. 

Actualités des entreprises

Argenx a reçu un avis positif du Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments EMA pour l'utilisation de l'efgartigimod dans le traitement de la myasthénie généralisée.

UCB a abaissé les perspectives pour 2022, mais les objectifs pour 2025 sont restés inchangés. L'ajustement des perspectives n'est pas une surprise totale. À la mi-mai, après que la demande dite BLA pour le bimekizumab n'ait pas été acceptée par la FDA américaine, UCB avait annoncé que les perspectives seraient revues.

Aedifica a émis avec succès près de 3 millions de nouvelles actions, levant ainsi plus de 250 millions d'euros.

Care Property a acheté 53 unités de vie assistée et un centre de services locaux à Haacht. L'investissement total est estimé à 13,9 millions d'euros.

Immobel vend le projet The Woods à un family office.

Xior et Care Property ont reçu de bonnes nouvelles d'Espagne. Le gestionnaire de logements d'étudiants et l'investisseur immobilier ont obtenu un ruling fiscal favorable de la part des autorités fiscales espagnoles qui permet d'obtenir le statut de SOCIMI, un type de REIT espagnol, pour cet exercice.

Befimmo a nommé Philippe Berlamont au poste de directeur financier à compter du 1er septembre. Auparavant,  Berlamont a travaillé chez CFE, puis comme directeur financier du groupe Willemen, la plus grande entreprise familiale du secteur de la construction en Belgique.

Celyad Oncology a nommé Michel Lussier comme PDG intérimaire après la démission de Filippo Petti.

Clôture sur Wall Street

L'indice S&P 500 a gagné 1,0 pour cent jeudi, à 3.795,73 points, l'indice Dow Jones a augmenté de 0,6 pour cent à 30.677,36 points et le Nasdaq a clôturé en hausse de 1,6 pour cent à 11.232,19 points.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie

Home Invest lève avec succès 30 millions d'euros

(ABM FN) Home Invest Belgium a réussi à lever 30 millions d'euros en émettant de nouvelles actions. C'est ce qu'a annoncé l'investisseur immobilier jeudi soir. 

Plus de 1,4 million de nouvelles actions ont été émises au prix de 21,16 euros chacune. Il s'agit d'une décote de 4 pour cent par rapport au cours de clôture de l'action mercredi. Il est également conforme à la dernière valeur d'actif net EPRA par action de la société. 

"Nous sommes ravis du succès de cette augmentation de capital et du premier passage accéléré de Home Invest Belgium", a déclaré le directeur financier Preven Bruggeman dans le communiqué. "Cela démontre la confiance des investisseurs dans Home Invest Belgium et ses ambitions de croissance", déclare le CFO. 

Grâce à cette émission, le taux d'endettement passe de 53,8 à 49,9 pour cent. 

Le produit de la vente sera utilisé par Home Invest pour financer son portefeuille d'investissements.

L'émission d'actions a été accompagnée par Belfius Banque. 

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News

UCB revoit ses perspectives pour 2022 à la baisse

(ABM FN) UCB a revu vendredi ses perspectives pour 2022 à la baisse, mais a laissé inchangés ses objectifs pour 2025. C'est ce qu'a annoncé la société pharmaceutique basée à Bruxelles, avant l'ouverture du marché.

Pour cette année, UCB compte désormais sur un chiffre d'affaires compris entre 5,3 et 5,4 milliards d'euros. Ce chiffre tient compte de la perte d'exclusivité de Vimpat en mars aux Etats-Unis et en septembre en Europe, mais aussi de la forte concurrence à laquelle le E Keppra est confronté depuis le début de l'année au Japon. 

Le résultat brut d'exploitation ajusté représentera 21 à 22 pour cent du chiffre d'affaires et le bénéfice de base par action est estimé entre 3,70 et 4,00 euros.

Pour 2022, UCB comptait auparavant sur un chiffre d'affaires de 5,15 à 5,40 milliards d'euros. Le résultat brut d'exploitation ajusté devait représenter entre 26 et 27 pour cent de ce chiffre d'affaires  et le bénéfice net devait arriver entre 4,80 et 5,30 euros par action.

L'ajustement des perspectives n'est pas une surprise totale. À la mi-mai, après que la demande dite BLA pour le bimekizumab n'ait pas été acceptée par la FDA américaine, UCB avait annoncé une révision des perspectives.

UCB annoncera ses résultats semestriels le 28 juillet.

Par ailleurs, UCB a réitéré les perspectives pour 2025. Cela revient à un chiffre d'affaires d'au moins 6 milliards d'euros cette année-là et un résultat brut d'exploitation ajusté qui devrait représenter un peu plus de 30 pour cent du chiffre d'affaires.

Door: ABM Financial News.
pers@abmfn.be
Redactie: +32(0)78 486 481

© Copyright ABM Financial News B.V. All rights reserved. Any redistribution, duplication or archiving prohibited. ABM Financial News B.V. and the provider of this website/application do not warrant the accuracy of any News Content provided and shall not be liable for any errors, inaccuracies or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

par ABM Financial News Redactie
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20