Le marché des technologies évolue : Facebook et Amazon passeront-ils le cap du Web 3.0 ?

Le paysage des grandes entreprises technologiques tel qu’on le connait à l’heure actuelle est sur le point de changer. Une révolution se prépare en effet, de sorte que l’on est en droit de se demander quel sort l’avenir réserve aux actuels géants que sont Facebook et Amazon.

Investir dans les grandes entreprises technologiques américaines ou chinoises n’est peut-être pas une bonne idée, selon l’expert Viktor Shvets, responsable de la stratégie mondiale et asiatique de la banque d’investissement Macquarie. Plusieurs d’entre elles, notamment Facebook et Amazon, sont en effet en phase de « sunsetting » ou « d’élimination progressive », selon la banque.

« Vous devez être très prudent lorsque vous approchez des entreprises comme Meta ou Alphabet [à l’image d’Amazon] car à mon avis, elles sont en train de disparaître. Elles souffrent d’un certain nombre de problèmes », a-t-il prévenu sur CNBC. D’autres sociétés sont également concernées, notamment Apple et Alibaba.

Pressions des autorités

L’homme met en garde les investisseurs en raison des difficultés économiques majeures auxquelles font face plusieurs de ces entreprises, mais pas seulement. Des pressions politiques et sociales importantes sont également à l’œuvre, de sorte que leur avenir est incertain. Les Big Tech américaines et chinoises ont en effet fait l’objet d’examens minutieux de la part des autorités. « Soyez donc très prudent avec ces grandes plateformes numériques », a indiqué Viktof Shvets, avant d’ajouter « mais il y a beaucoup d’opportunités, et d’opportunités rentables, dans le reste de l’univers technologique ».

Il est vrai qu’au cours de l’année écoulée, les géants chinois Tencent, Alibaba et Didi ont vu leurs actions dégringoler, suite à l’entrée en vigueur de nouvelles législations chinoises. Ces dernières visaient à casser les monopoles, tout en assurant une meilleure protection des données des utilisateurs.

Aux États-Unis, un nouveau décret visant à réprimer les pratiques anticoncurrentielles des Big Tech a été signé par le président américain.

Une révolution est en marche

Mais les pressions venant de l’extérieur ne sont pas les seuls dangers auxquels sont exposées les Big Tech. Le secteur est en train de changer. Le monde s’apprête à passer des technologies de deuxième génération à celles de troisième génération. Une transition majeure qui devrait laisser plusieurs entreprises sur le carreau.

« Une chose que nous avons apprise au cours de ces transitions, c’est que seules une ou deux entreprises réussissent à s’en sortir. Ainsi, par exemple, Microsoft est vraiment la seule grande entreprise technologique à passer de la première génération à la seconde – pratiquement personne d’autre [n’a] fait cela », a-t-il déclaré.

« Donc, la question avec ces grandes plateformes numériques, c’est : laquelle de ces entreprises, selon vous, a la plus grande opportunité ou possibilité ou capacité de réellement transiter ? Et pour l’instant, ce n’est pas clair. Devriez-vous parier sur Meta, devriez-vous parier sur Google, devriez-vous parier sur [Alibaba] ? C’est vague. »

L’avènement du Web 3.0

L’expert ne précise pas clairement ce qu’il entend par « technologies de troisième génération », mais on peut facilement imaginer qu’il s’agit du Web 3.0 – un Internet basé que la technologie blockchain –, ainsi que du métavers. Pour survivre à cette transition majeure, les géants tels que Meta, Apple, Microsoft ou encore Google devraient logiquement lancer des produits et services spécifiques pour la prochaine étape du web. Meta, ex-Facebook, a déjà commencé, mais pas forcément avec le succès escompté.

Reste à voir si les Big Tech parviendront à prendre le train en marche et à rester à bord. L’arrivée de nouveaux concurrents pourrait leur faire de l’ombre.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20