La chimiothérapie sans les effets secondaires?

Les scientifiques ont trouvé comment créer un médicament de chimiothérapie commun « invisible » pour le système immunitaire, apportant à des milliers de patients souffrant de cancer, la perspective d’être débarrassés des effets secondaires – dont la perte de cheveux, les nausées et les douleurs musculaires – qui accompagnent souvent le traitement. Chaque année, au Royaume-Uni, plus de 10.000 personnes sont diagnostiquées comme étant atteintes d’un cancer pouvant être traité avec une chimiothérapie incluant du paclitexel (aussi connu comme Taxol). Le médicament est efficace, mais il doit être administré à de très hautes doses. Or, quand il est administré, encapsulé dans des sphères de plastique, il est détecté et attaqué par le système immunitaire, et un grand nombre de ses composants sont détruits.

Contourner le problème de l’attaque immunitaire

Le nouveau système contourne ce problème en enveloppant le médicament dans un matériau créé à partir des propres cellules du corps, ce qui fait qu’elles ne sont pas identifiées comme intruses et donc, qu’elles ne sont pas attaquées. Le résultat est que « nous pouvons utiliser 50 fois moins de produit et cependant, conserver les mêmes résultats », dit Elena Batrakova, en charge du projet à l’Université de la Caroline du Nord.Jusqu’à présent, cette nouvelle chimiothérapie a uniquement été testée sur des souris ; les premiers tests sur des humains n’auront pas lieu avant au moins 18 mois. Cependant, l’équipe pense que leur étude pourrait être révolutionnaire.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20