Cet homme a sorti un hit mondial en 1979. Il gagne encore entre 800 et 1500 euros par jour

“Lorsque je me lève le matin, je sais déjà que je vais gagner entre 800 et 1500 euros dans la jour­née”. Cette déclaration, c’est celle que le chanteur français Patrick Hernandez a faite il y a quelques temps dans une interview avec le magazine français Gala. À la fin des années 70, Hernandez a connu un succès international avec la chanson « born to be alive ». À cette époque, il vivait en Flandre occidentale, à Aalbeke. Son hit est resté 4 mois consécutifs numéro un au top 50 français en 1979. Il en a écoulé plus de 20 millions d’exemplaires, et au total, il a gagné 25 millions de dollars. Aujourd’hui encore, la chanson est toujours téléchargée chaque année plus d’un million de fois sur des sites officiels (y compris iTunes). Chaque fois que sa chanson est diffusée à la radio, Hernandez gagne encore des royalties de 1,8 à 10 €, selon la chaîne, en tant qu’auteur, compositeur et interprète de la chanson.La fourchette de gain de 800 à 1500 € indiquée par Hernandez est assez large, car la chanson est également souvent utilisée à des fins commerciales dans des publicités ou des films. Dans ce cas, il gagne encore plus.« Ma famille et moi devons notre vie à cette chanson », a dit une fois Hernandez sur la chaîne de télévision française France 2. Il se qualifie lui-même de « fainéant congénital ».

Les hits de Noël (Christmas) demeurent les plus lucratifs

Les chansons les plus lucratives se révèlent être les chants de Noël. Ainsi, la chanson de Mariah Carey «All I Want for Christmas» lui rapporte chaque année 426 000 €. L’Américaine à forte poitrine ne détient pourtant pas le record. Le top 6 se compose de la façon suivante :

  1. ‘Merry Xmas Everybody’ de Slade rapporte chaque année 567 000 euros de royalties
  2. ‘Fairytale of New York’ des Pogues: 453 000 euros
  3. ‘All I Want for Christmas’ de Mariah Carey : 426 000 euros
  4. ‘White Christmas’ de Bing Crosby : 372 000 euros
  5. ‘Last Christmas’ de Wham! : 340 000 euros
  6. ‘Wonderful Christmastime’ de Paul McCartney : 295 000 euros.

Sting bénéficie tous les jours de la réussite de Puff Daddy

Bonus fact: « Every Breath You Take » de Police, sorti en 1983, rapporte 2 000 $ quotidiens à Sting.Mais une grande partie de cette somme provient d’un hit de Puff Daddy, ‘I’ll be missing you’. Ce dernier a omis de demander la permission à Sting d’utiliser un morceau de sa chanson. S’il l’avait fait, Sting se serait contenté de 25 % des royalties. Mais comme Puff Daddy n’a pas demandé la permission, Sting a pu réclamer 100 %. Plus de 7 millions d’exemplaires de ‘‘I’ll be missing you’  ont été vendus.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20