Die Welt : “Le monde souterrain de Berlin est aux mains de clans arabes”

Les gangs criminels d’Allemagne profitent de l’afflux de réfugiés pour recruter de nouveau membres, selon Die Welt. Majoritairement dirigés par des familles arabes, ils chercheraient de « jeunes hommes forts ». Le journal allemand tient cette information de sources policières anonymes. Selon elles, les clans profiteraient de la situation et iraient dans les refuges au volant de luxueuses berlines pour convaincre les hommes « jeunes et physiquement forts » de prendre part au « sale boulot »: vols, trafic de drogue et attaques physiques. Les réfugiés, de « nouveaux visages » inconnus des services de police, et qui, après les horreurs de la guerre, ne craignent pas la prison, sont attirés sous le prétexte fallacieux que les gangs prendront soin de leur famille.

Omniprésents dans le monde de la criminalité berlinoise

Les clans arabes contrôlent la majorité du crime organisé à Berlin. La plupart de la criminalité est aux mains de 7 à 9 grands groupes familiaux arrivés du Liban dans les années 1970. Europol avait prévenu que les trafiquants d’humains allaient utiliser la crise pour s’approvisionner en travailleurs sexuels et en esclaves.Outre le vol et le trafic de drogue, ces groupes contrôlent la majorité de la prostitution dans la capitale allemande. Les prostituées et les proxénètes qui ne leur sont pas associés doivent payer pour être tranquilles. Dirk Jacob, directeur de la Landeskriminalamt (LKA), observe que ces groupes organisent des actions assez audacieuses en plein jour et dans les endroits fréquentés de la ville pour montrer leur pouvoir.Michael Kuhr, un garde du corps bien connu des célébrités allemandes, souligne que les clans arabes sont aujourd’hui présents dans tous les secteurs du monde criminel de Berlin. Il avertit que les gangsters arabes sont extrêmement dangereux et qu’ils ne respectent rien.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20