Joachim Coens démissionne de la présidence du CD&V après un sondage catastrophique pour son parti

Ce vendredi, Joachim Coens a annoncé qu’il quittait la présidence du CD&V. Une décision prise suite à la publication d’un sondage donnant son parti… dernier face à toutes les autres formations politiques flamandes.

Sur le plateau de la VRT, Joachim Coens a annoncé sa démission de la présidence du CD&V, alors que son mandat courait jusqu’en décembre. Une élection interne anticipée va être organisée pour désigner son successeur. « Et non, je ne serai plus moi-même candidat », a-t-il fait savoir. Il restera tout de même à la tête du parti jusqu’à ce que le scrutin ait lieu, probablement dans quelques mois.

Sa position – déjà très instable – à la présidence des sociaux-chrétiens a vacillé suite à la publication des résultats du « Stemming« , un sondage organisé par la VRT et le Standaard. Avec un score de 8,7%, le CD&V y occupe la dernière place. Lors des élections fédérales de 2019, le parti avait obtenu 15,4% des suffrages, s’octroyant la troisième place derrière la N-VA (24,8%) et le Vlaams Belang (18,5%).

Dans ce sondage, le Vlaams Belang (22,9%) devance de peu la N-VA (22,4%). Suivent Vooruit (15,5%), l’Open VLD (10,2%), Groen (9,4%), le PVDA (9,1%), et donc le CD&V.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20