La maladie de Chagas : le nouveau Sida?

Le New York Times rapporte que la maladie de Chagas, transmise par les piqûres d’insecte, vient d’être surnommée « le nouveau Sida des Amériques » dans un éditorial publié par la revue scientifique PLoS Neglected Tropical Diseases.

La maladie de Chagas, aussi appelée Trypanosomiase américaine, se transmet le plus souvent par la piqûre d’une punaise, la réduve, qui transmet un parasite, le Trypanosoma cruzi, un cousin du vecteur de la maladie du sommeil transmise par la mouche tsé-tsé en Afrique. Une fois inoculé, le parasite se multiplie sur le point de piqûre puis se répand dans la circulation sanguine, envahissant de nouveaux sites d’infection, comme des organes (coeur, oesophage, intestins…).

Cette maladie partage en effet un certain nombre de points communs avec l’infection du VIH. Comme celle-ci, la période d’incubation est très longue, et elle est quasiment incurable, lorsque le traitement, basé sur une médication lourde administrée sur jusqu’à trois mois, n’est pas entrepris assez tôt. De même, la maladie peut se transmettre de la mère à l’enfant, ou par transfusion sanguine. Un quart des malades développeront une dilatation de certains organes, le cœur ou les intestins, par exemple, qui peuvent alors cesser de fonctionner normalement, voire, éclater, dans certains cas, provoquant une mort immédiate.

Huit millions de personnes ont déjà été contaminées, pour la plupart d’entre elles résidant dans des pays d’Amérique Latine : Bolivie, Mexique, Colombie et Amérique centrale. Aux États-Unis, plus de 30.000 personnes seraient infectées, pour la plupart des personnes immigrées. Les médicaments ne sont pas aussi onéreux que ceux qui sont utilisés pour combattre le Sida, mais dans les pays pauvres, il peut être difficile de se les procurer. Et comme cette pathologie affecte des populations défavorisées, elle recueille peu d’investissements en matière de recherche de nouveaux traitements.

On pense que Charles Darwin serait mort de la maladie de Chagas. 

Plus
Lire plus...
Marchés