La Bourse de Nouvelle-Zélande plie sous les coups de boutoir de hackers

NZX, la bourse de Nouvelle-Zélande, coopère avec la grande bourse de New York, le Nasdaq.

Le site internet de la bourse de Nouvelle-Zélande a crashé pour le cinquième jour d’ouverture consécutif ce lundi, en raison de cyberattaques.

Peu avant le crash du site internet lundi, la société NZX en charge de l’opération des ventes d’actions avait indiqué qu’une stratégie était en place pour permettre la poursuite des transactions en cas de nouvelle attaque.

NZX avait suspendu le commerce mardi, mercredi, jeudi et vendredi après avoir été confrontée à des attaques continues. Ces piratages ont empêché la société de publier les annonces publiques relatives au marché boursier.

‘Dans ces conditions, NZX a pris la décision de cesser les transactions afin de maintenir l’intégrité du marché’, selon le PDG de la firme, qui a précisé que les attaques étaient parmi les plus conséquentes et les plus sophistiquées observées dans l’archipel du Pacifique.

Lire aussi: