Pourquoi les femmes sont plus frileuses que les hommes

Une étude a confirmé une croyance ancienne : biologiquement parlant, les femmes ressentent le froid plus rapidement et plus souvent que les hommes.

Les hommes et les femmes ont toujours eu des problèmes avec les températures basses. Cela vient du que les racines de l’humanité se situent dans les régions chaudes et que l’homme s’est ensuite à des températures plus froides. Cependant, il est frappant de constater que les hommes semblent rencontrer moins de problèmes avec le froid que les femmes.

Mike Tipton, professeur de physiologie humaine de l’Université de Portsmouth, a étudié ce phénomène et est abouti à la conclusion que les femmes ressentent véritablement davantage le froid que les hommes et ce, pour un certain nombre de raisons.

Causes

Tout d’abord, les flux du sang des femmes aux extrémités du corps est moindre que chez les hommes. Cela peut paraitre paradoxal car les femmes stockent leur noyau de chaleur dans leurs organes internes plus longtemps que les hommes. Cependant, elles refroidissent plus rapidement. Cela se doit au fait que la graisse sous-cutanée est mieux répartie sur le corps des femmes que sur celui des hommes, ce qui permet au sang de mieux circuler vers les organes principaux. Par conséquent, le flux de sang des femmes est moins important aux mains et aux pieds et elles ressentent plus vite le froid aux extrémités.

Une autre cause réside dans les hormones. La température du corps de la femme varie pendant le cycle menstruel, ce qui affecte également leur sensibilité au froid. En phase d’ovulation, cela peut vite aboutir à une différence de 1 degré Celsius

La nuit également, lorsque nous dormons, notre température corporelle diminue et chez les femmes, ce phénomène est plus rapide et plus marqué.

 

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20