Le “duopole” Google/Facebook s’accapare la quasi-totalité de la croissance de la publicité

La domination de Google et Facebook sur le marché de la publicité va continuer à se développer cette année, selon une nouvelle étude menée par eMarketer. Les deux géants de l’internet se disputeront 90 % de tous les nouveaux dollars alloués à la publicité cette année. Les autres acteurs du secteur devront se partager les miettes représentées par les 10% restants.

On estime que les revenus de la publicité numérique se chiffreront à plus de 83 milliards $ en 2017. Sur ce total, un tiers des annonces en « display » (les annonces typiques que l’on trouve sur les sites Web) apparaîtront sur Facebook, tandis que Google récupèrera 78 % des annonces publiées sur les moteurs de recherche.

Le duopole Google – Facebook

Ce qui est encore plus alarmant est que 90 % de tous les nouveaux dollars consacrés à la publicité numérique en 2017 seront de facto alloués au « duopole » Google et Facebook. Cela signifie que sur les 2,7 milliards $ supplémentaires dépensés cette année sur les annonces numériques, 2,4 milliards $ seront versés à Google ou Facebook, et que tous les autres acteurs du marché devront se battre pour récupérer les miettes de ce gâteau, à savoir, 300 millions de dollars.

Le rapport met en évidence la situation difficile dans laquelle les éditeurs numériques se trouvent pour générer de nouveaux revenus dans un environnement qui peine à créer de nouvelles opportunités de revenus (songez aux adblockers).

Screenshot 2017-03-14 15.06.57

Instagram

Facebook va donc récupérer un tiers de toutes les publicités « display » aux États-Unis cette année, ce qui représente 16,3 milliards $ de revenus. La croissance est en partie due à Instagram, que Facebook a rachetée en 2012, et qui devrait contribuer à hauteur de 20 % des revenus provenant des téléphones mobiles. En 2016, ce chiffre n’était que de 15 %.

La part de Google sur l’ensemble du marché de la publicité numérique aux Etats-Unis devrait atteindre 40,7 %, grâce à sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche. Cependant, ses recettes sur les annonces en display devaient probablement reculer de 12,5 %, parce que Facebook conforte de plus en plus sa domination ce marché.

 

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20