“Donald Trump présente plus de traits psychopathiques que Hitler”

Une nouvelle étude, qui s’est penchée sur les traits psychopathiques de certains dirigeants, conclut que Donald Trump atteint un score plus élevé dans ce domaine que Adolf Hitler, et qu’il se place juste derrière à Idi Amin Dada, Saddam Hussein et Henri VIII. L’étude, réalisée par des scientifiques de l’Université d’Oxford, a également trouvé que Hillary Clinton, quant à elle, se classait entre Napoléon et Néron. Bien que la psychopathie soit devenue un thème populaire au cinéma pour ses aspects négatifs, et notamment le manque de scrupules ou d’empathie, elle comporte aussi des caractéristiques positives, soulignent les chercheurs. Les personnes ayant un caractère présentant des traits psychopathiques sont plus audacieuses, plus influentes, et elles résistent mieux au stress. Les chercheurs soulignent que leur étude ne permet en aucun cas de déterminer si les sujets sont psychopathes, mais seulement de déterminer le degré de présence de certains traits psychopathiques dans leur personnalité. En effet, la psychopathie est un spectre, et nous avons tous certaines des caractéristiques de ces profils, plus ou moins présentes.Certaines professions se prêtent mieux aux personnes présentant des caractéristiques psychopathiques, telles que la direction d’entreprise, la chirurgie, les professions du droit, de l’armée et de la politique. Au cours des dernières années, le professeur Kevin Dutton, responsable de cette étude, a demandé à des biographes de plusieurs dirigeants de remplir un questionnaire pour déterminer quelles étaient les caractéristiques psychopathiques présentes dans leur personnalité, et quel en était le degré. Il conclut que la vaste majorité des grands hommes de pouvoir de l’histoire obtiennent des scores élevés dans ce domaine. La recherche a montré que Donald Trump dominait les autres candidats à la présidence américaine parce qu’il présente des traits psychopathiques plus marqués que ses concurrents. Le candidat républicain se caractérise notamment par une domination intrépide, un trait positif pour les fonctions d’hommes d’Etat. En revanche, il se distingue aussi une impulsivité auto-centrée, un aspect plus négatif.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20