“La Hollande est un supermarché de la drogue, mais à 18 heures, les policiers sont chez eux”

“Les Pays-Bas sont la porte d’entrée de la drogue en Europe, mais les Hollandais ne font  pas assez d’efforts pour lutter contre le problème”, déplore José Antonio Vazquez Tain, un juge d’instruction espagnol antidrogue dans une interview avec le journal néerlandais NRC Handelsblad. Vazquez Tain ne critique pas directement le gouvernement hollandais, mais il pointe le comportement laxiste de la police hollandaise :

“Le problème doit être abordé à la racine, et c’est uniquement à cette condition que vous avez une chance. Mais avec les Hollandais, la coopération est quasiment impossible. A 6 heures du soir, ils sont à la maison. Les jours de congés, on ne les entend pas. Pour la Hollande, ce n’est pas une priorité. Donc, on ne pourra jamais gagner ce combat”.

Il fait une comparaison avec le trafic de cigarettes, expliquant que toutes les enquêtes aboutissent dans des ports néerlandais. “Étant donné la façon dont ils travaillent, les Pays-Bas ne peuvent s’occuper du crime organisé que très mal”, souligne le juge espagnol. Vazquez Tain note que les douanes hollandaises ne scannent que 50.000 conteneurs, sur les 11 millions qui sont déchargés annuellement au port de Rotterdam : une proportion infime. “Si vous ne faites pas de votre mieux pour trouver les drogues, vous ne les trouvez pas”, observe-t-il. Le juge se réfère aux années quatre-vingt et nonante du siècle dernier, lorsque la Galice était la porte d’entrée de la drogue d’importation dans la péninsule ibérique. Toute une génération s’est retrouvée sous l’emprise des drogues dures. Il dit qu’il craint que les Pays-Bas n’aient repris ce rôle de “supermarché de la drogue”. Il explique que de nos jours, l’héroïne en provenance d’Afghanistan arrive en Hollande par avion ou par camion, via la Turquie. Elle est ensuite distribuée dans toute l’Europe. De même, une grande partie de la cocaïne expédiée par les trafiquants d’Amérique du Sud, et notamment de la Colombie et du Mexique, arrive au port de Rotterdam, dans des conteneurs. “L’époque où la cocaïne était transportée dans des bateaux est révolue”.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20