La fille de Poutine vit en Hollande… et son adresse est connue

Plus de la moitié des passagers du vol MH 17 de la Malaysian Airlines étaient néerlandais. Leurs compatriotes en colère réclament l’expulsion de Maria Poutina, la fille âgée de 29 ans du président russe Vladimir Poutine. La jeune femme réside en effet en Hollande, à Voorschoten, près de La Haye, avec son compagnon, le Néerlandais Jorit Faassen, qui occupe un poste important dans le conglomérat russe gazier Gazprom.

Au cours d’une émission sur la Chaîne Radio 1 mardi, Pieter Broertjes, le maire d’Hilversum, une ville située à quelques kilomètres d’Amsterdam, a proposé d’expulser la fille de Poutine hors des Pays-Bas, à titre de sanction personnelle à l’encontre du président russe. Alors qu’on lui demandait quelles mesures les pays occidentaux et les Pays-Bas pouvaient prendre contre de la Russie pour le rôle qu’elle a pu jouer dans la catastrophe qui a fait 298 morts, il a répondu: « Nous pourrions aussi expulser la fille de Poutine hors de Hollande, parce qu’elle habite en Hollande. Le signal donné serait alors totalement différent ».

Quelques heures plus tard, il s’était rétracté dans un tweet : « La remarque à propos de la fille de Poutine sur Radio 1 n’était pas raisonnable. Elle a été émise sous le coup d’un sentiment d’impuissance que beaucoup d’entre nous ressentent».

Des Ukrainiens résidant aux Pays-Bas ont également appelé à manifester pacifiquement devant l’appartement de la fille de Poutine. Ils ont publié des photos de l’imeuble où habite le couple, et fourni son adresse, indiquant que c’était l’endroit où les manifestants devaient se réunir. La police hollandaise a envoyé des hommes pour garder l’appartement, mais apparemment, aucun manifestant ne s’y est présenté.

Des proches des victimes expriment leur mécontentement au travers des médias sociaux, comme Hans de Borst, qui a écrit un poignant message sur son compte Facebook pour rapporter la perte de sa fille unique de 17 ans, Elsemiek :

Je vous remercie beaucoup, Messieurs Poutine et les dirigeants du gouvernement séparatiste ukrainien ! Pour avoir tué mon unique enfant chéri, Elsemieke de Borst !

Elle avait 17 ans, était étudiante en 5ème année au Segbroek College de La Haye (…)

Mais soudain, elle n’est plus là ! Elle s’est fait tirer dessus dans le ciel, dans un pays inconnu, où il y a une guerre !

Chers messieurs sus-mentionnés, j’espère que vous êtes fiers que de lui avoir tiré dessus, parmi d’autres jeunes vies et vies à venir, et que vous oserez vous regarder dans la glace demain matin ».

« Si ma fille avait été dans cet avion, j’aurais écrasé la fille de Poutine », a écrit un artiste hollandais sur sa page Facebook.

La relation entre les Pays-Bas et la Russie, jusqu’à récemment, était excellente. Ainsi, la famille royale néerlandaise et le Premier ministre Mark Rutte ont assisté à l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi. La plupart des dirigeants du monde avaient boycotté ces Jeux et envoyé des personnalités de moindre stature pour les représenter, afin de protester contre l’attitude russe envers la communauté LGBT mondiale. Il n’était même jamais arrivé auparavant qu’un chef d’Etat néerlandais assiste à une cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.  

Selon certain critiques, leur présence s’expliquait parce qu’elle était la contrepartie de la libération des activistes de Greenpeace de Pays-Bas quelques semaines plus tôt.

Les Pays-Bas ont des intérêts commerciaux en Russie. Ainsi, 2013 a été déclarée année de la Russie en Hollande, et Shell travaille avec Gazprom Neft pour exploiter des gisements de pétrole en Sibérie occidentale.

Poutine fait tout pour éviter que les médias ne parlent de ses deux filles, Maria et Yekaterina, et l’on sait très peu de choses d’elles. La seule image de Masha vient de la page Facebook de l’Azerbaïdjan. Ainsi, il n’existe aucun portrait officiel des deux jeunes femmes.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20