La Finlande souhaite une coopération plus étroite avec les États-Unis en matière de sécurité : prélude à l’adhésion à l’OTAN ?

Il est clair depuis un certain temps que la Finlande souhaite renforcer ses liens de défense avec les États-Unis. En effet, le pays nordique souhaite signer un accord bilatéral de sécurité et de défense avec la plus grande économie du monde. Toutefois, la route vers l’adhésion à l’OTAN est encore longue.

Pourquoi est-ce important ?

En réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Suède et la Finlande ont mis fin à leur non-alignement militaire de longue date. En mai, les deux pays ont demandé leur adhésion à l'OTAN. Mais il y a un obstacle majeur : la Turquie refuse toujours d'approuver leur demande. Néanmoins, le ministère finlandais des Affaires étrangères a annoncé à l'automne qu'il allait entamer des négociations sur un accord de coopération en matière de défense avec Washington. Cet accord peut difficilement être séparé du dossier de l'OTAN.

Dans l'actu : Pekka Haavisto, le ministre finlandais des Affaires étrangères, a une nouvelle fois évoqué l'éventuel accord de défense de son pays avec les États-Unis.

  • Haavisto a été interviewé par le tabloïd Italehti à Sälen, en Suède. Il est, avec le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg, l'un des orateurs invités à la conférence sur la sécurité nationale du pays.
  • Selon l'homme politique, l'accord de défense est encore à un stade préliminaire et il es
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20