Lyft, un concurrent d’Uber : “250.000 de nos utilisateurs ont revendu leur voiture”

Dans un nouveau rapport, la société qui gère une application de mise en relation des utilisateurs avec des voitures avec chauffeur Lyft, un concurrent de Uber, affirme qu’en 2017, 250 000 de ses passagers ont revendu leur voiture, parce qu’ils trouvaient plus d’avantages à utiliser les services offerts par cette société. La moitié des utilisateurs ont également indiqué qu’ils utilisaient moins leur voiture, parce qu’ils préféraient utiliser Lyft, et 1/4 d’entre eux ont affirmé qu’ils ne leur semblait plus aussi important de posséder une voiture.En outre, 83 % des passagers de Lyft ont déclaré qu’ils seraient prêts à utiliser le service s’il faisait appel à des voitures autonomes.

Un rapport financier flatteur

Le rapport contient également des données économiques concernant l’activité de Lyft. On y apprend que le Jour de l’An a été sa journée la plus active avec plus de 2 millions de courses au total. De même, les conducteurs auraient gagné au global 3,6 milliards de dollars, en hausse de 140 %, plus 140 millions de dollars de pourboire l’année dernière.Au total, Lyft a permis à ses utilisateurs d’effectuer 375,5 millions de courses en 2017, soit une hausse de 130 % par rapport à l’année précédente. Elle se targue d’avoir 23 millions de passagers (92 % de plus qu’en 2016), et 1,4 millions de conducteurs.

Les voitures n’intéressent plus les jeunes

Les observations de Lyft sont tout à fait conformes à la tendance actuelle, y compris en Europe. En 2013, les immatriculations sur le Vieux Continent avaient chuté à tel point qu’elles étaient presque retournées à leur niveau d’il y a 20 ans. Et selon certains experts et cadres du secteur automobile, ce n’était pas un phénomène conjoncturel.Une combinaison de facteurs, tels que la hausse des prix de l’essence, la plus grande longévité des véhicules, le déclin de la voiture en tant que symbole de statut social et la baisse du nombre de jeunes qui obtiennent leur permis de conduire, font que les Européens achètent de moins en moins de voitures.Les jeunes qui arrivent en âge de conduire éprouvent moins le désir de posséder une voiture, et tout autour du monde, ils sont de moins en moins nombreux à passer leur permis de conduire. En Allemagne, en France, et au Royaume-Uni, les moins de 30 ans utilisent moins la voiture pour leurs déplacements que leurs prédécesseurs de la décennie précédente. Le dense réseau de transports en commun mis en place en Europe favorise cette tendance.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20