Les chiffres incroyables des arnaques crypto en 2021

Sur l’année 2021, les pertes dues aux arnaques et escroqueries se comptent en plusieurs milliards de dollars, révèle une étude. Elles ont augmenté de 600%. En cause, l’absence de contrôle dans ce domaine, mais également le manque de connaissances des investisseurs.

Squid Game, une crypto-monnaie à l’effigie de la série Netflix qui a connu une forte vague de popularité, était promue sur un site bâclé, avec des fautes d’orthographe, et le soi-disant soutien de Netflix, Microsoft ou encore Elon Musk. D’aucuns sentaient l’arnaque, mais des investissements ont suivi. La valeur est montée jusque 2.800 dollars, puis les créateurs sont partis avec la caisse contenant plusieurs millions de dollars.

Sur l’année 2020, le nombre de cryptomonnaies a explosé. Cet environnement est encore très peu contrôlé, et donc le nombre de d’arnaques et d’escroquerie a augmenté aussi. Les pertes dues à ce phénomène ont augmenté de 600%, de 2020 à 2021, selon un rapport d’Elliptic, société d’analyses de données blockchain, atteignant les 10,5 milliards de dollars.

Des escroqueries comme l’épisode de la crypto-monnaie Squid Game, il y en a beaucoup. Une autre monnaie au nom de Mando, à l’effigie de la série Star Wars The Mandalorian, a également fonctionné selon la même idée. Ou une autre monnaie douteuse a également existé, à l’effigie des simagrées d’Elon Musk sur Twitter. La création de nouvelles cryptos suit ainsi l’actualité (pour des monnaies sérieuses et aussi les moins sérieuses), comme une crypto appelée Omicron, du nom du nouveau variant du covid, ou une autre appelée Floki, après l’annonce du nom du chien d’Elon Musk.

Blockchain et ruée vers l’or

Si le nombre de crypto-monnaies explose et que les arnaques foisonnent, c’est que l’intérêt et les investissements envers la technologie blockchain grandissent aussi. Il s’agit d’opérations d’ordinateurs, décentralisées, qui créent de la valeur. Ces valeurs dégagées sont les crypto-monnaies, en résumé. On parle alors de finances décentralisées (DeFi, de l’anglais decentralized finance), d’un système de monnaie mais sans banque.

« L’écosystème DeFi est un espace incroyablement passionnant et en pleine évolution, avec des innovations dans les services financiers qui se produisent à la vitesse de la lumière », explique le scientifique en chef de chez Elliptic, Tom Robinson, dans le rapport. « Cela attire de grandes quantités de capitaux vers des projets qui ne sont pas toujours robustes ou bien testés. Les acteurs criminels ont vu l’opportunité d’exploiter cela. »

Pour Elliptic, la majorité des investisseurs ne prennent pas le temps de bien observer les projets, et les personnes derrière (qui peuvent même être anonymes). En voyant des courbes monter en flèche, ils investissent, comme dans une ruée vers l’or où va creuser n’importe où, de manière irréfléchie. Mais alors il peut s’agir d’une monnaie frauduleuse et la courbe peut retomber à zéro en un clin d’oeil.

Les appels aux régulations et au contrôle deviennent aussi de plus en plus nombreux. Pour lutter contre les arnaques, mais également car les autorités estiment que les crypto sont un espace propice pour des criminels pour blanchir de l’argent, au vu du manque de traçabilité.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20