Aux Îles Vierges britanniques, il y a 14 fois plus d’entreprises que d’habitants

On trouve quatorze fois plus d’entreprises que d’habitants aux Îles Vierges britanniques. En outre, la région soutient environ 150 000 emplois en Grande-Bretagne métropolitaine. C’est ce  qui ressort d’un rapport du consultant Capital Economics sur l’économie des Îles Vierges britanniques. Il indique que les Îles Vierges, qui bénéficient d’une « neutralité fiscale », génèrent près de 15 milliards $ de recettes fiscales pour le monde entier, dont 3,9 milliards $ pour le Royaume-Uni.BVI Finance, le centre d’affaires international des îles Vierges, agit à titre de plateforme pour le commerce transfrontalier. Sa directrice, Lorna Smith, affirme que, contrairement à certaines accusations, les Îles Vierges ne sont pas un paradis fiscal : « Les îles Vierges britanniques sont un centre solide et fiable qui a fait bien plus d’efforts que beaucoup de grands pays pour se conformer aux normes internationales, et ce n’est pas un  paradis fiscal».Selon le rapport, l’économie des Iles est « réelle, équilibrée et durable ». Le tourisme emploie un quart des travailleurs de l’archipel, tandis que l’activité de finance internationale en absorbe un quart.

Complicités de corruption ?

Comme plusieurs autres territoires d’outre-mer britanniques, les îles Vierges sont souvent soupçonnées d’aider la dissimulation des véritables propriétaires de certaines entreprises, ce qui favorise la corruption.« Les îles Vierges ont, comme la Grande-Bretagne, indiqué clairement leur engagement pour soutenir un nouveau système mondial en faveur de l’échange de données concernant la propriété des entreprises sur une base réciproque sûre et respectant la confidentialité (…)» souligne Smith.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20