Gazprom et la fraude d’État russe, ou comment les petits investisseurs se sont fait flouer 10 milliards d’euros

Le marché boursier russe se négocie aujourd'hui à environ 50 % en dessous de son pic d'octobre de l'année dernière. Comme dans notre pays, les investisseurs ont déjà perdu de grosses sommes d'argent cette année. Le mois dernier, le gouvernement russe a sorti une autre surprise de sa manche. Malgré un dividende record de 20 milliards d'euros, les actionnaires du géant public Gazprom n'ont pas vu d'argent. Alexei Miller, le PDG de l'entreprise, avait pourtant promis à ses actionnaires

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20