Le service de livraison par drone d’Alphabet a déjà livré 100.000 colis, mais tout ne s’est pas déroulé sans heurts

Le service de livraison par drones d’Alphabet s’est révélé particulièrement populaire en Australie. Wing – c’est son nom – y a livré pas moins de 50.000 colis dans les banlieues. Mais certains locaux ont encore des réserves.

Wing, le service de livraison par drone d’Alphabet, la société mère de Google, et a été lancé en 2018. Il franchira bientôt le cap des 100.000 livraisons réussies. L’entreprise indique que cela arrivera dans les jours qui viennent. Il s’agit d’une réussite encourageante pour une technologie qui doit encore faire ses preuves à grande échelle.

Les expériences de livraison par drone se multiplient depuis 2010. La technologie est devenue plus accessible à mesure que le prix des quadcoptères, des drones propulsés par quatre hélices, a considérablement baissé et que les systèmes de contrôle de l’IA sont devenus plus fiables.

En 2013, Amazon a fait de folles promesses, arguant que les drones deviendraient une partie permanente de son empire de livraison. Jusqu’à présent, ce service a pourtant connu un succès modeste à petite échelle. À l’heure actuelle, les drones sont surtout utilisés pour livrer de petits articles, tels que des vaccins et des échantillons de sang, dans des endroits difficiles d’accès.

Livraisons dans les 10 minutes

Le succès de Wing dans les banlieues australiennes est un point positif pour le secteur des drones.

Wing utilise actuellement ses drones dans trois pays l’Australie, les États-Unis et la Finlande. A Logan, dans la banlieue de Brisbane, l’entreprise de drones a pu effectuer 50.000 livraisons. Environ 300.000 personnes y vivent et au moins un tiers d’entre elles avaient accès aux services de Wing..

Les clients australiens ne peuvent se faire livrer qu’un petit nombre de marchandises par drone. Par exemple, les habitants de Logan peuvent recevoir du café, des sushis, des gâteaux, de la nourriture pour animaux et des vêtements de sport. De telles livraisons prennent moins de 10 minutes. Selon Wing, la livraison la plus rapide a même été effectuée en 2 minutes et 47 secondes.

Tout n’est pas rose

Cependant, Wing a encore du travail à faire si elle veut développe son service à grande échelle.

Un résident australien d’une ville où Wing mène ses premières expériences a critiqué le projet sur Internet. « Je vis dans l’une des villes où ils testent ces drones et ils sont en fait très controversés ici. Le plus gros problème est leur bruit. Toutes les trente secondes, on les entend passer. Ce n’est pas un son auquel on peut s’habituer, comme pour les voitures. Il est très difficile d’ignorer leur bourdonnement aigu. Ils ont même dû étudier comment rendre les drones plus silencieux et comment les faire voler le long d’itinéraires différents afin que les gens ne se plaignent pas. Les nuisances sonores ont même donné lieu à une enquête du gouvernement », écrit-il.

En effet, une organisation civile a déposé une plainte contre les drones auprès du gouvernement de Canberra.

Le client mécontent a également rapporté un autre problème: la répartition du poids. « Si vous commandiez un café, ils devaient vous donner une bouteille d’eau gratuite pour maintenir l’équilibre du drone. Bien sûr, c’est un problème moins important. »

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés