Les prix de l’essence et du diesel peuvent-ils encore augmenter ?

Les prix maximaux de l’essence et du diesel atteignent un niveau record. Ceux qui n’ont pas un besoin urgent de carburant attendront donc un peu avant de faire le plein de leur voiture. La question est de savoir si les prix vont bientôt baisser à nouveau à court terme. Ou les prix pourraient-ils encore augmenter ?

Pourquoi est-ce important ?

En raison de la hausse des prix du pétrole, nous devons payer plus cher à la pompe. Les augmentations sont si fortes que les prix maximums du diesel et de l'essence ont atteint des niveaux records. Le cartel pétrolier OPEP+ a un impact énorme sur les prix du pétrole. L'évolution future des prix dépendra donc largement des décisions prises par les pays producteurs de pétrole.

Quiconque a fait le plein de sa voiture aujourd’hui l’aura sans doute remarqué : les prix de l’essence et du diesel ont considérablement augmenté. Le prix maximum de l’essence 95 (E10) est actuellement de 1,7640 euros par litre. L’essence 98 (E5) coûte au maximum 1,8500 euro par litre et pour un litre de diesel vous payez 1,7680 euro.

Économisez de l’argent en comparant les stations-service

Selon le SPF Economie, la hausse des prix est le résultat du passage de la qualité été à la qualité hiver pour le biocomposant FAME dans le diesel et des fluctuations des cotations des produits pétroliers.

Ceux qui comparent les stations-service peuvent économiser quelques euros sur leur essence. Les augmentations de prix sont en fait liées aux prix maximums. Les stations-service sont libres de descendre en dessous de ces prix. Par conséquent, vous pouvez payer moins cher à la pompe dans une station-service que dans une autre.

Néanmoins, de nombreuses personnes se demandent quand les prix vont à nouveau baisser. Pour répondre à cette question, il faut regarder du côté des pays producteurs de pétrole. Ils se réunissent régulièrement au sein du cartel pétrolier OPEP+ pour discuter des prix du pétrole. C’était le cas, par exemple, jeudi.

Car si les taxes et accises pèsent lourdement pour près de 60% du plein de carburant, elles n’ont pas varié en quelques jours. Il faut donc aller jetter un oeil au marché.

Pas d’augmentation de la production

Les pays producteurs de pétrole ont décidé jeudi de poursuivre une augmentation progressive de la production de pétrole. Cela signifie que la production de pétrole sera augmentée de 400 000 barils par jour en décembre. Cela semble être une bonne nouvelle, mais il s’agit simplement de la confirmation d’une décision antérieure. Cela signifie que les pays de l’OPEP+ estiment qu’il est encore trop tôt pour augmenter davantage la production afin de faire baisser à nouveau les prix.

Ce faisant, ils ignorent les demandes des États-Unis, de l’Inde et du Japon, entre autres, de produire davantage. « Les pays de l’OPEP+ maintiennent l’équilibre du marché et restent prudents face à d’éventuels changements du côté de la demande », a déclaré jeudi Alexandre Novak, le ministre russe de l’énergie. Le cartel pétrolier s’attend à ce que le marché du pétrole passe de l’étroitesse actuelle à un excédent de l’offre au début de l’année prochaine.

Par ailleurs, les États-Unis (US) et l’Iran ont repris les pourparlers en vue de parvenir à un accord nucléaire. Un tel accord pourrait permettre de mettre davantage de pétrole sur le marché. C’est une raison supplémentaire pour l’OPEP+ de ne pas mettre le pied sur l’accélérateur pour le moment.

Conclusion : Si l’on tient compte de tous ces facteurs, il semble qu’il y ait peu de chances que le prix du pétrole baisse à court terme. Cela signifie également que nous ne devons pas nous attendre à une réduction immédiate des prix de l’essence et du diesel.

Plus
My following

Bone Therapeutics achève le placement de nouvelles actions

08/12/2021 06:15

(ABM FN) Bone Therapeutics a réalisé le placement de plus de 4,8 millions de nouvelles actions auprès d'un groupe d'investisseurs institutionnels. C'est ce qu'a annoncé la biotech wallonne mercredi matin. 

Les actions ont été placées à 0,68 euros pièce et Bone a ainsi levé 3,3 millions d'euros. 

Cet argent sera utilisé pour la poursuite du développement d'ALLOB, précise Bone, mais contribuera également au développement de la nouvelle plateforme iMSC.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20