Faut-il commencer à investir dans l’huile d’olive?

[PICTURE|sitelpic]  Une météo défavorable, dont une sécheresse en Europe et une tempête de grêle en Australie, a créé les conditions d’une pénurie mondiale d’huile d’olive, rapporte Live Science.

Au printemps 2012, l’Espagne, le plus gros pays producteur au monde, a connu un épisode de gel tardif qui est survenu alors que les oliviers étaient en fleurs, ce qui a conduit à une baisse de la récolte, avec des fruits plus petits et produisant moins d’huile. A l’été, le pays, qui fournit presque la moitié de la production mondiale, a également subi la sécheresse. En conséquence, la production espagnole d’olive s’est effondrée de 60% en 2012.

La sécheresse, qui s’est étendue sur tout le sud de l’Europe, a affecté d’autres pays producteurs, comme la Grèce, la Turquie, l’Italie, mais aussi la Tunisie.

La pénurie d’huile d’olive qui en résulte devrait faire grimper les prix, mais elle pourrait aussi augmenter la vente d’huile trafiquée. En 2011, deux hommes d’affaires avaient été condamnés en Espagne pour avoir vendu de l’huile présentée comme de l’huile d’olive extra-vierge, mais qui contenait en fait 75% d’huile de tournesol, une alternative bien moins coûteuse.

La part de marché de l’huile d’olive s’est développée très rapidement ces dernières années, notamment grâce à la publication de ses bénéfices pour la santé. L’huile d’olive est en effet réputée baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang, et elle est l’un des composants clés du fameux régime méditerranéen, souvent présenté comme l’un des meilleurs pour la santé.   

Plus
Lire plus...
Marchés