Le marché baissier est-il terminé ? Le marché boursier pourrait augmenter de 18 % d’ici la fin 2022, selon un analyste de Fundstrat

Le marché boursier pourrait atteindre à nouveau des sommets avant la fin de l’année, estime Tom Lee, stratège de la société d’études de marché Fundstrat. Il affirme que le marché baissier est terminé et prévoit une croissance d’environ 18 % pour 2022.

Lee s’appuie, paradoxalement, sur les innombrables événements négatifs de ces dernières semaines.

Après tout, la production économique américaine a baissé pendant deux trimestres consécutifs, ce qui la place techniquement en récession. Toutefois, ce n’est pas officiellement le cas tant que le National Bureau of Economic Research ne le dit pas.

Les hausses des taux d’intérêt aux États-Unis et en Europe ne sont pas non plus une bonne nouvelle et ne feront qu’alimenter les craintes du spectre de la récession. En outre, les prix du pétrole et du gaz montent en flèche, suite à l’invasion de l’Ukraine voisine par la Russie.

Les entreprises font mieux que prévu

Et pourtant, les indices boursiers S&P 500 et le Nasdaq 100 ont augmenté de trois pour cent cette semaine. « Lorsque les mauvaises nouvelles ne parviennent pas à faire baisser les marchés, il est temps pour les investisseurs d’évoluer », a déclaré M. Lee.

Les chiffres ne mentent pas : Plus de la moitié du S&P 500, un indice qui regroupe les 500 plus grandes entreprises américaines en termes de capitalisation boursière, a déjà annoncé ses résultats trimestriels. Les trois quarts d’entre elles ont enregistré des bénéfices supérieurs aux prévisions des analystes, comme pour Amazon, Apple, Google et Microsoft

Selon M. Lee, l’économie ne fera que s’améliorer dans les mois à venir. Les hausses de taux d’intérêt devraient commencer à ralentir l’inflation, ce qui, en théorie, devrait inciter les consommateurs à dépenser à nouveau plus d’argent. Cela serait déjà visible dans le prix de certaines matières premières, comme le pétrole et les céréales, ce qui se ressentirait à terme sur le marché de la consommation.

Comparaison avec 1982

Lee compare la situation à celle de 1982, lorsque Paul Volcker, alors à la tête de la Fed (la banque centrale américaine), a procédé à quelques fortes hausses des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, ce qui a entraîné une récession de courte durée.

« Pendant la guerre de Volcker contre l’inflation, le marché boursier a atteint son plus bas niveau en août 1982. C’était deux mois avant que Volcker ne mette fin à ces mesures. Plus important encore, à cette époque, les actions ont récupéré en quatre mois l’intégralité des pertes subies pendant le marché baissier de 36 mois », déclare M. Lee, qui voit maintenant un rallye similaire se produire dans les mois à venir.

Selon Lee, le creux de la vague est désormais derrière nous. En avril dernier, l’analyste boursier avait déclaré qu’il y avait environ 90 % de chances que le seuil soit atteint cette année. M. Lee a alors déclaré que les trois ou quatre prochains mois pourraient encore être turbulents, mais qu’il voyait une amélioration à l’horizon. Cette prédiction semble maintenant s’être réalisée : quatre mois plus tard, les turbulences sont terminées, selon l’homme de Fundstrat.

L’analyste boursier prédit que la Fed abandonnera bientôt sa politique monétaire restrictive, une fois que l’inflation commencera à diminuer. En conséquence, il pense que le marché boursier va rebondir cette année. « En 2022, cela signifie que les actions pourraient atteindre de nouveaux sommets avant la fin de l’année », conclut M. Lee.

Tout le monde n’est évidemment pas du même avis. Pour Mike Wilson, directeur des investissements de Morgan Stanley, l’actuelle montée des marchés est un « piège » sur lequel va se refermer la récession.


Disclaimer: cet article ne fait pas office de conseil, mais doit se lire à titre d’information. Investir comporte toujours des risques.

(BL)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20