La déformation de l’histoire en action : pourquoi l’Inde rejette aujourd’hui Gandhi, le « père de la nation »

L'Inde célèbre aujourd'hui les 75 ans de son indépendance. Et l'on pourrait penser que la mémoire du Mahatma Gandhi, le "père de la nation" qui prônait la non-violence et la laïcité, y soit honorée Ce n'est pas le cas. L'héritage de Gandhi est banalisé et moqué en Inde, comme jamais auparavant. Au lieu de cela, les Indiens embrassent un panthéon d'autres héros du XXe siècle, en particulier des dirigeants qui ont favorisé la lutte armée. Ce qui reflète l'état d'esprit du pays

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20