Les voitures autonomes non plus n’aiment pas les contrôles de police (vidéo)

Arrêté par la police en raison de phares éteints malgré la nuit tombée, un véhicule autonome a tenté – pendant un court instant – de prendre la fuite.

Les voitures autonomes aussi peuvent se faire contrôler par les forces de l’ordre. Et comme nous, elles peuvent aussi avoir la tête en l’air – ou les capteurs dans le cirage – et oublier d’allumer leurs phares lorsque la nuit tombe. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à un véhicule autonome de la société Cruise, filiale de General Motors, qui s’est fait arrêter par la police de San Francisco.

En quête de liberté

Un contrôle qui a mis les agents de police dans une situation déconcertante puisqu’ils n’avaient personne à qui parler, le robotaxi circulant seul. Mais le plus étonnant reste que le véhicule a pris la fuite sur quelques mètres, comme le montre la vidéo d’un passant.

Cette dernière montre en effet qu’après la tentative infructueuse du policier d’ouvrir la portière du véhicule, celui-ci s’est remis en route pendant quelques secondes, alors que l’agent retournait à sa voiture, certainement pour communiquer avec le central.

Les policiers se sont alors à nouveau rapprochés du véhicule et l’ont inspecté en quête d’un moyen d’allumer les phares.

Une histoire qui se finit bien puisque le robotaxi Cruise n’a écopé d’aucune amende pour ses phares éteints. « Notre véhicule autonome a cédé le passage au véhicule de police, puis s’est rangé à l’endroit sûr le plus proche pour le contrôle routier, comme prévu. Un officier a contacté le personnel de Cruise et aucune contravention n’a été délivrée », a clarifié l’entreprise en charge des taxis autonomes, après que la vidéo soit devenue virale sur la toile.

Ce n’est pas la première fois qu’un véhicule autonome se fait arrêter par les forces de l’ordre. En 2015, Google avait rapporté qu’un de ses engins avait été arrêté par la police pour… excès de lenteur.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20