Ikea ouvre un nouveau magasin à Valence: 400 emplois proposés… 20.000 candidatures reçues

[PICTURE|sitecpic|lowres]

La chaîne de magasins de meubles suédoise Ikea ne s’attendait probablement pas à rencontrer un tel succès lorsqu’elle a lancé le recrutement du personnel pour son nouveau magasin qui doit prochainement ouvrir à Alfafar, une commune de la province de Valence. 400 emplois ont été proposés en ligne. Mais le serveur de la société n’a pas pu faire face à l’enthousiasme qu’ils ont généré… Moins de 48 heures après leur publication, plus de 20.000 candidats avaient déjà postulé, ce qui a provoqué une panne du serveur. La société a mis en place un autre serveur, mais il s’est lui aussi effondré au bout de quelques heures.

« Nous avons eu une avalanche de candidatures. (…) Nous n’avions jamais imaginé que nous pourrions avoir autant de candidatures sur un délai aussi court », a déclaré Rodrigo Sanchez d’Ikea Espagne. Il précise que le nombre de candidatures recueillies pour ce magasin est 4 fois supérieur à celui qu’il a pu observer à chacune des ouvertures des 15 autres magasins espagnols. Et comme le délai pour poser sa candidature s’étend jusqu’au 31 décembre, ce n’est probablement pas terminé…

Mais pour les observateurs, cet incident est révélateur de l’état du marché du travail espagnol. Seulement 2% des candidats pourront obtenir un emploi chez Ikea, observe le journal allemand deutsche Wirtschafts Nachrichten. « Il est trois fois plus difficile de trouver un emploi chez Ikea, que d’entrer à l’université de Harvard », commente le journal.

En Espagne, le taux de chômage est d’environ 26%, mais le chômage des jeunes représente le double de ce chiffre. Au sein de l’UE, il n’y a guère qu’en Grèce que la situation est pire. 

Bien que le nombre de personnes sans emploi en Espagne ait baissé ces derniers mois, on en compte encore 4,8 millions. Selon Luis de Guindos, le ministre des Finances espagnol, la baisse du taux de chômage espagnol est principalement attribuable à de nouveaux emplois dans les secteurs de  la construction et l’industrie. « Il reste un long chemin à parcourir », a averti le ministre, précisant que des mesures supplémentaires seraient nécessaires.

Selon une étude de PricewaterhouseCoopers, il faudra attendre 2033 pour que le taux de chômage en Espagne ne retombe à 6,8%, le niveau qui est enregistré ailleurs en moyenne dans l’UE, et qu’il faudra même 15 ans pour que le taux de chômage descende en dessous du seuil de 10% en Espagne. 

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20