Les bourses européennes voient rouges ce mardi soir

Isopix

Les grands indices boursiers européens ont fait grise mine ce mardi. Le Bel 20 ne fait pas une meilleure tête puisque la bourse bruxelloise ferme avec une baisse de près de 0,8%. Telenet, contrairement à ses compatriotes, excelle.

Telenet a augmenté de près de 4% ce matin à l’ouverture de la bourse. Ce soir, l’entreprise ferme avec une hausse de 0,99%. Si le groupe de télécommunication se porte soudainement si bien, c’est parce que l’analyste de Barclays, Simon Coles, a revu son conseil, passant de ‘tenir’ les actions à ‘acheter’. Il a fixé l’objectif de prix 23% plus élevé que le niveau de clôture lundi.

De l’autre côté, Solvay a terminé avec 1,09% de moins. Pourtant, le groupe chimique pourrait continuer à fournir des matériaux pour la construction de l’avion de combat F35 de Lockheed Martin pendant les cinq prochaines années.

Le cours de Bpost a quant à lui baissé de 3,13%. Son CEO, Jean-Paul Van Avermaet, doit clarifier son éventuelle implication dans la fixation des prix dans le secteur de la sécurité où il a travaillé. Entre temps, Ilias Simpson a été désigné directeur général de la filiale américaine de Bpost Radial, en remplacement de Henri de Romrée. L’assureur Ageas a également chuté de 3,36%.

Kinepolis a perdu 1,88%. L’analyse KBC Securities a baissé l’estimation de prix de vente des actions du groupe de cinéma de 57 euros à 49 euros. En cause: les règles plus strictes aux Pays-Bas pour les séances de cinéma et les sorties reportées des blockbusters aux Etats-Unis.

A l’étranger

A Amsterdam, Royal Dutch Shell a perdu 2,69%. Cette perte est liée à un article du journal britannique The Times annonçant un plan de restructuration qui est mis secrètement en œuvre dans l’entreprise.

A Paris, le groupe de luxe LVMH a progressé de 1%, bien que les tensions avec le joaillier Tiffany ne cesse de s’intensifier. LVMH répond à la plainte avec une nouvelle accusation. Selon lui, le gouvernement français a demandé que le rachat soit retardé et, en plus, Tiffany n’a pas sû gérer la crise correctement.