La hausse des Big Tech ne peut pas compenser les craintes pour le reste de l’économie

Isopix

Les marchés boursiers ont clôturé la journée en grande partie à plat. Les ‘Big Tech 5’ ont pourtant connu une nouvelle hausse significative. Mais cela n’était pas suffisant pour compenser le déclin des entreprises traditionnelles apparu jeudi matin suite à une forte augmentation des demandes pour les indemnités de chômages.

1,1 million d’Américains ont demandé des allocations de chômage. C’est 200.000 demandes supplémentaires par rapport aux estimations des analyses. Il y a une semaine, le total était pourtant tombé en dessous du million, pour la première fois depuis le début de crise du coronavirus aux États-Unis. Au total, ce sont un peu moins de 15 millions d’Américains qui sont sans emplois.

Jeudi, la réserve fédérale a publié le procès-verbal de sa réunion de juillet. Il y est noté que ‘la crise du coronavirus pourrait peser lourdement sur l’économie et les taux de chômage’.

Le Dow Jones Industrial Average gagne 47 points, soit une augmentation de 0,17%. Le S&P 500 et le Nasdaq Composite vont également respectivement 0,3% et 1% de plus.

Les grands investisseurs ne semblent plus avoir d’autres options que de placer leur argent dans de grandes entreprises technologiques. Facebook augmente de 1,6%, Amazon 0,9%, Netflix 2%, Apple 1,3%, Microsoft 1,5% et Alphabet (Google) 1,1%.

Tesla coûte 2.000 dollars par action

Le grand perdant de la journée est le groupe de cosmétique Estée Lauder (-6,6%). L’entreprise va supprimer entre 1.500 et 2.000 emplois. 10 à 15% des magasins fermeront également, en mettant l’accent sur l’Europe, le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord. En outre, diverses compagnies pétrolières subissent aussi des pertes.

Le cours de l’entreprise Tesla continue de grimper (+6,5%). Une action se négocie pour la première fois au-dessus des 2.000 dollars. En avril, Tesla n’était même pas à la moitié de ce montant, son CEO, Elon Musk, affirmant même que l’action était ‘trop chère’ selon lui.

Le pétrole a de nouveau perdu 1%. Un baril de pétrole Brent coûte 44,93 dollars jeudi soir. L’or a perdu 0,4%. Pour une once troy d’or (31 grammes), vous devez payer 1.961 dollars. L’euro augmente de 0,2%. La monnaie unique vaut désormais 1,185 dollars. Le Bitcoin est également 1% plus élevé et son prix est déjà de 11.861 dollars.