Des règles plus strictes pour l’utilisation des smartphones au volant: qu’est-ce qui va changer ?

À partir de l’année prochaine, de nouvelles règles s’appliqueront à l’utilisation d’appareils électroniques au volant. Les amendes pour ceux qui enfreignent ces règles augmenteront également. Mais que signifient réellement les nouvelles règles ?

Mardi, le Parlement fédéral a publié une série de nouvelles règles concernant l’utilisation d’appareils électroniques au volant. Il s’agit d’une mise à jour de la législation existante, car elle n’était pas en phase avec l’évolution technologique actuelle. Par exemple, les téléphones mobiles ne sont plus des appareils que nous utilisons exclusivement pour passer des appels téléphoniques entre nous.

C’est pourquoi la nouvelle législation fait référence à « un appareil mobile doté d’un écran ». Ainsi, un conducteur peut, par exemple, être également sanctionné s’il travaille sur sa tablette ou lit quelque chose sur une liseuse en conduisant.

Smartphone dans un support

Selon les nouvelles règles, le conducteur n’est pas autorisé à utiliser, tenir ou manipuler l’appareil mobile. Cela signifie que vous pouvez recevoir une amende dès que vous tenez votre smartphone. Vous êtes autorisé à utiliser le smartphone lorsque le véhicule est à l’arrêt ou en stationnement. Pour clarifier : le fait de se tenir devant un feu rouge ne compte pas comme une immobilisation.

En outre, l’appareil mobile doit être placé dans un support. Vous ne pouvez donc plus poser votre smartphone sur vos genoux pour l’utiliser comme GPS, par exemple. À partir de l’année prochaine, il sera également interdit de placer l’appareil sur la console centrale ou sur le siège du passager.

Ceux qui ne respectent pas les règles recevront une amende plus élevée l’année prochaine. Une telle infraction sera alors considérée comme une infraction du troisième degré. Plus précisément, l’amende pour l’utilisation d’un smartphone (ou d’un autre appareil mobile) au volant passera de 116 à 174 euros.

Au moins 30 décès par an

Le projet de loi a été proposé à l’initiative du député Jef Van den Bergh (CD&V), en collaboration avec le député Vooruit Joris Vandenbroucke. Il sera finalement approuvé aujourd’hui par la commission compétente, avec le soutien du parti d’opposition N-VA. L’ensemble de la chambre devrait approuver le nouveau règlement en janvier. Elle devrait ensuite entrer en vigueur en mars.

L’objectif est de réduire le nombre de décès dus aux accidents de la route. Selon une estimation prudente, au moins 30 personnes meurent chaque année sur la route à cause de l’utilisation d’un smartphone au volant. Chaque année, quelque 2 500 personnes sont également blessées.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20