La Maison Blanche a demandé au Japon de nommer Trump pour le prix Nobel

Le Japon aurait adressé une lettre de nomination au comité du prix Nobel de la paix à Oslo pour que ce dernier soit décerné au président des États-Unis Donald Trump. C’est ce qu’a affirmé ce dernier, précisant que le Premier ministre japonais Shinzo Abe lui aurait remis « la plus belle copie » de ce courrier de 5 pages.

« Le Premier ministre japonais Abe m’a donné la plus belle copie d’une lettre qu’il a adressée aux personnes qui remettent une chose appelée prix Nobel. (…) Vous savez pourquoi ? Parce qu’il avait des fusées et des missiles qui survolaient le Japon. Ils se sentent en sécurité. C’est moi qui ai fait ça », a déclaré le président américain.

Abe aurait fait cette proposition… à la demande de Washington

Le journal japonais Asahi Shimbun a confirmé qu’Abe avait fait cette proposition au Comité de sélection du prix Nobel. Selon le quotidien, le dirigeant japonais aurait formulé cette proposition  après que le gouvernement américain le lui aurait « officieusement » demandé à la suite du sommet historique avec le dirigeant nord-coréen kim Jong-un à Singapour en juin dernier. De cette manière, Abe aurait souhaité remercier Trump pour les efforts du président américain visant à atténuer les tensions avec la Corée du Nord.

Néanmoins, le Premier ministre japonais lui-même a refusé de confirmer cette information, et s’est retranché derrière le secret qui entoure le choix du récipiendaire de la récompense.  « Je ne dis pas que ce n’est pas le cas », a dit Abe, rappelant les initiatives prises par le président américain pour freiner la nucléarisation de la péninsule coréenne, et précisant qu’il avait « fortement » apprécié sa gouvernance. Mais « en ce qui concerne le prix Nobel de la paix, le Comité Nobel a décidé de ne pas divulguer les nominés et ceux qui les nomment pendant 50 ans. Sur cette base, je voudrais m’abstenir de tout commentaire à ce sujet ».

D’autres personnalités ont proposé la candidature de Trump

Dans les semaines et les mois qui ont entouré le premier sommet avec son homogue nord-coréen en juin dernier, Trump a souvent fait référence au prix Nobel de la paix, affirmant que « tout le monde pensait » qu’il le méritait. 

Le président sud-coréen Moon Jae-In avait déjà suggéré que Trump devait remporter cette récompense, pour les mêmes raisons. Et selon Reuters, Trump aurait également recueilli le soutien de l’ex-Ministre de la Justice norvégien Per-Willy Amundsen, et de son collègue de parti Christian Tybring-Gjedde. Les deux hommes auraient également écrit au comité Nobel en juin pour pousser la candidature de Trump. 

S’il remportait le prix Nobel de la Paix, Trump serait le cinquième président américain à recevoir cet honneur. Theodore Roosevelt, Woodrow Wilson, Jimmy Carter et Barack Obama figurent parmi les anciens lauréats.

Le lauréat du Prix Nobel de la Paix sera connu le 11 octobre prochain. 304 candidats seraient nommés pour le prix de cette année, dont 219 individus et 85 organisations. L’année dernière, cette récompense a été attribuée conjointement au docteur congolais Denis Mukwege et à la militante des droits de l’homme yézidie Nadia Murad.