Game of Thrones, le bon génie des économies de l’UE dévastées par la crise financière

La série culte « Game of Thrones » a le même effet vertueux sur l’économie des lieux de tournage que le « Seigneur des Anneaux » avait eu en son temps sur la Nouvelle Zélande. La trilogie du Seigneur des Anneaux avait permis à l’industrie du tourisme néo-zélandaise de passer d’un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars en 1999 à 5,6 milliards de dollars en 2011. La ville croate de Dubrovnik, mais aussi les sites en Irlande du Nord et en Islande qui servent de cadre pour cette série culte, sont devenus des lieux de visite incontournables pour les fans qui s’y rendent en masse.

Certes, la ville croate de Dubrovnik a toujours été un haut lieu du tourisme croate. Mais l’effet de Games of Thrones sur les recettes du tourisme est très perceptible. La ville incarne la capitale de Kings Landing dans la série, et son maire a indiqué que près de la moitié des 10% de croissance annuelle du chiffre d’affaires du secteur du tourisme de la ville étaient liés au succès de la série télévisée.

Le tourisme représente 20% de l’économie de la Croatie, mais le secteur avait été durement touché par la dévastation et les conséquences de la guerre civile yougoslave. En outre, la Croatie a été affectée par une très grave récession pour la plus grande partie des 6 dernières années, et ce n’est que très récemment que le pays a renoué avec la croissance. Depuis 2008, son PIB s’est réduit de 12%. Au sein de l’UE, la Grèce est la seule à avoir connue une contraction de son économie encore pire.

La Croatie n’est pas le seul pays européen connaissant des difficultés économiques à bénéficier des retombées de Game of Thrones. L’Irlande du Nord et l’Islande, deux pays eux aussi durement touchés par la crise financière de 2008, attirent aussi désormais davantage de touristes désireux de visiter les sites de tournage de la série. L’Irlande du Nord, qui n’a pas réussi à s’associer au reste de la Grande-Bretagne pour profiter des l’essor économique que connait le reste du pays, a enregistré une nette augmentation de ses visiteurs grâce à la série.

La prochaine saison a également été tournée à Osuna et à Séville, deux villes situées en Andalousie, la région espagnole la plus touchée par le chômage, qui culmine actuellement à 34%. Rien que la présence de l’équipe de tournage sur place a déjà contribué à faire progresser les  recettes du tourisme. Une énorme campagne de recrutement pour pourvoir aux besoins du casting de la série a déjà été lancée là-bas a déjà, qui a recueilli des dizaines de milliers de candidatures.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20