Le phishing affecte près d’un Belge sur dix

Le secteur financier investit davantage dans la cybersécurité

Près d’un Belge sur dix a été touché par une tentative de phishing, à savoir une escroquerie qui consiste à envoyer un message frauduleux généralement pour obtenir des informations confidentielles, indique Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, dans La Dernière Heure.

En 2015, 283 cas de fraude à la banque en ligne ont été recensés, contre 277 cas en 2014. Le total du butin s’est élevé à plus d’un million d’euros contre 653.082 euros en 2014.

Il est frappant de constater qu’en 2015, les fraudeurs s’en sont aussi davantage pris aux professionnels (via des logiciels malveillants), ce qui leur a permis de dérober des sommes généralement plus élevées. Ceci est apparu clairement durant le deuxième trimestre de 2015, au cours duquel les fraudeurs se sont au total emparés de pas moins de 538.899 euros sur seulement 57 attaques. Cette tendance a toutefois faibli au cours du deuxième semestre de 2015.

Toutefois, ce phénomène est moins important qu’en 2012 et 2013, année durant laquelle 1.800 cas de fraude avaient été comptabilisé, explique la DH.

Très prochainement, la « Cybersecurity Information Sharing Platform » va voir le jour. Cette initiative, lancée par Febelfin, permettra aux institutions financières d’échanger plus efficacement et plus rapidement leurs informations sur les incidents en matière de cybersécurité via une plate-forme numérique externe

En Belgique, le nombre d’abonnements à la banque mobile et par internet ne cesse d’augmenter. Fin 2015, 11,1 millions d’abonnements à la banque en ligne ont été notés ainsi que 3,1 millions d’abonnements à la banque mobile.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20