De plus en plus d’Israéliens émigrent à … Berlin

Ces dernières années, des milliers d’Israéliens ont émigré à Berlin. La majorité d’entre eux se sentent attirés par le dynamisme de la capitale allemande et par la perspective de nouvelles opportunités, indique une étude de Dani Krantz, professeur de psychologie à l’Université de Wuppertal. Au total, depuis 2000, plus de 33.000 Israéliens ont pris la nationalité allemande.

Alors qu’en Allemagne, cette émigration suscite principalement des réactions positives, elle est vue d’un bien moins bon œil en Israël.

Le départ de groupes importants de jeunes talentueux et de formation supérieure en Allemagne ou ailleurs est considéré comme le signe que les plus jeunes générations d’Israéliens rejettent le projet sioniste.

Mythe

Entre-temps, ce mouvement d’immigration a pris l’aspect d’un mythe, à propos duquel on évoque même un véritable exode.

Selon Krantz, à la moitié de cette décennie, environ 11.000 Israéliens vivaient à Berlin. « Ces personnes ont cependant pour la plupart une origine allemande ou européenne et possèdent un passeport européen tout en ayant la nationalité israélienne », explique Krantz.

« 80% de cette population ont de 25 à 40 ans, sont issus de l’enseignement supérieur et sont laïques. »

« Les immigrés israéliens veulent en premier lieu améliorer leur situation économique », souligne Dani Krantz. « Beaucoup de jeunes Israéliens n’entrevoient que peu d’avenir dans leur pays et sont donc à la recherche d’opportunités offertes ailleurs. »

« Berlin est souvent leur premier choix. Seule une minorité d’entre eux donne comme motivation à leur départ la situation politique en Israël. »

« En fait, les immigrants israéliens diffèrent peu des immigrants d’autres pays que l’on peut rencontrer à Berlin. Ils recherchent souvent des opportunités ou font référence à la force d’attraction de la scène artistique de la ville. »

Enfin, certains sont également à la recherche des racines de leur famille.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20