Manifestations contre les mesures corona dans plusieurs villes d’Europe, dont Bruxelles

Environ 500 personnes ont été arrêtées à Bruxelles dimanche, lors d’une manifestation non-autorisée contre les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19. Ailleurs en Europe, des manifestants sont également descendus en masse dans les rues afin de protester contre ce type de dispositions.

La zone de police de Bruxelles-Capitale – Ixelles a dû s’afférer toute la journée de dimanche pour réprimer des manifestations autour de l’Atomium et de la Gare Centrale. Jeudi, les organisateurs avaient pourtant décidé d’annuler les rassemblements via les réseaux sociaux après le refus des autorités communales d’accorder leur autorisation pour l’événement.

Mais cela n’a pas empêché des manifestants, dont bon nombre de supporters de football, de se rassembler. Au final, environ 500 personnes ont été interpellées, soit la quasi-totalité des participants à la manifestation.

Couteaux, pétards, lance-pierre…

Il n’y a eu d’émeutes nulle part, mais selon les policiers, plusieurs manifestants avaient l’intention de les prendre pour cible. Ils le soupçonnent sur la base des objets trouvés lors des arrestations.

Parmi les objets retrouvés par la police, il y avait des couteaux, des protège-dents, des pétards, du feu de Bengale et un lance-pierre. ‘Pas des objets pour un rassemblement pacifique’, a écrit la police de Bruxelles sur Twitter.

Les manifestants arrêtés ont été libérés dans la journée et renvoyés chez eux. Ils risquent de fortes amendes administratives.

Troubles dans le reste de l’Europe

Plusieurs autres villes européennes ont également connu des troubles ce week-end. Dans la capitale autrichienne, Vienne, des milliers de manifestants du Parti de la liberté (FPÖ), un parti d’extrême droite, se sont rassemblés en masse. Les dirigeants de cette formation politique ont rebaptisé les ‘mesures corona’ dans leur pays de ‘folies corona’. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées.

Aux Pays-Bas, ce sont des centaines de personnes qui ont protesté sur la Museumplein d’Amsterdam. Une trentaine d’individus ont été interpellés et 600 autres ont été renvoyés chez eux. Il s’agissait du troisième jour consécutif qu’il y avait des manifestations contre les mesures de lutte contre le virus aux Pays-Bas. Cette fois, il n’y a pas eu de violence.

À Budapest, la capitale hongroise, ce sont des travailleurs du secteur des services qui sont descendus dans la rue pour protester contre la fermeture de l’horeca local.

En République tchèque enfin, il y a eu également de petites manifestations dans la capitale Prague contre les mesures relatives au Covid-19.

Lire aussi: