La Russie partage la liste des personnes qui ne sont plus les bienvenues dans le pays : Biden est mentionné, Trump pas

Le ministère russe des Affaires étrangères a communiqué samedi une liste de personnes qui ne sont plus les bienvenues en Russie. La liste noire comprend le président américain Joe Biden et le PDG de Meta, Mark Zuckerberg. De façon remarquable, l’ancien président américain Donald Trump n’est pas mentionné.

Au total, 963 Américains ne sont plus les bienvenus en Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères a partagé une liste noire samedi en réponse aux sanctions occidentales contre le pays. Il s’agit d’une liste mise à jour. Biden, par exemple, est interdit de visite en Fédération de Russie depuis la mi-mars. Il en va de même pour le ministre des Affaires étrangères Antony Blinken et le ministre de la Défense Lloyd Austin, entre autres.

Kamala Harris est maintenant aussi sur la liste

Mais la liste mise à jour comprend désormais également la vice-présidente Kamala Harris, ainsi que le fils de Biden, Hunter Biden, Zuckerberg et l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton. L’acteur Morgan Freeman et le milliardaire George Soros figurent également sur la liste noire russe.

Dans un tweet, Jen Psaki, qui était la secrétaire de presse de la Maison Blanche jusqu’à ce mois-ci, a répondu de manière sarcastique à la liste russe. « Nous allons donc annuler notre voyage en famille à Moscou », a-t-elle écrit.

« Les contre-sanctions russes sont nécessaires et visent à forcer le pouvoir actuel des États-Unis, qui tente d’imposer un ‘ordre mondial’ néocolonial au reste de la planète (…) à changer de position et à reconnaître les nouvelles réalités géopolitiques », auraient déclaré les Russes.

Moscou affirme toutefois qu’elle reste ouverte à un « dialogue honnête » et distingue le peuple américain des autorités qui « incitent à la russophobie. »

Trump n’est pas sur la liste

Un nom notable manque à la liste : Trump. Au fil des ans, il a fait l’éloge du dictateur russe Vladimir Poutine et critiqué les enquêtes sur l‘ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle américaine de 2016. Trump a ensuite remporté l’élection face à Clinton.

L’ancien président américain a de nouveau cité ces enquêtes samedi dernier dans une interview accordée à Fox News. « C’est l’un des plus grands scandales politiques de l’histoire », a déclaré M. Trump. « Comment puis-je récupérer ma réputation ? »

L’ancien président Barack Obama et le vice-président de Trump, Mike Pence, ne figurent pas non plus sur la liste de la Russie.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20