Les gestionnaires d’actifs prédisent une baisse massive des cryptos en 2022

Selon une enquête menée pour Natixis, le deuxième gestionnaire d’actifs français, les investisseurs institutionnels considèrent les actifs numériques comme le « premier candidat » pour une « grande correction » l’année prochaine.

Pourquoi est-ce important ?

Les prédictions dramatiques sur la disparition du bitcoin, la plus importante cryptomonnaie, sont une constante depuis les débuts de l'actif numérique - il y a plus de dix ans. La plupart des prophéties de malheur ne se sont jamais réalisées. Au contraire : depuis que le grand public lui porte attention, le prix du bitcoin (BTC0 a augmenté. La hausse s'élève à plus de 5000% au cours des cinq dernières années, rapporte Bloomberg . Pourtant, des doutes subsistent : toujours pas d'adoption généralisée de la monnaie, et toujours ces mouvements de prix volatils.

À bien des égards, 2021 a été l’année où les cryptomonnaies ont finalement été adoptées par les institutions financières traditionnelles, écrit Bloomberg . Maintenant, les représentants de ces mêmes organisations disent que la classe d’actifs est mûre pour une vente massive l’année prochaine.

« Pas un investissement approprié pour la plupart des investisseurs de détail »

  • Selon l’enquête de Natixis, près des trois quarts des institutions interrogées déclarent que les cryptomonnaies ne sont pas un investissement approprié pour la plupart des investisseurs de détail.
  • Pendant ce temps, 28% de toutes les institutions interrogées investissent actuellement dans les cryptomonnaies – près d’un tiers d’entre elles ont déclaré qu’elles prévoyaient d’augmenter leurs allocations de cryptomonnaies l’année prochaine.
  • Dans l’ensemble, 8% de tous les investisseurs institutionnels interrogés, c’est-à-dire tous les investisseurs qui investissent actuellement et n’investissent pas dans les actifs numériques, prévoient d’augmenter leurs allocations l’année prochaine.
  • Environ 40% déclarent reconnaître les actifs numériques comme une option d’investissement légitime, même si les banques centrales doivent éventuellement les réglementer.

L’enquête pour Natixis a été menée par CoreData Research en octobre et novembre et a porté sur 500 investisseurs institutionnels de différents pays. Ceux-ci comprennent quatre banques centrales, plus de 20 fonds souverains et plus de 150 fonds de pension d’entreprise. Le total combiné des actifs gérés par les répondants est de 12.300 milliards de dollars.

Couverture contre l’inflation dans un environnement hautement stimulant

Cette année, un certain nombre de grands gestionnaires de fonds ont commencé à se plonger dans la crypto, tandis que de nombreux grands investisseurs connus pour leur compréhension des marchés financiers se sont également impliqués. Beaucoup pensaient que les actifs numériques tels que bitcoin pourraient servir de bonnes couvertures contre l’inflation dans un environnement de forte stimulation (comme l’Amérique de Joe Biden ).

Bien que la crypto soit très volatile, il arrive souvent que différents tokens puissent faire d’énormes profits. Un indice des plus grandes cryptomonnaies – le Bloomberg Galaxy Crypto Index – a augmenté d’environ 200% jusqu’à présent en 2021.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20