Revenu à près de 2.000 milliards de dollars, le marché crypto retrouve-t-il sa force de taureau ?

Il est encore trop tôt pour sabrer le champagne ou pointer à nouveau en direction de la lune. Mais le vert domine sur le marché ce lundi pour les principales cryptomonnaies.

La capitalisation combinée du bitcoin, de l’ether et des 17.000 autres monnaies crypto se remplume nettement depuis trois jours. Le marché retrouve progressivement le seuil symbolique des 2.000 milliards de dollars. Le BTC dominant toujours, avec plus de 40% de parts.

  • Lumière au bout du tunnel: Les investisseurs semblent retrouver de l’appétit pour le risque après des périodes de volatilité plus accrue sur fond d’incertitudes macroéconomiques (le cocktail indigeste de l’inflation et du resserrement de la politique monétaire). Reste à voir dans ce contexte si les cryptos vont se comporter indépendamment des autres places financières. La corrélation repart visiblement à la baisse entre le bitcoin et l’indice boursier des entreprises technos Nasdaq.

  • Optimisme prudent: Le fait d’effacer plusieurs semaines de baisse peut-il servir seul d’argument à une hausse plus durable ? Certains espèrent déjà le début d’un « bull run », une période plus faste sur le marché où la demande dépasse l’offre, la confiance s’envole et les prix suivent cette spirale positive. Les planchers heurtés par le cours du bitcoin le mois dernier ont marqué les esprits, les détenteurs sur le long terme (hodlers) cherchent indices et soutiens mais n’écartent pas la possibilité de retomber vers les 30.000 $.
  • Chiffrer l’imprévisible : boussole du marché crypto, le BTC attaque les 43.000$ et entre dans une zone de résistance courant jusque sous les 45.000 $, selon les analystes techniques. L’indice Crypto Fear & Greed, qui a passé la majeure partie du mois dernier dans sa zone de « peur extrême », est maintenant sur le point de sortir complètement de la « peur ». Une telle décision marquerait le premier passage de l’indice en territoire « neutre » depuis les sommets records de novembre. L’histoire a montré jusqu’ici que la clé d’un sentiment durable chez les investisseurs réside dans la progression mesurée du prix, les gains lents et réguliers ayant tendance à rassurer sur une croissance à plus long terme.

  • Surperformance des altcoins : Les « alternatives au BTC » se démarquent par des rebonds plus conséquents. Le terra (LUNA) gagne 4,4%, le cardano (ADA) reprend 5,4% à l’heure d’écrire ces lignes (juste avant l’ouverture de Wall Street). Mention spéciale pour le ripple (XRP) que bon nombre d’observateurs croyaient mort, il affiche un sursaut de 14,3%. Pendant ce temps-là, l’ETH, deuxième plus grande cryptomonnaie au monde, s’installe doucement au-dessus des 3.000 $ l’unité. Un seuil psychologique et technique, un retour plus stable du prix au-dessus de ce niveau pouvant encourager davantage les investisseurs à oublier les scénarios d’hiver crypto à l’instar de 2018.
  • Pour la blague : les memecoins ont mené les mouvements du marché en dehors du top 10 des cryptomonnaies. Les tokens SHIB ont bondi à 0,000029 $ pendant les heures d’échanges asiatiques par rapport au niveau de 0,000022 $ dimanche soir. Le Shiba Inu progresse actuellement de 22,4%, s’accrochant en 14e position mondiale.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20