Le grand investisseur Bill Ackman : « L’invasion de l’Ukraine par la Russie signifie que la troisième guerre mondiale a probablement déjà commencé »

Le milliardaire et grand investisseur Bill Ackman prévient que la troisième guerre mondiale a peut-être déjà commencé au moment où la Russie a envahi l’Ukraine.

Ackman ne laisse aucun doute, en déclarant sur Twitter : La troisième guerre mondiale a probablement déjà commencé. « En janvier 2020, j’ai fait des cauchemars sur la possibilité d’une pandémie, mais tout le monde semblait penser que j’étais fou. Je fais actuellement des cauchemars similaires », a-t-il écrit le week-end dernier. « La troisième guerre mondiale a probablement déjà commencé, mais nous avons été lents à le reconnaître jusqu’à présent. »

« Les États-Unis doivent cesser d’acheter du pétrole russe »

Selon lui, les États-Unis devraient cesser d’acheter du pétrole à la Russie. « De cette façon, ils cofinancent la guerre », a déclaré le milliardaire. « L’Europe pourrait suivre le mouvement dès que la demande de gaz diminuera au printemps ».

Les tensions en Europe de l’Est poussent les prix du pétrole et du gaz à la hausse. Lundi, ces prix ont encore augmenté après qu’Antony Blinken, le secrétaire d’État américain, a déclaré qu’un embargo pétrolier contre la Russie était sur la table. Le prix du baril de pétrole Brent a même atteint 139 dollars. Le prix du gaz européen a franchi la barre des 300 euros par mégawattheure.

Dans une série de tweets suivant le tweet ci-dessus, il s’en est également pris à la réticence de l’OTAN à intervenir en raison de la menace nucléaire émanant de la Russie. « C’est un mauvais choix stratégique. Qu’allons-nous faire si Poutine en veut encore plus ? La menace nucléaire ne diminue pas s’il jette son dévolu sur un autre pays, membre de l’OTAN ou non », a déclaré le principal investisseur.

Selon Ackman, « Nous sommes aux premiers stades des aspirations mondiales de Poutine. » « Avec chaque « victoire », il est encouragé à en prendre davantage », a déclaré Ackman. « Il nous teste, et nous échouons au test à chaque fois. »

Remise en question de la stratégie de l’OTAN

Il a également remis ouvertement en question la décision de l’Occident de ne stationner des troupes que dans les États membres de l’OTAN limitrophes de l’Ukraine : « Cela ne donne-t-il pas carte blanche à Poutine pour envahir et soumettre la Suède, la Finlande, Chypre, l’Irlande, l’Autriche, Malte, la Suisse et le reste de l’ancienne Union soviétique, en adoptant une ligne dure basée uniquement sur l’appartenance à l’OTAN ? »

M. Ackman est convaincu que l’Occident ne peut empêcher la Russie de prendre d’autres pays en déployant uniquement toutes les sanctions économiques à sa disposition. « En outre, nous devons donner aux Ukrainiens toutes les armes et tous les moyens possibles pour se défendre. Ils ont prouvé, avec les armes et les moyens adéquats, qu’ils peuvent gagner la guerre, à moins que Poutine ne décide d’utiliser des armes nucléaires. »

Le rôle de la Chine

« Si tout cela échoue, nous devons regarder en direction de la Chine. Ce pays peut instaurer un véritable cessez-le-feu et un règlement », a-t-il écrit. « Dans cet accord, les Ukrainiens pourraient accepter de ne jamais devenir membres de l’OTAN. La Russie, à son tour, pourrait se retirer et les sanctions pourraient être annulées. »

Ce n’est pas la première fois qu’Ackman fait une prédiction aussi inquiétante (qui s’est avérée exacte par la suite). Au cours des premiers mois de 2020, alors qu’il n’y avait « que » 7.000 infections au coronavirus confirmées aux États-Unis, il a également tiré la sonnette d’alarme. Dans une interview accordée au site d’information américain CNBC, il a appelé à un confinement national. « L’enfer arrive », a-t-il dit. Il fait donc maintenant une prédiction similaire concernant une troisième guerre mondiale.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20