Et vous, quel est votre sens de l’écoute?

Parfois, par manque de sens de l’écoute de leurs vendeurs, par exemple, les entreprises font de mauvais diagnostics et manquent l’objectif de leurs clients. Il est donc primordial d’améliorer son sens de l’écoute, et ce à tous les échelons de l’entreprise. Le site Fastcompany propose de distinguer plusieurs types de défauts d’écoute :

Le donneur d’opinion

Ces personnes n’écoutent les autres que pour vérifier qu’elles respectent leur opinion, et peuvent les couper pour exprimer celle-ci. Elles peuvent penser que l’attention qu’elles consacrent à l’écoute des autres font d’elles de bons interlocuteurs, et ne comprennent pas que cette écoute implique une totale ouverture d’esprit. Les interlocuteurs de ce type de personne se sentent intimidés et sont rapidement incités à ne plus exprimer leurs opinions, qui sont systématiquement rejetées.

Le râleur

A la différence du donneur d’opinion qui vérifie que vos opinions coïncident avec les siennes, le râleur est d’emblée convaincu que vous avez tort. Quelles que soient ses réponses, il fait toujours comprendre à ses interlocuteurs que ce sont des idiots.

L’introducteur

Il a une technique pour s’accaparer la conversation : il parle beaucoup, et pose des questions qui détournent la conversation, ou envoie un avertissement, par exemple, ce qui dévie totalement la conversation.

L’obstiné

Le persévérant parle trop, et il présente des difficultés qui sont plus subtiles, et plus confuses. Il semble engagé dans un dialogue productif, mais dès que l’on fait attention, on se rend compte qu’il ne fait pas avancer la conversation. Souvent, il répète les mêmes arguments. Son but est d’affiner son point de vue ou de vous forcer à soutenir ses préjugés. En fait, il semble engagé dans un dialogue, mais il ne fait que penser tout haut.

L’homme-réponse

C’est le genre de personne à proposer des solutions alors que le problème n’a pas encore été défini complètement, et qui signale de cette manière qu’il a fini d’écouter votre apport à la conversation. Alors que le donneur d’opinion est convaincu d’avoir raison, l’homme réponse veut absolument faire plaisir à l’autre, ou l‘impressionner par son esprit vif et génial.

Pour cette raison, il peut passer pour le plus malin de l’assemblée, mais un problème dont l’analyse a été sabotée pourra rarement trouver une solution adéquate.

Le simulateur

C’est le type de personne très polie qui feint d’écouter les autres en simulant la posture de l’écoute active, mais qui en réalité, se moque totalement de ce que son interlocuteur vient de lui dire, et laisse l’impression, une fois la conversation achevée, qu’effectivement, il n’a rien entendu.

Nous avons tous un bon sens de l’écoute de temps en temps, mais chacun d’entre nous peut se reconnaître de temps à autre dans ces mauvais auditeurs. Il est important de détecter ces moments où nous adoptons ces défauts pour nous améliorer et élever le niveau général de notre sens de l’écoute.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20