La BCE évoque une hausse rapide des taux d’intérêt, et le cours de l’euro monte en flèche

Plusieurs responsables de la Banque centrale européenne affirment « qu’il est possible » que la BCE relève ses taux d’intérêt dès juillet. Il s’agirait de la première hausse de taux en 11 ans.

Luis de Guindos, le numéro deux de la BCE après Christine Lagarde, laisse entendre dans une interview accordée au service de presse Bloomberg que le programme de relance APP prendra fin en juillet, et non à l’automne comme on le supposait jusque maintenant. Une hausse des taux en juillet est également « possible, mais dépendra des données économiques », a-t-il déclaré. Comme Christine Lagarde, l’Espagnol ne voit aucune raison de qualifier la situation économique actuelle de stagflation.

Ses déclarations interviennent moins d’un jour après que Mārtiņš Kazāks, le gouverneur de la banque centrale de Lettonie, a également déclaré qu’une hausse des taux d’intérêt de 25 points de base en juillet est une possibilité. Pierre Wunsch, le gouverneur de la Banque nationale de Belgique, a également déclaré qu’il était prêt à envisager une hausse des taux en juillet.

Le taux directeur de la BCE est fixé à 0,00 % depuis 2016. Selon les observateurs de la BCE, le fait que les principaux responsables politiques envoient maintenant des signaux similaires ne peut être une coïncidence.

Les déclarations de De Guindos semblent avoir eu un impact, car l’euro a immédiatement rebondi à 1,09 dollar. Une hausse des taux d’intérêt rendrait la monnaie unique européenne plus attrayante.

Comme la Fed, la banque centrale américaine, a déjà commencé à relever ses taux d’intérêt, alors que la BCE ne l’a pas encore fait, l’euro est sous pression depuis un certain temps. Cela ne fait qu’exacerber les préoccupations européennes en matière d’inflation, car les achats de produits énergétiques et de matières premières négociés en dollars deviennent plus chers pour la zone euro, ce qui entraîne une inflation supplémentaire des coûts.

Spéculation

Il reste à voir si une hausse des taux aura lieu en juillet, mais les indices rendent de toute façon très probable une hausse des taux à l’automne. Les économistes d’ABN Amro avaient initialement estimé que la première hausse des taux d’intérêt interviendrait en décembre, mais ils ajustent désormais cette prévision à septembre.

La politique monétaire de la BCE fera l’objet de nombreuses spéculations dans les semaines à venir, car la prochaine réunion sur les taux d’intérêt n’aura pas lieu en mai, mais le 9 juin.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20