Lufthansa intente un procès à un passager… parce qu’il a raté son avion

Il est peu probable que le théâtre où vous avez acheté votre billet, ou l’agence de voyages où vous avez réservé un appartement pour les sports d’hiver lancent des poursuites contre vous si vous décidez de ne pas profiter du service que vous leur avez payé. Mais il peut en aller tout autrement avec les billets d’avion, comme le montre la compagnie aérienne allemande Lufthansa. 

Elle vient en effet d’intenter une action en justice contre un passager qui s’est livré à la pratique du « no show » délibéré (ou « hidden city ») sur un vol multi-destinations. Celle-ci consiste à acheter un billet pour un vol comprenant plusieurs destinations, et à ne pas se présenter à l’embarquement à l’une ou plusieurs des destinations prévues. L’objectif de la manoeuvre est de profiter des prix plus intéressants des vols avec escale, souvent bien moins chers que le prix cumulé des vols directs correspondants.

Une violation des conditions générales de vente

C’est ce qui s’est passé avec le passager attaqué par Lufthansa : il avait acheté un billet aller-retour Oslo/Seattle avec escale à Francfort. A l’aller, il s’était bien présenté à l’embarquement à Oslo et Francfort, mais au retour, il avait délibérément manqué le vol Francfort/Oslo, préférant embarquer dans un vol Francfort/Berlin opéré par la même compagnie.

La compagnie aérienne allemande estime que ce passager a violé ses conditions générales de vente. En effet, les compagnies aériennes prévoient souvent des clauses (souvent énoncées en tout petits caractères sur leurs documents) interdisant cette pratique. Mais la plupart du temps, elles ne sanctionnent pas les passagers astucieux qui exploitent ces écarts de prix.

2112 euros de dommages intérêts réclamés

Lufthansa révèle ainsi qu’elle souhaite mettre fin à cette indulgence. En l’espèce, elle accuse ce passager d’avoir abusé de ses pratiques tarifaires et lui réclame 2112 euros de dommages et intérêts. Cette somme correspondrait au manque à gagner qu’elle aurait enregistré sur ce dossier (et donc, au gain qu’il aurait réalisé…).

L’affaire a été rejetée par un tribunal berlinois en décembre, mais la compagnie aérienne a fait appel.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20