Les sanctions de l’UE contre la Biélorussie: du fromage à trous

Les sanctions économiques imposées par l’UE au régime dictatorial du président biélorusse Alexandre Loukachenko sont bien moins efficaces que Bruxelles ne le prétend. C’est ce qui ressort des recherches menées par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Pourquoi est-ce important ?

Les mesures punitives contre le régime biélorusse du président Alexandre Loukachenko manquent leur cible. Six mois après l'imposition de sanctions à l'encontre de certains secteurs de l'industrie pétrolière et des engrais, importants pour la Biélorussie, il apparaît clairement que ces mesures sont pleines de trous.

L’enquête montre que le producteur d’engrais Belaruskali continue d’exporter des sels de potassium dont la teneur en potassium est comprise entre 40 et 62%. Ce sont exactement les produits dont dépendent les géants des engrais tels que le groupe norvégien Yara.

La Norvège, en tant que pays non membre de l’UE, avait également rejoint les sanctions, peut-être aussi parce que les États de l’UE ne pouvaient pas s’entendre sur l’abolition des règles d’exception déjà plus anciennes, telles que celles prévues pour Yara. La Commission européenne n’est donc pas en mesure de dire quels dommages Belaruskali – l’un des plus grands producteurs d’engrais au monde – a subi jusqu’à présent du fait des sanctions de l’UE. L’entreprise biélorusse a des liens étroits avec le président Loukachenko. La société contrôle un cinquième du commerce mondial des engrais potassiques.

Yara elle-même affirme travailler avec un syndicat indépendant en Biélorussie. Elle ferait également campagne pour les droits des travailleurs bélarussiens. Mais ces syndicats sont avant tout préoccupés par leur propre survie. Selon le politicien de l’opposition Anatol Kotau, ils soutiennent plutôt les intérêts économiques du régime.

L’industrie pétrolière biélorusse a exporté une quantité record de produits vers l’Estonie

L’industrie pétrolière semble également avoir échappé aux sanctions économiques. Par exemple, l’agence de presse biélorusse Belta rapporte que les exportations de produits pétroliers vers l’Estonie ont atteint un niveau record en 2021.

L’industrie du bois, qui est importante pour Loukachenko, a même été totalement épargnée par les sanctions jusqu’à présent. Il a récemment été annoncé que l’entreprise autrichienne de bois Kronospan allait même construire une quatrième usine en Biélorussie.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20