Le poker en ligne a fait de nombreux adeptes pendant le confinement

(Pixabay)

Malgré la période incertaine au niveau économique que nous connaissons, les jeux de paris en ligne — et plus particulièrement le poker — connaissent une seconde jeunesse. C’est en tout cas ce que laissent entendre les résultats de Flutter Entertainment, l’une des plus grosses entreprises de jeux d’argent en ligne.

Les revenus de la société Flutter ont grimpé de 22% au cours des 6 premiers mois de l’année par rapport à l’année passée. Cette croissance est en grande partie due à la popularité en forte hausse du poker en ligne. Dans la division PokerStars, il y a eu 70% de clients en plus au cours du deuxième trimestre.

Selon le CEO, Peter Jackson, nombreux sont ceux qui ont ‘redécouvert leur amour du poker’. Il explique que cela est lié aux mesures de confinements strictes. ‘En fin de compte, lorsqu’aucune autre forme de divertissement n’est ouverte aux gens, quand ils ne pouvaient pas sortir dans les bars, les restaurants ne pouvaient pas aller aux concerts, les gens dépensaient de petites sommes d’argent (sur les jeux en ligne)’.

Jackson précise que la plupart des parieurs restaient aux alentours de 10 livres (11 euros) par semaines, ce qui fait du poker, une ‘forme de divertissement à faible coût’. En outre, l’entreprise a revu sa réglementation sur les jeux d’argent. Pour décourager les comportements à risque, la division Sky Betting and Gaming a, par exemple, envoyé 700.000 avertissements, explique le journal Bloomberg.

Si Flutter a réussi à s’en sortir en ce début d’année grâce au poker, 2020 n’est pas encore totalement joué. Les perspectives restent ‘très incertaines’, car il est impossible aujourd’hui de dire comment les habitudes de la population — en plein bouleversement — vont évoluer. Vont-ils garder cet ‘amour du poker’ ? Vont-ils reprendre les paris sportifs maintenant que les compétitions ont repris ? Flutter ne sait pas encore le dire.